David Lagercrantz

David Lagercrantz

David Lagercrantz, né en 1962, est journaliste et auteur de plusieurs livres.

C'est avec Indécence manifeste (2009) qu'il affirme véritablement sa notoriété sur la scène littéraire suédoise. Sont déjà parus en France : Moi, Zlatan Ibrahimović (JC Lattès, 2011) et Millénium 4, Ce qui ne me tue pa...

Voir plus

David Lagercrantz, né en 1962, est journaliste et auteur de plusieurs livres.

C'est avec Indécence manifeste (2009) qu'il affirme véritablement sa notoriété sur la scène littéraire suédoise. Sont déjà parus en France : Moi, Zlatan Ibrahimović (JC Lattès, 2011) et Millénium 4, Ce qui ne me tue pas (Actes Sud, 2015) puis Millénium t.5 ; la fille qui rendait coup pour coup.

en 2018, il écrit Millénium t.6.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec David Lagercrantz (3)

Avis sur cet auteur (48)

  • add_box
    Couverture du livre « Millénium T.6 ; la fille qui devait mourir » de David Lagercrantz aux éditions Actes Sud

    Françoise Gosselin sur Millénium T.6 ; la fille qui devait mourir de David Lagercrantz

    J’ai trouvé ce dernier tome assez long, trop sans doute. Mais un grand bonheur de retrouver Lisbeth et Michael qui vont me manquer maintenant!

    J’ai trouvé ce dernier tome assez long, trop sans doute. Mais un grand bonheur de retrouver Lisbeth et Michael qui vont me manquer maintenant!

  • add_box
    Couverture du livre « Millénium T.6 ; la fille qui devait mourir » de David Lagercrantz aux éditions Actes Sud

    Pascale Pay sur Millénium T.6 ; la fille qui devait mourir de David Lagercrantz

    Quand je vous les autres notes, je suis sans doute bon public, mais j'ai beaucoup aimé retrouver Blomkvist et Salender. Je trouve que Lagerkrantz a su à merveille reprendre en main ces personnages emblématiques. Alors certes, le volet politique est moins fouillé, mais je trouve que c'est plutôt...
    Voir plus

    Quand je vous les autres notes, je suis sans doute bon public, mais j'ai beaucoup aimé retrouver Blomkvist et Salender. Je trouve que Lagerkrantz a su à merveille reprendre en main ces personnages emblématiques. Alors certes, le volet politique est moins fouillé, mais je trouve que c'est plutôt un plus.
    Un très bon polar qui nous fait basculer d'un personnage et d'un pays à l'autre, mais aussi entre le passé et le présent. Je recommande.

  • add_box
    Couverture du livre « Millénium t.4 ; ce qui ne me tue pas » de David Lagercrantz aux éditions Actes Sud

    Carrie sur Millénium t.4 ; ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz

    Autant le dire tout de suite, je ne fais pas partie des fans de la trilogie initiale du regretté Stieg Larsson ; si j'avais bien aimé le premier tome, je m'étais vite ennuyée dans les deux suivants, parce que l'intrigue ne me plaisait que moyennement et, surtout, parce que je n'étais pas entrée...
    Voir plus

    Autant le dire tout de suite, je ne fais pas partie des fans de la trilogie initiale du regretté Stieg Larsson ; si j'avais bien aimé le premier tome, je m'étais vite ennuyée dans les deux suivants, parce que l'intrigue ne me plaisait que moyennement et, surtout, parce que je n'étais pas entrée en sympathie avec Lisbeth et Mikael. Pour être honnête, j'avais passé un moment divertissant, sans plus. Pourquoi poursuivre alors ? Tout simplement parce que le tome 4 était dans ma PAL avant même que je ne débute la lecture du premier roman, persuadée, mais alors persuadée de chez persuadée, que j'allais adorer ces lectures.

    J'ai donc abordé ce roman sans en attendre grand chose. Contrairement à beaucoup qui craignaient de ne pas aimer la plume de David Lagercrantz dans la mesure où ils avaient adoré celle – très précise et documentée – de Stieg Larsson, je n'avais pour ma part aucun avis sur la question, n'ayant pour le coup aucune attente sur ce roman. J'avoue quand même avoir eu des suées en découvrant dans la bibliographie de David Lagercrantz qu'il avait écrit « Moi, Zlatan Ibrahimovic », n'étant ni fan de foot ni du bonhomme, et ayant toujours trouvé ça étrange d'écrire une biographie de quelqu'un de trente ans à peine. Et même si les premières pages du roman m'ont en quelque sorte donné raison – perso je m'en fous de savoir que Mikael Blomkvist boit son café noir dans une machine espresso de telle marque -, mes doutes se sont vite envolés, la plume étant aussi très précise et très documentée. Je pense pour le coup qu'il est un digne successeur de Stieg Larsson.

    Quant à l'histoire, ben c'est là que ça coince quand même. Ce n'est pas mauvais, c'est simplement que ce n'est pas ma came, et qu'en prime, je me répète, je ne suis pas dingue des personnages principaux. La première moitié du roman fut longue à lire, entre la SAPO, la NSA, le hacking et j'en passe, j'ai mis au moins cinq jours à entrer dans le roman. Puis, le reste fut avalé en deux petites soirées car enfin l'histoire s'accélérait et devenait intéressante, de mon point de vue bien entendu. Et je serais curieuse de lire la suite, de toute façon le tome 5 est déjà dans ma PAL...

    En bref, un roman qui ravira certainement les fans du genre et ceux qui ont aimé la première trilogie, s'ils arrivent bien entendu à faire abstraction du changement d'auteur.
    Pour moi, une lecture que je poursuivrai certainement par curiosité, mais je ne suis pas pressée non plus

  • add_box
    Couverture du livre « Millénium T.6 ; la fille qui devait mourir » de David Lagercrantz aux éditions Actes Sud

    Géland Charline sur Millénium T.6 ; la fille qui devait mourir de David Lagercrantz

    J'ai lu le livre en deux jours. Tous les ingrédients d'un bon polar sont là, mais il manque de la folie, de l'inattendu ….Malgré tout j'étais ravie de retrouver Salander et Blomkvist.

    J'ai lu le livre en deux jours. Tous les ingrédients d'un bon polar sont là, mais il manque de la folie, de l'inattendu ….Malgré tout j'étais ravie de retrouver Salander et Blomkvist.