Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Aurelie Valognes

Aurelie Valognes

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, connectez-vous pour proposez la vôtre :

/1200

Merci d’utiliser une photo au format portrait en indiquant les copyrights éventuels si elle n’est pas libre de droits.

Nous nous réservons le droit de refuser toute biographie qui contreviendrait aux règles énoncées ci-dessus et à celles du site.

Les textes à caractère commercial ou publicitaire ne sont pas autorisés.

Avis sur cet auteur (186)

  • add_box
    Couverture du livre « La cerise sur le gâteau » de Aurelie Valognes aux éditions Mazarine

    Réjane MARTEAU sur La cerise sur le gâteau de Aurelie Valognes

    Un roman feel good qui se lit avec le sourire, mais qui ne restera pas dans mes favoris. La retraite, vaste sujet, qu'on l'ait préparée ou qu'elle nous tombe dessus, Bernard et Brigitte ont bien du mal à faire cohabiter leur vision et cette nouvelle vie va s'avérer pleine de déboire, mais aussi...
    Voir plus

    Un roman feel good qui se lit avec le sourire, mais qui ne restera pas dans mes favoris. La retraite, vaste sujet, qu'on l'ait préparée ou qu'elle nous tombe dessus, Bernard et Brigitte ont bien du mal à faire cohabiter leur vision et cette nouvelle vie va s'avérer pleine de déboire, mais aussi de bonheurs.

  • add_box
    Couverture du livre « En voiture, Simone ! » de Aurelie Valognes aux éditions Le Livre De Poche

    Christelle Point sur En voiture, Simone ! de Aurelie Valognes

    La famille, c’est l’enfer… C’est en tout cas que rumine Jacques, presque retraité breton, à chaque fois que ses trois fils et ses belles-filles débarquent chez lui et Martine. Il a d’ailleurs pris la fâcheuse manie d’être volontairement désagréable avec elles, leur offrant des cadeaux vexants,...
    Voir plus

    La famille, c’est l’enfer… C’est en tout cas que rumine Jacques, presque retraité breton, à chaque fois que ses trois fils et ses belles-filles débarquent chez lui et Martine. Il a d’ailleurs pris la fâcheuse manie d’être volontairement désagréable avec elles, leur offrant des cadeaux vexants, n’hésitant jamais devant une petite réflexion vacharde. Jeanne, Laura et Stéphanie ne sont pas en reste, toutes les 3 ont un caractère bien trempé et forcément, tout cela fait des étincelles. Martine, excédée par une ambiance qui devient systématiquement irrespirable, commence à envisager de quitter Jacques pour de bon.
    « En Voiture Simone ! », comme tous les romans d’Aurélie Valognes, est un feel-good book ! Visiblement obsédée par les expressions imagées de la langue française (au point d’en affubler chacun de ses livres et chacun des chapitres de ces mêmes livres), l’auteure nous offre un tout petit livre qui se lit en un éclair (et ne laissera honnêtement qu’un souvenir très fugace) sur la difficulté de « faire famille » aujourd’hui. Sur le fond le propos ne manque pas d’intérêt et il a le mérite d’être universel, on ne choisit pas ses parents et encore moins ses beaux-parents ! Privilégiant le forme au fond, la légèreté sur la profondeur, ne reculant pas devant les exagérations, les personnages stéréotypés, elle propose un roman où, pense-t-elle, out le monde pourrait se reconnaître. En réalité, on ne peut pas se reconnaître devant des personnages aussi entiers, sans grande nuance, qui sont dessinés à grands traits. Ce gros bémol étant posé, le livre tout léger se lit très vite, sans déplaisir et sans aucune difficulté. Et on ne doute pas une seule seconde que tout cela se confluera par une « happy end » aussi difficilement crédible que tout le reste ! (Très) grand public, « En Voiture Simone ! » sera aussi vite lu qu’il sera oublié.

  • add_box
    Couverture du livre « La ritournelle » de Aurelie Valognes aux éditions Fayard

    Mimosa sur La ritournelle de Aurelie Valognes

    SYMPATHIQUE!!J'avoue avoir bêtement éclaté de rire:un livre "gnan-gnan"qui fait un bien fou en ce moment:une guerre des territoires à Noël qui nous remémore accentuées certaines disputes familiales.On ne s'ennuie guère...

    SYMPATHIQUE!!J'avoue avoir bêtement éclaté de rire:un livre "gnan-gnan"qui fait un bien fou en ce moment:une guerre des territoires à Noël qui nous remémore accentuées certaines disputes familiales.On ne s'ennuie guère...

  • add_box
    Couverture du livre « Au petit bonheur la chance » de Aurelie Valognes aux éditions Mazarine

    Passemoilelivre sur Au petit bonheur la chance de Aurelie Valognes

    Jean, six ans est confié par Marie sa mère à Lucette sa grand-mère, à Granville. Marie quitte la Normandie dans l’espoir de se faire une place meilleure dans la capitale, avec pour objectif de récupérer rapidement son fils. Lucette, qui a déjà élevé sept enfants, Marie étant la cadette est...
    Voir plus

    Jean, six ans est confié par Marie sa mère à Lucette sa grand-mère, à Granville. Marie quitte la Normandie dans l’espoir de se faire une place meilleure dans la capitale, avec pour objectif de récupérer rapidement son fils. Lucette, qui a déjà élevé sept enfants, Marie étant la cadette est fatiguée et ses moyens financiers sont très limités mais elle relève le défi pour le bien de Jean. La lecture de cette histoire est presque trop facile car elle fait surtout appel à des ressorts primaires d’émotion et prête à Jean qui n’a que six ans, une capacité à analyser les situations qu’un enfant de cet âge ne peut avoir. Beaucoup de poncifs et de clichés jalonnent une narration simpliste exprimée dans un style fade.