à la place de l'autre

Couverture du livre « à la place de l'autre » de Guy Rechenmann aux éditions Vents Sales

4.6

5 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Vents Sales
  • EAN : 9782354521479
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 288
  • Collection : Noire
  • Genre : Policier / Thriller grand format
Résumé:

Il s'agit de la troisième enquête d'Anselme Viloc, un flic atypique et obstiné. Après Flic de Papier et Fausse Note, il revisite le genre policier d'une façon nouvelle et inattendue grâce au même personnage.
Guy Rechenmann écrit ses romans au Cap-Ferret.

Un jour de septembre, 6 h 45.... Lire la suite

Il s'agit de la troisième enquête d'Anselme Viloc, un flic atypique et obstiné. Après Flic de Papier et Fausse Note, il revisite le genre policier d'une façon nouvelle et inattendue grâce au même personnage.
Guy Rechenmann écrit ses romans au Cap-Ferret.

Un jour de septembre, 6 h 45. La pointe du Cap-Ferret est déserte. Les touristes ont décampé et les rares sédentaires ne se risquent pas si tôt face à un océan d'humeur changeante. Alors que fait là cette silhouette immobile perdue au milieu des blockhaus ? Qu'attend-elle, cette jeune femme?

Cela m'interpelle, moi, Anselme Viloc, le « flic de papier ». En règle générale je fuis les enquêtes ordinaires, j'ai le don de dénicher le grain de sable qui grippe les belles mécaniques assassines. Je ne lâche aucune affaire !

La guerre et les bâtisseurs du mur de l'Atlantique, un enfant et un chat, autant d'indices à prendre en compte.

De Bouliac à la Chalosse, d'Arcachon àAndernos, Marie, Clémence, Marina... trois générations d'une même famille. Noyées dans la folie...

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Guy Rechenmann répond à nos questions ! (03/08/2016)

1) Qui êtes-vous ? ! La question la plus difficile : sûrement un garçon qui n'a pas fait ce qu'il voulait dès le départ mais qui par hasard est arrivé à vivre de ses passions. Mon ange gardien s'est dissimulé dans un cumulonimbus puisque la pluie a toujours été prévenante à mon égard, me faisant choisir des chemins improbables qui se sont avérés épanouissants. D'ailleurs j'aime écrire quand il pleut, cela stimule mon imaginaire... 2) Quel est le thème central de ce livre ? La lente glissade vers une folie organisée par un personnage au destin tragique. L'emprise comme instrument de vengeance. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? "Vous êtes un phénomène, Viloc, du bureau des rêves à La Légende des siècles, vous ratissez large. Si je ne vous avais pas, je m'ennuierais" 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Ce serait du violon jazz, musique qui accompagne mon inspecteur Anselme Viloc. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? L'absence de manichéisme dans beaucoup de crimes et l'importance des coïncidences (cf "Le hasard c'est Dieu qui se promène incognito" Albert Einstein) 6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? A proprement parler aucun...je peux écrire n'importe où, n'importe quand et avec n'importe quoi... crayon, stylo ou ordinateur... néanmoins j'avoue que la pluie est propice à l'écriture. 7) Comment vous vient l'inspiration ? Excellente question ! si je le savais... j'ai une idée de départ qui chemine presqu'à mon insu... L'inspiration pour la création de ce personnage est venue d'un petit chemin en bas de chez moi entre dune et forêt, sur lequel une tombe d'animal, je suppose, est fleurie régulièrement... et "Flic de papier" le premier volet de la trilogie est né... 8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ? Cette idée ne m'a jamais traversé la tête étant enfant. A vrai dire, un peu par hasard...des articles puis des poèmes, puis des nouvelles et enfin des romans, encouragé en cela par une amie, excellente écrivain, qui habite au bout de ma rue... hasard ou coïncidence ? 9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ? Comme beaucoup d'entre nous la lecture de Céline, cela n'a rien d'original... La lecture de "Voyage au bout de la nuit" a été un choc ! confronté à cette écriture qui alterne l'âpreté du langage trivial et la fulgurance poétique... 10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? ! De poil à gratter dans une société bien verrouillée...

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • 0.25

    Ou quand les solutions émergent plus du passé que du présent...

    Après "Flic de papier" puis "Fausse note", troisième enquête d'Anselme Viloc.
    BONHEUR ! :D

    On retrouve cette atmosphère iodée à nulle autre pareille et que l'écrivain connaît si bien, toujours aussi atypique, fantaisiste, poétique, pour notre plus grand plaisir.
    Dans ce nouvel opus, l'humour de l'anti-héros s'affûte. On croise en pensées fort à propos Victor Hugo ("C'est parce que l'intuition est surhumaine qu'il faut la croire; c'est parce qu'elle est mystérieuse qu'il faut l'écouter; c'est parce qu'elle semble obscure qu'elle est lumineuse") et Paul Claudel ("Le désordre est le délice de l'imagination"). Et puis Gédéon, Gédéon...

    Nul besoin de choses horribles pour tenir les lecteurs en haleine.
    Guy Rechenmann confirme une nouvelle fois sa bien jolie place à part et très méritée dans le monde du Polar.

    Et j'attends déjà le prochain avec impatience... O:-)

    Ma chronique complète sur https://arthemiss.com/a-la-place-de-lautre-de-guy-rechenmann/

  • Lechoixdeslibraires.com

    Quel plaisir de retrouver Anselme Viloc, le "Flic de Papier", qui nous convie, de nouveau, à de belles balades poétiques dans sa région du Bassin d'Arcachon qu'il affectionne tout particulièrement.
    Voici une nouvelle intrigue autour d'une disparition, une fois n'est pas coutume, pour notre flic de choc dont c'est la spécialité. Celle d'un enfant dont la mère est retrouvée sur la place, complètement déconnectée du monde, apparemment amnésique.
    Petit bémol, cette dame n'a jamais enfanté ! ! !
    "La part de l'autre" est un polar sans effusion de sang, sans brutalité, juste un imbroglio bien orchestré par l'auteur que notre duo complice Anselme et la petite Lily prendra plaisir à démêler avec brio.
    Sous l'écriture inventive et pétillante de Guy Rechenmann, les personnages prennent vie, s'affairent, s'attachent et nous embarquent dans une enquête qui finira par remonter le temps...

    Au bonheur de vous relire, mon cher Guy. Je reste comblée par votre plume et sous le charme de Monsieur Viloc.

  • 0.25

    Un original , le Flic de Papier, toujours dans le doute , la réflexion...son bureau des rêves à Castéja , le commissariat de police de Bordeaux est déjà un poème :) Dans cette enquête faite de petits riens, les indices surgissent au rythme des marées mais Anselme Viloc est patient ...il ne lâche aucune affaire. Un sacré personnage qui m'a touché infiniment ;)

  • 0.2

    A LA PLACE DE L’AUTRE DE L’AUTEUR GUY RECHENMANN 284 PAGES EDITIONS VENTS SALES MAI 2016

    Résumé :

    Un jour de septembre, 6 h 45. La pointe du Cap-Ferret est déserte. Les touristes ont décampé et les rares sédentaires ne se risquent pas si tôt face à un océan d'humeur changeante. Alors que fait là cette silhouette imsmobile perdue au milieu des blockhaus ? Qu'attend-elle, cette jeune femme ? Cela m'interpelle, moi, Anselme Viloc, le « flic de papier ». En règle générale je fuis les enquêtes ordinaires, j'ai le don de dénicher le grain de sable qui grippe les belles mécaniques assassines. Je ne lâche aucune affaire ! La guerre et les bâtisseurs du mur de l'Atlantique, un enfant et un chat, autant d'indices à prendre en compte. De Bouliac à la Chalosse, d'Arcachon à Andernos, Marie, Clémence, Marina... trois générations d'une même famille. Noyées dans la folie...

    Mon avis :

    Un livre policier parfait pour l’été avec un flic bien sympathique. On navigue au gré de l’enquête dans une histoire de famille sur trois générations.
    Au départ, une jeune femme seule qui déboussole puis nous remontons doucement des dizaines d’années en arrière. C’est un récit agréable qui nous berce avec les vagues que nous imaginons s’échouer sur des rochers.
    Un roman facile à lire, une recherche d’indices à la Maigret où il fait bon s’arrêter deux ou trois heures.
    Laissez-vous tenter !

  • 0.2

    Alors qu’il fait son jogging sur la pointe du cap Ferret, Anselme Viloc croise une femme assise devant un blockhaus. Elle est prostrée, en catatonie depuis des heures apparemment. Et comme Viloc marche à l’instinct, il s’en inquiète. A juste titre d’ailleurs, puisqu’impossible de savoir qui elle est, de la faire parler, d’échanger quoi que ce soit de « raisonnable » avec elle. Photos dans les journaux, enquête, investigation classique, rien n’y fait et sans l’obstination de Viloc, l’affaire aurait sans doute été classée ou confiée à un autre service.
    Nous voilà emportés dans un polar assez déroutant au départ, car il se passe 30 ans en arrière. Là, point de téléphone portable, d’ordinateur ou de geek pour trouver en quelques clics des solutions improbables. Nous sommes face à un bon vieux flic, enfin, vieux pas tant que ça quand même, qui travaille à l’ancienne avec une équipe peu visible finalement, accompagné dans ses réflexions par Lily, une gamine affutée et très sensée, et aidé par Léonard un dessinateur singulier et terriblement intéressant. Mais surtout Anselme se guide à l’instinct, il a du caractère et sait être peu respectueux de la hiérarchie quand il sent qu’il est sur la bonne voie. Le commissaire n’apprécie pas trop ce type d’enquête, sans mort, ni cadavre et lui laisse peu de temps pour la résoudre. Finalement, de péripétie en péripétie, puis de cadavre en incendie, Viloc soulève un lièvre bien plus gros que ce qu’il n’y parait au départ. Il creuse dans le passé des protagonistes et fait émerger quelques relents nauséabonds de la grande Histoire. J’aurai d’ailleurs aimé un peu plus de lignes sur cet épisode et sur la résolution de cette énigme particulièrement bien fouillée. Viloc nous entraine dans la réalité et les à côté de la seconde guerre mondiale, plonge dans la vengeance, la manipulation, et va bien plus loin dans la psychologie humaine que ce qu’on y voit de prime abord.
    Dans ce roman, il n’y a pas profusion de sang ou de violence, ce qui prouve que pour tenir son lecteur ce n’est pas forcément indispensable. De longues digressions nous entrainent dans les pensées et les souvenirs d’Anselme, dans sa région, ses enquêtes précédentes (opus néanmoins compréhensible sans avoir lu les précédents) avant de dévoiler le mystère qui fera comprendre au lecteur toute la puissance de son titre « A la place de l’autre ». Atypique, un peu flâneur, poète et en apparence rêveur, Viloc est certainement un flic à connaitre et à suivre !

  • 0.25

    Anselme Viloc a une spécialité : trouver à enquêter là où son supérieur ne voit rien à chercher.
    Pour sa troisième enquête, il trouve sur la plage une jeune femme en état de choc et sans identité.
    Elle déclare en boucle qu'elle sait où est son fils mais le hic c'est qu'elle est vierge.
    Il n'en faut pas plus à notre "flic de papier" pour être sur le coup.

    Il a un mois pour percer cette énigme, mais il n'est pas seul, son second fait du porte à porte de façon plus classique (même s'il file le parfait amour avec Solange, mère de Lily), Lily presque 
    12 ans et ses réflexions affûtées comme la lame d'une épée, sa fraîcheur et son amour des chats comme marque de reconnaissance et David fidèle parmi les fidèles, le premier à avoir accepté Anselme lorsqu'il a débarqué au Cap.

    Ainsi s'installe le bonheur du lecteur qui retrouve un personnage récurrent et un univers. Cet opus est toujours aussi poétique que les précédents et ,ce n'est pas antinomique avec polar, mais il est plus malicieux aussi, l'auteur s'amuse visiblement à balader son lecteur sur une enquête qui débute sur rien.

    Mais avec Anselme rien veut dire beaucoup. Il ne tarde pas à découvrir l'identité de l'inconnue et à retrouver ce qui reste de sa famille. Elle est visiblement fragile comme l'était sa mère, et malgré cette identification, ni la mémoire ni la connaissance ne refont surface.
    L'enquête prend tout son sens.
    De bavardages en largages de petits secrets, la machine à remonter le temps est en route.
    La plage, les blockhaus, le lieu où à échouer notre amnésique deviennent des pièces de puzzle à mettre en place et notre flic de papier excelle dans l'exercice.
    Mais les événements se précipitent et notre flic se retrouvent avec non pas un mais deux macchabées.
    Et son boss le commissaire Plaziat sort le grand jeu et ses sarcasmes à deux balles, il pronostique un troisième cadavre.
    Si Viloc accepte le bon sens éclairé de sa petite protégée Lily, il a plus de mal a intégrer le médium que son chef lui refile comme une prime. Cadeau Léonard le deviendra.

    Si vous voulez en savoir plus....Lisez-le, pas question pour moi de vous en dire davantage. Si ce n'est qu'une nouvelle fois l'auteur tient ses promesses, c'est original et si le dénouement de cette énigme se trouve dans les remous de la seconde guerre mondiale, une fois de plus pour l'auteur il n'y a pas de hasard juste des coïncidences. Mais quelles coïncidences ! Et c'est là tout le talent de Guy Rechenmann, il nous concocte une histoire qui comme un bon plat a mijoté longuement.

    Notre "flic de papier" s'épanouit , voir plus sans perdre une once de ses particularités et même mieux encore son humour est de plus en plus "iodé" pour notre plus grand plaisir.

    Troisième opus à être baladée par Anselme et je suis bluffée, par l'étoffe de cet anti-héros, sa fantaisie et sa poésie.

    Pour moi il fait parti des flics cultes comme Morse. Les enquêtes sont tellement plus savoureuses lorsque la tête et le cœur remplacent l'artillerie lourde.

    Je me demande si une visite guidée des lieux ne va pas être la prochaine destination des touristes qui viennent se ressourcer au Cap-Ferret.

    La conclusion je la "pique" à son boss : "Vous êtes un phénomène, Viloc, du bureau des rêves à La Légende des siècles, vous ratissez large. Si je ne vous avais pas, je m'ennuierais". Et moi lectrice j'attends déjà le suivant.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Les articles associés

Du même auteur

Des fourmis dans les doigts Guy Rechenmann HARMATTAN

4.8

Voir tous les livres de Guy Rechenmann

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine