Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Caroline Laurent

Caroline Laurent

Caroline Laurent est franco-mauricienne. Après le succès de son livre co-écrit avec Evelyne Pisier, Et soudain, la liberté (Les Escales, 2017 ; Pocket, 2018 ; prix Marguerite Duras ; Grand Prix des Lycéennes de ELLE ; Prix Première Plume), traduit dans de nombreux pays, elle signe son nouveau rom...

Voir plus

Caroline Laurent est franco-mauricienne. Après le succès de son livre co-écrit avec Evelyne Pisier, Et soudain, la liberté (Les Escales, 2017 ; Pocket, 2018 ; prix Marguerite Duras ; Grand Prix des Lycéennes de ELLE ; Prix Première Plume), traduit dans de nombreux pays, elle signe son nouveau roman Rivage de la colère. En parallèle de ses fonctions de directrice littéraire chez Stock, Caroline Laurent a été nommée en octobre 2019 à la commission Vie Littéraire du CNL.

 

Photo © Philippe Matsas

Articles en lien avec Caroline Laurent (4)

Avis sur cet auteur (107)

  • add_box
    Couverture du livre « Rivage de la colère » de Caroline Laurent aux éditions Les Escales

    Lesvigs sur Rivage de la colère de Caroline Laurent

    Juste terminé cet après-midi, ce roman raconte un pan de l'histoire que je ne connaissais pas du tout, le peuple de l'archipel des Chagos chassé de ses îles quand l'Ile Maurice est devenue indépendante et que cet archipel a été cédé aux Américains pour en faire une base militaire. Les...
    Voir plus

    Juste terminé cet après-midi, ce roman raconte un pan de l'histoire que je ne connaissais pas du tout, le peuple de l'archipel des Chagos chassé de ses îles quand l'Ile Maurice est devenue indépendante et que cet archipel a été cédé aux Américains pour en faire une base militaire. Les personnages sont attachants et on ressent avec eux l'injustice qui leur a été faite, on suit leur combat...

  • add_box
    Couverture du livre « Rivage de la colère » de Caroline Laurent aux éditions Les Escales

    kitaro sur Rivage de la colère de Caroline Laurent

    Une ecriture fluide et "parlante", un enorme travail de recherche sur cette partie de l'histoire contemporaine ignorèe si connue ou simplement meconnue.
    On a envie de prendre faits et causes pour les chagosiens et voir enfin reconnue cette spoliation qui a engendrè tant de souffrances.

    Si il...
    Voir plus

    Une ecriture fluide et "parlante", un enorme travail de recherche sur cette partie de l'histoire contemporaine ignorèe si connue ou simplement meconnue.
    On a envie de prendre faits et causes pour les chagosiens et voir enfin reconnue cette spoliation qui a engendrè tant de souffrances.

    Si il n'y avait une histoire romanesque vue et revue au fil des pages cela ferait un merveilleux documentaire qui reveillerait "peut être les consciences".

    Un beau moment de

  • add_box
    Couverture du livre « Et soudain, la liberté » de Evelyne Pisier et Caroline Laurent aux éditions Les Escales

    Elizabeth Neef-Pianon sur Et soudain, la liberté de Evelyne Pisier - Caroline Laurent

    Compliqué de chroniquer ce livre.
    Tout d'abord, j'ai été très intéressée par cette lecture, par la découverte de l'enfance et de la jeunesse d'Evelyne Pisier.
    Ce livre romancé de souvenirs qu'elle n'a pas eu le temps de terminer, emportée par la maladie.
    J'ai énormément apprécié...
    Voir plus

    Compliqué de chroniquer ce livre.
    Tout d'abord, j'ai été très intéressée par cette lecture, par la découverte de l'enfance et de la jeunesse d'Evelyne Pisier.
    Ce livre romancé de souvenirs qu'elle n'a pas eu le temps de terminer, emportée par la maladie.
    J'ai énormément apprécié l'intervention de son éditrice, Caroline Laurent, devenue son amie, qui joint son écriture à celle d'Evelyne pour terminer le livre.
    Caroline Laurent dont j'avais beaucoup aimé Rivage de la colère.
    Un livre dont j'aurais certainement pu dire, c'est un très bon livre.
    Seulement voilà, il y a eu depuis les révélations de Camille Krouchner, dont je n'ai pas lu le livre ne voulant pas me mêler au voyeurisme médiatique mais dont on a tant entendu parler..
    Et l'image de la super femme féministe, libre et indépendante s'est un peu entachée.
    Et me voilà plus que septique.
    Ayant une amie, écrivain elle aussi, qui a vécu son enfance et son adolescence dans un milieu privilégié mais très libertaire et en ayant douloureusement subi les conséquences, je sais que certains milieux intellectuels peuvent être des plus nocifs.
    Et l'emballement que j'aurais pu avoir pour le livre d'Evelyne Pisier s'est évanoui.
    Pourtant, ses souvenirs sont tout sauf communs.
    Ils montrent une richesse et une intensité de vie incroyable.
    Une chose aussi qui m'a surprise, bien que Caroline Laurent en parle en quelques lignes, c'est le fait que Marie-France Pisier n'existe pas dans ces souvenirs, comme si elle n'était pas sa sœur, comme si elle n'était jamais née.
    Alors que tous les membres de la famille sont parfaitement décrits.
    Plus j'écris et moins j'ai envie de mettre d'étoiles à ce livre.
    Finalement, je ne le noterai pas.

  • add_box
    Couverture du livre « Rivage de la colère » de Caroline Laurent aux éditions Les Escales

    Les Lectures de Cannetille sur Rivage de la colère de Caroline Laurent

    En 2018, Joséphin vient assister au jugement de la Cour internationale de Justice à La Haye, qui, il l’espère, tranchera enfin en faveur de la cause qu’il a passé toute sa vie à défendre, en mémoire de sa mère.
    En 1967, Marie-Pierre Ladouceur vit à Diego Garcia, aux Chagos, archipel de l’Océan...
    Voir plus

    En 2018, Joséphin vient assister au jugement de la Cour internationale de Justice à La Haye, qui, il l’espère, tranchera enfin en faveur de la cause qu’il a passé toute sa vie à défendre, en mémoire de sa mère.
    En 1967, Marie-Pierre Ladouceur vit à Diego Garcia, aux Chagos, archipel de l’Océan Indien rattaché à l’île Maurice. L’existence y est simple, mais libre et paisible, entre pêche et récolte du coprah. Lorsque la jeune femme découvre l’amour auprès de Gabriel Neymorin, Mauricien venu seconder l’administrateur colonial, elle est loin d’imaginer que son monde est sur le point de s’effondrer. Mettant fin à 158 ans de présence britannique, l’île Maurice accède à l’indépendance après avoir cédé les Chagos aux Anglais, qui, l’archipel devant devenir une base militaire américaine, s’emploient à en expulser les habitants. Déportés sans explication ni préavis, sans indemnisation d’aucune sorte, les Chagossiens se retrouvent abandonnés dans les bidonvilles de Maurice…

    Sensibilisée au drame des Chagos par sa mère mauricienne, l’auteur s’est inspirée de ses recherches et de ses rencontres pour créer les personnages de ce roman soigneusement fidèle aux faits historiques. Alors qu’un demi-siècle après l’arrachement des habitants à leur archipel, le Royaume-Uni n’a toujours pas donné suite à l’injonction de l’ONU en 2019 de restituer ce bout de territoire à l’île Maurice, ce livre porte l’espoir de sensibiliser l’opinion publique à la cause chagossienne, ultime levier sur la politique britannique.

    De fait, Caroline Laurent parvient haut la main à émouvoir le lecteur, stupéfait du sort imposé il y a cinquante ans, dans le plus grand secret et dans le pire mépris humanitaire, aux 2000 autochtones, et scandalisé qu’aucun des jugements rendus par les plus hautes instances internationales n’ait pu, à ce jour, se voir appliqué. Tandis que le récit nous fait nous glisser dans la peau des îliens, chassés de leur terre arbitrairement et manu militari, emmenés à fond de cale après avoir dû tout abandonner en l’espace d’une heure, puis, sans autre forme de procès, laissés à leur misérable sort une fois débarqués sans bagages ni ressources à Maurice, comment ne pas partager leur désespoir, leur révolte et leur impuissance quand personne n’a d’abord conscience de leur cauchemar, puis quand aucune justice ne semble jamais pouvoir leur être enfin rendue ?

    Par la voix de ses touchants personnages, ce captivant roman restitue une part de leur dignité à ces hommes et ces femmes honteusement bafoués par l’Histoire, et à qui le monde contemporain peine tant à rendre justice. Coup de coeur.

Ils suivent Caroline Laurent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !