Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Fred Uhlman

Fred Uhlman

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (18)

  • add_box
    Couverture du livre « L'ami retrouvé » de Fred Uhlman aux éditions Folio

    fredleg sur L'ami retrouvé de Fred Uhlman

    Une très belle histoire d'amitié. Emouvant. A lire, pour ne pas oublier.

    Une très belle histoire d'amitié. Emouvant. A lire, pour ne pas oublier.

  • add_box
    Couverture du livre « L'ami retrouvé, de Fred Uhlman » de Fred Uhlman et Claire De La Rochefoucauld aux éditions Belin Education

    Prune42 sur L'ami retrouvé, de Fred Uhlman de Fred Uhlman - Claire De La Rochefoucauld

    Un roman qui peut être lu par des adolescents sur une amitié compromise pendant la Seconde Guerre Mondiale par le nazisme. Le sujet est intéressant mais le style n'est pas très moderne, parfois compliqué et recherché, il pourrait rebuter de jeunes lecteurs. J'aurais apprécié que ce livre soit...
    Voir plus

    Un roman qui peut être lu par des adolescents sur une amitié compromise pendant la Seconde Guerre Mondiale par le nazisme. Le sujet est intéressant mais le style n'est pas très moderne, parfois compliqué et recherché, il pourrait rebuter de jeunes lecteurs. J'aurais apprécié que ce livre soit plus long, je suis restée un peu sur ma faim aussi.

  • add_box
    Couverture du livre « La lettre de Conrad » de Fred Uhlman aux éditions Magnard

    jml38 sur La lettre de Conrad de Fred Uhlman

    Un court roman, mais une longue lettre, adressée par Conrad von Hohenfels à Hans Schwartz. Les deux hommes, qui se sont connus au lycée avant la guerre, ont vécu une brève mais intense amitié d'adolescents basée sur le partage de nombreuses valeurs, alors que tout les opposait socialement, l'un...
    Voir plus

    Un court roman, mais une longue lettre, adressée par Conrad von Hohenfels à Hans Schwartz. Les deux hommes, qui se sont connus au lycée avant la guerre, ont vécu une brève mais intense amitié d'adolescents basée sur le partage de nombreuses valeurs, alors que tout les opposait socialement, l'un étant fils de médecin juif, l'autre fils d'ambassadeur et descendant d'une des plus grandes familles de l'aristocratie allemande.

    Conrad vit ses derniers jours, condamné à mort pour avoir participé à l'attentat contre Hitler. Considérant avoir trahi son ami par lâcheté lors de cette courte relation amicale, et ayant depuis compris toute l'importance qu'avait eue le jeune juif dans sa vie, il écrit ce qui ressemble à une confession, une demande de pardon, et une tentative d'explication de ce qui l'a amené à être à l'origine par son comportement d'un compréhensible ressentiment de la part de son ami et de la fin d'une belle histoire.

    Conrad commence par revenir sur leur rencontre dans ce lycée où l'un et l'autre se sont retrouvés isolés pour des raisons différentes, ce qui a fini par les rapprocher. le début de la lettre est le pendant du récit que fait Hans de leur histoire dans « L'ami retrouvé ». Puis il tente d'expliquer ce qu'il considère comme sa trahison vis-à-vis de son ami, n'ayant pas eu le courage de s'extraire du lourd contexte dans lequel il baignait, coincé entre une mère viscéralement antisémite et adoratrice d'Hitler, un père que son statut d'aristocrate et sa position d'ambassadeur maintenaient au-dessus de la plupart de ses concitoyens, et supportant le poids d'une famille dont beaucoup d'ancêtres se sont illustrés dans la défense de la nation.

    On ne retrouve pas le superbe lyrisme de « L'ami retrouvé », le format épistolaire et l'urgence de la situation imposant à Conrad un style plus sobre où le fond prévaut sur la forme. Les mots simples et la sincérité des propos rendent la lecture poignante, surtout lorsque Conrad s'apprête à conclure sachant que sa fin approche et qu'il ne veut pas que son ami garde une mauvaise image de lui en l'associant à la barbarie nazie. Les deux textes de Fred Uhlman forment un ensemble cohérent, « La lettre de Conrad » apportant les éléments qui manquaient dans « L'ami retrouvé », et un supplément d'émotions.

  • add_box
    Couverture du livre « L'ami retrouvé » de Fred Uhlman aux éditions Folio

    jml38 sur L'ami retrouvé de Fred Uhlman

    Court roman qui raconte une belle histoire d'amitié à Stuttgart en 1932 entre deux adolescents issus de milieux très différents.

    Hans est juif, fils de médecin, sa famille réside en Allemagne depuis des décennies. Son père se sent résolument Allemand, fier de sa croix de guerre obtenue...
    Voir plus

    Court roman qui raconte une belle histoire d'amitié à Stuttgart en 1932 entre deux adolescents issus de milieux très différents.

    Hans est juif, fils de médecin, sa famille réside en Allemagne depuis des décennies. Son père se sent résolument Allemand, fier de sa croix de guerre obtenue pendant la Première Guerre mondiale et trouve ridicule l'idée sioniste de revendiquer la Palestine.

    Conrad, fils du Comte von Hohenfels, fait partie d'une famille de la noblesse allemande dont les origines remontent à la nuit des temps, avec des ancêtres qui se sont illustrés à de nombreuses époques .

    Les deux garçons de nature solitaire vont se rapprocher et lier une amitié qui semble indéfectible. Seule ombre au tableau, le rejet de la mère du jeune noble envers Hans et les Juifs en général.

    Leurs rencontres donnent lieu à des échanges philosophiques dignes de garçons d'un haut niveau intellectuel, sur Dieu et la religion, sur l'avenir de l'Allemagne en train de se jouer sous la coupe d'Hitler.
    Leurs avis souvent opposés, signes d'une vivacité d'esprit bénéfique en temps normal, préfigurent en cette période trouble ce que malheureusement la radicale montée en puissance du nazisme va concrétiser : la fin de cette belle amitié.

    Une lecture très agréable, un style lyrique qui nous prend par la main et le coeur pour nous emmener doucement vers une fin magistrale, en quelques mots chargés d'émotions.