Olivier El Khoury

Olivier El Khoury
Originaire de Namur en Belgique, Olivier El Khoury vit à Bruxelles. Il a terminé des études de communication puis de création littéraire au Havre et travaille actuellement comme comptable.

Avis (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Surface de réparation » de Olivier El Khoury aux éditions Noir Sur Blanc

    Joëlle Guinard sur Surface de réparation de Olivier El Khoury

    https://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2017/10/surface-de-reparation-dolivier-el-khoury_20.html

    Malgré son titre et sa couverture, ce roman ne porte pas sur le foot même si ce sport y occupe une certaine place. Le narrateur, dont le nom ne nous est jamais donné, est un jeune arabe vivant en...
    Voir plus

    https://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2017/10/surface-de-reparation-dolivier-el-khoury_20.html

    Malgré son titre et sa couverture, ce roman ne porte pas sur le foot même si ce sport y occupe une certaine place. Le narrateur, dont le nom ne nous est jamais donné, est un jeune arabe vivant en Belgique. Issu d'un milieu privilégié, il est érudit et passionné de foot, il a reçu de son père la passion du club de foot de Bruges, fardeau dont il ne parvient pas à se débarrasser.

    Olivier El Khoury raconte en dix-sept anecdotes le parcours chaotique de ce jeune en route vers l'âge adulte, c'est une sorte d'anti-héros obsédé par le sexe, l'alcool et le foot qui accumule de multiples déboires.

    C'est mon intérêt pour les premiers romans qui m'a amenée à lire ce livre. Le personnage principal est assez loufoque, les situations sont souvent drôles parfois surréalistes mais elles sont toujours axées sur les mêmes thèmes entrainant une certaine monotonie dans le récit. Le monde du foot est décrit avec humour, le style est vif mais l'écriture très proche du langage oral et truffée d'argot flirte trop souvent à mon goût avec une vulgarité qui m'a vite rebutée. Une vulgarité qui côtoie étrangement des formulations assez recherchées... Un premier roman cynique et déroutant.

    Ce roman a été sélectionné pour le prix Stanislas du premier roman remporté par Sébastien Spitzer pour Ces rêves qu'on piétine.

  • add_box
    Couverture du livre « Surface de réparation » de Olivier El Khoury aux éditions Noir Sur Blanc

    Nathalie Chartier sur Surface de réparation de Olivier El Khoury

    Un premier roman surprenant : drôle, tendre, irrévérencieux, cru parfois, où la passion du football n’est qu’un prétexte à restituer des pans de vie et de souvenirs d’Olivier EL KHOURY, où l’autodérision est une vraie nature pour le plus grand bonheur du lecteur !
    Le récit commence fort avec...
    Voir plus

    Un premier roman surprenant : drôle, tendre, irrévérencieux, cru parfois, où la passion du football n’est qu’un prétexte à restituer des pans de vie et de souvenirs d’Olivier EL KHOURY, où l’autodérision est une vraie nature pour le plus grand bonheur du lecteur !
    Le récit commence fort avec la naissance d’Olivier EL KHOURY un soir de match décisif qui va contraindre son géniteur à interrompre cette partie si passionnante pour se rendre, contraint et forcé, à la maternité. La suite est une tentative permanente du petit garçon de s’adonner au football pour attirer l’attention de son père qu’il aime tendrement ; le fils tente de marcher dans les pas du père malgré son peu de motivation pour le ballon rond (il préfère les rondeurs féminines) et de talent … Comble de malchance, ses origines méditerranéennes le désignent à la méfiance en ces temps post attentats ! On passe du rire aux larmes dans ce feuilleton fait de courts chapitres tout aussi drôles les uns que les autres. Pourtant, rien n’était gagné puisque je suis complètement hermétique au football !
    Une petite surprise qui se lit très vite, à aborder comme une récréation littéraire entre deux lectures sombres et plus exigeantes.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !