Surface de réparation

Couverture du livre « Surface de réparation » de Olivier El Khoury aux éditions Noir Sur Blanc
Résumé:

Bleu et noir : les couleurs du club de foot de Bruges, dont la folle passion a été transmise dès sa naissance au narrateur par son père, comme une malédiction donnant à voir en toute chose une partie perdue d'avance. Naviguant entre espoirs et déceptions, entre les inquiétudes face à l'avenir... Voir plus

Bleu et noir : les couleurs du club de foot de Bruges, dont la folle passion a été transmise dès sa naissance au narrateur par son père, comme une malédiction donnant à voir en toute chose une partie perdue d'avance. Naviguant entre espoirs et déceptions, entre les inquiétudes face à l'avenir d'un jeune homme aussi séduisant et brillant que paumé et maladroit, - par ailleurs arabe par temps d'alerte au terrorisme - et la chaleur des amitiés éternelles, les cuites au soleil, les voyages qui tournent au fiasco, les études qui n'ont de scientifiques que le nom, les jobs successifs et les amours catastrophiques, Olivier El Khoury construit ici une sorte de roman d'apprentissage en dix-sept tableaux où les situations, souvent très drôles, vont au fil du temps, comme des victoires et des défaites, offrir de nouvelles clefs de lecture à son héros ainsi qu'une vision restaurée de l'existence.
Premier roman d'Olivier El Khoury, Surface de réparation est une quête d'équilibre dans un monde qui valse, portée par une voix d'une fraîcheur exaltante où s'entendent, déjà, l'humour et l'humanisme des plus grands écrivains.
« Je suis né sans encombre, sans résistance. Dans un flegme insolent qui me collerait à la peau et me sauverait de l'emprise de ma destinée pathétique. Je n'avais pas conscience de la vie qui m'attendait ni de la crispation de mon père lorsqu'il m'a pris dans ses bras et que mon corps chaud l'a apaisé le temps d'un moment de pure félicité. Pour autant, je sentais déjà le fardeau bleu et noir qui m'accablait. J'étais mené au score et j'avais toute une vie pour renverser la vapeur. »

Donner votre avis

Avis(2)

  • https://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2017/10/surface-de-reparation-dolivier-el-khoury_20.html

    Malgré son titre et sa couverture, ce roman ne porte pas sur le foot même si ce sport y occupe une certaine place. Le narrateur, dont le nom ne nous est jamais donné, est un jeune arabe vivant en...
    Voir plus

    https://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2017/10/surface-de-reparation-dolivier-el-khoury_20.html

    Malgré son titre et sa couverture, ce roman ne porte pas sur le foot même si ce sport y occupe une certaine place. Le narrateur, dont le nom ne nous est jamais donné, est un jeune arabe vivant en Belgique. Issu d'un milieu privilégié, il est érudit et passionné de foot, il a reçu de son père la passion du club de foot de Bruges, fardeau dont il ne parvient pas à se débarrasser.

    Olivier El Khoury raconte en dix-sept anecdotes le parcours chaotique de ce jeune en route vers l'âge adulte, c'est une sorte d'anti-héros obsédé par le sexe, l'alcool et le foot qui accumule de multiples déboires.

    C'est mon intérêt pour les premiers romans qui m'a amenée à lire ce livre. Le personnage principal est assez loufoque, les situations sont souvent drôles parfois surréalistes mais elles sont toujours axées sur les mêmes thèmes entrainant une certaine monotonie dans le récit. Le monde du foot est décrit avec humour, le style est vif mais l'écriture très proche du langage oral et truffée d'argot flirte trop souvent à mon goût avec une vulgarité qui m'a vite rebutée. Une vulgarité qui côtoie étrangement des formulations assez recherchées... Un premier roman cynique et déroutant.

    Ce roman a été sélectionné pour le prix Stanislas du premier roman remporté par Sébastien Spitzer pour Ces rêves qu'on piétine.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un premier roman surprenant : drôle, tendre, irrévérencieux, cru parfois, où la passion du football n’est qu’un prétexte à restituer des pans de vie et de souvenirs d’Olivier EL KHOURY, où l’autodérision est une vraie nature pour le plus grand bonheur du lecteur !
    Le récit commence fort avec...
    Voir plus

    Un premier roman surprenant : drôle, tendre, irrévérencieux, cru parfois, où la passion du football n’est qu’un prétexte à restituer des pans de vie et de souvenirs d’Olivier EL KHOURY, où l’autodérision est une vraie nature pour le plus grand bonheur du lecteur !
    Le récit commence fort avec la naissance d’Olivier EL KHOURY un soir de match décisif qui va contraindre son géniteur à interrompre cette partie si passionnante pour se rendre, contraint et forcé, à la maternité. La suite est une tentative permanente du petit garçon de s’adonner au football pour attirer l’attention de son père qu’il aime tendrement ; le fils tente de marcher dans les pas du père malgré son peu de motivation pour le ballon rond (il préfère les rondeurs féminines) et de talent … Comble de malchance, ses origines méditerranéennes le désignent à la méfiance en ces temps post attentats ! On passe du rire aux larmes dans ce feuilleton fait de courts chapitres tout aussi drôles les uns que les autres. Pourtant, rien n’était gagné puisque je suis complètement hermétique au football !
    Une petite surprise qui se lit très vite, à aborder comme une récréation littéraire entre deux lectures sombres et plus exigeantes.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions