Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Nous irons mieux demain

Couverture du livre « Nous irons mieux demain » de Tatiana De Rosnay aux éditions Robert Laffont
Résumé:

Quand l'amitié devient emprise.
Mère célibataire de vingt-huit ans, ébranlée par le décès récent de son père, Candice Louradour mène une vie sans saveur. Un soir d'hiver pluvieux, à Paris, elle est témoin d'un accident de la circulation. Une femme est renversée et grièvement... Voir plus

Quand l'amitié devient emprise.
Mère célibataire de vingt-huit ans, ébranlée par le décès récent de son père, Candice Louradour mène une vie sans saveur. Un soir d'hiver pluvieux, à Paris, elle est témoin d'un accident de la circulation. Une femme est renversée et grièvement blessée.
Bouleversée, Candice lui porte assistance, puis se rend à son chevet à l'hôpital. Petit à petit, la jeune ingénieure du son et la convalescente se lient d'amitié.
Jusqu'au jour où Dominique demande à Candice de pénétrer dans son appartement pour y récupérer quelques affaires.
Dès lors, tout va basculer...
Pourquoi Candice a-t-elle envie de fouiller l'intimité d'une existence dont elle ne sait finalement rien ? Et qui est cette Dominique Marquisan, la cinquantaine élégante, si solitaire et énigmatique ?

Nous irons mieux demain retrace le chemin d'une femme fragile vers l'acceptation de soi, vers sa liberté. Il fait aussi écho aux derniers mots d'Émile Zola, le passager clandestin de cette histoire.

Donner votre avis

Avis (7)

  • Tatiana de Rosnay est une autrice que j’aime lire. Son roman, Elle s’appelait Sarah, reste une lecture inoubliable.

    Je suis donc ravie de pouvoir découvrir son nouveau roman, Nous irons mieux demain, en format audio.

    Dans l’histoire que nous conte l’autrice, le lecteur va suivre la vie de...
    Voir plus

    Tatiana de Rosnay est une autrice que j’aime lire. Son roman, Elle s’appelait Sarah, reste une lecture inoubliable.

    Je suis donc ravie de pouvoir découvrir son nouveau roman, Nous irons mieux demain, en format audio.

    Dans l’histoire que nous conte l’autrice, le lecteur va suivre la vie de Candice Louradour et Dominique Marquisan. Les deux femmes vont se croiser lors d’un terrible accident de la route. C'est le point de départ d'une rencontre va changer leurs destinées.

    C’est un roman abordant des thématiques fortes comme la reconstruction après un accident grave, la dépendance affective, l’emprise, l’amour, les blessures amoureuses ou familiales, l’anorexie…

    L’écoute de cette histoire est très plaisante, lue par l’autrice dont la voix se prête très bien à ce genre d’exercice. J’ai été facilement embarquée et captivée par le portrait de ces deux femmes dont on devine des secrets douloureux. Au fil des pages, les éléments se mettent en place, révélant les zones d’ombres pour chaque protagoniste.

    Les points forts de cette intrigue est la manière habile de la mise en place fusionnelle entre ces deux femmes, apportant une certaine intensité et inquiétude dans l’histoire.

    J’ai aussi beaucoup apprécié tout le volet sur Emile Zola que le personnage de Dominique nous fait (re)découvrir. En effet, passionnée et obsédée par cet auteur, le lecteur est immergé dans la vie et les ouvrages de cet écrivain célèbre. C’est vraiment intéressant et très bien intégré dans l’histoire et surtout de manière ludique. Un élément fort dans ce roman, particulièrement réussi.

    Un moment de lecture agréable où tous les ingrédients d'un bon roman sont rassemblés pour se divertir et frissonner à sa lecture.

    https://leslecturesdeclaudia.blogspot.com/2022/12/nous-irons-mieux-demain.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Quand on doit s’interroger sur une amitié…
    J’avais découvert Tatiana de Rosnay avec « Elle s’appelait Sarah » et j’en avais gardé un souvenir très fort. Alors, la proposition d’avoir son nouveau roman en lecture audio, de plus lu par l’auteure elle-même, m’a-t-elle fortement intéressée. Après...
    Voir plus

    Quand on doit s’interroger sur une amitié…
    J’avais découvert Tatiana de Rosnay avec « Elle s’appelait Sarah » et j’en avais gardé un souvenir très fort. Alors, la proposition d’avoir son nouveau roman en lecture audio, de plus lu par l’auteure elle-même, m’a-t-elle fortement intéressée. Après lecture, je me retrouve avec la même interrogation que ces derniers temps après certains romans : où est passé le respect de nous-même qui nous permettrait d’admettre notre lâcheté et de ne pas mettre la faute systématiquement sur l’autre ?
    Candice Louradour a un amoureux qu’elle voit de temps en temps et un fils qu’elle a avec elle une semaine sur deux. Elle a aussi un travail qu’elle adore, ingénieure du son. Un soir, une femme se fait renverser devant elle, le début d’une longue amitié et d’une histoire tourmentée. Ajoutez à cela, un père récemment disparu dont la perte reste lourde et devient pleine de mystère. Candice est une femme forte, volontaire, mais elle traverse une période difficile. Comment peut-elle être sur tous les fronts ? Peut-elle se sortir de la spirale infernale qu’elle pressent ?
    Nous suivons deux histoires, celle d’une amitié qui pourrait virer en emprise et en même temps, tout à côté celle d’u en permanence n amour à multiples facettes. La force de l’auteure est de nous faire effleurer en permanence plusieurs scénarios, nous donnant ainsi inconsciemment l’envie d’avoir un avis sur ce que nous voyons se dérouler devant nous.
    J’ai apprécié, bien que trouvant le procédé facile, la vie de Zola mise en filigrane. Dominique, celle par qui le désordre arrive, est une admiratrice inconditionnelle. Et grâce à elle, nous en apprenons beaucoup sur l’intimité de l’écrivain, ses amours, son logis, son œuvre.
    J’ai été très touchée par la personnalité de Candice et ses problèmes ; la description détaillée des situations effarantes dans lesquelles elle se retrouve m’a bien fait comprendre ce que représentent au quotidien certains dérèglements alimentaires.
    Le titre est parfaitement adapté aux périodes de vie que tous les personnages traversent ; la voix de l’auteure est addictive et j’avoue avoir eu du mal parfois à arrêter l’écoute pour me consacrer à ce qui me demandait une attention soutenue.
    Je remercie #NetGalleyFrance et Lizzie-livres audio pour le SP de #Nousironsmieuxdemain

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Tatiana de Rosnay nous plonge dans le destin de Candice, jeune femme mal dans sa peau mais qui vit paisiblement. Jusqu’au jour où sa tranquillité est bousculée par plusieurs évènements. Elle comprend que son père décédé il y a peu, n’était pas l’homme qu’elle imaginait. Et surtout, suite à un...
    Voir plus

    Tatiana de Rosnay nous plonge dans le destin de Candice, jeune femme mal dans sa peau mais qui vit paisiblement. Jusqu’au jour où sa tranquillité est bousculée par plusieurs évènements. Elle comprend que son père décédé il y a peu, n’était pas l’homme qu’elle imaginait. Et surtout, suite à un accident tragique, elle rencontre Dominique.

    Dominique est l’élément perturbateur. Elle fait une entrée remarquée dans son quotidien et chamboule tous ses habitudes. Elle est à la fois adorable, charismatique et mystérieuse. Elle déclenche des sentiments partagés avec les personnes qu’elle rencontre. Soit elle fascine, soit elle inquiète. Et c’est sur cette ambiguïté que repose l’intrigue de ce roman. Comme on voit les situations par les yeux de Candice, on ne sait jamais quels sont les véritables desseins de Dominique. La relation grandissante entre les deux femmes crée un trouble oppressant. La tension psychologique monte au fur et à mesure que leurs destinées fusionnent.

    La passion de Dominique pour Emile Zola m’a aussi permis de découvrir la vie personnelle de l’écrivain. Je connaissais un peu son œuvre mais pas cette facette de sa vie. Je dois dire que ces révélations m’ont donné envie de m’y intéresser.

    Tatiana De Rosnay nous offre un livre qui, sous ses airs légers, porte plusieurs thèmes importants, parfois personnels. Je lui reprocherais d’ailleurs de traiter trop de sujets différents, donc de ne pas assez les approfondir. La surenchère tragique étouffe un peu la fluidité de l’histoire mais le tout reste agréable à lire.

    L’autrice se charge elle-même de la lecture de son livre. Cela lui permet de respecter ses intentions et de reproduire exactement les émotions désirées. Dès le titre, on comprend que « Nous irons mieux demain » est un roman feel good. Néanmoins, il passe des messages et il parlera surement à beaucoup de gens. C’est peut-être ça l’essentiel !

    https://leslivresdek79.wordpress.com/2022/11/28/806-tatiana-de-rosnay-nous-irons-mieux-demain/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je referme le dernier roman de Tatiana de Rosnay et je me mets à rêver....

    Quelques mois plus tôt dans les locaux des éditions Robert Laffont :

    DIRECTEUR LITTERAIRE: Ca y est patron, le prochain Tatiana sera
    uniquement aux couleurs Robert Laffont ! Nous attendons son manuscrit sous...
    Voir plus

    Je referme le dernier roman de Tatiana de Rosnay et je me mets à rêver....

    Quelques mois plus tôt dans les locaux des éditions Robert Laffont :

    DIRECTEUR LITTERAIRE: Ca y est patron, le prochain Tatiana sera
    uniquement aux couleurs Robert Laffont ! Nous attendons son manuscrit sous peu...
    PATRON : Là, il nous faut un gros coup, il faut qu'elle explose les tirages ! Je lui fais confiance, je sens qu'elle va donner le meilleur d'elle-même. Virginie Grimaldi et Mélissa Da Costa vont pouvoir aller prendre quelques cours d'écriture si elles veulent rivaliser !

    Quelques semaines plus tard :

    PATRON : Dis-moi Aymeric, c'est quoi ce titre du prochain Tatiana !?! Tu n'as pas pu lui faire changer ?
    DIRECTEUR LITTERAIRE ( embêté) : Pour le moment non, elle tient absolument à le garder car elle souhaite, avec le changement d'éditeur, évoluer vers un genre un peu plus littéraire ...
    PATRON : Elle rêve ou quoi !!! Elle croit qu'avec " L'infinie abstraction du passé " les lecteurs vont la suivre ? Je veux du feel good, une héroïne dans laquelle les lectrices vont s'identifier dès la première ligne, des problèmes mais qui se résolvent, enfin, tu sais non... Tu l'as lu son truc ? Ca parle de quoi ?
    DIRECTEUR LITTERAIRE ( encore plus embêté): C'est l'histoire d'une célibataire cinquantenaire, tellement passionnée d'Emile Zola qu'elle habite dans l'ancien appartement de la maîtresse de l'écrivain. Persuadée que l'histoire des murs qui l'entourent ont une influence sur sa vie, elle mène une double vie avec deux foyers, l'un avec un homme et l'autre avec une femme ...
    PATRON ( s'étranglant) : Mais elle est tombée sur la tête ! Un couple lesbien ... On peut être moderne mais tu crois que la lectrice de Lamotte Beuvron va s'identifier à une vieille gouine ?!!! Et puis, Zola, quelle idée de le déterrer ! J'espère qu'elle ne nous inflige pas une bio complète du vieil Emile...
    DIRECTEUR LITTERAIRE ( dans un murmure) : Si ...quand même...
    PATRON ( évidemment énervé) : Mais elles s'en foutent les lectrices de Zola ! Elle veulent du quotidien magnifié les lectrices, de la romance moderne avec des problèmes qui trouvent de jolies solutions ! Tu crois que Virginie de Mayenne, avec son travail en usine et des mômes qui foutent rien au collège, elle va s'intéresser à une goudou avec deux foyers et qui en plus bave devant un écrivain que plus personne ne lit ?! Tu invites Tatiana à bouffer, tu lui expliques gentiment qu'on ne fait pas de best-seller avec de l'intelligence mais avec de bonnes histoires et des bons sentiments ! Elle le sait pourtant! Si elle veut un Goncourt, ce n'est pas chez nous qu'il fallait qu'elle aille !

    Encore quelques semaines plus tard :
    DIRECTEUR LITTERAIRE (inquiet) : T'en penses quoi du nouveau synopsis Paul-Bernard ?
    PATRON : Ouais, c'est mieux ! Elle a liquidé la brouteuse de minou, pour une unijambiste chaude comme la braise, c'est bien, elle a compris qu'un peu de sexe ça fait rêver la lectrice qui s'ennuie auprès de son Hervé qui n'a d'yeux que pour sa 8.6. et le PSG. Pas mal l'idée de l'autre héroïne un peu en chair qui ne s'aime pas mais que les mecs kiffent, totale identification garantie ! Très bien aussi l'histoire du secret de famille, ça fonctionne à tous les coups ! Par contre, les pages sur Zola, j'en veux pas ! On s'en tape du Mimile!
    DIRECTEUR LITTERAIRE: Heu, Paul-Bernard, juste une remarque... C'est une bonne idée Zola, ça va donner une image un peu plus profonde au livre, une caution intello... un plus par rapport à Valognes ou Colombani.
    PATRON : Oui, tu as sans doute raison, il faut balayer large mais, on va rester sur le Zola écrivain et bigame et virer tout le Zola politique.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Candice est témoin d'un accident. Elle va rester auprès de la victime, Dominique, jusqu'à l'arrivée des secours. Qu'est-ce qui pousse Candice à aller à l'hôpital pour soutenir cette femme qui a le double de son âge ? Elle n'en sait rien mais de là va naître une relation forte entre elles. ...
    Voir plus

    Candice est témoin d'un accident. Elle va rester auprès de la victime, Dominique, jusqu'à l'arrivée des secours. Qu'est-ce qui pousse Candice à aller à l'hôpital pour soutenir cette femme qui a le double de son âge ? Elle n'en sait rien mais de là va naître une relation forte entre elles. Et Dominique va lui faire découvrir Émile Zola...

    Ce roman pourrait se résumer en une phrase qui est également le titre : Nous irons mieux demain. En effet, c'est ce que j'ai souhaité à tous les personnages de ce roman.
    À Candice qui doit affronter ses troubles et son corps et le décès brutal de son père.
    À Faustine, sa maman et Clémence , sa sœur, qui doivent accepter la perte d'un mari et d'un père et les secrets de ce dernier.
    À Dominique, cette femme victime d'un accident et qui va devoir apprendre à vivre sans sa jambe.
    Et surtout à Émile Zola et sa famille qui vont devoir se faire face.
    Et nous comprenons, pendant le récit, toute l'importance de cette phrase.

    Tous les protagonistes de l'histoire sont attachants, il n'y en a pas un que je n'ai pas aimé. J'ai apprécié retrouver la plume percutante et attendrissante de Tatiana de Rosnay qui met en avant un de mes deux auteurs classiques préférés. Même si je savais pas mal de choses sur Émile Zola, ce roman m'a permis d'approfondir mes connaissances. Et si vous n'avez jamais lu un de ses romans, à coup sûr, vous n'aurez qu'une envie en refermant ce livre, c'est d'en lire un.

    J'ai eu la chance grâce à #NetGalleyFrance et aux éditions Lizzie de pouvoir écouter ce livre en version audio. La voix envoûtante de l'auteure qui lit son propre roman m'a tout simplement happé et j'ai eu du mal à lâcher l'écoute.
    Un grand merci.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Tatiana de Rosnay nous conte dans une écriture fluide une rencontre entre Candice Louradour et Dominique Marquisan. D’un accident de la route, ces deux personnages vont se dévoiler petit à petit l’une à l’autre.

    Un roman de reconstruction, d’acceptation de soi, un roman qui englobe la vie...
    Voir plus

    Tatiana de Rosnay nous conte dans une écriture fluide une rencontre entre Candice Louradour et Dominique Marquisan. D’un accident de la route, ces deux personnages vont se dévoiler petit à petit l’une à l’autre.

    Un roman de reconstruction, d’acceptation de soi, un roman qui englobe la vie d’Emile Zola pour qui Dominique Marquisan est une fan littéraire. Un roman qui associe aussi deux secrets familiaux dont l’un fait un parallèle à la vie du grand romancier.

    J’ai apprécié que Zola puisse s’insérer dans l’histoire et que l’autrice donne envie de le découvrir sur des lignes intéressantes. Malheureusement, elle glisse un autre secret insipide propre Candice qui pèse sur le roman. Le mélange des genres comme la forme chronologique du final n’est plus, pour moi, dans l’esprit principal du livre et altère la qualité de l’histoire.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une amitié à double aspect...

    Comme à chaque fois, j'avais vraiment hâte de découvrir le nouveau roman de Tatiana DE ROSNAY mais cette fois, je suis un peu déçue. Je ne sais pas si cela vient du fait qu'il s'agit d'un roman de mon auteure préférée et que j'en attend trop d'elle ou si c'est...
    Voir plus

    Une amitié à double aspect...

    Comme à chaque fois, j'avais vraiment hâte de découvrir le nouveau roman de Tatiana DE ROSNAY mais cette fois, je suis un peu déçue. Je ne sais pas si cela vient du fait qu'il s'agit d'un roman de mon auteure préférée et que j'en attend trop d'elle ou si c'est juste que celui-ci est moins intéressant que les autres...

    On retrouve les thèmes fétiches de l'auteure : les secrets de famille, les maisons et leurs secrets ou plutôt leurs mémoires... Le plus du roman, un petit cadeau que l'on trouve à l'intérieur, un petit mot est glissé dans le roman, il s'agit d'un mot d'amour qu'un homme a écrit à sa femme (ou sa maitresse).

    Le début est un peu long, il faut environ 80 pages pour planter l'intrigue jusqu'à ce qu'on découvre qui a écrit le fameux petit mot. Il s'agit du grand Émile ZOLA. J'avais vu sur les réseaux sociaux que Tatiana parlait beaucoup de lui, qu'elle avait visiter sa maison mais, je pensais que c'était pour écrire une biographie sur lui par pour l'inclure dans son récit, comme un "passager clandestin", comme il est écrit sur la 4ème de couverture.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.