Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jorn Lier Horst

Jorn Lier Horst
Ancien inspecteur de la police, Jørn Lier Horst figure parmi les auteurs les plus vendus en Norvège. L'usurpateur est le troisième tome des enquêtes de William Wisting publié dans la Série Noire après Fermé pour l'hiver (2017) et Les chiens de chasse (2018).

Avis sur cet auteur (21)

  • add_box
    Couverture du livre « Fermé pour l'hiver » de Jorn Lier Horst aux éditions Gallimard

    Bill sur Fermé pour l'hiver de Jorn Lier Horst

    Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de roman nordique et encore plus longtemps que je n'avais pas découvert un auteur norvégien ! 

    Ce roman policier très classique nous emmène au bord de la mer du Nord, dans le comté de Vestfold où nombre d'habitants d'Oslo possèdent un chalet...
    Voir plus

    Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de roman nordique et encore plus longtemps que je n'avais pas découvert un auteur norvégien ! 

    Ce roman policier très classique nous emmène au bord de la mer du Nord, dans le comté de Vestfold où nombre d'habitants d'Oslo possèdent un chalet d'été.

    Mais, comme partout, des habitats occasionnels attirent les cambrioleurs ! 

    Et des zones peu fréquentées peuvent également attirer des trafiquants en tous genres ! 

    Et c'est ainsi que l'inspecteur Wisring devra démêler les fils embrouillés d'un cambriolage perpétré par une bande lettone et un trafic de drogue à la sauce scandinave.

    Une enquête rondement menée avec des personnages attachants et bien campés !

    Une première enquête qui m'a donné envie d'en savoir davantage .... Le deuxième opus m'attend :)

  • add_box
    Couverture du livre « Fermé pour l'hiver » de Jorn Lier Horst aux éditions Gallimard

    Bruno (BMR) sur Fermé pour l'hiver de Jorn Lier Horst

    Fermé pour l'hiver est le premier épisode (plus exactement le premier traduit en français, en 2017) d'une série de polars du norvégien Jørn Lier Horst, des polars qui mettent en scène l'inspecteur William Wisting dans le Vestfold, la région des fjords au sud d'Oslo.
    Wisting sort un peu du lot...
    Voir plus

    Fermé pour l'hiver est le premier épisode (plus exactement le premier traduit en français, en 2017) d'une série de polars du norvégien Jørn Lier Horst, des polars qui mettent en scène l'inspecteur William Wisting dans le Vestfold, la région des fjords au sud d'Oslo.
    Wisting sort un peu du lot des flics imbibés et tourmentés dont nous sommes coutumiers : un veuf ordinaire avec une fille journaliste (ce qui donne parfois un peu de sel aux intrigues en entremêlant enquêtes journalistique et policière), un flic sérieux entouré d'une bonne équipe avec qui l'on partage le travail patient et laborieux qui est celui des enquêtes criminelles.
    Un travail de police qui rappelle un peu celui des romans de l'anglais John Harvey.
    Cet épisode débute à l'automne quand il est temps pour les citadins de venir fermer leurs résidences secondaires en bord des fjords.

    [...] — Plusieurs chalets de Gusland ont été cambriolés. Wisting resta silencieux. Il avait compris que ce n'était pas tout.
    — On a découvert un homme mort dans un des chalets.
    [...] — Il y a un homme mort dans un bateau. Je crois qu'il a dérivé jusqu'au rivage.
    — Tu es sûre qu'il est mort ?
    — Les goélands lui ont arraché les yeux.

    L'ouverture des frontières avec les pays de l'ancien bloc de l'est, comme la Lituanie, laisse libre cours à tous les trafics et la très riche Norvège attire les convoitises de ses pauvres voisins ...
    L'intrigue va tourner autour de trafics de drogue, du marché aux voleurs de Vilnius et même d'un braquage de banque.

    [...] Quelques jours auparavant, il aurait à peine pu situer correctement la Lituanie sur une carte par rapport aux autres pays baltes. Il était honteusement ignorant de ce pays situé à moins de deux heures de vol d'Oslo.
    [...] — Nous enquêtons depuis longtemps sur des cercles à l'origine de l'importation en Norvège de relativement grandes quantités de cocaïne.
    [...]— Quand vous allez faire quelque chose de mal, il importe de faire le moins de dégâts possible, répondit le Lituanien. Mieux vaut voler à la Norvège, qui est un pays riche, qu'à un pays pauvre qui n'a presque rien.
    [...] — Vous pensez à un strict règlement de comptes entre fournisseur et client ?
    — Ça ou tout autre chose. Quelque chose que nous ne voyons pas.

  • add_box
    Couverture du livre « Les chiens de chasse » de Jorn Lier Horst aux éditions Gallimard

    jml38 sur Les chiens de chasse de Jorn Lier Horst

    L'originalité de ce polar norvégien se situe dans l'inversion des rôles classiquement proposés par le genre. Rudol Hanglund, qui vient de passer dix-sept ans en prison, attaque la police en justice, l'accusant de l'avoir fait condamner avec de fausses preuves.

    L'inspecteur William Wisting,...
    Voir plus

    L'originalité de ce polar norvégien se situe dans l'inversion des rôles classiquement proposés par le genre. Rudol Hanglund, qui vient de passer dix-sept ans en prison, attaque la police en justice, l'accusant de l'avoir fait condamner avec de fausses preuves.

    L'inspecteur William Wisting, qui était le responsable de l'enquête, se retrouve l'accusé principal, démis de ses fonctions par un supérieur qui ne l'aime pas, soumis à une enquête interne pour faute grave, et à la une de journaux qui ne laissent pas passer l'occasion de faire du chiffre sur son dos.

    En lieu et place d'un policier sûr de lui dans la traque de l'habituel psychopathe, nous avons un inspecteur en plein doute, qui cherche à comprendre où lui et son équipe ont pu s'égarer à l'époque, se transformant en « chiens de chasse », avec comme unique objectif de cerner la cible, le suspect, sans dévier un instant de cette quête de preuves pour le faire condamner, délaissant tout autre piste qui aurait pu se présenter. Il reste cependant persuadé de la culpabilité de Hanglund.

    Wisting ne peut que reprendre le dossier pour tenter de prouver qu'il n'est pas à l'origine des malversations, et que c'est le bon coupable qui vient de sortir de prison. Il peut compter sur l'aide précieuse de sa fille Line, journaliste spécialisée - bon sang ne saurait mentir - dans les affaires criminelles, en charge justement de couvrir un meurtre pour lequel elle se trouve souvent en avance sur les flics.

    Sans que le rythme soit époustouflant, le suspense monte progressivement dans une intrigue bien construite, façon puzzle où les éléments prennent leur place au moment opportun pour maintenir l'intérêt du lecteur.
    Un agréable polar, sans être pour moi un coup de cœur.

  • add_box
    Couverture du livre « Fermé pour l'hiver » de Jorn Lier Horst aux éditions Gallimard

    Mathilde81 sur Fermé pour l'hiver de Jorn Lier Horst

    Quand Jostein Hammersnes découvre son chalet fracturé et le vol des objets à l'intérieur, il appelle la police qui lui demande de vérifier si les chalets alentour ont eux aussi fracturés.
    Dans le chalet voisin un homme cagoulé git dans son sang.
    Des oiseaux noirs tombent du ciel, morts par...
    Voir plus

    Quand Jostein Hammersnes découvre son chalet fracturé et le vol des objets à l'intérieur, il appelle la police qui lui demande de vérifier si les chalets alentour ont eux aussi fracturés.
    Dans le chalet voisin un homme cagoulé git dans son sang.
    Des oiseaux noirs tombent du ciel, morts par centaines.
    La police fait enlevé le corps pour autopsie mais le corbillard disparait dans la nature, il est retrouvé dans la nature carbonisé.
    Wisting inspecteur de la Police criminelle a la surprise , en analysant les caméras de surveillance des péages d'autoroute menant à ces chalets d'y voir la voiture de sa fille .
    Que faisait-elle à cet endroit ou qui lui avait emprunté ?
    Une enquête captivante qui tient le lecteur en haleine.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !