Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Douglas Preston

Douglas Preston
Né à Cambridge (Massachusetts) en 1956, Douglas Preston a d'abord travaillé au Museum d'histoire naturelle de New York avant de collaborer au New Yorker et au National Geographic. Il est l'auteur de Jennie (Laffont, 1999), Le Codex et T-Rex, (L'Archipel, 2007 et 2008). Avec son complice, Lincoln ... Voir plus
Né à Cambridge (Massachusetts) en 1956, Douglas Preston a d'abord travaillé au Museum d'histoire naturelle de New York avant de collaborer au New Yorker et au National Geographic. Il est l'auteur de Jennie (Laffont, 1999), Le Codex et T-Rex, (L'Archipel, 2007 et 2008). Avec son complice, Lincoln Child, il a publié dix romans à suspense, dont La Chambre des curiosités (2003), Danse de mort (2007) et Le Livre des Trépassés (2008). En mai, paraîtra La Roue de l'infortune, la nouvelle aventure de l'inspecteur Pendergast.

Avis sur cet auteur (72)

  • add_box
    Couverture du livre « Nuit sans fin » de Douglas Preston et Lincoln Child aux éditions Archipel

    Ju lit les Mots sur Nuit sans fin de Douglas Preston - Lincoln Child

    Malgré le nombre, prolifique, d’enquêtes d’Aloysius Pendergast, c’est bien avec la 17ème que je découvre les aventures de ces personnages récurrents du duo Preston & Child.

    Pour autant, j’ai été heureuse de pénétrer dans cette intrigue fluide, sans temps morts où les fausses pistes apportent...
    Voir plus

    Malgré le nombre, prolifique, d’enquêtes d’Aloysius Pendergast, c’est bien avec la 17ème que je découvre les aventures de ces personnages récurrents du duo Preston & Child.

    Pour autant, j’ai été heureuse de pénétrer dans cette intrigue fluide, sans temps morts où les fausses pistes apportent de bons rebondissements.

    Deux personnages principaux dont l’agent spécial du FBI, Aloysius Pendergats, d’ailleurs le terme spécial lui va comme un gant. Un côté sherlock Homles couplé à Simon Baker dans «le mentaliste», doté de capacités de discernement hors norme, une excentricité à l’anglaise, avec son majordome et sa Rolls. D’Agosta est un flic plus commun, homme d’action par excellent et terre-à-terre.

    Une bonne partie du livre, on a l’impression que Pendergats survole cette enquête assez particulière, puisque de riches New-Yorkais sont retrouvés décapités après avoir été l’objet d’une mise à mort assez étrange et spectaculaire… Mais ce n’est que pour accentuer le flegme de cet homme atypique, puisqu’au final, il apparaît dans toute son efficacité dans cette course-poursuite aux prises avec un serial-killer d’une rare intelligence.

    Le final est très intéressant, bien amené et les auteurs baladent le lecteur jusqu’à la toute fin, quant à l’identité du tueur.

    Une enquête avec en toile de fond une réalité sociale prégnante avec cette lutte des classes et les inégalités qui se creusent. Ces meurtres sont le révélateur d’un mal qui ronge nos sociétés, même si le but recherché était différent.

    Malgré le côté fantasque de Pendergast, j’ai trouvé que les auteurs tentaient de lui donner un visage plus humain, où ses capacités, ne seraient pas mises en avant, mais bien sa haute moralité. Une introspection très intéressante quand on sait qu’il est difficile, parfois, pour les personnes aux capacités élevées de prendre du recul.

    Même si j’ai découvert cette série avec cette 17ème enquête, cela ne m’a pas gêné puisque les intrigues sont différentes à chaque fois, avec la présence de personnages récurrents.

    Un thriller classique, mais efficace porté par un personnage haut en couleur, que j’ai été ravie de découvrir et que je ne manquerais pas d’apprendre à connaître, en lisant les prémices de ses aventures.

  • add_box
    Couverture du livre « Offrande funèbre » de Douglas Preston et Lincoln Child aux éditions Archipel

    Ju lit les Mots sur Offrande funèbre de Douglas Preston - Lincoln Child

    J’ai découvert, la plume du duo qui a donné vie à Pendergast avec « Nuit sans fin », j’étais donc ravie de plonger dans la suite de ses aventures avec ce 18ème Opus.

    Aloysius Pendergats, a une personnalité atypique, qui oscille entre Sherlock Holmes et Simon Baker, avec des capacités de...
    Voir plus

    J’ai découvert, la plume du duo qui a donné vie à Pendergast avec « Nuit sans fin », j’étais donc ravie de plonger dans la suite de ses aventures avec ce 18ème Opus.

    Aloysius Pendergats, a une personnalité atypique, qui oscille entre Sherlock Holmes et Simon Baker, avec des capacités de discernement hors norme, une excentricité à l’anglaise. Dans cette enquête, nous faisons la connaissance du nouveau collègue Coldmoon, têtu, mais avec des qualités toutes aussi intéressantes.

    Sous couvert, de lui adjoindre un nouveau collègue, le nouveau directeur adjoint Walter Pickett, parachute Coldmoon, aux côtés de Pendergast, pour le surveiller, sa manière d’enquêter n’est pas du goût de tous, même si les résultats sont là. Concrètement, il se retrouve sur la sellette et sa chute semble proche…

    L’intrigue est classique, mais bien construite, ce qui lui donne un attrait indéniable, c’est l’équipe. Malgré la méfiance de l’un, qui n’est pas dupe et le désir de plaire de l’autre, qui ne veut que monter les échelons, ils vont tout faire pour résoudre cette enquête.

    Il est intéressant de noter que les auteurs, donnent vie à cette relation qui se créée, tout en dotant chaque personnage, d’une personnalité forte. Pendergast dirige cette affaire tout en ignorant les ordres et frôlant parfois l’illégalité. Coldmoon, semble effacer et n’est pas d’accord avec la manière de procéder de son collègue, mais va peu à peu le suivre et s’affranchir du rôle de surveillant que l’on veut lui faire endosser. J’ai aimé cette évolution qui laisse présager un duo assez soudé pour les prochains opus…

    Vous apprendrez, si ce n’est déjà fait, que l’insubordination est non seulement une nécessité dans la vie, mais qu’elle est parfois même grisante.

    En bref, un livre qu’on a du mal à lâcher avec une enquête prenante et un duo à la fois atypique et complémentaire.

  • add_box
    Couverture du livre « Rivière maudite » de Douglas Preston et Lincoln Child aux éditions Archipel

    Ju lit les Mots sur Rivière maudite de Douglas Preston - Lincoln Child

    Si on retrouve notre inspecteur aux manières atypiques avec le flegme qui le caractérise, le personnage de son acolyte, qui fait son apparition dans Offrande funèbre, Coldmoon s’épaissit et devient plus intéressant dans ses prises de position ainsi que son caractère.

    Constance, que je...
    Voir plus

    Si on retrouve notre inspecteur aux manières atypiques avec le flegme qui le caractérise, le personnage de son acolyte, qui fait son apparition dans Offrande funèbre, Coldmoon s’épaissit et devient plus intéressant dans ses prises de position ainsi que son caractère.

    Constance, que je découvre, n’est pas en reste et semble avoir une personnalité peu commune, mais pour cela, il va falloir que je lise les précédents opus.

    La plume demeure agréable, précise et je dirais un brin plus visuelle dans cet opus, ce qui nous plonge plus facilement dans l’intrigue.

    Même si j’ai été déstabilisée d’y trouver plus d’action digne des séries policières, j’ai apprécié cette parenthèse, où Constance est digne de Wonder Woman qui ne recule devant aucune difficulté… Les descriptions la mettant en scène, sont très visuelles et on imagine facilement cette attitude badasse que les auteurs ont voulu lui donner.

    L’enquête n’est pas en reste, avec cette centaine de pieds qui vient s’échouer sur l’une des plus belles îles de Floride.

    Je dois dire que j’ai apprécié la tournure qu’elle prenait et que je lui ai trouvé un réalisme et une actualité dérangeante et pourtant bien réelle. Il y a une résonance toute particulière avec l’actualité des Etats-Unis, sur le rapport aux migrants, notamment sur la considération que les politiques a pour eux, surtout si on a en tête ces images d’enfants enfermés dans ce qui ressemble à des cages… On retrouve, ces images chocs, avec des adultes, mais avec une « utilisation » de ces migrants à des fins, digne de la guerre froide, dont des personnages secondaires sont imprégnés, le tout facilement transposable dans la réalité… C’est peut-être tordu, mais d’un réalisme saisissant et cela fait froid dans le dos…

    Dix-neuvième enquête mettant en scène Pendergast et je dois dire que celle-ci est d’un cran au-dessus de celles que j’ai pu lire, et cela, pour mon plus grand plaisir. J’aime les intrigues à la matriochka où les intrigues sont imbriquées les unes aux autres, allant de la plus flagrante à la plus complexe, qui demande plus de réflexion que la première. Les auteurs ne se contentent pas d’une intrigue simple, puisqu’elle est beaucoup plus ambitieuse qu’il n’y parait. Une fois résolu un élément, un autre pointe le bout de son nez et nous voilà reparti pour trouver le secret que cette maudite rivière a recraché…

  • add_box
    Couverture du livre « Tombes oubliées » de Douglas Preston et Lincoln Child aux éditions Archipel

    Les livres de K79 sur Tombes oubliées de Douglas Preston - Lincoln Child

    Attention, « Tombes oubliées » n’est pas un nouvel épisode de la série Pendergast ! Mais que les fans se rassurent, Preston & Child ne s’éloignent pas trop de leur héros préféré. En effet, pour cette nouvelle enquête, ils mettent en scène deux personnages féminins que l’on avait croisés dans des...
    Voir plus

    Attention, « Tombes oubliées » n’est pas un nouvel épisode de la série Pendergast ! Mais que les fans se rassurent, Preston & Child ne s’éloignent pas trop de leur héros préféré. En effet, pour cette nouvelle enquête, ils mettent en scène deux personnages féminins que l’on avait croisés dans des aventures précédentes.

    Dans ce nouveau cycle, les auteurs changent de style, avec ce mélange d’aventure et de polar. Ils nous entraînent dans les immensités d’un massif montagneux où de terribles évènements se sont déroulés. Grâce au nouveau duo formé par Nora Kelly, l’archéologue et Corrie Swanson la jeune policière, l’intrigue peut porter sur une affaire qui allie le présent et le passé. Chacune de deux femmes intervient dans sa partie.

    Les secrets d’hier et d’aujourd’hui se révèlent au fur à mesure des fouilles. Toutes les pièces du puzzle se mettent en place. Les fausses pistes se succèdent et laissent planer un suspense. La vérité n’est pas forcément celle que l’on attend.

    Comme Aloysius Pendergast, les deux nouvelles ont leur caractère. Elles sont peut-être un peu moins atypiques mais n’en sont pas moins attachantes. Leur rencontre fait des étincelles et ajoute un intérêt certain à cet épisode.

    La lecture d’un Preston & Child est toujours aussi agréable. Le savoir-faire des deux auteurs n’est plus à démontrer. Avec un texte fluide et des dialogues ciselés, ils savent créer une ambiance et des personnages avec lesquels on se sent bien. Ils travaillent leurs scenarii avec de la documentation approfondie. On sent leur investissement pour coller au mieux à la réalité et ainsi imaginer une histoire crédible. On ressort de leurs aventures avec plus de connaissances. C’est un véritable plaisir de se distraire tout en apprenant. Pour toutes ses raisons, je serai prêt à bondir sur la prochaine expédition de Nora et Corrie !

    http://leslivresdek79.com/2020/12/24/611-preston-child-tombes-oubliees/