Annie Saumont

Annie Saumont
Née à Cherbourg, Annie Saumont a passé son enfance et son adolescence près de Rouen. Elle part travailler à Paris et devient traductrice, notamment de J.D. Salinger. Avec quelques romans parus avant 1976 et, depuis, plus de deux cents nouvelles réunies dans une vingtaine de recueils, Annie Saumon... Voir plus
Née à Cherbourg, Annie Saumont a passé son enfance et son adolescence près de Rouen. Elle part travailler à Paris et devient traductrice, notamment de J.D. Salinger. Avec quelques romans parus avant 1976 et, depuis, plus de deux cents nouvelles réunies dans une vingtaine de recueils, Annie Saumont a reçu de nombreux prix, dont le Goncourt de la nouvelle. Son ½uvre, étudiée dans les universités américaines, est traduite dans le monde entier. Elle vit à Paris.

Avis (7)

  • add_box
    Couverture du livre « Embrassons-nous » de Annie Saumont aux éditions Pocket

    Elizabeth Neef-Pianon sur Embrassons-nous de Annie Saumont

    Vingt nouvelles pas vraiment gaies.
    Des cas souvent désespérés
    Des personnages malmenés par la vie et par la société.
    Heureusement, Anne Saumont sait y glisser une dose d’humour
    Si certaines m’ont séduite, l’écriture de certaines autres, au ton brusque haché , à la syntaxe déstructurée...
    Voir plus

    Vingt nouvelles pas vraiment gaies.
    Des cas souvent désespérés
    Des personnages malmenés par la vie et par la société.
    Heureusement, Anne Saumont sait y glisser une dose d’humour
    Si certaines m’ont séduite, l’écriture de certaines autres, au ton brusque haché , à la syntaxe déstructurée m’ont semblé plus hermétiques.
    Une lecture plutôt agréable dans l’ensemble.

  • add_box
    Couverture du livre « Encore une belle journee » de Annie Saumont aux éditions Pocket

    Elizabeth Neef-Pianon sur Encore une belle journee de Annie Saumont

    L’avantage des nouvelles, c’est que c’est pratique à la plage.
    On en lit une, hop, on va mettre les pieds dans l’eau.
    Une autre, on pique un petit somme.
    Une troisième, puis quelques brasses.
    ……… et ainsi de suite.
    Je ne suis pas fana de nouvelles.
    Dans « Encore une belle journée »,...
    Voir plus

    L’avantage des nouvelles, c’est que c’est pratique à la plage.
    On en lit une, hop, on va mettre les pieds dans l’eau.
    Une autre, on pique un petit somme.
    Une troisième, puis quelques brasses.
    ……… et ainsi de suite.
    Je ne suis pas fana de nouvelles.
    Dans « Encore une belle journée », certaines m’ont plu, d’autres ennuyée, le bilan est plutôt moyen.
    Parfois, elles sont sciemment hermétiques au début, mais ça ne rajoute aucun charme à mes yeux.
    Dire que j’ai un autre recueil de nouvelles d’Annie Saumont dans ma PAL ! Il attendra un peu.

  • add_box
    Couverture du livre « Le tapis du salon » de Annie Saumont aux éditions Pocket

    clara et les mots sur Le tapis du salon de Annie Saumont

    Annie Saumont c’est d’abord un style. Une écriture singulière. Unique. Jouer avec les mots, surprendre le lecteur par la construction même des phrases. Mais surtout Annie Saumont est une grande nouvelliste et elle affirme tout son talent avec ce nouveau recueil magistral. Pas de guimauve ou...
    Voir plus

    Annie Saumont c’est d’abord un style. Une écriture singulière. Unique. Jouer avec les mots, surprendre le lecteur par la construction même des phrases. Mais surtout Annie Saumont est une grande nouvelliste et elle affirme tout son talent avec ce nouveau recueil magistral. Pas de guimauve ou de mièvrerie où on est loin, très loin de personnages modèles. D'ailleurs, le terme d'héros ne s’applique pas ici. On rencontre un poète qui plonge dans la mer, un jeune homme amoureux, sauf que le passionné des mots s’est jeté d’une falaise à marée basse et que le jeune homme est fou d’amour pour sa sœur attardée. Je n’en dirai pas plus sur le contenu de ces nouvelles mettant en scène des anonymes du quotidien.

    L'auteure s’intéresse à ceux dont la vie s’enraye d’un grain de sable. Ca clashe, ça grince et le résultat est détonnant et étonnant ! Pas de psychologie de comptoir mais un sens de l’observation minutieux pour mieux se focaliser sur les failles. Des nouvelles qui dérangent, troublent le lecteur et en en sort sonné !

    Je n’avais pas ressenti un tel effet après la lecture d’un recueil de nouvelles ! Du grand Art !!!! On se cause à soi-même. Comme si dans un monde difficile, on s’offrait quelque compagnie, cette phrase montre ô combien les personnages de ces nouvelle sont des écorchés et des oubliés de la vie. Les désillusions, l'amour, les fantasmes, la jalousie, la méchanceté et l’aigreur découlent de ces textes tout simplement impeccables !

  • add_box
    Couverture du livre « Le tapis du salon » de Annie Saumont aux éditions Pocket

    ISABELLE MENARD sur Le tapis du salon de Annie Saumont

    3 nouvelles donnent leur titre au recueil, le Tapis du salon. La nouvelle 1, le tapis 1 donc, enveloppe des cadavres. La nouvelle 2, le tapis 2, lui vient d'être taché........la nouvelle 3, le tapis 3, je vous la laissa découvrir.
    s'il y a un recueil de nouvelles à privilégier dans cette...
    Voir plus

    3 nouvelles donnent leur titre au recueil, le Tapis du salon. La nouvelle 1, le tapis 1 donc, enveloppe des cadavres. La nouvelle 2, le tapis 2, lui vient d'être taché........la nouvelle 3, le tapis 3, je vous la laissa découvrir.
    s'il y a un recueil de nouvelles à privilégier dans cette rentrée 2012, celui ci remet l'art d'Annie Saumont, en première page: montrer comment, banalement, une vie peut basculer. C'est proprement sublime.

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !