Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Terminal 4

Couverture du livre « Terminal 4 » de Hervé Jourdain aux éditions Fleuve Noir
Résumé:

Aux abords de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, alors que le soleil n'a pas commencé à pointer, les pompiers se démènent pour étouffer les flammes qui ravagent une dizaine de voitures. Ce qu'ils ne savent pas encore, c'est que dans le coffre de l'une d'elles, un cadavre carbonisé les... Voir plus

Aux abords de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, alors que le soleil n'a pas commencé à pointer, les pompiers se démènent pour étouffer les flammes qui ravagent une dizaine de voitures. Ce qu'ils ne savent pas encore, c'est que dans le coffre de l'une d'elles, un cadavre carbonisé les attend...
Lola Rivière et Zoé Dechaume, conduites dans les environs par les hasards d'une autre enquête, arrivent sur place les premières. Déterminées à résoudre cette affaire, les deux jeunes femmes vont rapidement s'apercevoir que l'aéroport est une zone qui cristallise de multiples tensions. Conflits entre taxis et VTC clandestins, militants installés à proximité des pistes pour s'opposer au projet du nouveau terminal, et luttes politico-économiques autour de la pollution atmosphérique générée par l'aéronautique, les enjeux sont nombreux et les fils à démêler ne manquent pas pour atteindre la vérité...

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (9)

  • Aller simple

    J'attendais avec impatience ce polar qui aurait pour décors un aéroport - celui de Roissy - sans doute mes envies de voyage très contrariées cette année... C'est le premier livre que je lis de cet auteur mais je me suis aperçue rapidement qu'il s'agissait manifestement de la...
    Voir plus

    Aller simple

    J'attendais avec impatience ce polar qui aurait pour décors un aéroport - celui de Roissy - sans doute mes envies de voyage très contrariées cette année... C'est le premier livre que je lis de cet auteur mais je me suis aperçue rapidement qu'il s'agissait manifestement de la suite d'une série, ce qui m'a un peu gênée... J'aime lire les séries dans l'ordre, notamment pour la psychologie des personnages récurrents...
    Cette (petite) déception passée, je me suis laissée embarquer par l'enquête de ces flics dans une atmosphère qui sonne juste.
    L'intrigue commence comme dans un épisode d'Engrenage : un corps est découvert dans le coffre d'une voiture incendiée sur le chantier du nouveau terminal de l'aéroport. Il s'agit d'une jeune femme qui travaillait comme data-scientiste pour la société gérante de l'aéroport.
    Peu à peu, les policiers mettent à nu les différentes strates de l'affaire qui touche plusieurs sujets d'actualité : les taxis clandestins, les grands et petits trafics, les migrants, l'environnement...
    Un bon polar, bien écrit et bien documenté.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Suite à leur sortie de route déontologique (voir « Tu tairas tous les secrets »), Lola et Zoé, les deux enquêtrices du 36, ne sont plus chargées des affaires criminelles. Tout leur groupe est désormais assigné à la lutte antiterroriste. C’est à ce titre qu’elles sont appelées à Roissy pour y...
    Voir plus

    Suite à leur sortie de route déontologique (voir « Tu tairas tous les secrets »), Lola et Zoé, les deux enquêtrices du 36, ne sont plus chargées des affaires criminelles. Tout leur groupe est désormais assigné à la lutte antiterroriste. C’est à ce titre qu’elles sont appelées à Roissy pour y appréhender un libanais détenteur de pièces de monnaie de l’État Islamique. Sur place, elles tombent sur un important incendie de plusieurs voitures en bord de piste, et dans le coffre de l’une d’entre elle, un corps carbonisé. En jouant un peu des coudes, elles finissent enfin par se faire officiellement saisir du dossier, renouant ainsi avec l’investigation criminelle. La victime est rapidement identifiée, une jeune femme « data scientist » d’Aéroport de Paris. Mais l’enquête s’annonce complexe : les enjeux écologiques du transport aérien, la guerre entre taxis officiels et taxis clandestins, le travail dissimulé chez les bagagistes, l’implantation d’une ZAD en bord de piste, les ramifications de cette affaire peuvent être multiples et même entremêlées.
    Depuis son tout premier polar, j’avais pris de plus en plus de plaisir à la lecture des romans d’Hervé Jourdain, j’aime son côté « auteur procédurier » qui n’élude ni n’enjolive rien de la réalité de la police d’aujourd’hui, j’aime qu’il ait fait de deux femmes, différentes, cabossées mais complémentaires, les héroïnes récurrentes de ses aventures. Mais là, j’ai eu du mal… La faute non pas au style d’Hervé Jourdain, mais à la complexité de cette histoire qui, à mes yeux, ne manipule pas des concepts passionnants et facile à appréhender. J’ai rarement lu un polar partir autant dans tous les sens, une multitude de personnages, de pistes diverses et variées, du petit voleur d’ordinateur aux cabinets ministériels, en passant par les taxis clandestins, les « emballeurs » (on découvre de quoi il s’agit à cette occasion), les zadistes, et toutes une ribambelle de personnages intermédiaires. Composé de 10 gros chapitres, « Terminal 4 » nous apprends certes pas mal de chose sur le fonctionnement d’un aéroport et le poids du lobby du transport aérien mais que ces sujets ne sont pas sexy ! Il y a même des passages (heureusement courts) avec des formules mathématiques sur la consommation de carburant, la masse du CO2 et j’en passe ! Je comprends bien le sujet sous-jacent de « Terminal 4 » (dénoncer le cynisme d’un transport aérien toujours plus vorace, toujours plus polluant et qui bidouille cyniquement les chiffres qui lui déplaisent) mais bon, il faut se faire carrément violence par moment. C’est peut-être tout personnel, mais je ne suis jamais réellement entrée dans son livre, j’ai l’impression d’être restée à côté de son sujet et de commencer à l’oublier alors que je l’ai terminé hier ! Et puis bon, le côté militant écolo, ça devient un thème récurent, et qu’on met un peu à toutes les sauces… Quant au dénouement, il est certes un peu étonnant, plutôt réussi (et pour le coup étrangement limpide au vu de ce qui le précède) mais on ne peut pas s’empêcher de penser, une fois le livre refermé : « Tous ça pour ça ?! ». « Terminal 4 » est le premier roman d’Hervé Jourdain à me faire cette impression mitigée. Mais je vais continuer de lui faire confiance, ce serait-ce que pour retrouver avec plaisir Zoé et Lola. Leur amitié, leur complicité, leur duo professionnel même sort de cette enquête très malmené, et on a envie de savoir si elles vont surmonter leurs problèmes pour revenir enquêter au Bastion.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un bon roman policier classique, une enquête rondement menée par deux policières et voilà une lecture prenante et agréable.

    A l’aube, les pompiers de Roissy éteignent un incendie de voitures près de l’aéroport quand ils découvrent un corps calciné dans le coffre de l’une d’ entre elles. Un...
    Voir plus

    Un bon roman policier classique, une enquête rondement menée par deux policières et voilà une lecture prenante et agréable.

    A l’aube, les pompiers de Roissy éteignent un incendie de voitures près de l’aéroport quand ils découvrent un corps calciné dans le coffre de l’une d’ entre elles. Un peu par hasard le tandem policier Lola et Zoe se trouvent dans les parages et se voient confiée l’enquête. Elles vont faire connaissance avec le microcosme d’un aéroport : conflits multiples, intérêts politiques, écologiques et économiques. Une véritable toile d’araignée qu’elles devront démêler patiemment, au risque de se heurter et se diviser.

    Je fais la connaissance pour la première fois avec cet auteur, déjà bien connu des amateurs de polars.Ancien capitaine de police, il a publié deux romans remarqués : « Femme sur écoute « et « Sang de la trahison ».

    Tous les ingrédients du policier sont présents : suspens qui nous tient jusqu’aux dernières pages ; documentation pointue et efficace ; personnages réalistes et complexes. On ressent le passé de policier de l’auteur dans ses descriptions très réalistes des interrogatoires, le déroulement minutieux de l’enquête sans aucune lourdeur ni artifices caricaturaux.

    On éprouve beaucoup d’empathie pour ces deux policières que l’on suit à la fois dans leur vie professionnelle mais aussi privée, le long de l’enquête . Ainsi on découvre leur forte complicité ébranlée par quelques désaccords tenaces. J’aurais aimé que l’auteur creuse un peu plus la psychologie de ces deux personnes.
    C’est une affaire aux multiples thèmes actuels concentrés dans un aéroport et son projet d’agrandissement.On aborde les conflits entre chauffeurs de taxis et VTC, la protection de jeunes migrants, les batailles de militants écologiques opposés à la construction d’un nouveau terminal, les enjeux économiques de ce terminal malgré la future pollution atmosphérique , les luttes politiques autour du projet. Chaque sujet est abordé précisément, en faisant émerger les absurdités politico économiques et leurs retombées humaines dramatiques.
    Grâce à une écriture fluide et une style énergique, on passe un très bon moment en compagnie de ces deux policières, en abordant les problèmes actuels d’environnement. J’ai souvent pensé au projet d’aéroport de Notre Dame de la Lande, près de Nantes.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ma première exploration de l’univers d’Hervé Jourdain s’était faite avec son dernier roman « Tu tairas tous les secrets ». J’en gardais un bon souvenir même s’il m’avait manqué des informations des précédentes aventures pour apprécier complètement.

    Hervé Jourdain a été capitaine de Police à...
    Voir plus

    Ma première exploration de l’univers d’Hervé Jourdain s’était faite avec son dernier roman « Tu tairas tous les secrets ». J’en gardais un bon souvenir même s’il m’avait manqué des informations des précédentes aventures pour apprécier complètement.

    Hervé Jourdain a été capitaine de Police à la brigade criminelle. Et cela se sent dans chacun de ses livres. A l’instar des autres écrivains anciens de la Maison, son objectif est de rester au plus proche de la réalité. Il se sert de son vécu afin de retranscrire au mieux la véracité des faits. Dans cette histoire, pas de surenchère inutile, pas de rebondissements à l’excès, juste une enquête fouillée qui va se décanter grâce aux investigations des services.

    On retrouve nos deux héroïnes habituelles. Cette fois-ci, je ne partais pas dans l’inconnu et j’avais connaissance de leurs historiques. Ainsi, j’ai pu constater que leur caractère n’a pas changé et que leur complicité et leurs désaccords sont toujours d’actualité. En parallèle de l’enquête, chacune évolue dans sa propre vie sous nos yeux.

    Elles se lancent dans une affaire qui touche plusieurs thèmes d’actualité. Elles doivent faire face au conflit entre taxis et VTC, aux militants écologistes, à la présence de migrants et plus globalement à toute la bataille économique, politique et sociale autour de la construction d’un nouveau terminal d’aéroport. Elles vont mettre les doigts dans un engrenage qui va révéler des vérités aberrantes.

    Hervé Jourdain continue de nous emporter au plus près du terrain, grâce à sa plume directe. Avec « Terminal 14 » il nous offre un polar dans lequel on ne s’ennuie jamais. Sans faire dans le sensationnel mais en s’attaquant à des sujets sensibles, il construit une histoire complexe au scénario efficace, qui ne vous laissera pas de répit. Si vous cherchez un roman policier brut et moderne, vous êtes au bon endroit !

    http://leslivresdek79.com/2020/09/25/585-herve-jourdain-terminal-4/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un peu par hasard, Lola et Zoé sont amenées à enquêter suite à la découverte d'un cadavre découvert dans le coffre d'une voiture brulée. Elles vont aller de découvertes en découvertes sur les petits trafics et autres manigances qui font rage dans l'aéroport de Roissy.

    J'ai retrouvé avec...
    Voir plus

    Un peu par hasard, Lola et Zoé sont amenées à enquêter suite à la découverte d'un cadavre découvert dans le coffre d'une voiture brulée. Elles vont aller de découvertes en découvertes sur les petits trafics et autres manigances qui font rage dans l'aéroport de Roissy.

    J'ai retrouvé avec grand plaisir le duo d'enquêtrices découvert dans Femme sur Ecoute et Tu tairas tous les secrets. Cette fois encore l'enquête n'est pas simple et vont les mener dans de multiples directions : les taxis clandestins, le trafic de pièces de monnaie, militants écologistes, manigances politiques, migrants, ...

    Nous n'avons pas le temps de souffler tellement il se passe de choses dans ce roman. L'affaire est compliquée et les fausses pistes amènent malgré tout les enquêteurs chaque fois sur de nouvelles découvertes apportant souvent plus de questions que de réponses. Il faut suivre ! C'est riches passionnant et bine dans l'actualité politico-socio-écologique.

    Un roman dynamique où l'auteur n'oublie pas de nous informer sur la vie privée de nos 2 héroïnes histoire de nous donner une petite bulle d'oxygène.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Toujours un plaisir de retrouver la fine équipe du Bastion composée du lieutenant Zoé Dechaume et de la toute nouvelle capitaine Lola Rivière. On retrouve aussi le commandant Guillaume Desgranges et son superviseur le divisionnaire Hervé Compostel. Une enquête qui démarre sur les chapeaux de...
    Voir plus

    Toujours un plaisir de retrouver la fine équipe du Bastion composée du lieutenant Zoé Dechaume et de la toute nouvelle capitaine Lola Rivière. On retrouve aussi le commandant Guillaume Desgranges et son superviseur le divisionnaire Hervé Compostel. Une enquête qui démarre sur les chapeaux de roues par un trafic de pièces d’or mais qui très vite va les mener à l’aéroport de Roissy où les pompiers tentent d’éteindre un feu de plusieurs voitures. Dès leur arrivée elles ne peuvent que constater la présence d’un corps carbonisé dans un des coffres. Plusieurs pistes apparaissent sur cette zone aéroportuaire qui regroupe des militants luttant contre la création du nouveau Terminal 4, une guéguerre entre taxis et VTC clandestins, une pollution générée par le trafic intense des avions qui nous mène à des luttes intestines au sein la direction France Aéroport et du gouvernement. Un livre dynamique où, il se passe toujours quelque chose pour nous mettre la pression. Un style direct et efficace. Des dialogues comme si on y était, bref un polar plus vrai que nature. Pourtant on n’oublie pas de se concentrer sur la vie des personnages en l’occurrence celle de nos deux amies, qui devient de plus en plus complexe. J’ai été surprise de voir le nombre de personnes qui gravitent autour de l’Aéroport, on y trouve des SDF, des « emballeurs » qui peuvent emballer votre valise contre quelques euros, des VTC Chinois, des taxis, des militants « zadistes », les sociétés de sécurité et bien sur tout le personnel de l’aéroport. Une ville dans la ville avec ses règles et ses tensions. Toute cette activité foisonnante est évoquée et place le cadre du roman. La victime prend de plus en plus de place au fil des avancées de l’enquête. On découvre une jeune femme recrutée par France aéroport, très douée elle était lauréate d’un concours d’état et était sensible à la pollution dégagée par le trafic aérien. L’intrigue parfaitement orchestrée fait apparaître un nid de serpent d’où l’on a bien du mal à anticiper le final. Un polar réussi qui tient en haleine du début à la fin. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/08/27/38427124.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Chronique Nathalie Bullat 7/08/20
    je remercie les Éditions Fleuve Noir et Orange lecteur pour m'avoir envoyé cet ouvrage palpitant !
    Voilà un auteur qui sait brouiller les cartes ! L'univers est sombre dans ce polar tout aussi captivant que complexe.
    Des phrases courtes au rythme haletant...
    Voir plus

    Chronique Nathalie Bullat 7/08/20
    je remercie les Éditions Fleuve Noir et Orange lecteur pour m'avoir envoyé cet ouvrage palpitant !
    Voilà un auteur qui sait brouiller les cartes ! L'univers est sombre dans ce polar tout aussi captivant que complexe.
    Des phrases courtes au rythme haletant évoquent corruption, implications politiques, face cachée de certaines communautés, trafic internationaux ...
    Bref on met le nez dans un panier de crabes !!!
    Partons pour l'aéroport de Roissy, univers de poussière et de béton, avec ses tours de contrôle, ses terminaux gigantesques et ses incessants ballets d'avions !
    Alors que la police aux frontières enquête sur un trafic de pièces d'or frappées à l'effigie de l'état islamique, un autre affaire s'impose à Lola et Zoé détachées aux investigations criminelles.
    Des voitures sont incendiées et dans l'une d'entre elles les pompiers découvrent le corps calciné d'une jeune femme qui travaillait pour France Aéroport. Les voitures appartenaient à un réseau de taxis illicites et pour pimenter le tout la victime avait sur elle une carte bancaire appartenant à une touriste canadienne.
    La jeune femme, après de brillantes études, avait remporté un concours auprès du ministère de la transition écologique. Elle était très impliquée dans la lutte contre la pollution due au transport aérien, ce qui ne plaisait pas à ses supérieurs. Après maintes péripéties son ordinateur est enfin retrouvé, mais tous ses fichiers ont été effacés à distance. Par qui et pour quelles raisons ? Et qui est cet homme politique , "écolo pur jus", Martin Roquebrune, proche de la victime ? un amant ? un ami , le coupable ?

    Ah il aime nous tourmenter cet auteur ! Le lecteur a les nerfs à vif et veut absolument connaître le dénouement !
    Hervé Jourdain connaît parfaitement le sujet. Roman passionnant . Par contre je ne m'attendais pas à ce dénouement. J'imaginais une fin différente.
    Cela ferait un excellent film !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Hervé Jourdain livre avec «Terminal 4» un excellent thriller sur fond de lutte de pouvoir autour de questions politiques sensibles. On y fait la connaissance d'un duo féminin chargé d’une délicate enquête après la découverte d’un cadavre calciné dans le coffre d’une voiture dans la zone...
    Voir plus

    Hervé Jourdain livre avec «Terminal 4» un excellent thriller sur fond de lutte de pouvoir autour de questions politiques sensibles. On y fait la connaissance d'un duo féminin chargé d’une délicate enquête après la découverte d’un cadavre calciné dans le coffre d’une voiture dans la zone aéroportuaire de Roissy.

    À la brigade criminelle aussi, on peut s’ennuyer. Zoé Dechaume et Lola Rivière se morfondent en attendant un gros coup, une affaire dans laquelle elles pourraient démontrer leur talent d’enquêtrices hors-pair. Mais ce n’est pas encore pour cette fois. Elles sont envoyées à Roissy où un ressortissant libanais débarquant de Beyrouth a été arrêté en possession de vingt pièces d’or frappées par l’État islamique et vingt billets de 100 dollars. Une sombre histoire de trafic, peut-être l’ébauche d’un réseau terroriste… Reste qu’il est bien difficile de recueillir des aveux. Une garde à vue s’impose.
    Mais en quittant la zone de l’aéroport, elles voient les pompiers s’évertuer à éteindre l’incendie d’une dizaine de voitures. Comme elles sont sur place, elles vont pouvoir procéder aux premières constatations. Et ce qu’elles découvrent est effrayant. Dans le coffre de l’une des voitures, le corps d’une femme est carbonisé.
    «Le cadavre a rôti sur la partie supérieure, côté réservoir. Le bas est intact. Jean taille basse détrempé, Stan Smith blanches à baguette verte aux pieds. Zoé se penche, ça pue l’essence. Elle arrête de respirer, tire sur la dépouille, tente de la retourner. Les mains, crochues, sont brûlées, la pulpe des doigts a disparu, l’os des phalanges est rogné. Le visage est méconnaissable, le nez et les yeux ont disparu, comme les lèvres qui laissent place à des dents bien plantées.»
    Voilà l’affaire qu’elles attendaient, même si dès les indices sont bien maigres. Et comme l’identification s’avère difficile, le premier fil à tirer est celui des propriétaires de ces véhicules. En l’occurrence, il s’agit de chinois qui ont mis en place un réseau alternatif de chauffeurs, entre taxi et VTC. Mais bien entendu, ils n’ont aucune information à fournir sur ce cadavre. À l’aide des relevés de cartes bancaires et des appels téléphoniques, de nouvelles pièces du puzzle sont rassemblées, la carte bancaire d’une Canadienne, celle d’une Russe ainsi qu’un chauffeur de type africain. Mais rien ne s’emboîte. L’affaire va même se compliquer encore davantage avec un conflit entre zadistes opposés à l’agrandissement de l’aéroport et la construction du Terminal 4 et la direction de France Aéroports en charge du chantier. Le tout culminant en affaire politique puisque la pollution de l’air engendrée par cette extension va encore croître.
    Hervé Jourdain, qui a été capitaine de police à la brigade criminelle de Paris, a l’expérience du terrain et sait que tant que tous les fils n’ont pas été tirés, il existe une petite chance de voir s’éclaircir un dossier que l’on pense impossible. Une audition à priori anodine, un haussement de sourcil, un rapport de la police scientifique ou la confrontation de déclarations contradictoires deviennent alors des éléments-clé. C’est avec patience et ténacité que Lola et Zoé vont progresser jusqu’à un épilogue inattendu, mais qui a le mérite de nous plonger dans une actualité brûlante.
    Ce qui n’est pas le moindre des exploits de cet excellent thriller dont la parution, prévue au printemps, a été repoussée en raison de la pandémie.
    https://urlz.fr/dRc8

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.