Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Lontano

Couverture du livre « Lontano » de Jean-Christophe Grange aux éditions Albin Michel
Résumé:

Éminence grise du pouvoir, Grégoire Morvan a connu ses heures de gloire en Afrique dans les années 80, en arrêtant au Zaïre « l'Homme clou », tueur en série au rituel atroce, inspiré des plus violents fétiches africains.
Quarante ans plus tard, en France, les cadavres mutilés, criblés de... Voir plus

Éminence grise du pouvoir, Grégoire Morvan a connu ses heures de gloire en Afrique dans les années 80, en arrêtant au Zaïre « l'Homme clou », tueur en série au rituel atroce, inspiré des plus violents fétiches africains.
Quarante ans plus tard, en France, les cadavres mutilés, criblés de ferraille et de tessons s'accumulent : la marque de « l'Homme clou », totem de la folie meurtrière née au plus profond de l'Afrique.
Le passé trouble de son père - fantôme menaçant de sales affaires enterrées - rattrape alors Erwan Morvan, le meilleur flic de la crim'.
Saga familiale, roman psychologique et roman noir, Lontano est une plongée verticale dans les ténèbres de l'âme, roman paroxystique et vertigineux, dérangeant comme ces rites primitifs qui nous fascinent et nous effarent.

Donner votre avis

Avis (14)

  • On retrouve dans ce livre ce qui fait le succès des polars de Grangé : le personnage flic voyou rude et froid, sans état d'âme. Une enquête en off qui pourrait être simple à résoudre mais tout prend rapidement une mauvaise tournure. La famille s'en mêle et c'est un tourbillon infernal qui se...
    Voir plus

    On retrouve dans ce livre ce qui fait le succès des polars de Grangé : le personnage flic voyou rude et froid, sans état d'âme. Une enquête en off qui pourrait être simple à résoudre mais tout prend rapidement une mauvaise tournure. La famille s'en mêle et c'est un tourbillon infernal qui se déchaîne sur les morvan. Afrique, Armée Secret tout les ingrédients pour faire un bon thriller : et la suite est encore mieux.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je me le réservais pour des congés pour avoir le temps. C'était une excellente idée, car une fois plongée dedans, je n'ai plus pu m'en décoller. En lecture parallèle aux tomes 5 et 6 de la saga Clifton/Barrington de Jeffrey Archer, mes vacances de Noël ont été bien remplies côté lecture.

    Je...
    Voir plus

    Je me le réservais pour des congés pour avoir le temps. C'était une excellente idée, car une fois plongée dedans, je n'ai plus pu m'en décoller. En lecture parallèle aux tomes 5 et 6 de la saga Clifton/Barrington de Jeffrey Archer, mes vacances de Noël ont été bien remplies côté lecture.

    Je conseille vivement aux amateurs de polars.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un livre comme je les aime. Des rebondissements à chaque chapitre. On se fait avoir sur l'identité du coupable: bref on est nous aussi pris au piège par l'homme Clous.

    Un livre comme je les aime. Des rebondissements à chaque chapitre. On se fait avoir sur l'identité du coupable: bref on est nous aussi pris au piège par l'homme Clous.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Comme des milliers de personnes, j'avais découvert Grangé avec Les Rivières Pourpres qui reste pour moi l'un des meilleurs frissons de ma vie de lectrice ! J'avais alors lu ses 2 romans suivants que j'avais modérément appréciés, puis avait lâché l'auteur. A court de lecture, attendant mon train...
    Voir plus

    Comme des milliers de personnes, j'avais découvert Grangé avec Les Rivières Pourpres qui reste pour moi l'un des meilleurs frissons de ma vie de lectrice ! J'avais alors lu ses 2 romans suivants que j'avais modérément appréciés, puis avait lâché l'auteur. A court de lecture, attendant mon train à St Lazare l'autre jour, j'ai acheté Lontano. Je ne cherchais pas grand chose de plus qu'un bon ptit suspense à la Grangé et je n'ai pas eu grand chose de plus.

    Je ne me suis pas ennuyée, mais je ne me suis pas non plus éclatée.
    Je l'ai quand même trouvé très long (800 pages), mais la lecture est finalement assez rapide.
    J'ai été prise par le suspense, sans non plus mourir d'envie de connaitre le dénouement.

    Bref, si vous êtes un inconditionnel de Grangé vous ne serez pas déçu, il est fidèle à son style aves ses flics torturés et ses histoires de magie noire. Ca fonctionne "sans casser trois pattes à un canard" (j'adore les expressions de la langue française ! ;)).
    Sinon il y a sans doute de meilleurs polars à découvrir en ce moment;
    => J'entends beauoup parler du dernier Bussi mais le résumé me séduit moyennement... Peut-être un jour prochain si vous me le recommandez chaudement ?

    A bientôt et merci !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Jean-Christophe Grangé a pour habitude de nous proposer des livres en forme de pavé. Cette fois-ci, il double la ration avec deux volumes particulièrement épais. Le premier ne déstabilisera ni les fans ni les personnes qui ont déjà lu cet auteur. En effet, « Lontano » est dans la même veine que...
    Voir plus

    Jean-Christophe Grangé a pour habitude de nous proposer des livres en forme de pavé. Cette fois-ci, il double la ration avec deux volumes particulièrement épais. Le premier ne déstabilisera ni les fans ni les personnes qui ont déjà lu cet auteur. En effet, « Lontano » est dans la même veine que les précédents.

    Comme à son habitude, il décide du thème de son histoire et s’investit pleinement. Dans ce cas présent, l’Afrique et ses superstitions sont au centre de l’échiquier. Grâce à un travail poussé de recherche et de documentation, on apprend beaucoup de choses au cours de cette aventure qui se déplace en France et Congo. Il place ensuite sur le plateau des personnages plutôt caricaturaux, avec très peu de nuances, mais qui deviennent tout de même captivants. On est à leurs côtés au cours d’évènements qui eux, sont souvent rocambolesques, avec leur lot de surprises. Le récit s’enchaine à grande vitesse grâce à des chapitres courts pleins de rebondissements. Les crimes sont toujours aussi atroces mais on ne rentre pas trop dans le détail. L’ensemble produit un récit efficace et presque sans temps mort, seulement ralenti par une centaine de pages superflues.

    Vous avez donc compris que vous ne serez pas dépaysé. Tout l’art de Jean-Christophe Grangé est présent dans cet opus. Dans un contexte complètement maîtrisé, le lecteur est confronté à un scénario rythmé où il ne s’ennuie jamais. Même parsemé d’incohérences et de raccourcis, ça fonctionne encore très bien. Il faut, comme dans chacun de ses romans, déposer sa logique au placard, pour pouvoir totalement se laisser aller et profiter du spectacle. Un certain nombre de mystères restent en suspens et la fin de cet épisode ouvre de nouvelles perspectives. « Lontano » n’est pas le meilleur de cet écrivain et aurait pu se suffire à lui-même. Mais il n’en reste pas moins un bon divertissement dont je lirai la suite, afin de connaître le dénouement de cette saga familiale.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Les thrillers de Jean-Christophe ont de grandes qualités mais aussi un vilain défaut (heureusement pas rédhibitoire puisque j’y reviens toujours !), ils partent généralement très bien mais, vers la fin, ils partent aussi généralement en sucette genre « pas crédible, improbable, carrément...
    Voir plus

    Les thrillers de Jean-Christophe ont de grandes qualités mais aussi un vilain défaut (heureusement pas rédhibitoire puisque j’y reviens toujours !), ils partent généralement très bien mais, vers la fin, ils partent aussi généralement en sucette genre « pas crédible, improbable, carrément n’importe quoi ! ». A part « La Passager » et « Les rivières pourpres » (et encore…), c’est une petite manie qui se répète, un peu comme une marque de fabrique. Dans le cas de « Lontano », ce défaut existe bien mais le rebondissement reste plus ou moins recevable, il a déjà fait pire en la matière ! La famille Morvan vit et magouille dans le beau monde. Le père Grégoire est un gradé de la police comme on en cauchemarde : magouilleur, opportuniste, n’hésitant pas à manipuler ses propres enfants, avec du sang sur les mains et pas l’ombre d’un scrupule. Le cadet Loïc est un trader camé jusqu’aux oreilles, la benjamine voudrait faire actrice mais elle fait surtout escort. Il n’y a bien que l’ainé pour rattraper le coup, le commandant de police Erwan, et encore… C’est son père qui demande à Erwan d’aller enquêter en Bretagne sur un bizutage de l’armée qui a mal tourné. Assez vite, Erwan comprends que le crime sur lequel il enquête va bien au-delà d’un bizutage « no limit ». Pendant ce temps, la famille Morvan cherche à savoir qui essaie de leur soutirer le contrôle des mines de matières premières congolaises sur les marchés boursiers. Premier tome d’une série qui en compte au moins deux, « Lontano » n’est pas le plus facile à lire ni le plus passionnant des Grangé. La faute non pas au style de l’écrivain qui sait enchainer les faits sans nous embrouiller (et au regard de l’intrigue ce n’était pas gagné !) et sait clore ses chapitres par des petits cliffhangers appuyés juste ce qu’il faut. L’intrigue en elle-même, avec son lot d’improbabilités, nous accroche malgré tout et le rebondissement ultime, le coup de théâtre en est vraiment un car on ne l’a pas vu venir une seule seconde ! Non, en fait, c’est le peu d’empathie qu’on éprouve pour les personnages qui finit par se faire sentir, même Erwan qui semble le plus sympathique et le plus équilibré de tous n’arrive pas à être attachant, même avec son coté « bad boy ». Et puis je l’avoue, les aventures boursières de la société africaine ne sont ni passionnants, ni très claires pour qui ne s’intéresse pas vraiment à ces sujets. Elles ont leur raison d’être et peut être la suite me donnera tort mais pour l’instant, les magouilles d’une partisans de la Francafrique pour exploiter les matières première congolaise et se faire le plus de thune possible en collusion avec les dictateurs africains, ça ne m’emballe pas ! J’aimerais croire que le personnage de Grégoire Morvan est caricatural, mais je n’en suis malheureusement pas certaine ! Petit détail amusant et gonflé, Grangé n’hésite pas à donner du nom propre et à citer des politiques bien vivants dans son roman, Valls, Sarkozy, Hollande, Cambadélis, etc… Il ne leur donne pas de rôle à proprement dit mais ils sont là, pour faire plus vrai sans doute. C’est un peu surprenant de la part d’un pur romancier, mais après tout pourquoi pas, les auteurs de fictions ont presque tous les droits !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Erwan Morvan, flic à la Brigade Criminelle de Paris, est envoyé en Bretagne pour une enquête « non officielle » concernant la mort, lors d’un bizutage à l’École Navale, d’un étudiant de première année. Cette enquête lui a été confiée par son père Grégoire Morvan, premier flic de France, qui a vu...
    Voir plus

    Erwan Morvan, flic à la Brigade Criminelle de Paris, est envoyé en Bretagne pour une enquête « non officielle » concernant la mort, lors d’un bizutage à l’École Navale, d’un étudiant de première année. Cette enquête lui a été confiée par son père Grégoire Morvan, premier flic de France, qui a vu sa carrière monter en flèche au début des années 1970 après avoir réussi à arrêter « l’Homme-clou », tueur en série qui sévissait au Congo quand lui-même y était en poste. Erwan va aussi devoir gérer le comportement de sa sœur Gaëlle, pseudo comédienne qui joue en fait les call-girls et de son frère Loïc, financier millionnaire en plein divorce et qui carbure à la cocaïne.

    Ce qui devait être une simple enquête de routine sur un incident « mineur » va se révéler plus compliqué quand Erwan se rend compte qu’il s’agit d’un meurtre copié sur celui de l’Homme-clou et que d’autres meurtres vont suivre.

    Cette enquête va être d’autant plus difficile qu’elle semble impliquer son père de très près.

    Lire un roman de Jean-Christophe Grangé est toujours un plaisir car même si son domaine de prédilection est les thrillers, je trouve à chaque fois des univers différents et surtout des énigmes toujours difficiles à percer. Je n’y arrive jamais, je dois bien le reconnaître.

    Mais celui-ci m’a un peu déçue. Pas par son écriture qui est toujours aussi parfaite. C’est très facile à lire et très prenant. On veut tourner les pages le plus vite possible pour trouver qui est le coupable. Les descriptions sont extrêmement bien étayées. Les personnages sont bien travaillés et avec de la profondeur. On s’attache à eux. J’ai quand même eu du mal avec Morvan Père qui est pour moi la caricature du sale type, macho qui veut tout contrôler tant les situations que les personnes. Mais je pense que c’est comme cela que l’auteur voulait nous le faire ressentir. Les recherches sur les différents types de service de Police ainsi que les lieux qu’il nous fait traverser, comme le Congo, font partie intégrante de ce roman. J’ai cru me retrouver au Congo ou en Bretagne avec eux.

    Ce qui m’a vraiment déçue c’est l’enquête elle-même. Je devrais dire les enquêtes car il y en a deux en fait. En effet, cette fois, j’ai trouvé la solution aux deux enquêtes, et très tôt dans le roman. Cela m’a déstabilisée à tel point que je me suis demandé si j’allais vraiment aller au bout du roman. Alors oui, j’y suis allée car j’adore lire cet auteur et je voulais être sûre d’avoir les bonnes solutions. Cela a quand même gâché un peu ma lecture car j’étais pressée de la finir pas pour connaître l’issue comme d’habitude mais pour vite passer à autre chose.

    Un ami m’a dit qu’il y avait une suite à cet opus « Congo Réquiem ». Je suis du coup partagée : dois-je le lire ou pas ? Mon cœur me dit oui car c’est vraiment la première fois que je suis déçue par un roman de Jean-Christophe Grangé. Mais ma raison me dit non car vu qu’il y a les mêmes personnages, je pourrais de nouveau être déçue. Affaire à suivre…

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Famille très perturbée, meurtres glauques liés à des croyances africaines... j'ai envie de dire que ça ressemble vraiment à du Grangé!

    Famille très perturbée, meurtres glauques liés à des croyances africaines... j'ai envie de dire que ça ressemble vraiment à du Grangé!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.