Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Ann Scott

Ann Scott
Après avoir été musicienne et mannequin à Londres, Ann Scott s'installe à Paris et se consacre à l'écriture. Elle est notamment l'auteur de Superstars, sacré « premier roman pop français crédible ».

Avis sur cet auteur (10)

  • add_box
    Couverture du livre « La grâce et les ténèbres » de Ann Scott aux éditions Calmann-levy

    Ju lit les Mots sur La grâce et les ténèbres de Ann Scott

    Une lecture qui a un goût bien trop actuel, avec laquelle on plonge peu à peu dans un univers qui semble lisse au départ mais, qui se révèle et pointe toute l’horreur à laquelle nous sommes confrontés…

    A travers un regard aiguisé, sous le prisme d’une plume et de la photographie…

    Même si...
    Voir plus

    Une lecture qui a un goût bien trop actuel, avec laquelle on plonge peu à peu dans un univers qui semble lisse au départ mais, qui se révèle et pointe toute l’horreur à laquelle nous sommes confrontés…

    A travers un regard aiguisé, sous le prisme d’une plume et de la photographie…

    Même si j’ai eu du mal au départ à trouver mon chemin aux côtés des personnages, j’ai peu à peu décelé les choix des uns et des autres, pour me laisser finalement porter par l’horreur du sujet.

    La plume est empreinte d’une certaine langueur, d’une certaine tristesse, comme un pendant au sujet évoqué qui est d’une gravité palpable. Mais, loin d’être ennuyeuse, cette plume est au service de l’intrigue, comme si l’auteure voulait s’effacer pour laisser la place à son intrigue.

    Une pudeur rare qui laisse la parole à ceux qui luttent et mettent en lumière ce qui se cache. Doit-on tout laisser dire, doit-on tout surveiller pour lutter contre ce qui gangrène notre société ? Parfois au péril de vies humaines ?

    Une lecture qui touche, qui fait réfléchir…

  • add_box
    Couverture du livre « La grâce et les ténèbres » de Ann Scott aux éditions Calmann-levy

    Cécile sur La grâce et les ténèbres de Ann Scott

    "Surface de contact de l'EI : [...] Quand l'EI enlève un guide [...] et le décapite en vidéo, sa surface de contact [...] s'étend aux citoyens qui en entendront parler. Le 13 novembre 2015, elle est passée à l'échelle de l'humanité."

    Cette surface de contact, Chris, jeune musicien, se la...
    Voir plus

    "Surface de contact de l'EI : [...] Quand l'EI enlève un guide [...] et le décapite en vidéo, sa surface de contact [...] s'étend aux citoyens qui en entendront parler. Le 13 novembre 2015, elle est passée à l'échelle de l'humanité."

    Cette surface de contact, Chris, jeune musicien, se la prend de plein fouet, lorsque le jour de son anniversaire, il voit la vidéo de la décapitation de James Foley, journaliste américain, par l'Etat islamique.

    Alors que ses sœurs, photographe de guerre et grand reporter, sont au contact du danger au quotidien, que sa mère climatologue lutte pour sauvegarder notre planète, Chris se jette à corps perdu dans la lutte anonyme contre les jihadistes sur Internet.
    A son niveau et aux côtés de centaines d'autres anonymes, il va analyser, guetter, surveiller, regarder ce que le monde fait de pire, la haine à l'état pur, la violence, la barbarie.

    J'ai toujours aimé les romans d'Ann Scott mais cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un de ses titres.
    Dès les premières pages, j'ai retrouvé cette intensité, cette présence, qui me fascine.

    La grâce et les ténèbres (et rien que ce titre est somptueux) est présenté comme un roman mais il se rapproche de la non fiction tellement le texte est documenté, réaliste.
    Ann Scott a d'ailleurs reçu une bourse du Centre National du Livre pour l'écriture de cet ouvrage.
    Le glossaire est à lui seul une mine d'informations et on sent l'immense travail de recherche qui a été nécessaire.

    C'est un texte touchant, poignant et je ne peux que remercier Ann Scott d'être aussi talentueuse quel que soit le sujet.

  • add_box
    Couverture du livre « La grâce et les ténèbres » de Ann Scott aux éditions Calmann-levy

    Frederique Letilleul sur La grâce et les ténèbres de Ann Scott

    Ce roman est l’histoire de Chris, un jeune musicien fragile qui doit s’affirmer face à deux sœurs très actives qui sont reporters de guerre et sa mère, climatologue renommée qui lutte contre la transition écologique. Il intègre ainsi une cyberorganisation citoyenne et bénévole née après les...
    Voir plus

    Ce roman est l’histoire de Chris, un jeune musicien fragile qui doit s’affirmer face à deux sœurs très actives qui sont reporters de guerre et sa mère, climatologue renommée qui lutte contre la transition écologique. Il intègre ainsi une cyberorganisation citoyenne et bénévole née après les attentats de janvier 2015, dont le rôle est de recenser, signaler ou infiltrer les profils d’islamistes radicalisés sur les réseaux sociaux pour les empêcher de diffuser messages de propagande et appels au meurtre ou de préparer des attentats sur le sol français. Cette part d’enquête traite de manière très documentée de cet aspect de l’islamisme radical. Mais cette recherche ténébreuse entraîne Chris dans une part trop sombre, heureusement que la grâce et la passion de la musique est vivace pour le ramener au sein de l’humanité. Cette question du retour à la vie quand on baigne dans la mort et dans l'horreur est au cœur du roman. Ann Scott se sert de ses précédents thèmes, en particulier de la musique, pour guider ses personnages sur la piste de ce qui finalement ne sera pas une résilience, mais bien une élévation.
    #netgalleyfrance #lagraceetkestenebres

  • add_box
    Couverture du livre « La grâce et les ténèbres » de Ann Scott aux éditions Calmann-levy

    Anne-Marie Lemoigne sur La grâce et les ténèbres de Ann Scott

    Quand on appartient à une famille engagée face aux problèmes actuels, il est difficile de ne pas suivre son exemple .
    C'est ce qui se passe pour Chris, le personnage central. Il a 30 ans, vit seul, coupé du monde dans un grand appartement presque vide. Il ne rêve que de composer de la musique,...
    Voir plus

    Quand on appartient à une famille engagée face aux problèmes actuels, il est difficile de ne pas suivre son exemple .
    C'est ce qui se passe pour Chris, le personnage central. Il a 30 ans, vit seul, coupé du monde dans un grand appartement presque vide. Il ne rêve que de composer de la musique, mais n'a encore rien produit.
    Sa mère climatologue, mène une lutte contre le réchauffement climatique, l'une de ses sœurs est grand reporter pour la presse écrite et spécialiste des questions du Moyen Orient, l'autre est photographe de guerre.
    La multiplication des attentats islamistes sur le sol français en 2015 provoque un déclic chez Chris. Il s'engage alors aux côtés d'un collectif d'anonymes bénévoles : La Katiba de Narvalos qui luttent dans l'ombre contre la cyberpropagande jihadiste. Leur tâche est de traquer sur différents réseaux sociaux tous les échanges entre les terroristes et leurs possibles recrues. Chris  plonge alors pendant des mois dans l'horreur glaçante des récits et des vidéos d'attentats et de décapitations .

    Un roman ou plutôt un docu-fiction, un ouvrage hybride où alternant chapitres à intérêt romanesque traitant de la vie au sein de la cellule familiale et de l'univers musical dans lequel évoluent Chris et son ami Jean, et chapitres plus courts mais nombreux à intérêt essentiellement documentaire.
    Ceux-ci sont rédigés dans un tout autre style, celui des informations brutes, des simples notes et touchant à des domaines très variés . Ces chapitres, facilement identifiables par leur typographie rendent compte tant d'échanges capturés sur Twitter et sur des messageries cryptées, que de la transcription de bandes enregistrées, que de conseils pratiques fournis aux journalistes et reporters pour échapper aux dangers qui les guettent quand ils sont sur le terrain, ou de la typologie des internautes dangereux qui polluent les réseaux sociaux .

    La lecture du roman a été pour moi, je dois l'avouer plutôt déroutante , destabilisante par sa structure narrative éclatée et assortie d'une sorte de malaise en raison de son contenu qui place le lecteur dans la situation de Chris, celle de « bouffer de l'horreur ».
    Arrivée à la dernière page, ,je me suis sentie soulagée . C'est seulement quelques jours plus tard que j'ai compris tous les enjeux du roman : faire prendre conscience de l'ampleur « du monde invisible du terrorisme », des techniques d'infiltration du jihadisme , et du rôle ambivalent d'Internet ,  un merveilleux « jouet » qui  peut se transformer dans les mains de certains en « monstre »

    «  La grâce et les ténèbres » une belle métaphore bâtie sur une forte opposition entre les deux pôles d'intérêt de Chris . Comment rester dans l'univers de la « grâce » : celui de la musique quand on est immergé dans celui des « ténèbres » : celui de l'horreur et de la violence ?