Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'empire s'effondre t.1

Couverture du livre « L'empire s'effondre t.1 » de Sebastien Coville aux éditions Anne Carriere
Résumé:

Alfred de Pergoal, ingénieur et créateur des plus beaux engins à vapeur de son temps, se rend au palais pour assister à la cérémonie du millénaire de Seth. Mais la capitale est une cocotte-minute. En ce soir de fête, les habitants, sous le joug d'une théocratie au système de castes injuste et... Voir plus

Alfred de Pergoal, ingénieur et créateur des plus beaux engins à vapeur de son temps, se rend au palais pour assister à la cérémonie du millénaire de Seth. Mais la capitale est une cocotte-minute. En ce soir de fête, les habitants, sous le joug d'une théocratie au système de castes injuste et brutal, sont prêts à tous les excès, et même à la révolution.
Il va suffire d'un attentat pour sceller le destin du cercle-monde. Cette fois, c'est irrémédiable : l'Empire s'effondre.
L'effondrement est total. Il trouve son origine au sein des instances du pouvoir, les dirigeants de l'Empire sont impuissants à enrayer l'implosion du pays. Dans le chaos, le glissement de la théocratie vers un régime militaire implacable semble se dessiner.
Alfred de Pergoal sera-t-il le porte-étendard de la rébellion défendant l'esprit et le savoir plutôt que les armes, la violence et l'obscurantisme ?

Dans ce premier tome d'une trilogie éponyme, l'auteur nous livre un roman de stratégie politique et guerrière, de foi, d'amour et de vengeance. Sous sa forme classique digne des grands romans d'aventures, cet opus dense et furieux offre une lecture jubilatoire.
De l'embrasement de la ville de Seth aux neuf collines à la bataille de Lomvarde, de la découverte des secrets cachés du Faëton à la quête des mystères du cercle-monde, s'ouvre au lecteur un nouveau monde avec des femmes et des hommes inoubliables jouant à chaque instant leur destin.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

    --- Poser les bases, un impératif ---

    Comme toutes les grandes histoires, il est essentiel d'exposer l'univers, de présenter les personnages et, surtout, de placer les pions sur l'échiquier du pouvoir. Par...
    Voir plus

    Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

    --- Poser les bases, un impératif ---

    Comme toutes les grandes histoires, il est essentiel d'exposer l'univers, de présenter les personnages et, surtout, de placer les pions sur l'échiquier du pouvoir. Par conséquent, les débuts peuvent paraître un peu lents, mais il n'en est rien. D'autant plus que l'attentat évoqué dans le synopsis survient dès le troisième chapitre. Seul petit bémol : les descriptions sont nombreuses, un peu trop parfois, mais elles laissent rapidement place à l'action.

    Ainsi, pour aimer ce genre de récits – il s'agit de fantasy adulte qui contient des scènes de violences et de sexe, je préfère le préciser -, il faut savoir apprécier quelques détours. Et oui, l'idée n'est pas d'aller à l'essentiel, mais d'emprunter mille et un chemins (comme celui du couturier du héros, personnage très secondaire) pour enrichir l'intrigue et développer l'univers.

    --- Quand les dieux rencontrent la technologie ---

    C'est un mélange assez détonnant, mais c'est aussi ce qui fait l'originalité de cette trilogie. L'auteur accorde d'ailleurs un soin tout particulier à la construction de son univers qui, d'après la quatrième de couverture, est largement inspiré de l'Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain, autrement dit de notre histoire. Une réécriture brillamment exécutée dont la réussite tient notamment aux détails.

    Sébastien Coville met des mots, pose des cadres pour l'ensemble des aspects abordés : politique, économique, social, militaire et, bien évidemment, religieux. Autant d'informations qui participent à l'immersion du lecteur ! C'est donc avec une facilité déconcertante que j'ai pénétré ce monde proche de l'effondrement…

    --- Une intrigue grandiose ! ---

    L'écrivain aborde la chute de la société avec beaucoup de minutie, voire de recul. le pire et le meilleur en ressortent, comme dans toute révolte. Meurtres et sauvetages se côtoient, et on ne compte plus les dommages collatéraux !

    Cette vision d'ensemble est néanmoins contrebalancée par le suivi de personnages qui nous sont chers. Je pense notamment à Léonore, mécanicienne au service du plus grand ingénieur de son temps, qui bien malgré elle se trouve en première ligne. Impuissante, elle assiste aux troubles qui assiègent la capitale et risque sa vie dans ses ruelles.

    Bien sûr, ce n'est que le début. le pouvoir en place cherche rapidement à mater les insurgés et la résistance, quant à elle, s'organise dans l'ombre. Et j'ai apprécié voir le processus se dérouler étape par étape même si, comme les personnages directement touchés, j'étais choquée par le comportement bestial des hommes. C'était comme s'ils étaient pris de folie !

    Petit à petit, le phénomène prend de l'ampleur. Et d'une simple flamme, l'incendie se répand ! Chaque chapitre est alors synonyme de bouleversements, de trahisons et de machinations. Chaque jour qui passe est une victoire ou une défaite pour l'un des camps qui se disputent le pouvoir. Autant de promesses de rebondissements bien tenues !

    --- La beauté du texte n'est pas étrangère à mon coup de coeur ---
    Le texte est sublimé par la plume délicate de Sébastien Coville. Je ne sais combien de fois je me suis arrêtée sur une phrase, sur un paragraphe tant il sonnait juste.

    --- Le combat de grands esprits ---

    Qui dit fantasy adulte dit pléthore de personnages. Alors certes, il n'est pas toujours facile de suivre le changement de point de vue, pourtant je trouve que Sébastien Coville s'en est admirablement bien tiré. le fait d'accorder du temps à chacun de ses héros contribue selon moi à la réussite de ce premier tome.

    Et si cela peut vous rassurer, L'Empire s'effondre débute avec quelques personnages au compteur. Ce n'est que progressivement que l'auteur vient ajouter des protagonistes, formant une toile cohérente et digne d'intérêt.

    D'Alfred, de Léonore et de Phébus, je ne sais qui j'ai préféré. J'ai également aimé Arsène, l'un des principaux antagonistes, pour sa capacité à s'approprier le pouvoir par tous les moyens possibles, et particulièrement les plus rusés. En fait, ce sont tous de grands esprits propulsés à la tête d'un combat qui les dépasse tout simplement parce qu'ils sont capables de voir plus loin que l'évidence, de concevoir des plans ingénieux, d'anticiper les mouvements de l'adversaire, de calculer les risques avec précision. Mais qui se montrera le plus retors ? J'ai hâte de le découvrir !

    Attention, leurs sentiments jouent également un rôle important. Parfois ils s'oublient au profit de l'amour ou de la colère, pèchent par excès de confiance ou reculent en craignant la mort. L'échiquier du pouvoir est donc le théâtre de coups de poker qui peuvent aussi bien sauver des milliers de personnes que les condamner. Cela est d'autant plus vrai que chacun poursuit un but qui lui est propre. Et si les intérêts convergent, ils peuvent aussi s'éloigner…

    Ainsi, à la fin de ce premier volume, l'Empire s'est effondré, mais la guerre ne fait que commencer. Et j'ai hâte d'assister à la prochaine bataille !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.