Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Yan Lespoux

Yan Lespoux
Yan Lespoux est né en 1977. Il a grandi dans le Médoc. Il enseigne l'occitan à l'université Paul Valéry-Montpellier 3. Presqu'îles est son premier recueil de nouvelles. Il est entre autres connu pour son blog de critiques polar et autres, "Encore du Noir". Il anime régulièrement les soirées "Mach... Voir plus
Yan Lespoux est né en 1977. Il a grandi dans le Médoc. Il enseigne l'occitan à l'université Paul Valéry-Montpellier 3. Presqu'îles est son premier recueil de nouvelles. Il est entre autres connu pour son blog de critiques polar et autres, "Encore du Noir". Il anime régulièrement les soirées "Machine à polar" à la librairie bordelaise La Machine à lire.

Articles en lien avec Yan Lespoux (1)

Avis sur cet auteur (29)

  • add_box
    Couverture du livre « Presqu'îles » de Yan Lespoux aux éditions Agullo

    Pilly sur Presqu'îles de Yan Lespoux

    En trente-huit nouvelles, Yan Lespoux peint une fresque médocaine. Autant d'histoires, autant de portraits, qui nous font découvrir cette région, et sa mentalité. Et pour certaines, on pourrait allégrement les transposer à d'autres endroits.

    J'ai beaucoup aimé lire ces nouvelles, mais j'avoue...
    Voir plus

    En trente-huit nouvelles, Yan Lespoux peint une fresque médocaine. Autant d'histoires, autant de portraits, qui nous font découvrir cette région, et sa mentalité. Et pour certaines, on pourrait allégrement les transposer à d'autres endroits.

    J'ai beaucoup aimé lire ces nouvelles, mais j'avoue avoir été pas mal rebutée par celles traitant de la chasse. Mais bon, ça existe, donc ça a sa place également.

    Ce qui est sûr, c'est que l'auteur a un réel talent pour nous immerger dans un récit en quelques lignes, et le clore de manière bien souvent surprenante, et toujours en faisant surgir une émotion en nous.

    Bref, si vous dites à qui veut l'entendre que vous n'aimez pas les nouvelles, lisez ce recueil, il pourrait bien vous faire démentir.

  • add_box
    Couverture du livre « Presqu'îles » de Yan Lespoux aux éditions Agullo

    Lecteurenserie sur Presqu'îles de Yan Lespoux

    Ce recueil de nouvelles a pour décor le Sud-Ouest, ce Sud-Ouest rural fier de son appartenance, qui cultive le rejet du Bordelais, déclinaison du parisien en version locale. Et attention, il suffit d'un séjour ne serait-ce que quelques mois hors du terroir, pour être assimilé à ceux qui ne sont...
    Voir plus

    Ce recueil de nouvelles a pour décor le Sud-Ouest, ce Sud-Ouest rural fier de son appartenance, qui cultive le rejet du Bordelais, déclinaison du parisien en version locale. Et attention, il suffit d'un séjour ne serait-ce que quelques mois hors du terroir, pour être assimilé à ceux qui ne sont pas d'ici…"Presqu'îles" contient une trentaine de ces nouvelles qui nous décrivent ce microcosme médocain.

    Yan Lespoux démontre une nouvelle fois toute l'étendue de son talent. L'art de la nouvelle, il l'a assurément : il soigne ses attaques, installe son cadre en quelques lignes, maîtrise habilement la concision et t'abandonne dans ses chutes, à la punchline qui tue ou au prolongement qu'il fait naître.

    On passe facilement du rire aux larmes, il arrive, même, à nous faire sourire de drames comme ce passage sur le premier noyé de la saison.

    Une fois n'est pas coutume, je ne me suis pas jeté sur ces textes en lecteur affamé que je suis généralement. Je les ai distillés lentement durant un mois, au rythme d'un par jour et en parallèle d'autres lectures. Cela a offert au final de beaux moments de lectures.

    Pour ne rien gâcher au plaisir, la couverture du format poche est MAGNIFIQUE !

    - Merci à Lecteurs.com et aux éditions "J'ai Lu" pour l'envoi -

  • add_box
    Couverture du livre « Pour mourir, le monde » de Yan Lespoux aux éditions Agullo

    Les livres de K79 sur Pour mourir, le monde de Yan Lespoux

    Depuis quelques temps, j’avais une envie d’aventure. Dans mon exploration de la rentrée littéraire sur la blogosphère, j’avais repéré ce roman qui s’annonçait comme une belle expédition. Tout était donc réuni pour me satisfaire.

    « Pour mourir, le monde » nous présente trois arcs narratifs se...
    Voir plus

    Depuis quelques temps, j’avais une envie d’aventure. Dans mon exploration de la rentrée littéraire sur la blogosphère, j’avais repéré ce roman qui s’annonçait comme une belle expédition. Tout était donc réuni pour me satisfaire.

    « Pour mourir, le monde » nous présente trois arcs narratifs se déroulant entre le Portugal, les Indes et le Brésil au 17ème siècle. On suit de jeunes personnages qui ont décidés d’échapper au destin qu’on leur assigné. A travers leur histoires, Yan Lespoux nous fait vivre de grands moments de navigation, de batailles sur mer et de naufrages.

    Mais le contexte historique prend le pas sur les acteurs, pour lesquels je n’ai pas eu d’empathie. Les scènes de bateau se succèdent et j’ai eu l’impression que le récit tournait en rond et n’avançait pas vraiment. Il n’y a que dans le dernier quart du livre que le roman prend tout son intérêt. Dans cette dernière partie, tous les personnages sont réunis et l’aventure peut commencer.

    Yan Lespoux a un grand talent pour la langue qu’il utilise à merveille pour faire de magnifiques et longues descriptions des décors et de l’atmosphère. Certains passages de son texte sont des modèles d’immersion qui plonge le lecteur dans l’ambiance. Seulement, la mise en place des protagonistes est un peu trop longue pour moi. Au bout de 300 pages, la lassitude m’a gagné et il m’a manqué un certain nombre de péripéties pour ne pas m’ennuyer.

    Peut-être n’étais-je pas en bonne condition pour lire ce livre, peut-être ne suis-je pas le bon client pour ce type de roman, peut-être m’attendais-je à autre chose, mais malheureusement, je n’ai pas pris le plaisir escompté par cette lecture. Ce n’est bien sûr que mon simple ressenti personnel et je vous laisse vous faire votre propre avis, en sachant que la plupart des lecteurs ont adoré l’expérience.

    https://leslivresdek79.wordpress.com/2023/12/27/901-yan-lespoux-pour-mourir-le-monde/

  • add_box
    Couverture du livre « Presqu'îles » de Yan Lespoux aux éditions Agullo

    GWEN L.S sur Presqu'îles de Yan Lespoux

    Presqu'îles c'est le Médoc. C'est le coin à champignons tenus secret par la grand mère même si ça rapporte pas grand chose au kilo. C'est aussi les copains. Les moments graves, les moments tendres, la mer, les arbousiers et si t'es pas du médoc alors t'es un bordelais ou pire un parisien et ça...
    Voir plus

    Presqu'îles c'est le Médoc. C'est le coin à champignons tenus secret par la grand mère même si ça rapporte pas grand chose au kilo. C'est aussi les copains. Les moments graves, les moments tendres, la mer, les arbousiers et si t'es pas du médoc alors t'es un bordelais ou pire un parisien et ça peut faire trente ans que t'habite là ça change rien. Les nouvelles de Yan Lespoux ce sont des tranches de vie d'hommes avec des parts de meilleurs ou des morceaux de pire et si vous en riez alors c'est que la scène vaut bien le détour et que le surnom est bien choisi. Un bon moment de lecture.

Récemment sur lecteurs.com