Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Ocean Vuong

Ocean Vuong

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Un bref instant de splendeur » de Ocean Vuong aux éditions Gallimard

    marischr sur Un bref instant de splendeur de Ocean Vuong

    Que dire de plus ? Quand on se plonge dans un des meilleurs textes lus ces derniers mois ? Grandiose, puissant, émouvant, passionnant... Ocean Vuong est un virtuose, il nous entraîne dans son univers superbe, immonde, magique, éprouvant, détestable, adorable, fascinant autant que repoussant,...
    Voir plus

    Que dire de plus ? Quand on se plonge dans un des meilleurs textes lus ces derniers mois ? Grandiose, puissant, émouvant, passionnant... Ocean Vuong est un virtuose, il nous entraîne dans son univers superbe, immonde, magique, éprouvant, détestable, adorable, fascinant autant que repoussant, dans la poésie de sa vie, de ces vies de rien, de tout... De la fabuleuse existence qui n'aurait pas de goût de trop peu, de saveur et d'urgence parce que la mort guette tout et tous, sans répit ! Roman magistral, incontournable de cette rentrée littéraire d'hiver ! CM

  • add_box
    Couverture du livre « Un bref instant de splendeur » de Ocean Vuong aux éditions Gallimard

    Anita Millot sur Un bref instant de splendeur de Ocean Vuong

    Alors, d’emblée, on ne peut que tomber en admiration muette et médusée devant la beauté intégrale de ce texte magistral ! Devant la puissance inouïe des mots !

    Des messages adressés à Rose, une mère affectionnée et crainte, cataloguée parfois de « monstre » (l’auteur a été battu jusqu’à ses...
    Voir plus

    Alors, d’emblée, on ne peut que tomber en admiration muette et médusée devant la beauté intégrale de ce texte magistral ! Devant la puissance inouïe des mots !

    Des messages adressés à Rose, une mère affectionnée et crainte, cataloguée parfois de « monstre » (l’auteur a été battu jusqu’à ses treize ans, jusqu’à ce que la limite du supportable, finalement atteinte, ait été instinctivement comprise par cette mère aimante mais aussi victime d’un syndrome post-traumatique, après une enfance brisée par la violente guerre du Vietnam, au terrible parfum de napalm !… )

    L’auteur est né à Saïgon en 1988, deux ans avant que sa mère, grand-mère et tante Mai fuient ce pays exsangue (pour les États Unis d’Amérique) et s’installent à Hartford.

    Cette mère manucure qui fait tout pour s’intégrer dans cet « Eldorado » tant espéré. Cette grand-mère Lan (schizophrène) qui le baptise « Little Dog ». Ce grand-père Paul, ancien soldat américain (le père de sa mère) chez qui il va en vacances (en Virginie) et son secret de famille. Et puis surtout, il y a Trevor …

    Des souvenirs tellement bouleversants, voire insoutenables. Des confidences parfois crues ou pudiques, émouvantes et terribles à la fois. Un récit qui ne laissera personne indifférent. Une grande qualité littéraire pour un jeune homme qui vient à peine de dépasser la trentaine. Une (des plus grandes) réussite de l’année 2020 !