Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Silvia Bandas

Silvia Bandas

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (5)

  • add_box
    Couverture du livre « La gourmandise d'Anais » de Silvia Bandas aux éditions Ex Aequo

    Marie Hélène Fasquel sur La gourmandise d'Anais de Silvia Bandas

    Un récit charmant, plein de rebondissements, qu’il ne faudrait peut-être pas laisser lire trop souvent à son enfant, car - même s’il y a une morale autour des légumes, la vraie, la saine nourriture pour les petits ! - l’auteure y parle amplement de bonbons, de gâteaux, de sucreries qui mettent...
    Voir plus

    Un récit charmant, plein de rebondissements, qu’il ne faudrait peut-être pas laisser lire trop souvent à son enfant, car - même s’il y a une morale autour des légumes, la vraie, la saine nourriture pour les petits ! - l’auteure y parle amplement de bonbons, de gâteaux, de sucreries qui mettent l’eau à la bouche ! On trouve dans ce recueil joliment illustré bien des références, en particulier à Hansel et Gretel, le fameux conte des frères Grimm, mais également à Alice au pays des merveilles de Lewis Carol. Une belle histoire, à déguster sans modération !

  • add_box
    Couverture du livre « Le cirque carabistouille » de Silvia Bandas aux éditions Ex Aequo

    Marie Hélène Fasquel sur Le cirque carabistouille de Silvia Bandas

    Cette histoire de Silvia Bandas est basée sur un constat réel : la perte de succès des cirques, en particulier auprès des enfants qui constituent le public traditionnel de ce type de spectacle vivant où les animaux ont un rôle prépondérant (ce qui est bien le problème aujourd’hui à l’heure de...
    Voir plus

    Cette histoire de Silvia Bandas est basée sur un constat réel : la perte de succès des cirques, en particulier auprès des enfants qui constituent le public traditionnel de ce type de spectacle vivant où les animaux ont un rôle prépondérant (ce qui est bien le problème aujourd’hui à l’heure de l’écologie). Comment sauver le cirque ? SON cirque ? se dit Achille, le directeur ?
    La solution est simple : engager un sorcier pour des numéros qui ne seront plus simulés mais RÉELS!
    Voilà le pari fou et réussi d’Achille qui fait revivre son cirque grâce aussi à la participation d’animaux plus que farfelus tout droit sortis de l’imagination débordante de l’auteure !
    Un récit un rien déjanté, mais très amusant !

  • add_box
    Couverture du livre « La machine a voyager » de Silvia Bandas aux éditions Ex Aequo

    Marie Kacher sur La machine a voyager de Silvia Bandas

    Petit à petit, la collection Saute-mouton fait son nid dans mes étagères (ou plutôt sur mes piles de livres en attente de nouvelles étagères) … Destinés aux petits lecteurs de six à douze ans, ces petits romans toujours joliment illustrés me replongent en enfance ! On ne va pas se mentir,...
    Voir plus

    Petit à petit, la collection Saute-mouton fait son nid dans mes étagères (ou plutôt sur mes piles de livres en attente de nouvelles étagères) … Destinés aux petits lecteurs de six à douze ans, ces petits romans toujours joliment illustrés me replongent en enfance ! On ne va pas se mentir, comparés aux énormes pavés de 500 pages que je dévore habituellement, ces touts petits livres ne m’occupent pas bien longtemps … mais ils sont tout aussi captivants que les plus grands ! Mon seul regret, finalement, c’est de ne pas avoir dans mon entourage d’enfants avec qui je pourrais partager ces moments de lecture … Voici une motivation supplémentaire pour concrétiser mon rêve de devenir conteuse !

    Lorsque Pimperelle arrive dans sa nouvelle école, tout le monde la regarde avec de gros yeux ronds : elle est bizarre, la nouvelle, avec ses cheveux tout rouge et sa robe assortie ! Et lorsqu’elle se rapproche de Matias, celui avec qui personne ne joue jamais car il est trop timide et toujours plongé dans des livres de chimie, tout le monde se désintéresse pour de bon de cette étrange petite fille ! Quelques minutes à peine après leur rencontre, le petit garçon lui montre son plus grand secret : dans les caves de l’école, il s’est installé un laboratoire pour faire des expériences ! Mais voilà, quelques jours plus tard, la « machine à voyager » de Matias les propulse … ailleurs !

    Alors que mes deux précédentes irruptions dans la collection Saute-mouton m’avaient habituée à des récits pleins de douceur et de poésie, riches en invitation à la bienveillance ou à l’entraide, La machine à voyager m’offre un récit d’aventure légèrement loufoque et décalé … C’est la toute première fois que l’appellation « jeunesse » prend réellement tout son sens : ici, l’accent est mis sur les péripéties des deux enfants, pour faire rire et trembler le petit lecteur qui fait ainsi ses premiers pas dans le monde de l’imaginaire ! Une sorcière, une fée, un dinosaure, une licorne … on trouve de tout dans ce monde mystérieux ! On ne va pas se mentir : pour les adultes, l’intrigue semblera inévitablement manquer en originalité, mais nul doute qu’un petit écolier ou une petite écolière qui vient d’apprendre à lui sera ravi(e) de suivre les aventures extraordinaires de Pimperelle et Matias, deux enfants très attachants et rigolos auxquels ils pourront s’identifier !

    Tous les enfants rêvent de vivre une grande aventure, de visiter un autre monde, de rencontrer des créatures fantastiques … Tous les enfants, également, rêvent un jour ou l’autre de braver les interdits, de faire quelque chose que les adultes réprouvent. Matias, lui, a installé son laboratoire dans le sous-sol de l’école : quel pied de nez à l’autorité ! J’ai beaucoup aimé la maladresse et l’impulsivité de Pimperelle, qui les met souvent dans l’embarras, ainsi que la timidité et le sérieux de Matias, qui les sort souvent de ces situations délicates. Ils se complètent bien, ils sont tous les deux un peu « bizarres » aux yeux des autres mais c’est justement grâce à cela qu’ils vivent de formidables aventures, là où les autres sont condamnés à jouer au ballon à la récréation ! Et puis, ils sont tellement différents que cela entraine souvent des situations vraiment drôles ! En effet, même s’ils sont parfois en danger, c’est vraiment l’humour qui domine ici : parents, préparez-vous à entendre nombre d’éclats de rire si vous offrez ce livre à vos enfants !

    En bref, vous l’aurez bien compris, si j’ai trouvé l’histoire rigolote et sympathique, ce n’est pas vraiment un coup de cœur … Cette fois-ci, l’histoire est franchement conçue pour plaire aux très jeunes lecteurs qui commencent à lire en autonomie : l’idée est vraiment de leur faire passer un bon moment en compagnie des deux petits héros afin de leur faire aimer la lecture ! Les illustrations de début de chapitres sont très jolies, elles aident le petit lecteur à se représenter ce qui est décrit, mais aussi à imaginer tout ne qui n’est pas dessiné : voici un excellent moyen de faire grandir leur imaginaire ! Pour une fois, donc, je vais conclure en disant que ce livre, il est réservé aux enfants … et pas vraiment à leurs parents !

    https://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2019/02/la-machine-voyager-silvia-bandas.html

  • add_box
    Couverture du livre « La gourmandise d'Anais » de Silvia Bandas aux éditions Ex Aequo

    coquinnette1974 sur La gourmandise d'Anais de Silvia Bandas

    J'adore les romans jeunesse, j'avoue, je crois que j'ai gardé une bonne partie de mon âme d'enfant :)
    Anaïs est une petite fille très très gourmande. Elle a une passion pour.. le chocolat ! Allant jusqu'à se cacher pour en manger ! Elle aime aussi la barbe à papa, les bonbons, et tout se qui...
    Voir plus

    J'adore les romans jeunesse, j'avoue, je crois que j'ai gardé une bonne partie de mon âme d'enfant :)
    Anaïs est une petite fille très très gourmande. Elle a une passion pour.. le chocolat ! Allant jusqu'à se cacher pour en manger ! Elle aime aussi la barbe à papa, les bonbons, et tout se qui est à base de sucre !
    En sortant de l'école, elle aime.. s'acheter des sucreries, évidemment ;) Alors qu'elle boit à la fontaine elle va faire une drôle de rencontre et se retrouver au pays des sucreries. Attention petite Anaïs à ne pas manger trop de sucreries, ou gare à l'indigestion ;)
    Je suis très très gourmande, Anaïs pourrait être moi enfant :) Je dévorais les sucreries, je le fait toujours d'ailleurs lol Donc forcément ce roman me parle et m'a énormément plu.
    Anaïs est une fillette adorable. J'adore comment l'illustratrice Lokijianno l'a représenté. D'ailleurs, les illustrations sont très réussies et apportent un vrai plus à ce roman.
    L'histoire est très simple mais parlera à tous les enfants (et leurs parents) amateurs de sucreries. Et ils sont nombreux :)
    Le texte est bien écrit, simple à comprendre pour tous dès six ans. Il n'y a pas de grosses difficultés de lecture.
    Il y a une morale, que j'ai beaucoup aimé.
    Bref, je crois que vous l'aurez compris, j'ai eu un coup de cœur pour ce roman jeunesse et je mets un gros cinq étoiles à La gourmandise d'Anaïs.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !