Douglas Preston

Douglas Preston
Né à Cambridge (Massachusetts) en 1956, Douglas Preston a d'abord travaillé au Museum d'histoire naturelle de New York avant de collaborer au New Yorker et au National Geographic. Il est l'auteur de Jennie (Laffont, 1999), Le Codex et T-Rex, (L'Archipel, 2007 et 2008). Avec son complice, Lincoln ... Voir plus
Né à Cambridge (Massachusetts) en 1956, Douglas Preston a d'abord travaillé au Museum d'histoire naturelle de New York avant de collaborer au New Yorker et au National Geographic. Il est l'auteur de Jennie (Laffont, 1999), Le Codex et T-Rex, (L'Archipel, 2007 et 2008). Avec son complice, Lincoln Child, il a publié dix romans à suspense, dont La Chambre des curiosités (2003), Danse de mort (2007) et Le Livre des Trépassés (2008). En mai, paraîtra La Roue de l'infortune, la nouvelle aventure de l'inspecteur Pendergast.

Avis (45)

  • Couverture du livre « La cité perdue du dieu singe » de Douglas Preston aux éditions Albin Michel

    Ghislaine Moreau sur La cité perdue du dieu singe de Douglas Preston

    Très intéressant malgré quelques longueurs. L'épilogue est édifiant quant à la disparition des civilisations; Nos politiques devraient en prendre de la graine, en espérant que ce ne soit pas déjà trop tard.

    Très intéressant malgré quelques longueurs. L'épilogue est édifiant quant à la disparition des civilisations; Nos politiques devraient en prendre de la graine, en espérant que ce ne soit pas déjà trop tard.

  • Couverture du livre « Noir sanctuaire » de Douglas Preston et Lincoln Child aux éditions Archipel

    BERNARD DOMINIQUE sur Noir sanctuaire de Douglas Preston - Lincoln Child

    Bonjour ,j'avoue lire rarement des livres policiers mais voilà , j'ai lu de bout en bout " NOIR SANCTUAIRE " de PRESTON AND CHILD , et je m'y suis bien plue ... Je ne connaissais pas ces personnages .
    Dans cette enquête la jeune Constance Greene disparaît et son garde du corps Proctor part à...
    Voir plus

    Bonjour ,j'avoue lire rarement des livres policiers mais voilà , j'ai lu de bout en bout " NOIR SANCTUAIRE " de PRESTON AND CHILD , et je m'y suis bien plue ... Je ne connaissais pas ces personnages .
    Dans cette enquête la jeune Constance Greene disparaît et son garde du corps Proctor part à sa recherche sur les chapeaux de roues ....Son enlèvement a - t -il un lien avec la disparition de l'inspecteur Aloysius Pendergast lors d'une précédente enquête ? Donc me voilà m'envolant aux côtés de Proctor à travers le monde dans une course effrénée pour retrouver cette chère Constance , jeune protégée de vingt ans ( qui sait) de l'inspecteur Aloysius Pendergast ....Des portes s'ouvrent , d'autres se referment . Pendant ce temps nous découvrons le pire ennemi de l'inspecteur Pendergast , incroyable surprise , je reste atterrée; comment est ce possible ? Au delà de mes pires cauchemars . Qui pourra arrêter cette méchante âme ? Tout dans le petit monde de l'inspecteur Aloysius Pendergast nage dans le chaos depuis sa disparition .
    L'écriture changeante est un point fort du livre ; par moment fortement masculine pour des descriptions telle que la course poursuite aux côtés de Proctor , ou des moments plus riches en émotions , ou notre coeur danse à la description des trésors qui se cachent dans la demeure de l'inspecteur , ou des lieux magiques ou nous conduit l'enquête .. Mais les moments d'apaisement ne durent pas , nous revoilà face au prédateur et notre sang se glace ,puis une page se tourne et un mystère plane, est -on en droit d'espèrer?
    Nous n'avons pas le temps de reprendre notre souffle , que nous voilà courant pour sauver Constance ...Les personnages se croisent , se frôlent ...Mais personne ne sait où est qui ...Un bon moment plein de rebondissements ....Je serai donc ravie de les retrouver dans leurs prochaines aventures .... Merci à vous lecteurs . com et "J'AI LU" et à vous messieurs les auteurs

  • Couverture du livre « Nuit sans fin » de Douglas Preston et Lincoln Child aux éditions Archipel

    Analyse sur Nuit sans fin de Douglas Preston - Lincoln Child

    Je remercie les éditions L’Archipel pour l’envoi du magnifique SP Nuit sans fin de Preston & Child qui me laisse sur un avis mitigé.
    J’ai enfin découvert l’inspecteur Pendergast et son acolyte D’Agosta du NYPD, il était grand temps je crois mais peut être pas avec le meilleur opus de la série....
    Voir plus

    Je remercie les éditions L’Archipel pour l’envoi du magnifique SP Nuit sans fin de Preston & Child qui me laisse sur un avis mitigé.
    J’ai enfin découvert l’inspecteur Pendergast et son acolyte D’Agosta du NYPD, il était grand temps je crois mais peut être pas avec le meilleur opus de la série. En effet, j’ai eu un peu de mal avec la construction de cette intrigue surement à cause de ces pistes erronées vers lesquels nous envoie les auteurs qui ont provoqué un éparpillement de tous les protagonistes concernés, ce qui a cassé le rythme de l’histoire. L’écriture de ce roman est fluide, il se lit relativement bien. On peut le lire sans avoir lu les tomes précédents mais il y a tout de même quelques références au passé des héros. Malgré tout, J’ai passé un agréable moment de lecture.
    Les auteurs nous plongent directement dans leur intrigue, dans l’action, le corps d’une jeune femmes est retrouvée assassinée et décapitée (un peu d’hémoglobine cool) D’Agosta et Pendergast sont sur le coup, bientôt d’autres meurtres du même acabit vont faire surface (beaucoup d’hémoglobine j’adore). Aucun points communs ou liens ne relient ces victimes sauf peut être leur fortune. Un moment de flottement , plusieurs pistes vont alors voir le jour mais malheureusement aucune ne sera la bonne, l’enquête va alors piétiner ( j’ai trouvée cette partie du roman longue). Les enquêteurs vont se retrouver face à un redoutable coupeur de têtes…. Mais qui est il? Quel est son mobile? Qu’est ce que ses victimes ont en commun?
    J’ai trouvé que ce roman manquait de rythme surtout après la découverte des deux premières victimes jusqu’aux dernières, trop de longueurs, trop de fausses pistes, trop de cadavres sans tête, une enquête qui tourne en rond mais une bonne seconde partie avec de l’action et un dénouement discutable.
    Le personnage de Pendergast est intéressant, très énigmatique , mystérieux, érudit et décalé par rapport à son époque mais aussi un peu trop surjoué à mon gout: Sherlock Holmes en mieux, plus pertinent, plus performant, un super héro quoi. Il m’a quand même procuré du plaisir avec ses façons de faire, je crois bien que j’ai kiffé ce mec. Quant à son collègue D’Agosta ben lui il suit le mouvement et notamment l’avis du journaliste Harriman comme la plupart des New Yorkais, il subit l’enquête.

    Dans la première partie j’ai trouvé Pendergast trop passif, je m’attendais à plus d’implication de sa part dans cette affaire vu qu’on le voit prélever des indices et qu’il est sensé être le héro phare de cette série mais non, dommage par contre dans la deuxième partie on ne voit que lui, et là c’était un peu too much. Découvrir le nom du tueur à la fin du livre était judicieux comme choix même si je l’avais deviné.

    Dans la seconde partie du roman, j’ai enfin été gâté, j’ai eu du rythme, du suspense, de l’action, un tueur clairvoyant et coriace à la hauteur des talents de Pendergast (il a même réussi à le mettre en difficulté) et biensur un super héro j’ai nommé Perdergast himself: tous les éléments pour une fin sensationnellement renversante.

    Ce livre m’a donné envie de découvrir les autres tomes que je ne manquerai pas de lire très prochainement. En attendant, je vous conseille ce polar assez conventionnel avec un personnage atypique à la personnalité complexe et au look improbable qui ne vous laissera pas de marbre.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !