Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Manon Moreau

Manon Moreau

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, connectez-vous pour proposez la vôtre :

/1200

Merci d’utiliser une photo au format portrait en indiquant les copyrights éventuels si elle n’est pas libre de droits.

Nous nous réservons le droit de refuser toute biographie qui contreviendrait aux règles énoncées ci-dessus et à celles du site.

Les textes à caractère commercial ou publicitaire ne sont pas autorisés.

Avis sur cet auteur (9)

  • add_box
    Couverture du livre « Le vestibule des causes perdues » de Manon Moreau aux éditions Pocket

    Zoya sur Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau

    Que j'ai aimé cette histoire du début jusqu'à la fin! Les personnages, tous perdus dans leur vie, qui décident un jour de prendre le chemin de Saint Jacques de Compostelle sans savoir ce qui les attends, les paysages tellement bien décrits que l'on s'y croirait, le dépassement de soi, tout ceci...
    Voir plus

    Que j'ai aimé cette histoire du début jusqu'à la fin! Les personnages, tous perdus dans leur vie, qui décident un jour de prendre le chemin de Saint Jacques de Compostelle sans savoir ce qui les attends, les paysages tellement bien décrits que l'on s'y croirait, le dépassement de soi, tout ceci fait de ce livre une pure merveille et donnerait même envie de devenir pèlerin à son tour.

  • add_box
    Couverture du livre « Le vestibule des causes perdues » de Manon Moreau aux éditions Pocket

    TROUMOULOU sur Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau

    J ai beaucoup aimé suivre sur les chemins de st Jacques l'ensemble de ces pèlerins, très souvent un peu cassés par les aléas de la vie et qui parfois sans le savoir se sont engagés dans ce long périple afin de se retrouver, ressourcer.

    Des moments de tendresse et de rencontres, des...
    Voir plus

    J ai beaucoup aimé suivre sur les chemins de st Jacques l'ensemble de ces pèlerins, très souvent un peu cassés par les aléas de la vie et qui parfois sans le savoir se sont engagés dans ce long périple afin de se retrouver, ressourcer.

    Des moments de tendresse et de rencontres, des personnages attachants, abimés par la vie , qui se retrouvent un peu par hasard à marcher sur ces chemins de France et d'Espagne.

    Des moments de bonheur et de partage qui donnent l'envie de prendre aussi la route , sac à dos, crédence et coquille accrochées au sac et bâton de pèlerin à la main.

  • add_box
    Couverture du livre « Le vestibule des causes perdues » de Manon Moreau aux éditions Pocket

    Isabelle PURALLY-BOISSEL sur Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau

    Quelles peuvent être les motivations de quelqu’un qui un beau matin décide de mettre dans son sac à dos ses affaires les plus indispensables, d’enfiler ses meilleures chaussures et de se lancer sur les chemins ?
    J’avoue que je me suis souvent posé cette question, sans vraiment trouver de...
    Voir plus

    Quelles peuvent être les motivations de quelqu’un qui un beau matin décide de mettre dans son sac à dos ses affaires les plus indispensables, d’enfiler ses meilleures chaussures et de se lancer sur les chemins ?
    J’avoue que je me suis souvent posé cette question, sans vraiment trouver de réponse tant ce périple qu’il soit religieux ou sportif me laisse aussi admirative que dubitative.

    « Le vestibule des causes perdues » met en lumière quelques marcheurs venant de tous horizons et de toutes conditions sociales.
    Certains cherchent à atténuer une souffrance, d’autres y cherchent une forme de rédemption ou ont envie de se surpasser.
    J’ai mis mes pas dans ceux de Mara, Clotilde, Henrique, Sofia, Flora, Robert, Sept Lieues, Le Breton, Bruce, Arpad.
    J’ai partagé leurs souffrances, celles de l’âme qui sont bien plus douloureuses que les ampoules aux pieds.
    Au fil des pages, j’ai éprouvé la rudesse du voyage soumis à des conditions météo parfois bien rudes, il pleut, il fait froid mais il faut avancer en serrant les dents.

    Ce livre est un pur bonheur, j’y ai découvert la solidarité, la camaraderie mais aussi la naissance de beaux sentiments comme l’amitié et l’amour pour les plus chanceux.
    Ce chemin est fait de souffrances mais aussi de mille et un petits bonheurs partagés devant un paysage magnifique ou sur les bancs d’un refuge autour d’un plat de pâtes.

    Je crois que je n’irai jamais sur ces chemin de Compostelle, même si finalement, j’aimerais bien.

  • add_box
    Couverture du livre « Le vestibule des causes perdues » de Manon Moreau aux éditions Pocket

    Sophie DUPONT sur Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau

    J'ai adoré me plonger dans cette histoire de Manon Moreau (ou plutôt ces histoires car chaque personnage est une histoire à lui tout seul) avec ce fameux paradoxe qui fait qu'on dévore un livre et qu'on voudrait aussi ne jamais le terminer tellement on y est bien. Le titre est magnifique tout...
    Voir plus

    J'ai adoré me plonger dans cette histoire de Manon Moreau (ou plutôt ces histoires car chaque personnage est une histoire à lui tout seul) avec ce fameux paradoxe qui fait qu'on dévore un livre et qu'on voudrait aussi ne jamais le terminer tellement on y est bien. Le titre est magnifique tout comme les personnages que l'on découvre petit à petit.

    L'auteure décrit parfaitement la fatigue, les douleurs, les petits bobos, mais aussi les remises en question, les réflexions sur l'existence, sur ce qu'il faudrait changer... On ressent le soulagement à l'approche des auberges le soir et l'envie de repartir de plus belle le lendemain matin...

    On a qu'une envie à la fin de la lecture, faire comme les personnages et boucler son sac afin de se lancer à son tour dans le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.