Jim Fergus

Jim Fergus
Jim Fergus est né à Chicago en 1950 d'une mère française et d'un père américain. Il vit dans le Colorado. Mille Femmes blanches est son premier roman, suivi de La fille sauvage. Journaliste réputé, il écrit des articles sur la gastronomie, la chasse, la pêche et la nature dans les magazines Newsweek, The Paris Review, Esquire sportmen, Outdoor Life, etc. Il est aussi l'auteur d'un ouvrage consacré à ses souvenirs de chasse, A hunter's road, déjà considéré comme un classique dans le domaine de la littérature américaine. Mille Femmes blanches a été salué par l'ensemble de la critique américaine. Hollywood a acheté les droits du livre pour en faire une adaptation.
Jim Fergus est né à Chicago en 1950 d'une mère française et d'un père américain. Il vit dans le Colorado. Mille Femmes blanches est son premier roman, suivi de La fille sauvage. Journaliste réputé, il écrit des articles sur la gastronomie, la chasse, la pêche et la nature dans les magazines Newsweek, The Paris Review, Esquire sportmen, Outdoor Life, etc. Il est aussi l'auteur d'un ouvrage consacré à ses souvenirs de chasse, A hunter's road, déjà considéré comme un classique dans le domaine de la littérature américaine. Mille Femmes blanches a été salué par l'ensemble de la critique américaine. Hollywood a acheté les droits du livre pour en faire une adaptation.

Articles (2)

Voir tous les articles

Avis (47)

  • Couverture du livre « La vengeance des mères » de Jim Fergus aux éditions Cherche Midi

    0.15

    régine berlinski sur La vengeance des mères de Jim Fergus

    J'avais été emballée par le premier tome, le second m'a paru moins captivant. La succession des écrits personnels ralenti le rythme de l'histoire et parfois les écrits de l'une doublent ceux de la précédentes...J'ai eu du mal a adhérer au récit du combat en fin du livre....De manière générale il...
    Voir plus

    J'avais été emballée par le premier tome, le second m'a paru moins captivant. La succession des écrits personnels ralenti le rythme de l'histoire et parfois les écrits de l'une doublent ceux de la précédentes...J'ai eu du mal a adhérer au récit du combat en fin du livre....De manière générale il reste intéressant pour la mémoire du peuple indien que l'armée américaine et le gouvernement de l'époque aura décimé. Un roman de fiction qui a tout d'une véritable réalité ...La fin du livre annonce déjà la suite....d'un troisième tome

  • Couverture du livre « La vengeance des mères » de Jim Fergus aux éditions Cherche Midi

    0.2

    Carole SERRES sur La vengeance des mères de Jim Fergus

    "Mille femmes blanches" m'avait interpellé sur la condition de ces femmes et j'ai adoré me plonger dans la suite.
    On accroche de suite à la destinée de ces femmes extraordinaires par leur combat, leur force et leur solidarité.
    On a réellement du mal à réaliser que c'est un roman de fiction...
    Voir plus

    "Mille femmes blanches" m'avait interpellé sur la condition de ces femmes et j'ai adoré me plonger dans la suite.
    On accroche de suite à la destinée de ces femmes extraordinaires par leur combat, leur force et leur solidarité.
    On a réellement du mal à réaliser que c'est un roman de fiction tellement tout semble "vrai" dans cette histoire.
    Elles sont en colère et elles vont le faire savoir, et se battre pour se libérer et faire reconnaître le préjudice qu'elles ont subi car elles n'ont pas eu le choix.
    L'écriture est fluide, on se laisse bercer par la découverte des traditions et des coutumes indiennes, les descriptifs de paysages américains grandioses où, à une époque pas si lointaine que çà, des femmes ont donné leur vie pour se sortir de ce bourbier organisé en toute impunité par le gouvernement américain alors en place..
    J'ai adoré le système des journaux intimes superposés qui nous ouvrent grand la fenêtre sur le quotidien de ces combattantes par obligation.
    Une merveilleuse lecture qui sent bon les plaines arides écrasées de soleil et où on pourrait presque entendre
    les champs indiens, même après avoir refermé la dernière page de ce roman.
    Merci Lecteurs.com pour cet excellent moment de lecture !

  • Couverture du livre « La vengeance des mères » de Jim Fergus aux éditions Cherche Midi

    0.25

    Jean-Paul Degache sur La vengeance des mères de Jim Fergus

    Avec ce deuxième tome de la trilogie entamée avec Mille femmes blanches, Jim Fergus poursuit sa plongée dans le mode de vie des Indiens Cheyennes en donnant la parole, cette fois, à deux autres femmes qui racontent ce qu’elles ont vécu en 1876 dans leur journal. May Dodd ayant disparu...
    Voir plus

    Avec ce deuxième tome de la trilogie entamée avec Mille femmes blanches, Jim Fergus poursuit sa plongée dans le mode de vie des Indiens Cheyennes en donnant la parole, cette fois, à deux autres femmes qui racontent ce qu’elles ont vécu en 1876 dans leur journal. May Dodd ayant disparu tragiquement, c’est Margaret Kelly (Meggie) et Molly McGill qui détaillent leur vie, La vengeance des mères, au travers de la plume si talentueuse de Jim Fergus.

    L’histoire reprend dans le bureau de J.W. Dodd III, rédacteur en chef d’un magazine, à Chicago (Illinois), le 14 mai 2015. Le père de J.W. avait fait publier Mille femmes blanches pour son arrière-grand-mère et pour montrer que « le ministère de la guerre des États-Unis … se proposait d’exterminer la population native afin de libérer les Grandes Plaines au profit de l’envahisseur blanc. La colonisation de l’Amérique est jonchée de tristes épisodes de cette sorte. »
    Une femme indienne apporte alors deux sacoches contenant des registres que J.W. Dodd va lire et que nous découvrons en même temps : les journaux des deux femmes citées plus haut. C’est ainsi que l’histoire reprend et se poursuit dans le camp de Crazy Horse, le 9 mars 1876, où elles ne sont plus que quelques survivantes.
    Meggie reconnaît que « Crazy Horse est un drôle de pistolet ». Avec sa gouaille d’Irlandaise au langage fleuri, elle raconte, donne la parole à Susie, sa sœur qui déclare, furieuse : « Mais c’est à cause de leurs couilles que les hommes sèment toutes les guerres, la mort et la ruine partout dans le monde. » Elles font connaissance avec des nouvelles venues kidnappées dans un train par les Lakotas. Parmi elles, Molly s’affirme au cours d’un pow-pow avec Gertie (Jimmy le muletier).

    C’est donc le journal de Molly qui prend le relais et raconte qu’elle a été volontaire pour venir vivre chez les Indiens afin d’échapper à la prison : « Car en prison, comme ici, être retenue prisonnière est d’un ennui mortel. Nous avons toute la journée pour ne rien faire. »
    Au fil de la lecture, nous apprenons la dure vie de ces femmes mêlées au quotidien des Indiens qui constatent que les Blancs tuent les bisons pour les affamer : « Les Blancs, c’est comme une invasion de sauterelles, ils vont infester le pays en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. »

    Les événements se succèdent et j’ai été pris, absorbé par ce récit aux deux points de vue qui donne la parole à beaucoup de protagonistes. Les événements se succèdent, la tension est terrible car, d’un campement à l’autre, il faut se préparer à livrer bataille contre une armée beaucoup plus nombreuse, très bien équipée et décidée à faire place nette, ne ménageant ni femmes, ni enfants, ni vieillards.

    C’est le passé de ce continent américain qui nous a tellement souvent été présenté du point de vue de l’homme blanc, débarqué depuis l’Europe, arrogant et sans scrupule, soucieux d’abord de son bénéfice immédiat. Hélas, l’armée US recrute ses éclaireurs parmi les Indiens, certaines tribus n’hésitant pas à se battre contre leurs frères pour tenter de venger des humiliations passées.

    Le sort des descendants de ces natifs est bien décrit par Jim Fergus qui nous emmène enfin, aujourd’hui, dans une réserve, mot atroce, sur les pas de J.W. Dodd : « La consommation de méthamphétamine est en hausse dans la réserve et les gens boivent comme des trous. » De plus, tout ce que l’homme inflige à la nature et la planète ressort dans ce roman dont la suite ne devrait pas décevoir.

Voir tous les avis

Vidéos (1)

  • "La Nuit Blanche des Livres" avec Nathalie Iris de la Librairie Mots en Marge à La Garenne Colombes

Voir toutes les videos

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com