Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Michel Bussi

Michel Bussi

Michel Bussi, né le 29 avril 1965 à Louviers (Eure), est un auteur et politologue français, professeur de géographie à l'université de Rouen, où il dirige une UMR du CNRS. Il est spécialiste de géographie électorale. Il a commencé à écrire dans les années 1990. Il se fait remarquer en 2006 avec s...

Voir plus

Michel Bussi, né le 29 avril 1965 à Louviers (Eure), est un auteur et politologue français, professeur de géographie à l'université de Rouen, où il dirige une UMR du CNRS. Il est spécialiste de géographie électorale. Il a commencé à écrire dans les années 1990. Il se fait remarquer en 2006 avec son roman Code Lupin qui sera réédité 9 fois. Au rythme d'un roman par an, il occupe les meilleures ventes dans le domaine du polar avec Mourir sur Seine, Nymphéas noirs, Un avion sans elle, situant la plupart de ses romans en Normandie.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Michel Bussi (4)

Avis sur cet auteur (442)

  • add_box
    Couverture du livre « J'ai dû rêver trop fort » de Michel Bussi aux éditions Presses De La Cite

    Nadine Allain sur J'ai dû rêver trop fort de Michel Bussi

    Tres beau roman. Belle histoire d amour . Les personnages sont attachants et ce livre permet de voyager et de découvrir des villes et les évolutions en 20 ans . Les changements...
    Je conseille ce livre. J adore cet auteur

    Tres beau roman. Belle histoire d amour . Les personnages sont attachants et ce livre permet de voyager et de découvrir des villes et les évolutions en 20 ans . Les changements...
    Je conseille ce livre. J adore cet auteur

  • add_box
    Couverture du livre « Uu soleil redouté ; 2 volumes » de Michel Bussi aux éditions A Vue D'oeil

    fredleg sur Uu soleil redouté ; 2 volumes de Michel Bussi

    Il manque quelque chose ou il y a quelque chose en trop ! L'intrigue me semble bien conduite, page turner, puis cela s'emballe et je me suis perdue. Par contre, pour l'aspect géographie, j'ai beaucoup aimé et j'ai envie d'en savoir plus...

    Il manque quelque chose ou il y a quelque chose en trop ! L'intrigue me semble bien conduite, page turner, puis cela s'emballe et je me suis perdue. Par contre, pour l'aspect géographie, j'ai beaucoup aimé et j'ai envie d'en savoir plus...

  • add_box
    Couverture du livre « J'ai dû rêver trop fort » de Michel Bussi aux éditions Presses De La Cite

    lireencore93420 sur J'ai dû rêver trop fort de Michel Bussi

    A la place de 398 de ma pal depuis le 18 mars 2019 - Je l'ai choisis dans le cadre de deux challenge littéraire - D'abord le #calendrierdelaventlitterraire tirée au sort en 2019 pour être lu en avril 2020 et également pour le #defi2020 qui valide ma 29éme lecture pour l'item 50 "livre dont la...
    Voir plus

    A la place de 398 de ma pal depuis le 18 mars 2019 - Je l'ai choisis dans le cadre de deux challenge littéraire - D'abord le #calendrierdelaventlitterraire tirée au sort en 2019 pour être lu en avril 2020 et également pour le #defi2020 qui valide ma 29éme lecture pour l'item 50 "livre dont la couverture contient un instrument de musique" - Michel Bussi est un auteur que j'aime bien retrouver, j'aime comment ces histoires sont tournées.

    Nathalie est hôtesse de l'air, mariée avec deux enfants, as une vie plutôt stable, mais lors de ce vol pour Montréal, beaucoup de coïncidences l'as poussent à se poser des questions sur son passé. Et si cette parenthèse revenait comme un boomerang dans son quotidien bien rangé.
    J'aime beaucoup quand il y a deux temporalités dans un roman, ce qui est le cas dans celui-ci, et surtout un aller-retour, passé-présent, ce qui vraiment très pertinent pour la suite de l'histoire.
    On a vraiment à faire à une très belle histoire d'amour, une femme, qui se retourne sur son passé basé sur une intrique vraiment bien ficelée.
    A peu près, au milieu du roman, des lourdeurs sont apparues, mais les rebondissements et surtout la chronologie des événements, surtout dans le présent m'ont permis de m'attacher à cette histoire.
    J'avoue que j'aime bien quand un personnage porte un prénom, c'est un petit plus que j'apprécie, mais les thèmes abordés m'ont aussi intéressé, d'abord le changement de cap, d'une femme qui vois sa vie bouleversée, et puis la musique est présente dans cet opus, et même si c'est juste un petit aspect du roman, ça a du charme, et cela mets encore plus du cachet au livre.
    On ne va pas se mentir, c'est une histoire totalement romanesque, romantique, il n’y a pas de noir dans ce roman, mais parfois cela fait du bien dans mes lectures d'avoir un peu de fraicheur, d'innocence, et d'amour dans un roman.
    Evidemment, je ne pourrais pas lire que cela, mais de temps à autre, j'aime bien, et puis dans ces temps de fêtes, l'atmosphère n'est pas au fait de lire quelque chose de tragique, malgré qu'il y ait une notion de gris, car même dans les très belles histoires d'amour et il y a toujours un moment ou cela se compliquent un peu.
    C'est mon troisième livre de cet auteur, et pour l'instant il m'apporte des lectures qui me divertissent, alors est ce que ce roman m'as fait rêver ? Comme le propose son titre, non pas à ce point, mais il m’a emmené ailleurs dans les voyages de Nathalie et ces escales pleines de passion pour un moment et ce n’est déjà pas si mal, mais ça me conforte à continuer à lire cet auteur et le découvrir encore plus.

    https://www.nathlivres.fr/l/jai-du-rever-trop-fort-de-michel-bussi/

  • add_box
    Couverture du livre « On la trouvait plutôt jolie » de Michel Bussi aux éditions Presses De La Cite

    CécileB sur On la trouvait plutôt jolie de Michel Bussi

    L'histoire d'une vengeance immorale et pourtant on se surprendrait à y adhérer... Encore une réussite de Michel Bussi qui m'a tenue en haleine. Je n'avais qu'une envie: savoir ce qui se passe ensuite.

    L'histoire d'une vengeance immorale et pourtant on se surprendrait à y adhérer... Encore une réussite de Michel Bussi qui m'a tenue en haleine. Je n'avais qu'une envie: savoir ce qui se passe ensuite.