J. K. Rowling

J. K. Rowling

De son vrai nom Joanne Rowling, J.K. Rowling est née le 31 juillet 1965 en Angleterre. Diplômée de littérature française et de philologie, elle connait un succès planétaire avec la saga de romans Harry Potter, traduits en plus de 60 langues et écoulés à plus de 450 millions d’exemplaires. Issue d...

Voir plus

De son vrai nom Joanne Rowling, J.K. Rowling est née le 31 juillet 1965 en Angleterre. Diplômée de littérature française et de philologie, elle connait un succès planétaire avec la saga de romans Harry Potter, traduits en plus de 60 langues et écoulés à plus de 450 millions d’exemplaires. Issue d’un milieu modeste, l’auteure détient aujourd’hui une fortune estimée à près de 600 millions d’euros. Elle est particulièrement investie dans des œuvres caritatives.

Entre 1997 et 2007, J.K. Rowling édite 7 romans consacrés au personnage de Harry Potter. La majeure partie de la carrière artistique de J.K. Rowling est dédiée à ce personnage de jeune sorcier, puisque des nouvelles ainsi qu’un script théâtral font également partie de la saga. En parallèle à son activité d’auteur, J.K. Rowling est également productrice et scénariste pour le cinéma : elle a notamment écrit le script du film Les Animaux fantastiques. En 2009, l’écrivaine reçoit la Légion d’honneur de Nicolas Sarkozy.

Articles (2)

Voir tous les articles

Avis (574)

  • Couverture du livre « Harry Potter T.1 ; Harry Potter à l'école des sorciers » de J. K. Rowling aux éditions Gallimard-jeunesse

    Les pages passionnées sur Harry Potter T.1 ; Harry Potter à l'école des sorciers de J. K. Rowling

    A mes yeux ce roman est incroyable et m’a prodigué beaucoup de réconfort. J’ai même eu la sensation d’être liée à toutes les autres personnes ayant lu et adoré cette saga et ça je pense que peu de sagas littéraires peuvent s’en venter. Il y a cette sensation d’appartenir à un groupe et il s’agit...
    Voir plus

    A mes yeux ce roman est incroyable et m’a prodigué beaucoup de réconfort. J’ai même eu la sensation d’être liée à toutes les autres personnes ayant lu et adoré cette saga et ça je pense que peu de sagas littéraires peuvent s’en venter. Il y a cette sensation d’appartenir à un groupe et il s’agit là encore d’un tour de force de la part de J.K. Rowling. Si vous ne l’avez pas encore lu, et que comme moi vous hésitiez à vous lancer, alors n’hésitez plus et rejoignez ce monde fabuleux!
    https://lespagespassionnees.wordpress.com/2018/10/26/harry-potter-tome-1-harry-potter-a-lecole-des-sorciers-par-j-k-rowling/

  • Couverture du livre « La meilleure des vies » de J. K. Rowling aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Maman Loutre sur La meilleure des vies de J. K. Rowling

    Début Janvier, en faisant un tour dans la seconde librairie de ma petite ville, j’ai eu envie de me faire plaisir. J’ai tourné autour des livres pendant un long moment. Je vous avoue qu’à la base je cherchais le tout dernier roman d’Ena Fitzbel et d’Emily Blaine, déçu qu’ils n’étaient pas...
    Voir plus

    Début Janvier, en faisant un tour dans la seconde librairie de ma petite ville, j’ai eu envie de me faire plaisir. J’ai tourné autour des livres pendant un long moment. Je vous avoue qu’à la base je cherchais le tout dernier roman d’Ena Fitzbel et d’Emily Blaine, déçu qu’ils n’étaient pas présents, je cherchais un autre livre sur lequel j’aurai pu jeter mon dévolu et j’avoue que la couverture rigide de « La meilleure des vies » à attirer mon attention. J’ai un faible pour ce type de couverture, j’apprécie énormément sentir le contact entre mes mains et le prix très accessible n’a fait que confirmer mon envie de le prendre. Cependant, ce qui décisif a été le début de ma lecture, en effet, pour être sûr que je le lirais prochainement dans le cas où je le prendrais, j’ai entamé la première page. Dès les premiers mots, j’ai été conquise par ce texte.

    En 2008, l’auteur J.K Rowling, très célèbre par sa saga Harry Potter, a été invité à la remise des diplômes des étudiants d’Harvard et voici son discours. C’est sans aucune honte que j’avoue que ce livre m’a touché en plein cœur, les mots de l’auteur ont su trouver écho en moi, même si dans le résumé, lorsque j’ai lu « les bienfaits insoupçonnés de l’échec » j’étais prête à dénigrer ce livre à la première erreur, mais mes aprioris ont été balayé très rapidement. En effet, la puissance qu’insuffle J.K Rowling et les anecdotes qu’elle nous livre trouve un chemin direct en nous. Nous arrivons très facilement à nous retrouver dans son vécu et son discours nous apporte plus qu’une lueur d’espoir. En tant qu’auteur mondialement connu par sa saga, elle a su transmettre un message important pour l’avenir de chacun.

    C’est avec brio qu’elle nous permet de nous accrocher à nos rêves, de continuer d’avancer, d’apprendre de nos échecs et nourrir notre imagination car c’est ce qui lui à permis de ne pas perdre totalement pied dans les moments sombre de sa vie. A la fin de ma lecture, je me suis dit « si elle a réussi à s’en sortir, moi aussi je le peux ! » et ma motivation s’en est trouvé redoublé !

    Ce discours est donc un énorme coup de cœur et je vous invite vivement à le lire afin de raviver en vous la flamme de l’espoir et peut-être la motivation nécessaire pour vous accrocher aux projets qui vous tiennent à cœur.

  • Couverture du livre « Harry Potter et l'enfant maudit ; parties I et II » de J. K. Rowling et John Tiffany et Jack Thorne aux éditions Gallimard-jeunesse

    Sandrine Fernandez sur Harry Potter et l'enfant maudit ; parties I et II de J. K. Rowling - John Tiffany - Jack Thorne

    A Poudlard comme ailleurs, ce n'est pas facile d'être ''fils de''. Albus Potter en sait quelque chose, lui qui y fait sa première rentrée scolaire. Scruté, comparé, critiqué, moqué, le jeune sorcier n'en peut plus de porter l'héritage de son célèbre père. Heureusement, il s'est fait un ami dans...
    Voir plus

    A Poudlard comme ailleurs, ce n'est pas facile d'être ''fils de''. Albus Potter en sait quelque chose, lui qui y fait sa première rentrée scolaire. Scruté, comparé, critiqué, moqué, le jeune sorcier n'en peut plus de porter l'héritage de son célèbre père. Heureusement, il s'est fait un ami dans le Poudlard express, un ami pour la vie en la personne de Scorpius Malefoy, lui aussi subit le poids de l'histoire familiale, lui dont on murmure qu'il serait le fils de Voldemort lui-même ! S'opposant sans cesse à son géniteur, Albus saute sur l'occasion quand il découvre que le sauveur du monde des sorciers a commis une erreur en sacrifiant Cédric Diggory lors de la fameuse bataille de Poudlard. Il décide de remonter le temps et de sauver le jeune homme, fils unique et regretté du vieil Amos. Mais on ne change pas le passé sans en payer les conséquences...

    Décriée par les puristes sur le fond et sur la forme, cette pièce de théâtre se veut une suite de la saga Harry Potter. Et en effet, on se retrouve bien sur le même quai de gare où l'on avait laissé Harry, Ginny, Ron et Hermione accompagnant leurs enfants en partance pour Poudlard. Et ça fait du bien de se replonger dans la vie de ces personnages tant aimés ! Bien sûr, la forme théâtrale exclut tout approfondissement des situations et de la psychologie des personnages. Bien sûr, il y a des incohérences. Et bien sûr, on regrette que ce ne soit pas JK Rowling qui s'y soit collé. Pourtant, on ne peut que s'attacher à Albus et Scorpius, écrasés par la forte personnalité de leur père respectif, mal dans leur peau, effrayés à l'idée de ne pas être à la hauteur. Albus est dans le conflit et l'affrontement, Scorpius réagit par l'humour et l'autodérision. Deux personnalités différentes, unies malgré ou à cause de l'antagonisme de leurs pères. Harry d'ailleurs réagit mal devant ce rapprochement et s'y oppose sévèrement. Une façon pour les auteurs de nous présenter le sorcier sous un nouveau jour, apprenant à être père. Un costume qu'il a du mal à faire sien, privé très tôt d'un modèle paternel. Frictions, disputes, conflits ouverts, ce ne sera pas de tout repos pour Harry de se rapprocher de ce fils qu'il ne comprend pas...
    Ce n'est pas la lecture du siècle certes, c'est bourré de défauts, mais c'est tellement bon de se prendre une petite bouffée de nostalgie, de faire une promenade à Poudlard, au pré-au-Lard, au ministère de la magie, avec Harry, Ron, Hermione et compagnie.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !