Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Ma théorie sur les pères et les cosmonautes

Couverture du livre « Ma théorie sur les pères et les cosmonautes » de Pauline Desmurs aux éditions Denoel
  • Date de parution :
  • Editeur : Denoel
  • EAN : 9782207165300
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Premier roman lumineux sur une enfance marquée par le deuil et sauvée par l'art. Porté par une écriture très singulière et souvent drôle, ce roman est une exploration fascinante et candide de l'enfance dans ce qu'elle a de plus fragile, mais aussi de plus inventif.

Donner votre avis

Avis (2)

  • Noé est triste, Beatriz n'est plus et sa mère est seule pour supporter le chagrin de l'absence. Beatriz, emportée par cette tâche qu'elle avait sur le poumon, à qui Noé voudrait tout donner pour qu'elle revive, pour que ce chagrin qui les submerge tous les deux, mère et fils, n'ait jamais...
    Voir plus

    Noé est triste, Beatriz n'est plus et sa mère est seule pour supporter le chagrin de l'absence. Beatriz, emportée par cette tâche qu'elle avait sur le poumon, à qui Noé voudrait tout donner pour qu'elle revive, pour que ce chagrin qui les submerge tous les deux, mère et fils, n'ait jamais existé. Mais chacun couve son chagrin dans son coin, car il est difficile parfois de partager, surtout lorsqu'il est impossible d'exprimer sa douleur, d'échanger, de se comprendre.

    Comme Beatriz est enterrée en Espagne, il lui fallait une solution de substitution pour s'adresser à elle. Alors Noé a trouvé au cimetière une tombe qui lui sert de soupape pour faire partir tout ce chagrin qui le submerge, pour faire sortir toutes ces larmes. C'est là qu'il a rencontré Alexandre, lui-même confronté à son propre chagrin, sa douleur face à la tombe de cette mère qu'il n'a jamais aimée et qui a passé sa vie à courir après une ombre, celle de la poétesse russe Marina Tsvetaïeva.

    Noé et Alexandre ont une faille en commun, ne pas savoir qui est leur père. Si pour Alexandre la déchirure est définitive, Noé peut nourrir l'espoir de rencontrer un jour celui qui a refusé de reconnaître son fils, lui préférant sa vraie famille. Une amitié va naître entre ces deux fils unis par le deuil.

    Pour calmer son chagrin, Noé participe à un atelier de création cinématographique dans son quartier. Cette initiation à la créativité lui permet d'exprimer son chagrin et d'apprivoiser le deuil impossible, en réalisant un court film hommage à Beatriz et à Chabrol, qu'elle aimait passionnément et lui avait fait découvrir.

    Un roman à hauteur d'enfance, au langage direct, vrai sans être caricatural, qui parle de mort, d'envies de suicide et de solitude, qui parle d'art salvateur, d'amitié protectrice, d'amour mais surtout qui célèbre la vie.


    https://domiclire.wordpress.com/2022/09/14/ma-theorie-sur-les-peres-et-les-cosmonautes-pauline-desmurs/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Noé n’est pas un petit bonhomme ordinaire. Très affecté par le décès de Beatriz, la compagne de sa maman - d’autant plus qu’il est déjà psychologiquement fragilisé par un père fantôme et l’absence d’amis, excepté la fille de la voisine et un certain Alexandre, un vieux monsieur sibyllin qui...
    Voir plus

    Noé n’est pas un petit bonhomme ordinaire. Très affecté par le décès de Beatriz, la compagne de sa maman - d’autant plus qu’il est déjà psychologiquement fragilisé par un père fantôme et l’absence d’amis, excepté la fille de la voisine et un certain Alexandre, un vieux monsieur sibyllin qui hante les cimetières – il se noie dans l’imaginaire tout en gardant un pied sur terre. Une dichotomie confondante qui va porter le lecteur vers l’univers du jeune adolescent qui voit une lueur réelle apparaitre lorsqu’il rencontre Patrice pour un atelier cinéma. L’art va permettre de catalyser les idées du jeune garçon ; idées certes saugrenues mais délicieusement créatives. Avec l’aide indirecte de Claude Chabrol…

    Un premier roman très prometteur pour la jeune Pauline Desmurs – 21 ans ! Elle s’immisce parfaitement dans l’esprit du garçon avec des mots choisis qui virevoltent sans cesse entre un monde abstrait et un monde concret. Tout ce qui tourne autour du deuil est évoqué avec beaucoup de tact et chaque réflexion est judicieusement amenée. Point d’orgue : le mode d’emploi pour une révolution avec le rire (page 100 s’il vous plait). Quant au cinéma, il fait partie de cette forme d’art qui peut mener vers la résilience grâce à son pouvoir créatif. Car créer c’est vivre.

    Blog Le domaine de Squirelito ==> https://squirelito.blogspot.com/2022/08/une-noisette-unlivre-ma-theorie-surles.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.