Eté 2016, les 10 polars à ne pas manquer

vendredi 08 juillet 2016

Eté 2016, les 10 polars à ne pas manquer

De l’Espagne à l’Amérique du Sud, du Nigéria à l’Afrique du Sud, du Cap Ferret au 93, les auteurs de polars suivent l’actualité, ils nous mettent sous tension et nous emportent dans leurs récits tous plus intenses les uns que les autres.

 

Vous voulez vibrer cet été, faites votre choix, le must du polar vous attend !

 

Vous en voulez encore plus ? Découvrez également la liste des polars chroniqués par nos Explorateurs

 

 

  • Des flics et des enquêtes qui nous font vibrer

    • Couverture du livre « Quand j'étais Théodore Seaborn » de Martin Michaud aux éditions Kennes Editions

      Quand j'étais Théodore Seaborn de Martin Michaud

      L'avis de Christine Remy, lectrice :
      Ce que j’ai particulièrement aimé, à part l’histoire en elle-même bien sûr, c’est le message qui ressort de ce roman. Martin Michaud nous pousse à nous interroger sur nos rapports par rapport au monde, aux autres, sur notre humanité. Comment agirait-on dans la même situation que Théodore Seaborn ? Quelle serait notre relation avec Samir ? Et ces extrémistes ont-ils vraiment une part d’humanité.
      Un très bon roman à lire si vous aimez l’auteur et, si vous ne le connaissez pas, n’hésitez pas à vous plonger dans « quand j’étais Théodore Seaborn » pour le découvrir.

    • Couverture du livre « Surtensions » de Olivier Norek aux éditions Michel Lafon

      Surtensions de Olivier Norek

      L'avis de Colette LORBAT, lectrice :
      "Olivier Norek me met en surtension, impossible de laisser tomber le livre avant la fin. Les dialogues sont nets, réalistes, humains, de l’émotion, juste le nécessaire pas de surenchère stylistique. Norek propose un kaléidoscope de meurtres, braquages, enlèvements…une équipe policière humaine, efficace, soudée, un avocat « honorablement » véreux. Ce livre percutant m’a emballée, le récit est vraisemblable, le capitaine Coste n’est pas loin d’Olivier Norek. Le plus, cette histoire est plausible et, cerise sur le gâteau, fort bien écrite.
      Un polar comme je les aime."

    • Couverture du livre « Pères, fils, primates » de Jon Bilbao aux éditions Mirobole

      Pères, fils, primates de Jon Bilbao

      L'avis de Yves Mabon, lecteur :
      "Roman d'une descente aux enfers : jusqu'où l'homme peut s'abaisser pour obtenir ce qu'il veut et les conséquences des actes commis sur l'entourage ?
      Avec son idée, Jon Bilbao aurait pu en faire des tonnes, allonger son roman, ajouter des effets dramatiques ça et là, mais il a eu l'intelligence et le talent pour ne rien en faire. 217 pages, rien de trop, rien ne manque. Les personnages sonnent juste et les liens entre eux également. A part la présence de l'ouragan le livre est écrit avec une économie de moyens assez inhabituelle, l'auteur va à l'essentiel."

    • Couverture du livre « Condor » de Caryl Ferey aux éditions Gallimard

      Condor de Caryl Ferey

      L'avis d'eva muñoz, lectrice :
      "Caryl Ferey est un fou dingue qui nous fait voyager dans le temps, dans l’espace et dans les méandres de l’âme humaine. A un rythme effréné, il nous fait découvrir, grâce à des descriptions jamais ennuyeuses, des paysages extrêmes...
      Son écriture est toujours juste, jamais prétentieuse ni misérabiliste. Acérée, oui… Et engagée, assurément. Caryl ferey n’est pas, pour moi, un auteur de polars, de romans noirs. Il est un genre à part, un genre à lui tout seul."

    • Couverture du livre « Les enfants du cap » de Michele Rowe aux éditions Albin Michel

      Les enfants du cap de Michele Rowe

      L'avis de Sandrine Fernandez, lectrice :
      "Une enquête prenante qui évoque des aspects méconnus de l'Afrique du Sud, des personnages que l'on quitte avec regret pour un polar très réussi d'une auteure qui réussit le tour de force de nous faire aimer son pays malgré le climat de violence. On attend avec impatience la suite des enquêtes de Perséphone Jonas."

    • Couverture du livre « Les salauds devront payer » de Emmanuel Grand aux éditions Liana Levi

      Les salauds devront payer de Emmanuel Grand

      L'avis de Valerie Brzechwa, lectrice :
      "Ce polar n'est pas un simple polar ...c'est presque un "plaidoyer pour un naufrage économique " où le personnage de Pauline serait la proue du navire.....qui sombre .
      Un récit poignant sur fond de vengeance inattendue ....
      Un polar MAGISTRAL et BRILLANT."

  • Ambiance africaine

    • Couverture du livre « Lagos lady » de Leye Adenle aux éditions Metailie

      Lagos lady de Leye Adenle

      L'avis de Virginie PI, lectrice :
      "Avec Lagos lady, l’embarquement au Nigéria est immédiat. Dès la première scène l’ambiance africaine sur fond de prostitution et de violence est posée.
      Sans mascarade, l’auteur nous fait voyager dans une ville où se côtoient richesse et pauvreté et certains personnages sont confrontés à une vie de misère mais essaient de trouver les opportunités pour mieux vivre : les protagonistes sont touchants, ils ont une sensibilité humaine.
      Le suspense est bien présent et l’histoire tient la route sans déroute… Lagos lady est mon coup de cœur de cette année. Et maintenant, j’attends la suite…"

    • Couverture du livre « Les sirènes noires » de Jean-Marc Souvira aux éditions Fleuve Noir

      Les sirènes noires de Jean-Marc Souvira

      l'avis de Céline Huet, lectrice :
      "« Les sirènes noires », titre à la beauté tragique qui nous met direct dans l’ambiance…
      Ce polar, très dense et prenant, décrit à la perfection la traite des jeunes filles à la peau d’ébène ainsi que leurs illusions perdues dès le départ de leurs villages."
      l'avis d'Aurélie Poidevin :
      "Avec ce livre vous plongerez dans la noirceur du Vaudoux, de la magie, des rituels, des meurtres d'Albinos, de prostition et de viol. Des enquêtes qui se percutent tous pour finir sur une fin tout simplement prenante et addictive..
      N'hésitez plus à découvrir cette belle plume ! Mon gros coup de coeur de Mai !"

  • Du Cap-Ferret au Pays-Basque

    • Couverture du livre « à la place de l'autre » de Guy Rechenmann aux éditions Vents Sales

      à la place de l'autre de Guy Rechenmann

      L'avis de Chantal Lafon, lectrice :
      "Pour moi il fait parti des flics cultes comme Morse. Les enquêtes sont tellement plus savoureuses lorsque la tête et le cœur remplacent l'artillerie lourde.
      La conclusion je la "pique" à son boss : "Vous êtes un phénomène, Viloc, du bureau des rêves à La Légende des siècles, vous ratissez large. Si je ne vous avais pas, je m'ennuierais". Et moi lectrice j'attends déjà le suivant."

    • Couverture du livre « Une offrande à la tempête » de Dolores Redondo aux éditions Mercure De France

      Une offrande à la tempête de Dolores Redondo

      Dans les paysages du Bastan, le quête de policiers confrontés aux croyances toujours vives et à la magie.
      L'avis d'olivier Pirou, lecteur :
      "l'écriture est délicate, parfois lyrique, d'une sensibilité à fleur de peau. Il y des scènes d'une intensité formidable, très proches des émotions brutes. L'originalité de ce texte vient certainement de cette fusion des techniques d'investigations de pointe avec le terreau séculaire de traditions oubliées."

Commentaires

Où trouver « Une offrande à la tempête » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !