Roland Godel

Roland Godel
Roland Godel est ne? a` Gene`ve. Apre`s de longues e?tudes, il devient journaliste en Suisse. En 1999, il rejoint l'E?tat de Gene`ve en tant que responsable de la communication. C'est a` l'occasion de ce changement d'orientation qu'il se met a` e?crire des romans pour la jeunesse dans lesquels il... Voir plus
Roland Godel est ne? a` Gene`ve. Apre`s de longues e?tudes, il devient journaliste en Suisse. En 1999, il rejoint l'E?tat de Gene`ve en tant que responsable de la communication. C'est a` l'occasion de ce changement d'orientation qu'il se met a` e?crire des romans pour la jeunesse dans lesquels il aborde divers sujets de socie?te? et traite des relations entre les gens, de leurs sentiments et de leurs e?motions. Il publie chez Bayard, Seuil Jeunesse et Thierry Magnier. Roland Godel a obtenu le prix Chronos 2008 pour Les Petits Secrets de la pension Mimosas ainsi que le Prix du roman historique jeunesse 2010 et le prix Tatoulu 2010 pour La Sorcie`re de Porquera. Il signe ici son quatrie`me roman chez Oskar apre`s Le Secret de mon pe`re, Le Sens de l'honneur et Le dernier rempart.

Avis (5)

  • Couverture du livre « Dans les yeux d'Anouch ; Armenie 1915 » de Marcelino Truong et Roland Godel aux éditions Gallimard-jeunesse

    TROUMOULOU sur Dans les yeux d'Anouch ; Armenie 1915 de Marcelino Truong - Roland Godel

    Inspiré d’une histoire vraie, c'est un roman documenté qui nous fait découvrir la vie dans le quartier arménien d’une ville de province. la famille d'Anouch fait le commerce de la soie et des tissus ce qui lui permet d’échapper au sort plus dur réservé aux gens modestes lors de la déportation....
    Voir plus

    Inspiré d’une histoire vraie, c'est un roman documenté qui nous fait découvrir la vie dans le quartier arménien d’une ville de province. la famille d'Anouch fait le commerce de la soie et des tissus ce qui lui permet d’échapper au sort plus dur réservé aux gens modestes lors de la déportation.

    Le récit fait une part importante aux conditions de ce premier génocide du XXème siècle : déplacements, violences, entraide entre Arméniens mais aussi de la part des Grecs nombreux dans les villes turques et aussi de certains Turcs.

    Les scènes de la vie quotidienne montre la vie de cette période dans les provinces ottomanes, le contraste à la fin avec Constantinople, l’importance de la reliegion, ou des religions (orthodoxes, chrétiens d’Orient, Grégoriens, protestants, catholiques, musulmans).

    Roland Godel écrit ce récit autour du témoignage que sa grand-mère a laissé dans des cahiers d’écolier. Il en fait un roman pour adolescents où la part d’imaginaire s’ancre sur la réalité vécue en Turquie entre 1915 et 1920.

  • Couverture du livre « Dans les yeux d'Anouch ; Armenie 1915 » de Marcelino Truong et Roland Godel aux éditions Gallimard-jeunesse

    Emeline BELLOUBET sur Dans les yeux d'Anouch ; Armenie 1915 de Marcelino Truong - Roland Godel

    Ce livre raconte, de manière simple et efficace, le sort qu'on connu les familles arméniennes lors de la première guerre mondiale, à travers les yeux D'Anouch, jeune adolescente. Bien que le livre soit court, il nous fait ressentir l'horreur du génocide Arménien à travers l'exode, la famine, le...
    Voir plus

    Ce livre raconte, de manière simple et efficace, le sort qu'on connu les familles arméniennes lors de la première guerre mondiale, à travers les yeux D'Anouch, jeune adolescente. Bien que le livre soit court, il nous fait ressentir l'horreur du génocide Arménien à travers l'exode, la famine, le froid, la séparation, la mort, l'angoisse, dans une écriture fluide et facile d'accès à l'heure où les romans d'histoires sont complexes. La génocide Arménien durant la première guerre mondiale n'est pas étudié à l'école et ce livre est une excellente approche de cette période de l'histoire. Je le recommande vivement aux adolescents comme aux adultes bien que ce soit un livre jeunesse.

  • Couverture du livre « Dans les yeux d'Anouch ; Armenie 1915 » de Marcelino Truong et Roland Godel aux éditions Gallimard-jeunesse

    Elisa FABRIE sur Dans les yeux d'Anouch ; Armenie 1915 de Marcelino Truong - Roland Godel

    Dans les yeux d'Anouch, est un roman vraiment très agréable à lire, facile à lire et magnifiquement raconté malgré la période historique plutôt dur à lire normalement. On peut y voir une jeune fille arménienne qui subie le fameux massacre arménienne si horrible mais qui ne faiblis pas grâce à...
    Voir plus

    Dans les yeux d'Anouch, est un roman vraiment très agréable à lire, facile à lire et magnifiquement raconté malgré la période historique plutôt dur à lire normalement. On peut y voir une jeune fille arménienne qui subie le fameux massacre arménienne si horrible mais qui ne faiblis pas grâce à l'amour de sa famille et de .... En bref, j'ai vraiment beaucoup aimée ce livre, je ne suis pas une personne passionnée par l'histoire et l'amour mais je doit avouer que j'ai réellement pris du plaisirs à lire ce livre, je le conseille vivement !

  • Couverture du livre « Dans les yeux d'Anouch ; Armenie 1915 » de Marcelino Truong et Roland Godel aux éditions Gallimard-jeunesse

    Dominique Sudre sur Dans les yeux d'Anouch ; Armenie 1915 de Marcelino Truong - Roland Godel

    Nous sommes pendant l’été de 1915, en Turquie, Anouch et sa famille vivent tranquillement en province dans la ville de Bursa. A la nuit, la police fait irruption dans leur maison et leur ordonne de prendre la route. C’est la début de l’exode, de la déportation.
    A travers les yeux de cette...
    Voir plus

    Nous sommes pendant l’été de 1915, en Turquie, Anouch et sa famille vivent tranquillement en province dans la ville de Bursa. A la nuit, la police fait irruption dans leur maison et leur ordonne de prendre la route. C’est la début de l’exode, de la déportation.
    A travers les yeux de cette jeune fille, Anouch, nous vivons de l’intérieur la fuite des familles, la peur, les tensions, la faim, le froid, la mort et les massacre, sur les routes, dans le trains. Mais nous avons également une vision de la solidarité, de l’entraide, du partage, des soutiens si faibles et disparates soient-ils, qui vont permettent à certaines familles de s’en sortir. Et malgré les difficultés, malgré les traumatismes de l’Histoire, les amours adolescentes, le partage des sentiments, les premiers émois, la fidélité dans l’amitié. Autant de moments qui montrent que la vie est également quelque chose de beau qu’il faut vivre à fond.
    Ce roman évoque cette période dramatique et souvent passée sous silence de l’histoire de la Turquie, la déportation de milliers d’Arméniens, et leur mort programmée. Il y a cent ans, le premier génocide de masse d’un peuple, anéanti pour sa religion, ses croyances, par un autre peuple avec qui il avait vécu jusque-là en bonne intelligence. Il y a beaucoup d’intelligence, de sentiment, et parfois de la joie dans ce récit, il nous monte qu’on doit toujours croire en l’homme, qu’il faut garder espoir et avoir foi en l’avenir.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com