Belle-amie

Couverture du livre « Belle-amie » de Harold Cobert aux éditions Les Escales
Résumé:

Que diriez-vous de découvrir la suite de la formidable destinée et de l'irrésistible ascension de Georges Duroy, le héros de Bel-Ami de Maupassant ? Va-t-il se lancer en politique comme le suggère la fin du roman ? Si oui, à quel niveau de pouvoir va-t-il réussir à se hisser ? Et surtout, à quel... Voir plus

Que diriez-vous de découvrir la suite de la formidable destinée et de l'irrésistible ascension de Georges Duroy, le héros de Bel-Ami de Maupassant ? Va-t-il se lancer en politique comme le suggère la fin du roman ? Si oui, à quel niveau de pouvoir va-t-il réussir à se hisser ? Et surtout, à quel prix ?
Après s'être immergé dans l'écriture du maître, Harold Cobert esquisse ici une variation sur une suite possible du chef-d'oeuvre de Maupassant. En nous entraînant dans les combats politiques de la fin du XIXe siècle et dans les coulisses de l'Assemblée nationale, il propose une vision cruelle de la collusion entre journalisme, politique et finance. Un étrange miroir de notre époque.

Donner votre avis

Articles (5)

Avis (19)

  • Le titre et le résumé m’ont immédiatement subjuguée. Quelle merveilleuse mais dangereuse idée… ! Ecrire la suite d’un roman de Maupassant, l’un des plus grands auteurs français ! Une gageure qui a été relevée avec brio. La lecture a, en effet, été à la hauteur de mes espoirs puisque cette suite...
    Voir plus

    Le titre et le résumé m’ont immédiatement subjuguée. Quelle merveilleuse mais dangereuse idée… ! Ecrire la suite d’un roman de Maupassant, l’un des plus grands auteurs français ! Une gageure qui a été relevée avec brio. La lecture a, en effet, été à la hauteur de mes espoirs puisque cette suite possible est un véritable régal ! Avec Harold Cobert, nous plongeons dans une France surannée, historique dans laquelle Georges va réussir à se hisser au poste de ministre… Les thématiques essentielles de l’arrivisme, de l’ascension sociale, des dangers du pouvoir, de l’argent offrent une analyse forte de cette société française.
    Des rebondissements, des conflits... Que du bonheur !
    Une variation que je recommande vivement !
    Je remercie NetGalley et Les Escales pour cette belle découverte !
    #BelleAmie #NetGalleyFrance

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Chacun connaît Bel-Ami de Guy de Maupassant publié en 1885, mais qui aurait pensé qu'un auteur contemporain, en l'occurrence Harold Cobert, en écrive un jour la suite ?
    Et bien voilà, c'est chose faite et c'est sous le titre Belle-Amie que l'auteur nous fait vivre la suite des aventures de...
    Voir plus

    Chacun connaît Bel-Ami de Guy de Maupassant publié en 1885, mais qui aurait pensé qu'un auteur contemporain, en l'occurrence Harold Cobert, en écrive un jour la suite ?
    Et bien voilà, c'est chose faite et c'est sous le titre Belle-Amie que l'auteur nous fait vivre la suite des aventures de Georges Duroy, devenu Georges Du Roy de Cantel. On retrouve donc cet homme à femmes, arriviste, dénué de scrupules et de sens moral, marié à Suzanne Walter, non par amour mais par ambition. Ils ont deux enfants et Georges est à la tête du journal La vie Française.
    Il se met à rêver d'une carrière politique et pour cela, va intriguer comme jamais, bien aidé par sa femme qui, par ailleurs, milite pour les droits des femmes. Dans un premier temps, il vise la députation, puis pourquoi pas un ministère... Mais il ne faut pas oublier que dans sa vie, les femmes jouent un rôle prépondérant et il va convoiter en particulier la mystérieuse Salomé "la belle-Amie" qui hantera ses jours et ses nuits...
    Dans ce Paris de fin du XIX ° siècle, Harold Cobert décrit de façon très réaliste la vie mondaine des gens aisés de la bourgeoisie et de l'élite du journalisme et de la politique. Il porte un regard sévère et même féroce sur les politiques qu'il n'hésite pas à décrire comme des opportunistes et des gens prêts à toutes les magouilles pour s'enrichir toujours plus et conquérir le pouvoir, un regard acerbe également sur les journalistes qui jouent la plupart du temps un double-jeu avec le pouvoir politique et les banquiers, au rôle non négligeable.
    Tout cela a-t-il bien changé ? C'est la question que l'on se pose et c'est aussi ce qui fait la force de ce roman. Non seulement, l'écrivain restitue de façon magnifique un portrait de cette société fin de XIXe, mais apporte également un air contemporain et moderne à son récit.
    J'ai trouvé très intéressant et très instructif le récit de tout ce qu'avait été le scandale du canal du Nicaragua, auquel le héros est mêlé, ce grand projet porté par Ferdinand de Lesseps à la notoriété établie avec le canal de Suez. On assiste également au début du combat mené par les femmes pour obtenir des droits et une certaine indépendance, mais aussi malheureusement, à la montée de l'antisémitisme en France.
    Ce qui contribue à faire le charme de ce roman, à mon avis, est l'intégration au récit de Guy de Maupassant lui-même ! Un beau clin d'œil. Un roman à la fois historique et contemporain qui, je trouve, respecte bien le style et l'esprit de son modèle, un roman où le suspense est maintenu du début à la fin, Belle-Amie m'a vraiment enchantée ! Je tairai la chute bien évidemment, mais vous pose la question :
    C'est en grande partie grâce aux femmes que Duroy s'est élevé, mais qui le fera chuter ?

    Chronique à retrouver sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/preview/a0a51baaaf88ea614161a3c4c445b0db58c44a61

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un coup de maître qui a commencé par me faire relire Bel Ami de Maupassant... puis a relevé le défi de le continuer avec une parfaite maîtrise, juste ce qu'il faut de maîtrise, un style à la hauteur de ses ambitions, des personnages magnifiquement campés et crédibles. Un peu comme si Maupassant...
    Voir plus

    Un coup de maître qui a commencé par me faire relire Bel Ami de Maupassant... puis a relevé le défi de le continuer avec une parfaite maîtrise, juste ce qu'il faut de maîtrise, un style à la hauteur de ses ambitions, des personnages magnifiquement campés et crédibles. Un peu comme si Maupassant s'était à son tour lancé le défi de continuer son Bel-Ami au féminin en l'intitulant la Comtesse de Monte-Cristo ! Une vraie réussite. Et un premier roman qui plus est ! On attend le deuxième avec impatience.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Bel-Ami, réveille-toi, tu es revenu parmi les nôtres pour réaliser ton objectif, ton rêve prémédité, peut-être ton seul but dans la vie : avoir le pouvoir, avoir la reconnaissance universelle, écraser les faibles pour atteindre l’Olympe des puissants, jouer de tes amis, de tes amours, utiliser...
    Voir plus

    Bel-Ami, réveille-toi, tu es revenu parmi les nôtres pour réaliser ton objectif, ton rêve prémédité, peut-être ton seul but dans la vie : avoir le pouvoir, avoir la reconnaissance universelle, écraser les faibles pour atteindre l’Olympe des puissants, jouer de tes amis, de tes amours, utiliser les plus vils stratèges politiques pour accéder, non pas aux couloirs du pouvoir, mais aux fauteuils les plus glorieux.
    Peu importe les méthodes, l’hypocrisie est ta marque de fabrique, l’égoïsme ton pilier, et les femmes un désir de chair et un moyen de flirter avec le luxe des parvenus. Au diable les principes, au diable l’intégrité, au diable l’amour, ta volupté est de caresser l’argent avec quelques plaisants chatouillements. Mais prends garde à toi Georges Du Roy, tu peux finir comme Narcisse, Icare, te brûler à force de te regarder et admirer ta réussite…

    Autant le dire de suite, Harold Cobert réalise un véritable tour de force littéraire, tout porte à croire que, depuis le paradis des écrivains, l’âme de Guy de Maupassant est venue se poser sur la plume de l’auteur pour tisser une toile scripturale.
    Car c’est tout de même une gageure que de vouloir continuer une fresque classique sans jamais trahir le géniteur et savoir respecter à la lettre la marque originale. En y apportant toutefois une étrange modernité, comme si l’histoire n’était qu’un miroir à facettes qui se réfléchissent à travers les époques.
    Il faut, avouons-le, un certain génie pour oser glisser « le monopole du cœur » au sein d’un affrontement électoral de la fin du XIX° siècle et être sacrément judicieux pour intercaler en toute discrétion le personnage de Don Giovanni…

    Autre noisette gustative, celle de n’être jamais rassasié, de savourer chaque page en se pourléchant d’avance pour les suivantes, aucune longueur grâce à des petits digestifs coquins qui ne font que renforcer l’intrigue. Avec comme invité d’honneur, la parfaite palette des êtres ambitieux et perfides qui, sous couvert d’humanité, profitent d’un drame pour se fabriquer une notoriété et recevoir des acclamations. Et là, encore, aucune échelle dans le temps pour les graduer…

    Une belle opportunité pour faire revivre cette écriture du siècle des Maupassant, Dumas, Hugo, Baudelaire, Stendhal… et qui prouve que les époques ne doivent pas s’opposer mais au contraire former un palimpseste infini.

    Belle-Amie, délicieusement désuet, singulièrement moderne.

    https://squirelito.blogspot.com/2019/05/une-noisette-un-livre-belle-amie-harold.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • https://alombredunoyer.com/2019/02/07/belle-amie-harold-cobert/

    Il m’était impossible de passer à côté de cet ouvrage. Un livre de Harold Cobert, ça ne se loupe pas !

    Audacieux

    Tel est le premier adjectif qui qualifie cet opus. En effet, écrire une suite ou tout du moins s’inspirer...
    Voir plus

    https://alombredunoyer.com/2019/02/07/belle-amie-harold-cobert/

    Il m’était impossible de passer à côté de cet ouvrage. Un livre de Harold Cobert, ça ne se loupe pas !

    Audacieux

    Tel est le premier adjectif qui qualifie cet opus. En effet, écrire une suite ou tout du moins s’inspirer fortement de Bel Ami de Maupassant n’était pas gagné d’avance et s’avèrait très ambitieux (et casse gueule!). Harold aime reprendre à son compte ce genre de récits. Ruez vous sur un hiver avec Baudelaire par exemple si vous êtes sceptiques.

    Haletant

    « Pourtant, il avait besoin de Siegfried pour devenir enfin ministre ; malgré ses efforts et ses calculs, il n’avait pour l’instant trouvé le moyen d’accéder au niveau de pouvoir qu’il convoitait, il piétinait sur le seuil de ces sphères qu’il s’était juré de conquérir coûte que coûte. Quoi qu’il décide, il était désormais certain que, tôt ou tard, il devrait se débarrasser de Siegfried ; il devrait se séparer de lui avant qu’ils ne soient liés par trop de secrets inavouables pouvant entraîner sa chute. L’enjeu consistait à ravir tout ce qu’il pouvait à cet étrange individu en lui donnant le moins possible de lui-même, sans franchir le point de non-retour où il se retrouverait à sa merci. »

    La montée en « puissance » de notre cher politique, Georges Du Roy De Cantel, franchissant toutes les étapes devenant député puis ministre en étant le journaliste boss du quotidien en vogue du moment, la Vie Française. Bref, tout pour flatter son égo, le mettre sur le devant de la scène et donc le satisfaire quelles qu’en soient les méthodes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que petits calculs, magouilles, corruptions et autres trafics sont légions. La politique telle qu’on l’exècre… et qui pourtant… existe ;

    Mais…. si le travail paye, le vice ne paie pas. Jamais!. Et plus dure sera la descente du col… ne dit on pas que la vengeance est un plat qui se mange froid ? Je ne spoile pas et n’en dis pas plus sur l’intrigue. Tout est méticuleusement construit et mené. Vous allez adorer !

    Passionnant

    On ne voit pas les chapitres se succéder tant le rythme est soutenu, l’histoire passionnante et les rebondissements fréquents. Les plus de 400 pages s’avalent avec rapidité et gourmandise. Impossible de s’arrêter tant c’est bien écrit et dynamique.

    « Il leva les yeux : le noir finissait d’imprégner le ciel dont les dernières pâleurs expiraient sans un râle, laissant apparaître le scintillement timide des premières étoiles. L’air était doux, liquide et tiède ; la ville s’abandonnait à son cours placide, dérivant allongée sur ses flots invisibles et vaporeux. »

    En effet, quel style ! Quelle écriture ! Quand finesse et beauté sont réunies pour le meilleur. Un pur bonheur, un moment littéraire très fort où nous trouvons pèle mêle des mots rares, des imparfaits du subjonctifs, des descriptions somptueuses, de la poésie, des phrases musicales, des moments hilarants et d’humour… Un sans-faute ! Je ne voyais pas passer le temps dans le métro matin et soir. Pire, je le reprenais avant de me coucher et il m’arrivait également de le saisir dès l’œil ouvert. Ça faisait longtemps que je n’avais pas été aussi impatient de connaitre comment un auteur allait poursuivre et surtout conclure.

    Pari gagné haut la main

    Au final, que dire ! Que j’ai ralenti ma lecture, que j’ai relu début et fin une deuxième fois tant cela m’a plu. Une intrigue très moderne, très contemporaine. C’était au XIXème… et qu’il est troublant de ne voir de différence avec notre époque actuelle… ; une écriture remarquable ; une organisation du roman en deux parties habiles et très efficaces. Je ne vois rien à « critiquer ». Chapeau bas Señor pour le clin d’œil à Maupassant, la morale et le rôle que tu as donné aux femmes

    « Ça va lentement quand on monte, mais ça va vite quand on descend. »

    Coup de cœur très fortement recommandé ! Courrez vite chez votre libraire préférée il est sorti aujourd’hui. Ce roman fera date dans la rentrée littéraire 2019 et comptera indubitablement.

    Bravo Harold ! Superbe !

    5/5

    comment Commentaires (2) flag Signalez un abus
  • Merveilleux voyage dans le Paris de la belle époque et les coulisses de la politique… On y retrouve un Georges Duroy renforcé et des femmes déterminées et indépendantes...une histoire captivante et délicieusement écrite ...
    A lire de tout urgence
    Je mets 5/5 !!!!

    Merveilleux voyage dans le Paris de la belle époque et les coulisses de la politique… On y retrouve un Georges Duroy renforcé et des femmes déterminées et indépendantes...une histoire captivante et délicieusement écrite ...
    A lire de tout urgence
    Je mets 5/5 !!!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.