Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jim Fergus

Jim Fergus
Jim Fergus est né à Chicago en 1950 d'une mère française et d'un père américain. Il vit dans le Colorado. Mille Femmes blanches est son premier roman, suivi de La fille sauvage. Journaliste réputé, il écrit des articles sur la gastronomie, la chasse, la pêche et la nature dans les magazines Newsw... Voir plus
Jim Fergus est né à Chicago en 1950 d'une mère française et d'un père américain. Il vit dans le Colorado. Mille Femmes blanches est son premier roman, suivi de La fille sauvage. Journaliste réputé, il écrit des articles sur la gastronomie, la chasse, la pêche et la nature dans les magazines Newsweek, The Paris Review, Esquire sportmen, Outdoor Life, etc. Il est aussi l'auteur d'un ouvrage consacré à ses souvenirs de chasse, A hunter's road, déjà considéré comme un classique dans le domaine de la littérature américaine. Mille Femmes blanches a été salué par l'ensemble de la critique américaine. Hollywood a acheté les droits du livre pour en faire une adaptation.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Jim Fergus (3)

Avis sur cet auteur (87)

  • add_box
    Couverture du livre « Mille femmes blanches » de Jim Fergus aux éditions Pocket

    marischr sur Mille femmes blanches de Jim Fergus

    Roman captivant construit comme une épopée, celle de la conquête de l'Ouest... Ces colons dans leur folie de capter toutes les terres de l'Amérique en se déplaçant d'est en ouest et qui nous emmènent depuis Chigaco à la découverte du Nébraska, du Dakota, des Black Hills réputé pour leur or. Mais...
    Voir plus

    Roman captivant construit comme une épopée, celle de la conquête de l'Ouest... Ces colons dans leur folie de capter toutes les terres de l'Amérique en se déplaçant d'est en ouest et qui nous emmènent depuis Chigaco à la découverte du Nébraska, du Dakota, des Black Hills réputé pour leur or. Mais c'est aussi une peinture juste et désastreuse de la colonisation des peuples autochtones et indigènes, en lieu et place, les Amérindiens, Cheyennes, Crows, et autre Creeks... Remarquable de justesse et d'actualité malheureusement ! Ces carnets de May sont pertinents, urgents, brûlants et passionnés ; ils ont été écrits en 1875 et pourtant, ils auraient pu être rédigés dans un Etat du Sud de l'Amérique pendant la campagne de Trump. Non la suprématie de la race blanche sur les peuples en "couleurs" des US n'a pas réellement changé malgré les combats. Et qui sont les sauvages ? Pas toujours ceux qu'on désigne...

  • add_box
    Couverture du livre « Les amazones » de Jim Fergus aux éditions Cherche Midi

    Manika sur Les amazones de Jim Fergus

    Voici le dernier tome de cette belle trilogie, Mad et Molly se rencontrent, et l'on découvre les derniers carnets qui étaient restés secrets.

    Il y a toujours une belle solidarité dans ce tome, un peu moins de violence ou d'aventures mais il est surtout plus mystique et ça j'ai beaucoup aimé....
    Voir plus

    Voici le dernier tome de cette belle trilogie, Mad et Molly se rencontrent, et l'on découvre les derniers carnets qui étaient restés secrets.

    Il y a toujours une belle solidarité dans ce tome, un peu moins de violence ou d'aventures mais il est surtout plus mystique et ça j'ai beaucoup aimé.

    C'est vraiment une belle trilogie vivante et violente, dépaysante et instructive.

  • add_box
    Couverture du livre « La vengeance des mères » de Jim Fergus aux éditions Cherche Midi

    Manika sur La vengeance des mères de Jim Fergus

    C'est avec grand plaisir que je me suis replongée dans la suite de "mille femmes blanches" l'histoire de ces femmes sensées aider à l'intégration des Indiens dans la société américaine.

    Nous ne retrouvons dans ce nouveau tome que celles qui ont survécu à la terrible attaque qui clôturait le...
    Voir plus

    C'est avec grand plaisir que je me suis replongée dans la suite de "mille femmes blanches" l'histoire de ces femmes sensées aider à l'intégration des Indiens dans la société américaine.

    Nous ne retrouvons dans ce nouveau tome que celles qui ont survécu à la terrible attaque qui clôturait le précédent opus. Tout est à reconstruire, de nombreux deuils sont à faire autant chez les femmes blanches que chez les indiens, mais c'est surtout la perte des bébés qui les met hors d'elle.

    Rapidement un nouveau convoi de femmes arrive, le premier groupe les met en garde sur ce qui les attend, ne cachant rien ni des horreurs ni de moments de grâce. Alors que les interventions de l'armée américaine se multiplient pour exterminer cette population de sauvages, un certain nombre de femmes se mobilise pour affronter les soldats dans des combats d'une grande violence.

    C'est le journal de Meggie et Susie que nous suivons cette fois ci, avec leur verve sans détour. C'est toujours vivant et dynamique, on ne s'ennuie pas une seconde mais les combats sont nombreux et d'une grande violence.

    C'est encore une fois de plus toute l'horreur d'un génocide qui nous est racontée, sous couvert d'une propagande non dissimulée.

    Un beau roman d'aventure dans les grands espaces, superbe mais âmes sensibles passez votre chemin !

  • add_box
    Couverture du livre « Mille femmes blanches » de Jim Fergus aux éditions Pocket

    Manika sur Mille femmes blanches de Jim Fergus

    Dans le but d'intégrer les peuples indiens à la population américaine, un contrat est passé : mille femmes blanches contre mille chevaux. C'est un premier groupe d'un peu plus d'une dizaine de femmes qui arrive chez les Cheyennes dont fait partie May Dodd, qui a accepté de participer à ce...
    Voir plus

    Dans le but d'intégrer les peuples indiens à la population américaine, un contrat est passé : mille femmes blanches contre mille chevaux. C'est un premier groupe d'un peu plus d'une dizaine de femmes qui arrive chez les Cheyennes dont fait partie May Dodd, qui a accepté de participer à ce programme pour fuir l'asile où ses parents l'avait faite enfermée.

    En s'inspirant d'un fait réel, Jim Fergus nous raconte cette histoire au travers du journal intime de May Dodd. Nous restons plus d'un an à suivre les aventures de May et de son groupe de femmes à l'intérieur d'une tribu cheyenne : l'apprentissage de cette vie sauvage, la compréhension de la culture, les nouvelles habitudes, la langue mais aussi les différents armée / indiens.

    Un roman fort où l'on ne s'ennuie pas une seconde, les personnages indiens ou blancs sont parfaitement décrits, jamais caricaturés. Les personnages sont attachants et en particulier May et le son groupe de femmes. Nous passons de moments agréables aux pires horreurs, suivons l'évolution des eux et des autres.