Cali

Cali
Cali est auteur-compositeur-interprète. Sa discographie compte à ce jour sept albums. Seuls les enfants savent aimer est son premier roman.

Avis (21)

  • Couverture du livre « Seuls les enfants savent aimer » de Cali aux éditions Cherche Midi

    Emma C sur Seuls les enfants savent aimer de Cali

    « Je serais toujours ton bébé, maman chérie. Un jour j’aurai ton âge, trente-trois ans. L’âge où tu t’es arrêtée de vivre. Pour rester ton enfant adoré, mon futur ne peut s’écrire qu’avec nos souvenirs. Que vais je faire des autres autour ? Ceux qui vont tenter de m’aimer, de vivre avec moi ? Ne...
    Voir plus

    « Je serais toujours ton bébé, maman chérie. Un jour j’aurai ton âge, trente-trois ans. L’âge où tu t’es arrêtée de vivre. Pour rester ton enfant adoré, mon futur ne peut s’écrire qu’avec nos souvenirs. Que vais je faire des autres autour ? Ceux qui vont tenter de m’aimer, de vivre avec moi ? Ne devront ils respirer que me souvenirs de toi ? Les autres, après tout je m’en fous. Je vais vivre ces jours que tu n’as pas vécus. C’est aussi simple que de rejoindre de ma chambre celle d’Alex en marchant sur un fil. J’ai le vertige. »

    « On me dit que je dois voir autres choses, d’autres visages. Pour quoi ? Pour oublier ?
    Pour t’oublier ? On souhaite t’effacer de ma mémoire ! Je n’en ai pas envie. Alors ce serait terminé, on tournerait la page ? Mais la page est pleine de ton visage, même si tu es morte, dans une boite, même si c’est fini. Dans trente, quarante, cents ans, vieux, ridé, tu seras là pour moi, toute proche. Je te câlinerai, tu me parleras, tu continueras de me parler, avec ce sourire qui donne une lumière plaine à ton visage. Pour encore, toujours, et à jamais. La mort n’existe pas. »

    « Une lampe à gaz ronronnait à côté de nous, et par sa lumière légèrement saccadée je te voyais conter tes récits comme dans un vieux film. Tu as posé ton châle rouge sur mes épaules quand je me suis endormi sur tes genoux. Autour de nous régnait une odeur de feuilles et d’herbes qui montait de la forêt et pénétrait dans le moindre recoin de notre demeure. Une odeur de promesses d‘été. Tu me manques à crever, maman. Jusqu’à quand vas tu mourir ? »

    De Cali on connait les chansons et l’atmosphère sombre et écorchée.
    Aujourd’hui il livre un premier roman, où il raconte la mort de sa mère alors qu’il avait tout juste 6 ans.
    Le désespoir de ce petit garçon et les difficultés à reconstruire une vie de famille, l’absence de l’être tant aimé et la peine si lourde qu’elle empêche le père de porter ses enfants.
    On retrouve dans ces lignes toute l’énergie de Cali, les blessures toujours à vif et une violence désespérée.
    L’écriture est extrêmement rythmée, peut être l’habitude du format court.
    C’est puissant, bouleversant et tellement juste.
    On ne peut qu’être touché par ce petit garçon qui s’interroge sur son avenir, qui ne comprend pas comment il va pouvoir vivre sans sa mère et surtout vivre plus vieux qu’elle.
    Qui ne supporte pas qu’on puisse lui dire de passer à autre chose et continuer sa vie.
    En même temps les premiers émois amicaux et amoureux viennent lui transpercer le cœur comme « seuls les savent aimer », sans retenue, sans prudence, sans réserve, comme on devrait toujours aimer.

  • Couverture du livre « Seuls les enfants savent aimer » de Cali aux éditions Cherche Midi

    Sophie Moisy sur Seuls les enfants savent aimer de Cali

    Le sujet est triste, la plume douée... C'est un sujet difficile que la perte de sa maman si jeune... Je trouve ce premier ouvrage de Cali sincère, émouvant.
    Certes, on tombe dans le tragique et on reste triste tout au long de l'ouvrage.
    Cependant, à conseiller, le compositeur a montré sa...
    Voir plus

    Le sujet est triste, la plume douée... C'est un sujet difficile que la perte de sa maman si jeune... Je trouve ce premier ouvrage de Cali sincère, émouvant.
    Certes, on tombe dans le tragique et on reste triste tout au long de l'ouvrage.
    Cependant, à conseiller, le compositeur a montré sa capacité à écrire avec des mots qui s'accommodent tel un poème et je trouve que dans ce premier ouvrage son talent est une nouvelle fois révélé...

  • Couverture du livre « Seuls les enfants savent aimer » de Cali aux éditions Cherche Midi

    Nathalie Chartier sur Seuls les enfants savent aimer de Cali

    Un roman qui plonge dans la douleur et le désarroi d’un petit garçon de six ans dont la maman vient de mourir prématurément.
    Quoi de pire pour un enfant qu’une telle tragédie ?
    Cali revit avec une voix d’adulte cette période de vie qui l’a marquée au fer rouge et les mois qui ont suivi. Il est...
    Voir plus

    Un roman qui plonge dans la douleur et le désarroi d’un petit garçon de six ans dont la maman vient de mourir prématurément.
    Quoi de pire pour un enfant qu’une telle tragédie ?
    Cali revit avec une voix d’adulte cette période de vie qui l’a marquée au fer rouge et les mois qui ont suivi. Il est mis à l’écart lors de l’enterrement de sa mère car trop petit. Son père est effondré par une douleur incommensurable qui l’isole de son fils et se réfugie dans l’alcool. Seule sa grande sœur tente de maintenir un semblant d’équilibre familial. A l’école il transfère l’amour qu’il ne peut vouer à sa maman vers une petite fille.
    Il est touchant ce petit garçon, l’adulte que je suis se prend d’affection pour lui, sa souffrance est réelle et terrible. « Tu me manques à crever maman, jusqu’à quand vas-tu mourir ? »
    Pourtant si la première partie du livre m’a émue, la deuxième a eu raison de ma compassion en raison de cet apitoiement permanent, ce déversement de larmes et de fureur interminables.
    En résumé, un récit autobiographique qui a la mérite d’éclairer sur la souffrance des enfants et l’impuissance des adultes, eux-mêmes confrontés au deuil, à les réconforter ; un récit qui a (hélas) finit par me lasser en dépit du sujet. Dommage.
    Lu dans le cadre des 68premières fois.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com