Evelyne Pisier

Evelyne Pisier

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (11)

  • Couverture du livre « Et soudain, la liberté » de Evelyne Pisier et Caroline Laurent aux éditions Les Escales

    0.25

    Michèle FINANCE sur Et soudain, la liberté de Evelyne Pisier - Caroline Laurent

    Une petite merveille qui vient éclairer mon ciel gris de novembre ... Que d'émotions dans ce texte limpide ! Que de souvenirs à partager (en toute modestie) avec ces femmes admirables qui ont su dépasser leurs blessures intimes pour aller plus loin et s'ouvrir aux autres afin de leur apporter un...
    Voir plus

    Une petite merveille qui vient éclairer mon ciel gris de novembre ... Que d'émotions dans ce texte limpide ! Que de souvenirs à partager (en toute modestie) avec ces femmes admirables qui ont su dépasser leurs blessures intimes pour aller plus loin et s'ouvrir aux autres afin de leur apporter un peu de réconfort, un peu d'amour, un peu de folie ! Je suis touchée, à la fois par l'histoire incroyable de cette femme libre, mais également par la capacité de Caroline Laurent à nous conter cette - trop courte mais - belle amitié.git sta

  • Couverture du livre « Et soudain, la liberté » de Evelyne Pisier et Caroline Laurent aux éditions Les Escales

    0.25

    Geneviève Munier sur Et soudain, la liberté de Evelyne Pisier - Caroline Laurent

    "Ma chère Evelyne, Il est trois heures et demie du matin si j’en crois ma montre, heure à laquelle, par temps d’insomnie quelques mois plus tôt, tu m’avais écrit pour me dire qu’ensemble nous ferions vraiment quelque chose de bien. Je ne sais pas si sans toi j’ai fait quelque chose de bien…",...
    Voir plus

    "Ma chère Evelyne, Il est trois heures et demie du matin si j’en crois ma montre, heure à laquelle, par temps d’insomnie quelques mois plus tôt, tu m’avais écrit pour me dire qu’ensemble nous ferions vraiment quelque chose de bien. Je ne sais pas si sans toi j’ai fait quelque chose de bien…", c’est ainsi que Caroline Laurent s’adresse à Evelyne Pisier à la presque fin du roman "Et soudain la liberté".

    Ma réponse, Caroline, est OUI.

    OUI, vous avez fait quelque chose de bien et même de très, très bien.

    OUI, j’ai été sensible au destin hors normes de ces deux femmes qui ont traversé le XXème siècle.

    Caroline Laurent est directrice littéraire aux éditions Les Escales et c’est dans ce cadre qu’elle rencontre Evelyne Pisier, auteur d’un texte qu’elle souhaite publier. Une amitié incroyable va naître entre ces deux femmes et le récit d’Evelyne sera terminé au-delà de sa mort par Caroline… Elle lui en avait fait la promesse.

    Dans ce roman, fort riche, j’ai tout aimé. J’ai aimé la vie romanesque de Mona, la mère d’Evelyne, et par là même celle de la fille. Elle nous emmène d’Indochine en Nouvelle Calédonie, de Nice à Paris. Elle nous fait revivre le passé colonial de la France… et l’histoire transcende l’Histoire. J’ai aimé la transformation de Mona après sa lecture du "deuxième sexe" de Simone de Beauvoir, sa soudaine envie de liberté, son besoin de se battre sur tous les fronts, son envie de militantisme. Elle va s’attaquer à tout ce qui peut libérer la femme : le droit à l’avortement, le planning familial. Et puis la fille prend le relais, suit le chemin tracé même si les relations avec sa mère sont parfois complexes. C’est ainsi que Lucie – Evelyne – part à Cuba avec un groupe de jeunes étudiants communistes et entretient une liaison amoureuse avec le grand Fidel. Mais surtout j’ai aimé, mêlées au récit, les réflexions de Caroline Laurent qui, en train d’écrire, s’adresse à Evelyne. J’ai aimé ses doutes, ses demandes d’aide par-delà la mort, elle la convoque, lui parle, se pose, lui pose des questions. J’ai aimé cette sensibilité, cette amitié sans failles, ce respect de la promesse : terminer le roman. En lisant, j’entends la voix douce de Caroline et revois son sourire lors de notre rencontre au livre sur la place à Nancy. Elle irradiait du bonheur d’avoir accompli sa tâche, d’être allée au bout, de n’avoir pas failli.
    Un livre très fort, un vrai bonheur de lecture.

    www.memo-emoi.frgit sta

  • Couverture du livre « Et soudain, la liberté » de Evelyne Pisier et Caroline Laurent aux éditions Les Escales

    0.25

    Violaine belouard sur Et soudain, la liberté de Evelyne Pisier - Caroline Laurent

    Comment écrire un avis sur un livre qui fait déjà l'unanimité et qui finalement n'a pas tellement besoin de mon avis pour convaincre les lecteurs de le lire ?

    Pourtant j'ai rarement eu si envie de décrire ce que j'ai pu ressentir en lisant ce livre. J'ai aimé découvrir Evelyne Pisier, je ne...
    Voir plus

    Comment écrire un avis sur un livre qui fait déjà l'unanimité et qui finalement n'a pas tellement besoin de mon avis pour convaincre les lecteurs de le lire ?

    Pourtant j'ai rarement eu si envie de décrire ce que j'ai pu ressentir en lisant ce livre. J'ai aimé découvrir Evelyne Pisier, je ne la connaissais pas du tout. Et surtout j'ai aimé lire les mots posés par elle et Caroline Laurent. Une amitié hors du commun me semble t'il, une amitié qu'on ne vit pas tous les jours, aussi fugace soit-elle ?

    L'amitié a t'elle d'ailleurs un temps défini avant d'être décrite comme forte et puissante ? Je n'en suis pas sur et ce livre m'apporte la preuve que j'ai raison.

    Caroline Laurent espérait certainement vivre plus longtemps aux côtés d'Evelyne pour justement vivre encore plus intensément leur relation. Mais dans le récit on voit rapidement que Evelyne savait, devinait l'avenir. Elle savait qu'il était temps de se livrer pour laisser une trace. Et son choix pour Caroline a donc été une évidence.
    Deux femmes, deux générations, un même combat ?

    Lisez ce livre comme un hymne à l'amitié, l'amour, la combativité aussi et le respect également.

    Evelyne dévoile cette femme qui l'a élevée, éduquée, protégée pour qu'elle puisse s'épanouir et vivre à sa place dans la société. Comme à chaque fois, la relation mère-fille n'est jamais parfaite, simplement elle aura laissé à Evelyne la possibilité de faire ses choix.

    Le récit évolue au fil de la grande Histoire et j'ai perçu les difficultés d'être une femme à différentes époques, la bataille est commencée depuis longtemps en fait. La femme a toujours eu une place à part dans les sociétés mais chaque fois il faut en faire la preuve...

    Les armes au fil du temps diffèrent et Caroline l'exprime divinement bien dans le récit. Elle intercale les moments de force de Evelyne avec ses moments de faiblesse que seuls certains connaîtront.

    Ce roman est écrit avec beaucoup de finesse, il y est question du féminisme mais pas celui qu'on expose et qui se voit partout, plutôt celui, intime qui fait naître des convictions et nous fait agir. C'est peut-être pour cela que les relations mères-filles sont si particulières. L'envie que la société change se transmet certainement dans nos échanges, dans notre approche de l'éducation à donner aux enfants mais pour cela il ne faut pas être seule !

    C'est aussi ce que j'ai ressenti de la relation entre Evelyne et Caroline. Une transmission différente d'une relation familiale mais qui porte tout autant des valeurs fortes. J'ai trouvé le récit d'une profondeur touchante et percutante. L'objectif de gagner cette liberté tant espérée est sous-jacent à chaque page et le fait que Caroline soit celle qui écrit lui donne encore plus de poids. Elle représente la jeunesse et cette nouvelle génération qui apporte sa (grande) pierre à l'édifice. Le monde dans lequel nous vivons est voué à changer, rien n'est jamais figé.

    Ce livre est un coup de cœur pour moi car il représente ce que j'aime dans l'idée du féminisme, il est solide, il est fort et en même temps il émane de ces pages une tendresse infinie entre les deux auteures, un sentiment que rien ne pourra les séparer, même pas la mort puisque Caroline a les clés de l'univers d'Evelyne !

    Un livre que je vous conseille vivement de lire !git sta

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !