Avoir vingt ans au pays des ayatollahs

Couverture du livre « Avoir vingt ans au pays des ayatollahs » de Farhad Khosrokhavar aux éditions Robert Laffont
Résumé:

Voyage au coeur du fondamentalisme - à Qom, la capitale des ayatollahs, l'une des deux villes saintes d'Iran. Là où les " moeurs à la téhéranaise " sont synonymes de dépravation.
Lieu de prédilection des chiites pieux à l'échelle mondiale, Qom possède le privilège d'héberger le tombeau de la... Lire la suite

Voyage au coeur du fondamentalisme - à Qom, la capitale des ayatollahs, l'une des deux villes saintes d'Iran. Là où les " moeurs à la téhéranaise " sont synonymes de dépravation.
Lieu de prédilection des chiites pieux à l'échelle mondiale, Qom possède le privilège d'héberger le tombeau de la sainte Ma'soumeh, soeur de l'imam Réza, morte en 816. En 1961-1962, la ville fut le lieu de la révolte de l'ayatollah Khomeiny contre la monarchie autoritaire et laïque du chah. Ville dévote et fermée, Qom est perçue par une partie des siens comme profondément hypocrite et, surtout, d'un ennui mortel.

Notre Occident est à des années lumière de Qom. Peut-on seulement imaginer ce que c'est qu'avoir vingt ans dans une ville sainte chiite ? Dans cet ordre religieux hyper-répressif, la vie familiale, les relations, les loisirs. tout s'organise autour des normes islamiques. Les jeunes n'ont d'autre choix que de se soumettre.
" - Écoutez-vous de la musique ?
- J'essaie d'écouter de la musique qui ne soit pas trop gaie, je n'écoute pas de chanson, quand même.
- Pensez-vous que c'est un péché d'en écouter ?
- Même si ce n'en est pas un, cela laisse des empreintes sur mon esprit. Quand j'écoute des chansons dans un mariage, à la maison, pendant une semaine ou deux, je les chante dans ma tête et cela laisse une influence négative. " Farhad Khosrokhavar est le seul sociologue à avoir pu mener une telle enquête en Iran. Durant trois ans sur place, il a conduit des centaines d'entretiens auprès de jeunes Iraniens de vingt à trente ans, à Téhéran, Qazvin et Qom, pour explorer au plus profond ce monde que tout oppose au nôtre.
Les sciences sociales en Occident s'occupent de manière écrasante d'objets et de sujets laïcs. Il est de plus en plus difficile de saisir l'importance de la religion comme un ingrédient essentiel, " mortellement sérieux " dans la vie des gens. Ce livre est l'occasion d'une plongée dans cet autre univers.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Quand Al-Qaïda parle Farhad Khosrokhavar POINTS

Voir tous les livres de Farhad Khosrokhavar

Autres éditions

Avoir vingt ans au pays des ayatollahs Farhad Khosrokhavar ROBERT LAFFONT

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com