Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les membres du jury de la 3e édition du Prix Orange du Livre en Afrique

Un jury international présidé par Véronique Tadjo

Les membres du jury de la 3e édition du Prix Orange du Livre en Afrique

Chaque année, depuis la naissance du Prix Orange du Livre en Afrique en 2019, six romans finalistes sont présélectionnées par des comités de lecture basés en Afrique.

Tout récemment, les cinq comités de lecture basés au Cameroun, en Côte d'Ivoire, en Guinée, en Tunisie et au Mali ont délibéré et choisi les six livres finalistes de cette troisième édition.

 

Les livres finalistes vont maintenant être lus par un jury international, présidé par Véronique Tadjo.

 

Voici les membres du jury de cette 3e édition, pour l'année 2021.

 

Véronique Tadjo est écrivaine, universitaire et peintre.

Née d’un père ivoirien et d’une mère française, elle a grandi et fait une partie de ses études supérieures à Abidjan, avant de se spécialiser dans la littérature et la civilisation noires américaines à la Sorbonne Paris IV et à Howard University à Washington, D.C.

Son œuvre, traduite en plusieurs langues, mêle poésie, romans, ainsi que des fictions historiques. Parmi ses livres, on peut citer notamment Reine Pokou (Actes Sud, 2005, grand prix littéraire d’Afrique noire), Loin de mon père (Actes Sud, 2010), ou encore son dernier ouvrage En compagnie des hommes (Don Quichotte, 2017), qui a pour thème l’épidémie à virus Ebola de 2014.

Parallèlement à création romanesque, Véronique Tadjo s'est lancée dans la littérature pour la jeunesse afin d’apporter sa contribution à l´émergence d'une production africaine.

 

Longtemps professeur de français, Yvan Amar s'occupe d’émissions sur la langue française depuis plus d’une trentaine d’années à Radio-France Internationale.

Producteur à France-Culture, il a successivement produit des émissions musicales thématiques (la prison, le train, l'enfant prodige, le Mississippi...) des portraits-enquêtes (Gil Evans, Thelonious Monk, Art Tatum...) des magazines d'actualité musicale (Un Poco agitato, Laissez-passer, l'Oreille d'un sourd...) et pendant quatorze ans, il a organisé le concert de jazz de France-Culture, Transcontinentales.

 

Kidi Bebey est une auteure et journaliste, née en France de parents camerounais.

Son parcours témoigne d’un intérêt affirmé pour les sociétés africaines, avec un regard particulier porté sur la jeunesse, la condition féminine et l’édition. Journaliste, elle a collaboré avec des médias en presse écrite (Bayard Presse, Le Monde Afrique) et radio (RFI, France Culture).

Elle a lancé chez Cauris Livres (Mali) une collection d’albums consacrés à des personnalités originaires d’Afrique (Miriam Makeba, Aimé Césaire, le Roi Njoya du Cameroun, etc.). Auteure, elle écrit essentiellement pour les plus jeunes et a fait paraître Mon royaume pour une guitare (Pocket 2018), un roman qui retrace le parcours de ses parents et l’invention d’une famille africaine en terre française.

 

 

Yahia Belaskri est écrivain, membre du comité de rédaction et secrétaire de rédaction de la revue Apulée, directeur d’ouvrages collectifs, auteur de nouvelles, essais, récits et romans.

Parmi ses deniers romans, on trouve Si tu cherches la pluie elle vient d’en haut (Vents d’ailleurs, 2010), Prix Ouest France-Etonnants Voyageurs 2011 ; Les Fils du Jour (Vents d’ailleurs, 2014 et Barzakh, Alger, 2015), Prix Beur FM Méditerranée 2014 et Prix des Journées du Livre Européen et Méditerranéen 2015 et Le Livre d’Amray (Zulma, Paris, 2018 et Hibr, Alger, 2019).

 

 

 

Eugène Ébodé est né en 1962 à Douala, au Cameroun. Docteur en littératures française et comparée, diplômé de l’IEP d’Aix-en-Provence, et du CELSA, il est titulaire du CAPES et professeur documentaliste au Vigan (Cévennes) en France.

Egalement critique littéraire, Eugène Ebodé a publié une quinzaine de livres qui évoquent l’Afrique, sa jeunesse, ses arts et ses traditions, mais aussi l’Europe et l’Amérique (La Rose dans le bus jaune (Folio, 2016), La transmission (Folio, 2020), Souveraine Magnifique (Gallimard, 2014), Silikani (Gallimard, 2006), Grand-père Boni et les contes de la savane (Editions Monde global, 2006). Le Balcon de Dieu (Gallimard, 2019), se déroule à Mayotte dans l’océan Indien. Son dernier roman Brûlant était le regard de Picasso, raconte l’histoire de Mado, métisse, amie et égérie de Picasso, mais aussi de Matisse, Chagall, Soutine et Dali…

Youssouf Amine Elalamy est écrivain, artiste et universitaire marocain. Auteur francophone, il remporte le prix Grand Atlas en 2001 et le prix méditerranéen « Le Plaisir de Lire » 2010 pour Les clandestins. Ses livres sont traduits dans plusieurs langues. En 2020, il est le lauréat de la 2e édition du Prix Orange du Livre en Afrique avec C’est beau, la guerre, roman dans lequel un jeune comédien embarque sur un rafiot, contraint à l’exil, chassé de son pays par une guerre  fratricide.

 

 

 

Nicolas Michel est un romancier et journaliste français.

Rédacteur en chef des pages Culture de Jeune Afrique, il est l'auteur de dix romans publiés chez Gallimard, Buchet-Chastel, Talents Hauts, Magellan et Cie. Nicolas Michel a obtenu plusieurs prix littéraires : Prix du Jeune Ecrivain (1995), Prix littéraire de la vocation (1999), Prix Emmanuel Roblès (1999) et le Prix Goncourt du premier roman (1999), prix Alexandre Vialatte (2002), prix Saint-Exupery (2017).

Ses derniers romans parus sont Les aventures extraordinaires du mousse Cristobal Speranza (Magellan et Cie) et Le chant noir des baleines (Talents Hauts), qui revient sur la tragédie du paquebot Afrique.

 

 

Gabriel Mwènè Okoundji est né au Congo Brazzaville et vit à Bordeaux où il exerce la profession de psychologue clinicien en hôpital.

Son œuvre poétique a reçu de nombreux prix, parmi lesquels le Grand prix littéraire d'Afrique noire, le Prix Benjamin Fondane, le Prix Léopold Sédar Senghor.

Certains de ses ouvrages sont traduits en anglais, espagnol, finnois, occitan, italien, et ont fait l’objet de plusieurs études critiques et adaptations au théâtre. Le ministère français de la culture lui a décerné en août 2018, le grade d’Officier de l’ordre des Arts et des Lettres.

 

 

Valérie Marin La Meslée est journaliste littéraire à l'hebdomadaire Le Point.

Depuis 2001, elle s'intéresse à la création afro-caribéenne, en publiant Novembre à Bamako, avec les photos de Christine Fleurent (Le Bec en l’air-Cauris éditions 2010) et Chérir Port-au-Prince (Philippe Rey-Mémoire d’encrier, 2016), et en produisant plusieurs documentaires radio (France Culture).

Elle est aussi l'auteure de Confidences De Gargouille, avec Béatrix Beck (Grasset, 1998), et de Stupeur dans la civilisation, avec Jean-Pierre Winter (Pauvert, 2002). 

 

 

Mariama Ndoye, sénégalaise, est docteur en lettres modernes de l'université de Dakar en 1982.

Elle obtient en 1977 un certificat de muséologie à l'Ecole du Louvre à Paris.

Elle est conservateur du Musée Theodore Monod de 1978 à 1986. Elle est directrice du Livre et de la Lecture au Ministère de la Culture, du Genre et du Cadre de vie de la République du Sénégal de 2011 à 2013.

Depuis 2014, elle est conservateur du Musée Leopold Sédar Senghor. Romancière et nouvelliste, Mariama Ndoye est lauréate des Prix Vincent de Paul Nyonda du Gabon, Prix Ivoire, et Prix de la Première dame du Mali.

 

Le jury se réunira en juin pour délibérer et le prix sera remis fin juin à Tunis.

Le lauréat recevra une dotation de 10 000 euros et bénéficiera d’une campagne de promotion de son ouvrage.

 

 

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Prix Orange du Livre Afrique"

Commentaires (1)