Axl Cendres

Axl Cendres
Axl Cendres n'a pas encore trente ans et déjà un talent singulier. Elle a publié trois romans remarqués dans la collection Exprim' de Sarbacane : Aimez-moi maintenant, Mes idées folles et Échecs et but !. Elle vit à Paris.

Avis sur cet auteur (23)

  • add_box
    Couverture du livre « Coeur battant » de Axl Cendres aux éditions Sarbacane

    Mes écrits d'un jour sur Coeur battant de Axl Cendres

    « Alex, 17 ans, est un hors-la-vie. »
    Alex est hospitalisé à la clinique psychiatrique de la Citadelle après avoir tenté d’éteindre son cœur. Autour de lui, des suicidants (qui ont raté leur suicide) à ne pas confondre avec suicidaires. Lors d’une séance collective avec le psychiatre, Alex...
    Voir plus

    « Alex, 17 ans, est un hors-la-vie. »
    Alex est hospitalisé à la clinique psychiatrique de la Citadelle après avoir tenté d’éteindre son cœur. Autour de lui, des suicidants (qui ont raté leur suicide) à ne pas confondre avec suicidaires. Lors d’une séance collective avec le psychiatre, Alex explique sa présence en ces lieux et justifie son geste. « La mort de ma mère m’a fait beaucoup souffrir, du coup j’ai décidé de ne plus jamais aimer personne, mais comme l’amour est contrôlé par des molécules et comme l’être humain est conçu pour aimer, souffrir et mourir, j’ai voulu arrêter cette mascarade moléculaire qu’est la vie. » Il fait aussi la connaissance des autres. Alice, tout aussi belle que cynique. Victor, le gros au grand cœur. Colette, la vieille dame élégante. Jacopo, le millionnaire fou. Les cinq comparses ne sont pas heureux et veulent en finir. Ensemble, ils s’évadent, direction la Normandie. Et si, finalement, ce road-trip n’était qu’un prétexte pour vivre, tout simplement.


    Ma chère Axl,
    Comment parvenir à poser des mots sur ton texte. Balancer une simple chronique ne m’a pas semblé être un exercice simple. Alors aujourd’hui, je pose des mots, les miens, ceux que je ressens pour te parler de ce grand roman.
    En ouvrant ton Cœur battant et rien qu’à y découvrir cette bande-son j’ai su que ton texte allait vibrer en moi comme tes précédents. Dès les premières notes de Renaud « J’ai la vie qui m’pique les yeux » je fusionne avec ton personnage, Alex, comme aimantée par cet ado fragile. Les pages s’enchaînent et mon stock de Post-it fond à vue d’œil. Quelque part je me dis que c’est inutile de tout marquer tellement il en faudrait. Car oui ton texte est juste sublime, remarquable. Tu as osé aborder cette problématique du suicide, même pas peur, et pourquoi pas, et puis il n’y a que toi pour en parler avec justesse sans jamais en faire un mélodrame. Tu parviens à faire passer tellement d’émotions dans tes mots que j’ai pu ressentir toute la sensibilité que tu y as mis dans l’écriture. Ton Cœur battant fait partie de ces livres rares que j’ai pu tenir dans mes mains ces derniers mois. De ceux qui osent parler du drame, du deuil, de la mort avec poésie. De ceux qui abordent l’amour, la vie, l’amitié avec douceur. De ceux qui chamboulent, laissent une trace, donnent des frissons avec indulgence. Tu as compris, ma chère Axl. Ton roman est mon roman, notre roman, leur roman. Tes personnages sont portés avec une telle force et un espoir de vie si puissant que nous ne pouvons qu’être séduits par eux. Merci de m’avoir fait ressentir tellement de bienveillance, de tolérance, d’immensité dans chacun de tes romans. Tu as ce pouvoir que peu d’auteurs ont, celui de nous transporter dans les entrailles de la vie.

    « À travers les coutures d’un cœur
    S’échappent des lumières filantes
    Que seul peut capturer un cœur
    Pointillé de sutures brillantes »

    http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2019/12/09/37847340.html

  • add_box
    Couverture du livre « Coeur battant » de Axl Cendres aux éditions Sarbacane

    Yna Bel sur Coeur battant de Axl Cendres

    Alex est un suicidant.
    Il est de ceux qui ont tenté d'en finir, mais ont échoué.
    À la clinique de la Citadelle, il rencontre des âmes fêlés comme lui.
    Il y a Jacopo, Colette, Victor et surtout Alice.
    Mais aussi tout ceux, comme eux, qui sont nommés par des catégories : les Alcooliques,...
    Voir plus

    Alex est un suicidant.
    Il est de ceux qui ont tenté d'en finir, mais ont échoué.
    À la clinique de la Citadelle, il rencontre des âmes fêlés comme lui.
    Il y a Jacopo, Colette, Victor et surtout Alice.
    Mais aussi tout ceux, comme eux, qui sont nommés par des catégories : les Alcooliques, les Anorexiques...
    Leur quotidien est marqué par les repas au réfectoire et les thérapies de groupe.
    C'est un quotidien détestable, heureusement l'amitié console.
    Vaincra-t-elle contre la mort ?

    « Une déchirure, ça se partage ; mais seulement entre fêlés. »

    Depuis longtemps, je souhaitais lire un Axl Cendres.
    Dsyfonctionnelle était en tête de liste.
    Grâce à Lecteurs.com, c'est avec Coeur battant que je commence.
    Et il répond à l'idée que je m'en étais faite.
    L'écriture est intense au rythme des émotions des personnages.
    Le livre est empli de phrases passionnées et de métaphores tantôt drôles, tantôt mélancoliques.
    J'ai aimé car il me semble que l'autrice peut toucher en plein cœur les adolescents.
    J'ai moins aimé la brièveté du roman, qui aurait gagné quelques pages de plus pour apporter de la profondeur aux personnages.
    J'ai trouvé aussi la quatrième de couverture, un poil trop bavarde.
    Si je n'ai pas adoré, mon envie de continuer l'oeuvre d'Axl Cendres est intacte.

  • add_box
    Couverture du livre « Coeur battant » de Axl Cendres aux éditions Sarbacane

    Angelique Le Moine sur Coeur battant de Axl Cendres

    En 10 questions : 
    1-- Qu'est ce qui vous a conduit à acheter ce livre ?
    Je ne l'ai pas acheté, je l'ai reçu par le biais de la fondation orange. Cependant, je l'ai choisi parmis une vingtaine de titres.
    Pourquoi? Parce que je ne connaissais pas l'auteur, parce le résumé me tentait et parce...
    Voir plus

    En 10 questions : 
    1-- Qu'est ce qui vous a conduit à acheter ce livre ?
    Je ne l'ai pas acheté, je l'ai reçu par le biais de la fondation orange. Cependant, je l'ai choisi parmis une vingtaine de titres.
    Pourquoi? Parce que je ne connaissais pas l'auteur, parce le résumé me tentait et parce que la couverture était agréable à regarder.

    2-- Quel a été votre première impression dès les premières pages ?
    On tombe dedans! Ce jeune blanc bec de 17 ans qui a des préjugés bien pointus sur les gens, qui est au bout de sa vie, qui ne veut plus aimer, et qui se retrouve dans un hopital psy. On le suit, on le juge parfois, mais on a envie de connaitre son histoire.

    3-- Cette impression s'est-elle confirmé par la suite ou bien a-t-elle changé?
    Non, car j'ai dévoré littéralement ce roman, j'ai suivi les péripétie de ce drôle de groupe.

    4-- Est-ce-que le langage utilisé ainsi que le style d'écriture vous ont plu ? Oui ? Non ? et pourquoi ?
    Beaucoup de grandes phrases autour du souhaits de la mort ponctue ce court roman, mais au final, le style est assez léger, assez pur.

    5-- Qu'avez vous pensé des personnages ?
    Seul Jacopo m'a déplu. Je n'ai aps vu l'utilité de ce personnage si ce n'est ses moyens financiers ainsi que le chateau qui lui appartient. Sinon, les autres personnages m'ont pas mal plu. J'aurai tout de même volontiers secoué Victor une demi douzaine de fois!

    6-- Quel est votre personnage préféré dans ce livre ? pourquoi ?
    Je crois que c'est Alice. On la sent fragile, on la sent mûre, mais surtout on la sent humaine!

    7-- Celui que vous avez détesté ? pourquoi ?
    Je n'en ai détesté aucun.

    8-- Imaginiez-vous une fin différente ? Si oui, laquelle ?
    Non, en toute franchise, je me doutais de cette fin, même si j'espérais me tromper.
    Par contre je n'ai pas vu venir le père d'Alex.

    9-- Relirez-vous un titre de cet auteur ?
    Certainement. Je ne me fais jamais un avis tranché au premier roman sauf si c'est un énorme coup de coeur.

    10-- Votre avis est il positif ou négatif ? pourquoi (en quelques mots seulement)
    Une agréable découverte malgré le coté sombre du début de l'histoire : Ces suicidants. Ces gens qui vont apprendre à se connaître, à s'apprivoiser les uns les autres, à s'entraider, à éspérer.
    encore une fois, des jeunes gens que j'aurai apprécié avoir connu.

    Note : 3.75/5

  • add_box
    Couverture du livre « Dysfonctionnelle » de Axl Cendres aux éditions Sarbacane

    Jacqueline Fayolle sur Dysfonctionnelle de Axl Cendres

    Ce roman jeunesse (?) est arrivé dans ma boîte je ne sais trop comment....En tout cas, il m'a procuré des émotions bien différentes:
    - d'abord, un peu d'agacement, car vraiment les 50 premières pages, c'est "trop": trop caricatural, trop invraisemblable, surfait, quoi.
    -puis, j'ai commencé à...
    Voir plus

    Ce roman jeunesse (?) est arrivé dans ma boîte je ne sais trop comment....En tout cas, il m'a procuré des émotions bien différentes:
    - d'abord, un peu d'agacement, car vraiment les 50 premières pages, c'est "trop": trop caricatural, trop invraisemblable, surfait, quoi.
    -puis, j'ai commencé à avoir un plus grand intérêt à partir du moment où il est question d'enfant différent et de difficultés de vie sociale liées à cet "état".
    -enfin, j'ai complètement adhéré à la dernière partie qui traite surtout de la place faite aux homosexuel(le)s dans notre société.
    J'ai suivi une interview d'AXL CENDRES dans laquelle elle disait écrire pour raconter, et bien, elle s'avère être une formidable conteuse, sans pour autant avoir la tête dans les étoiles.
    Lien : HTTP://FRANGESDHUMEUR.OVER-B..