Gess

Gess
Gess est né en 1961 et vit à Nantes. Sa rencontre avec les gens du fanzine « Café Noir » à Rouen va le convaincre de se lancer dans la bande dessinée. Il commence à publier quelques histoires courtes, puis il crée Teddy Bear. Entre-temps, Vatine lui propose de lancer une nouvelle série chez Delco... Voir plus
Gess est né en 1961 et vit à Nantes. Sa rencontre avec les gens du fanzine « Café Noir » à Rouen va le convaincre de se lancer dans la bande dessinée. Il commence à publier quelques histoires courtes, puis il crée Teddy Bear. Entre-temps, Vatine lui propose de lancer une nouvelle série chez Delcourt, et c'est ainsi que Carmen McCallum voit le jour. Gess y exploite son goût immodéré pour la science-fiction et le polar. En 2008, une fois le tome 8 publié, il quitte la série pour se consacrer à une nouvelle création, La Brigade Chimérique, pour les éditions l'Atalante.

Articles (1)

Avis (5)

  • add_box
    Couverture du livre « La malédiction de Gustave Babel ; un récit des contes de la Pieuvre » de Gess aux éditions Delcourt

    Yves MABON sur La malédiction de Gustave Babel ; un récit des contes de la Pieuvre de Gess

    Alors, alors, alors,... comment parler de ce roman graphique qui est étonnant, totalement barré, bizarre, beau, fort, loin de tout ce que j'ai pu lire en BD, qui part dans des délires oniriques et revient sur des contingences très terre à terre ? Tout d'abord, en ouvrant l'ouvrage, j'ai été...
    Voir plus

    Alors, alors, alors,... comment parler de ce roman graphique qui est étonnant, totalement barré, bizarre, beau, fort, loin de tout ce que j'ai pu lire en BD, qui part dans des délires oniriques et revient sur des contingences très terre à terre ? Tout d'abord, en ouvrant l'ouvrage, j'ai été surpris par le dessin qui n'est pas celui a priori que je préfère, mais au fil des pages, je change d'avis et deviens très amateur de ce trait. Ce qui joue en faveur de cette BD, c'est que son auteur use de différents styles, la classique avec phylactères, des cases avec un texte à côté, des grandes cases, des petites voire des toutes petites, rien n'est prévisible et j'adore ça. Les couleurs également changent en fonction des lieux, des périodes, du rêve ou de la réalité. Un coup colorées, un autre monochromes (sépia, jaunes, noires, bleues, marron, ...). Des références à foison, à la peinture, la littérature, le cinéma (il m'a semblé rencontrer un sosie de Depardieu). Et puis surtout de la poésie. Baudelaire traverse l'œuvre de Gess du début à la fin. Des poèmes, notamment Une charogne, sont cités qui guident Gustave dans sa vie, l'aident à supporter ses absences de souvenirs.

    Venons-en justement à Gustave Babel, tueur à gages de la Pieuvre, parlant toutes les langues du monde, c'est un don. Coup de cheveux improbable, faciès pas des plus attirants. Ce qui le tracasse c'est que ses premiers contrats sont morts avant qu'il n'arrive et qu'ils viennent le troubler dans ses rêves menés par un étrange Hypnotiseur. Le début de la BD est déroutant et je me suis demandé ce qui m'avait pris de l'ouvrir. Mais la suite est excellente et si l'on se laisse porter, on va sans encombre jusqu'à la fin où tout s'explique. En revenant au début, après ma lecture, je me suis même demandé pourquoi j'avais eu ces hésitations.

    J'ai passé un moment -assez long quand même (mais pas trop, au contraire), presque 200 pages- formidable et si je classe cette BD dans mes coups de cœur, c'est qu'elle m'a cueilli, m'a surpris ; j'adore qu'un auteur se joue de moi et parvienne à me surprendre. Tout est bath dans l'ouvrage, inattendu les dessins, le scénario. Sortez de l'ordinaire, lisez La malédiction de Gustave Babel.

  • add_box
    Couverture du livre « L'esprit du 11 janvier ; une enquête mythologique » de Serge Lehman et Gess aux éditions Delcourt

    Jean-michel Palacios sur L'esprit du 11 janvier ; une enquête mythologique de Serge Lehman - Gess

    Bonjour à tous

    Bande dessinée de LEHMAN et GUESS parue aux éditions DELCOURT
    « L’esprit du 11 janvier – Une enquête mythologique »
    JM PALACIOS sur Lecteurs.com depuis décembre 2011


    Dès la couverture le ton est donné par une foule amassée en un cortège dense qui semble faire mouvement...
    Voir plus

    Bonjour à tous

    Bande dessinée de LEHMAN et GUESS parue aux éditions DELCOURT
    « L’esprit du 11 janvier – Une enquête mythologique »
    JM PALACIOS sur Lecteurs.com depuis décembre 2011


    Dès la couverture le ton est donné par une foule amassée en un cortège dense qui semble faire mouvement de gauche à droite donnant l’illusion qu’elle est bien « vivante ». Elle est surmontée ici et là de drapeaux que l’on devine français et de pancartes « JE SUIS CHARLIE ».

    L’ensemble est en noir et blanc comme l’étaient ces quelques mots qui ont fait le tour du monde, comme un cri de ralliement, une sorte de signe de reconnaissance entre des êtres humains, mais aussi le Peuple français debout en une seule et même « identité » au-delà de toute considération spirituelle et religieuse.

    Me gardant de lire le résumé proposé en 4ème de couverture, je chemine dès les premières images sur des évènements qui me rappellent des images télévisées en boucle sur BFM et de photographies parues dans la presse. Ils retracent assez fidèlement dans le trait et dans le texte les évènements de début janvier 2015.

    Paru en novembre 2015, la démarche des auteurs n’a pas été altérée par les attentats du 13 novembre 2015.

    Très vite donc, ils nous amènent à voir autre chose qu’un simple enchainement d’évènements. Pour eux, il se dégage une dimension mythologique. Et donc rien n’arrive par hasard.

    Les premières caricatures parues en Europe avaient blessées les musulmans par le fait de la représentation humaine du Prophète Mahomet. C’était pour eux un blasphème. Une semaine après les attentats du 7 au 9 janvier 2015, la une de « Charlie Hebdo » reparaît malgré une rédaction complètement dévastée.

    Luz (« Lumière ») est en l’auteur : le Prophète (à nouveau), une larme à l’œil, est à nouveau représenté avec ce message, « Tout est pardonné ». C’est presque une démarche messianique, une leçon d’altruisme religieux, la naissance peut-être d’une nouvelle « religion civile » précédée de phénomènes annonciateurs en apparence disparates.

    Les auteurs font ici le pari d’assembler des phénomènes disparates pour découvrir le « monstre » qui selon Alfred Jarry prend forme non pas comme une chimère mais plutôt comme « une beauté originale et inépuisable ».

    ***Un an plus tôt, le 7 janvier 2014, Michel Houellebecq fait paraître un livre sous le titre « Soumission ». L’actualité du moment n’a pas nécessairement le moyen de faire le lien avec ce qu’il se prépare. Mais le texte devient après l’agression de la rédaction de Charlie par les frères Kouachi quasi-prophétique. « Soumission » évoque en effet l’arrivée à la Présidence de la République, d’un homme de confession musulmane, en 2022, et la transformation consécutive et profonde de la société française.

    ***Curieusement Luz est le rare survivant de l’équipe de rédaction, simplement à cause d’une panne de réveil. Il devait fêter son anniversaire, le 7 janvier 2015. En réalité, la Une devait être consacrée à « Houellebecq », une qui ne paraîtra pas.

    ***Les voies du Ciel semblent impénétrables. Il y a comme une sorte d’alignement des planètes, de coïncidences, d’enchaînement troublants d’évènements qui de l’un sauvera la vie en épargnant une quantité non négligeable d’autres, comme à Montrouge ce 8 janvier 2015 avec l’assassinat de la policière municipale suite à un accident sur la voie publique qui conduit Amédy Coulibaly à modifier ses plans, une école juive se trouvant à proximité à l’heure de l’entrée en classe.

    Chaque chapitre de cette très belle BDs nous entraîne comme un dédicace de mémoire, un élément d’enquête, une pièce de puzzle à verser au dossier de quelque chose de plus grand, qui nous dépasse et qui est là sans que l’on puisse d’emblée le voir, spontanément : c’est le mythe, le récit fabuleux.

    On connaissait la mythologie des grecs et des romains et combien d’autres encore. Ces deux auteurs nous en propose une nouvelle et tellement proche de nous.

    Je vous laisse découvrir la suite.

    Plusieurs choses viennent s’associer au plaisir de lire cette œuvre. Ce n’est pas un livre politique ou engagé. Le dessin est soigné sans excès et la place pour les bulles est presque équivalente à celle des dessins. Entièrement en Noir et Blanc, comme une démarche photographique qui souvent accentue la vérité et la rend plus accessible.

    Fan de bandes dessinées de Pascal RABATE et Christophe CHABOUTE, tous deux aux éditions Vents d’Ouest, je retrouve ici l’ambiance, le trait de crayon et cette douce cruauté de la vie ou de la mort.

    Ce livre d’images est construit comme une enquête-témoignage, entraine le lecteur à constater par lui-même l’enchaînement troublant de phénomènes : un assemblage judicieux, quasi-mystique, une société en quête de certitude rationnelle qui se dresse comme un seul homme par résilience à l’encontre de desseins fanatiques.
    Une lecture troublante, documentée, référencée en dernière page qui change inévitablement notre regard sur ce que traverse réellement notre société.

    A lire et regarder absolument. Je vous la recommande.

    JM PALACIOS
    06 mars 2016


    Venez voter pour mes nouvelles sur ce lien :
    http://short-edition.com/auteur/jean-michel-palacios
    Mon blog
    http://espritlivre.club/jean-michelpalacios/


    Mon vote : 10/10
    Amitiés à Dominique Sudre

    Un sujet BD sur lecteurs.com
    http://www.lecteurs.com/article/jean-michel-palacios-reporter-dun-jour-au-salon-du-livre-de-paris/2441277

  • add_box
    Couverture du livre « L'esprit du 11 janvier ; une enquête mythologique » de Serge Lehman et Gess aux éditions Delcourt

    Gérald LO sur L'esprit du 11 janvier ; une enquête mythologique de Serge Lehman - Gess

    Cette bande dessinée se déroule dans la pensée, la peau de Serge Lehman. A la suite des attentats de janvier 2015, un regroupement comme rarement la France en a connu s’est déroulé le 11 janvier. Un regroupement de tous les français, une manifestation pour la paix, des citoyens de toutes les...
    Voir plus

    Cette bande dessinée se déroule dans la pensée, la peau de Serge Lehman. A la suite des attentats de janvier 2015, un regroupement comme rarement la France en a connu s’est déroulé le 11 janvier. Un regroupement de tous les français, une manifestation pour la paix, des citoyens de toutes les religions, des toutes les catégories sociales, qui marchent ensemble. L’auteur revient sur cet événement et les signes avant-coureurs, ou plutôt les signes qui ont permis malgré et éviter encore pire, car le pire venait de se dérouler, mais l’auteur cherche et trouve que le pire aurait pu être pire.
    Le récit est plutôt bien construit, et l’auteur revient régulièrement sur des événements, des déclarations, avec des explications claires parfois, honnêtes tout le temps, mais jamais sans apitoiement.
    On y ressent beaucoup d’émotions dans ce récit, autant de la part de l’auteur, mais beaucoup dans les événements qui ont eu lieu et qui en nous reviennent en force. Ce livre est là comme un témoignage puissant de ce qui se déroula ces jours malheureux mais aussi lors de ces jours qui ont suivi et ont vu un peuple entier se lever et manifester, calme, sans heurt, pour une unique et même raison.
    Personnellement, je retiens le sacrifice de cette policière mort pour les enfants de la France, et celui de cet employé étranger, qui avec une étrange et profonde abnégation aura sauvé lui aussi des citoyens français.
    Un livre, une bande dessinée, bien réalisée, au graphisme en noir et blanc qui donne au récit encore plus de profondeur, pour s’éloigner de la couleur, et accentuer le noir de l’horreur et le blanc de la communauté et de la paix.
    Un très bel hommage. 10/10.
    Je remercie Lecteurs.com et les Editions Delcourt pour ce partenariat.

  • add_box
    Couverture du livre « L'esprit du 11 janvier ; une enquête mythologique » de Serge Lehman et Gess aux éditions Delcourt

    Dominique Sudre sur L'esprit du 11 janvier ; une enquête mythologique de Serge Lehman - Gess

    En un peu moins de cent pages « l’esprit du 11 janvier » est un retour percutant sur ces attentats qui ont frappé la France en 2015. Dans un récit tout en finesse, en dégradés de gris, noir et blanc qui mêle l’enquête, la superstition, les hasards malheureux et pour le moins surprenants qui...
    Voir plus

    En un peu moins de cent pages « l’esprit du 11 janvier » est un retour percutant sur ces attentats qui ont frappé la France en 2015. Dans un récit tout en finesse, en dégradés de gris, noir et blanc qui mêle l’enquête, la superstition, les hasards malheureux et pour le moins surprenants qui font, quand on les observe après coup, qu’on se dit que « peut-être… », les témoignages des acteurs, les auteurs reviennent sur les drames qui ont endeuillé le pays. Pour ne pas oublier, pour comprendre, pour honorer, bien tristement puisque quelques mois après, l’horreur frappait à nouveau en France et presque quotidiennement de par le monde.
    Sous la forme d’un récit, le scénario de Serge Lehman et le graphisme de Gess font parler les personnages, rappelant au lecteur les faits, les mots, les engrenages et les hasards malheureux, de Houellebecq à Luz, des victimes aux témoins, des rescapés aux familles de victimes, des phrases prononcées par ceux qui ont vécu l’horreur, qui ont souffert ou par ceux qui l’ont commentée, les autres, qui tentent à leur tour d’expliquer. Juste équilibre entre la réalité et la fiction, entre les dessins fouillés et détaillés et ceux juste esquissés, à la fois enquête et témoignage, unissant rêverie et réalité, « L’esprit du 11 janvier » est comme une tentative d’explication de ce qui s’avère au final indicible et inacceptable. Un témoignage fort pour ne rien oublier.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !