Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Gabrielle Vincent

Gabrielle Vincent

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, connectez-vous pour proposez la vôtre :

/1200

Merci d’utiliser une photo au format portrait en indiquant les copyrights éventuels si elle n’est pas libre de droits.

Nous nous réservons le droit de refuser toute biographie qui contreviendrait aux règles énoncées ci-dessus et à celles du site.

Les textes à caractère commercial ou publicitaire ne sont pas autorisés.

Avis sur cet auteur (5)

  • add_box
    Couverture du livre « Ernest et Célestine ; le roman » de Gabrielle Vincent aux éditions Casterman

    Lunartic sur Ernest et Célestine ; le roman de Gabrielle Vincent

    Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique du Roman d'Ernest et Célestine par Daniel Pennac.

    Il faut tout d'abord savoir une chose, c'est qu'avant la sortie du film d'animation Ernest et Célestine en 2012 (long-métrage que je n'ai toujours pas vu par ailleurs,...
    Voir plus

    Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique du Roman d'Ernest et Célestine par Daniel Pennac.

    Il faut tout d'abord savoir une chose, c'est qu'avant la sortie du film d'animation Ernest et Célestine en 2012 (long-métrage que je n'ai toujours pas vu par ailleurs, honte à moi), je ne connaissais absolument pas la série d'albums pour enfants Ernest et Célestine de Monique Martin aka Gabrielle Vincent dont s'inspire fortement ce livre. Je n'ai en effet pas eu la chance de grandir auprès de cette adorable petite souris et de ce gros ours attendrissant auxquels l'autrice-illustratrice est parvenue à donner vie de façon si admirable par quelques merveilleuses, savantes touches d'aquarelle - je suis particulèrement friande de ce mode opératoire en peinture, je trouve ça si joli ! En découvrant l'existence de cet ouvrage bien précis, je me suis donc dis que c'était l'occasion pour moi de réparer un tant soit peu mes torts et quelle décision n'avais-je pas pris là : cette lecture du Roman d'Ernest et Célestine a été pour moi un véritable enchantement, une charmante bulle de douceur en ces temps indéniablement compliqués et complexes à gérer.

    Pour ma part, je ne regrette résolument pas de m'être totalement laissée emportée par les pages de ce petit livre qui m'a fait vivre un authentique instant de magie à la saveur d'enfance, d'innocence et de bienveillance tout bonnement exquise.

    De façon assez surprenante pour la novice en Ernest et Célestine que je suis, cette courte mais tout ce qu'il y a de intense et palpitante intrigue recèle aussi d'une bonne part de noirceur toutefois contrebalancée par la lumière rayonnate et salvatrice émanant de la plume extraordinaire de conteur hors-pair de Daniel Pennac et surtout de la bouleversante et sincère amitié qui unit nos deux formidables protagonistes.

    Vous l'aurez compris je pense, j'ai été extrêmement émue et transportée par ma lecture de ce remarquable ouvrage qui fait en outre assurément bien ressortir toute l'injustice et la cruauté de l'être humain à hauteur de microcosme animal diantrement haut en couleurs et qui nous délivre un magnifique message d'amour, d'humanité et d'espoir qui redonne sans conteste le sourire et remplit le coeur et la tête de belles valeurs et pensées. Saupoudrez le tout d'un humour qui croque sous la dent et qui fait indubitablement mouche et vous obtiendrez un féerique et délicieux roman jeunesse qui ne manquera pas de ravir petits et grands et de réconforter les esprits agités ! De quoi définitivement me convaincre de découvrir par moi-même le film d'animation et la fameuse série d'ouvrages pour la jeunesse dont il est tiré avant de prendre connaissance du conte musical qui sera justement adapté de ce Roman d'Ernest et Célestine et qui est normalement prévu pour juin 2020 (croisons les doigts pour que sa diffusion radio ne soit pas repoussée) ! Il me tarde !

  • add_box
    Couverture du livre « Ernest et Célestine ; la naissance de Célestine » de Gabrielle Vincent aux éditions Casterman

    lesmiscellaneesdepapier .com sur Ernest et Célestine ; la naissance de Célestine de Gabrielle Vincent

    Lien vers ma chronique: http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/la-naissance-de-celestine-de-gabrielle-vincent/

    Le mot de la fin : gros coup de cœur encore une fois pour ces magnifiques traits. Magnifique histoire toute en délicatesse et en poésie. Gabrielle Vincent aborde ces thèmes si...
    Voir plus

    Lien vers ma chronique: http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/la-naissance-de-celestine-de-gabrielle-vincent/

    Le mot de la fin : gros coup de cœur encore une fois pour ces magnifiques traits. Magnifique histoire toute en délicatesse et en poésie. Gabrielle Vincent aborde ces thèmes si importants tels que la différence, la famille, l’acceptation, la maladie ou encore l’adoption.

  • add_box
    Couverture du livre « Un jour, un chien » de Gabrielle Vincent aux éditions Casterman

    lesmiscellaneesdepapier .com sur Un jour, un chien de Gabrielle Vincent

    Lien vers ma chronique: http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/un-jour-un-chien-de-gabrielle-vincent/

    Le mot de la fin : Un sujet une nouvelle fois difficile est abordé par l’auteur. Gabrielle Vincent utilise toujours son trait simple mais poétique et termine son histoire avec beaucoup d’espoir.

    Lien vers ma chronique: http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/un-jour-un-chien-de-gabrielle-vincent/

    Le mot de la fin : Un sujet une nouvelle fois difficile est abordé par l’auteur. Gabrielle Vincent utilise toujours son trait simple mais poétique et termine son histoire avec beaucoup d’espoir.

  • add_box
    Couverture du livre « Le violoniste » de Gabrielle Vincent aux éditions Rue Du Monde

    lesmiscellaneesdepapier .com sur Le violoniste de Gabrielle Vincent

    lien vers ma chronique:http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/le-violoniste-de-gabrielle-vincent/

    Le mot de la fin: Un beau coup de cœur pour cet album. Encore une fois j’adore les traits de Gabrielle Vincent et l’histoire me touche énormément. Une belle leçon sur la construction et la...
    Voir plus

    lien vers ma chronique:http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/le-violoniste-de-gabrielle-vincent/

    Le mot de la fin: Un beau coup de cœur pour cet album. Encore une fois j’adore les traits de Gabrielle Vincent et l’histoire me touche énormément. Une belle leçon sur la construction et la réussite, malgré l’acharnement d’un parent à le rabaisser.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !