Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Lucinda Riley

Lucinda Riley
Lucinda Riley est née en Irlande et après une carrière d'actrice au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle a écrit son premier roman à 24 ans. Ses livres ont depuis été traduits dans 37 langues et se sont vendus à 30 millions d'exemplaires dans le monde entier. Elle figure fréquemment en têt... Voir plus
Lucinda Riley est née en Irlande et après une carrière d'actrice au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle a écrit son premier roman à 24 ans. Ses livres ont depuis été traduits dans 37 langues et se sont vendus à 30 millions d'exemplaires dans le monde entier. Elle figure fréquemment en tête de liste de bestsellers du New York Times et du Sunday Times. Sa série Les Sept Soeurs, qui suit le destin de soeurs adoptées et s'inspire de la mythologie qui entoure la célèbre constellation des Pléiades, est devenue un véritable phénomène international. Tous les tomes de la saga ont été no 1 des ventes, et ils sont en cours d'adaptation pour une série télévisée. Lucinda et sa famille partagent leur temps entre le Royaume-Uni et leur maison de campagne à West Cork, en Irlande, où Lucinda écrit ses romans. Pour découvrir les sources d'inspiration de l'autrice (de la mythologie grecque à la constellation des Pléiades et aux sphères armillaires), rendez-vous sur le site de Lucinda Riley, traduit en français ! http://fr.lucindariley.co.uk/ Vous y trouverez également des renseignements sur les histoires vraies, les lieux et les personnages qui figurent dans ce livre.

Avis sur cet auteur (73)

  • add_box
    Couverture du livre « Les sept soeurs T.4 ; la soeur à la perle » de Lucinda Riley aux éditions Charleston

    Carrie sur Les sept soeurs T.4 ; la soeur à la perle de Lucinda Riley

    Je me suis plongée avec délice dans ce quatrième tome de la saga des sept sœurs qui devrait en compter huit au final (malgré le décès de l'autrice, survenue en juin, le roman qui clôturera la saga devrait voir le jour, co-écrit avec son fils aîné si mes sources sont fiables).

    Depuis quelques...
    Voir plus

    Je me suis plongée avec délice dans ce quatrième tome de la saga des sept sœurs qui devrait en compter huit au final (malgré le décès de l'autrice, survenue en juin, le roman qui clôturera la saga devrait voir le jour, co-écrit avec son fils aîné si mes sources sont fiables).

    Depuis quelques années, je lisais un roman de cette saga par an mais j'ai eu du mal à trouver du temps pour sortir celui-ci de ma PAL. Déjà, parce que cette dernière dégueule littéralement, aussi parce que j'emprunte ces derniers mois beaucoup de livres à la médiathèque et que je lis ceux-là en priorité. Et il faut bien aussi l'avouer, la sœur dont il est question ici est celle qui me plaisait le moins dans les premiers tomes, j'y allais donc quelque peu à reculons même si je savais que j'allais bien entendu finir par le sortir. Et comme les trois premiers opus, j'ai passé un excellent moment de lecture même si ce tome-ci est celui qui m'a pour le moment le moins plu (mais ça se joue vraiment à pas grand chose). Et ce n'est pas parce qu'il s'agissait de la sœur que j'aimais le moins, au contraire, j'ai pris plaisir à la découvrir sous un autre jour, mais parce que l'histoire dans le passé m'a tout simplement un peu moins emballée que les précédentes, et aussi parce que j'ai trouvé ce tome quelque peu bâclé sur sa fin.

    Si vous lisez ce billet, vous devez déjà connaître en quoi consiste cette saga, voire vous avez déjà entamé, même terminé, de la lire. Ce tome ne diffère pas des autres dans le sens où Cece va partir à la recherche de ses origines et nous allons alternativement suivre son histoire et celle d'une de ses ancêtres. Nous voici embarquer en Australie cette fois-ci, plus précisément dans l'outback australien, là où la terre est faite de sable rouge, où la température frôle les 45 degrés toute l'année. Vous avez demandé de l'aventure et du dépaysement, on vous donne de l'aventure et du dépaysement.

    Cette saga j'y retourne toujours avec plaisir, ayant l'impression de revenir vers quelque chose de confortable.
    Cela se lit vite et bien malgré qu'il s'agisse toujours de bonnes grosses pavasses, et j'apprécie surtout les recherches préalables qu'a engagées l'autrice pour donner du réalisme à son récit.

    En résumé, une de mes sagas chouchou, doudou, une lecture très sympa que je ne me lasse pas de faire.

    Lu en juin/juillet 2021

  • add_box
    Couverture du livre « Les sept soeurs T.7 ; la soeur disparue » de Lucinda Riley aux éditions Charleston

    Bill sur Les sept soeurs T.7 ; la soeur disparue de Lucinda Riley

    Et voilà, avec ce roman j'arrive au terme de la série des sept sœurs ! 

    A l'aube de célébrer l'anniversaire de la mort de leur père adoptif, les six sœurs découvertes dans les romans précédents, reçoivent des indices permettant de retrouver la sœur disparue, la septième, celle que leur père a...
    Voir plus

    Et voilà, avec ce roman j'arrive au terme de la série des sept sœurs ! 

    A l'aube de célébrer l'anniversaire de la mort de leur père adoptif, les six sœurs découvertes dans les romans précédents, reçoivent des indices permettant de retrouver la sœur disparue, la septième, celle que leur père a recherché toute sa vie sans jamais la trouver.

    Un premier indice leur suggère sa présence en Nouvelle Zélande, ce sera donc Ce-Ce et son amie Crissie, qui vivent en Australie, qui iront rencontrer Mary-Kate, cette sœur présumée. Mais Merry, la mère de Mary-KAte  a emporté en voyage, la la bague indice.

    Localisée à Toronto, c'est à Electra, la new-yorkaise qu'échoit la mission d'aller la rencontrer.

    Le tour du monde se poursuit jusqu'à la vallée du Rhône où Ally rencontrera Jack, le fils de Merry puis Londres et Dublin où Tiggy ira retrouver Merry.

    Revenue dans son île natale, Merry se replongera dans son histoire et celle de sa famille, qui a traversé les heures sombres des révoltes des années 20 qui ont abouti à l'indépendance de l'Eire.

    Un roman palpitant comme les tomes précédents qui m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page où l'auteur donne rendez-vous à l'automne 2022 pour ce qui sera vraisemblablement le dernier tome de cette saga !

  • add_box
    Couverture du livre « Les sept soeurs T.1 ; Maia » de Lucinda Riley aux éditions Charleston

    Chelra sur Les sept soeurs T.1 ; Maia de Lucinda Riley

    Je ne vais pas m'étendre sur le résumé du bouquin, tout le monde l'a compris c'est une saga racontant l'histoire de 7 soeurs adoptées qui découvrent à la mort de leur père adoptifs leurs origines.
    Chaque roman raconte l'histoire d'une soeur....

    Maia est l'ainée, la plus sage et très...
    Voir plus

    Je ne vais pas m'étendre sur le résumé du bouquin, tout le monde l'a compris c'est une saga racontant l'histoire de 7 soeurs adoptées qui découvrent à la mort de leur père adoptifs leurs origines.
    Chaque roman raconte l'histoire d'une soeur....

    Maia est l'ainée, la plus sage et très sensible. Elle nous permet de rentrer doucement dans la fratrie et de découvrir leur enfance et leurs personnalités à chacune.

    On découvre son parcours à travers le Brésil mais également le récit de son passé , de ses ancêtres et malgré qu'il y ait 2 histoires en 1 tout se concorde parfaitement.

    Cette série est absolument addictive, on est happé par l'histoire et les personnages et l'envie de découvrir la suite est telle que je pourrais passer des nuits entières à lire ;-)

    Je suis totalement fan vous l'aurez compris!

  • add_box
    Couverture du livre « Les sept soeurs T.1 ; Maia » de Lucinda Riley aux éditions Charleston

    Marie Nel sur Les sept soeurs T.1 ; Maia de Lucinda Riley

    Cela fait un moment que je vois le nom de cette autrice et de sa saga tourner sur les réseaux sociaux, et je n'avais jamais eu l'occasion de la lire. J'avais l’impression de passer à côté de quelque chose, d'avoir une lacune. Je me suis enfin plongée dans cette série, et ma première impression...
    Voir plus

    Cela fait un moment que je vois le nom de cette autrice et de sa saga tourner sur les réseaux sociaux, et je n'avais jamais eu l'occasion de la lire. J'avais l’impression de passer à côté de quelque chose, d'avoir une lacune. Je me suis enfin plongée dans cette série, et ma première impression est très bonne, je me suis régalée. J'avais un peu peur de la taille du livre qui comporte tout de même un peu plus de cinq cents pages, il fallait vraiment que l’histoire soit passionnante. Et ce fut le cas, j’ai lu ce pavé en à peine deux jours, c’est très addictif, une fois dedans, on a beaucoup de mal à en sortir.

     

    Je ne vais pas trop revenir sur l’histoire, tout le monde la connait à peu près. La saga tourne autour d'une fratrie, chaque tome correspond à une des sœurs. À chaque fois, le livre commence par la même phrase : « Je me souviendrai toujours de l'endroit où je me trouvais et de ce que je faisais quand j'ai appris que mon père venait de mourir. ». Et ensuite, chacun des tomes est consacré à une des sœurs. Alors, première chose qui fait tiquer, c’est que la série s'appelle « Les sept sœurs », et on en rencontre que 6, on se doute donc dès le départ que l’on risque d’avoir une surprise.

    Dans ce premier tome, on va suivre l’aînée, Maia. Le père, Pa Salt, vient de mourir. Sa particularité est qu'il a adopté six filles, à chaque fois à quelques années d’écart, et de nationalités différentes. Elles mènent toutes des vies prenantes et sont dispersées sur plusieurs endroits du globe. Maia, l’aînée, est celle qui est restée la plus proche, puisqu’elle habite la même propriété que son père à Genève. À la mort de Pa Salt, Maia est dévastée, elle venait de s'absenter et n'a pas pu être près de son père à ce moment là. Mais celui-ci a créé toute une mise en scène autour de sa mort qui fait que quand Maia l'apprend, son père est déjà enterré. Il faut prévenir les sœurs, elles doivent venir pour le testament. Pareil, Pa Salt a prévu des conditions particulières. Chaque sœur va recevoir une lettre de leur père, elles vont découvrir une sculpture où chacun de leur nom est gravé avec des coordonnées GPS et une phrase devant les mener à leurs origines.

    Maia va ainsi découvrir qu’elle est issue d'un endroit à Rio de Janeiro. La voilà donc partie à la recherche de son histoire, de son passé. Une fois arrivée là  bas, elle va avoir beaucoup de mal à trouver des renseignements, la seule personne pouvant lui en donner est une vieille dame qui reste enfermée dans son mutisme et ne veut pas la voir. Maia va heureusement réussir à récupérer des lettres venant de son arrière grand-mère, et elle pourra ainsi retrouver ses origines en suivant la vie d'Izabela en 1927.

     

    Je suis tombée très vite sous le charme de Maia, une femme forte et fragile à la fois, dévouée à son père adoptif. Elle est traductrice de romans, ce qui fait qu’elle pouvait travailler à domicile et rester près de son père. Avec la mort de celui-ci, tout un monde s’écroule pour elle. Elle va enfin prendre son envol en cherchant ses origines dans un pays lointain et opposé à celui où elle vit. C’est une jeune femme très sensible, qui sera fortement touchée par ce qu'elle découvrira sur son passé. On suit en même temps la vie d'une autre jeune femme, Izabela, l’aïeule de Maia, qui a vécu au début du vingtième siècle. Elle vient d'une famille aisée, on lui choisit et arrange son mariage, mais Izabela est une artiste et elle partira avant son mariage à Paris sur les traces du sculpteur de la statue du Christ Redempteur, qui domine Rio sur le Corcovado.

     

    J'ai aimé suivre ces deux femmes, de siècle différent, et pourtant si semblable. J'ai aussi et surtout beaucoup aimé le contexte historique dans lequel nous plonge l’autrice, puisque l'on va être au Brésil, au moment de la construction de leur énorme statue. Je ne savais pas que le sculpteur était français, j'ai appris plein de choses à ce sujet, comment l’idée a germé dans la tête du promoteur brésilien, comment elle a été sculptée, puis ensuite transportée en plusieurs morceaux à travers l'Atlantique. J'ai trouvé ce sujet très intéressant et enrichissant, mêler une histoire fictive à cela est plutôt bien trouvé et judicieux. Lucinda Riley se base sur des faits réels, elle a d'ailleurs rencontré l’arrière-petite-fille de l’ingénieur et architecte du Christ Rédempteur. Certains personnages de ce romans sont donc historiques et ont réellement existé. Et j’adore quand la petite histoire rejoint la grande, la lecture est encore plus enrichissante et vivante.

    En même temps, on a une petite dose de mythologie car les Sept sœurs s'inspirent de la mythologie grecque des sept sœurs des Pléiades, constellation d’étoiles. J'aime bien ces légendes et je trouve qu'elles correspondent bien à cette histoire.

     

    C’est donc, comme vous le voyez, une histoire très complète, avec des romances, des relations humaines et familiales, de l'Histoire, de la mythologie. Et tout cela est mené par une très belle plume, un style d'une extrême fluidité, Lucinda Riley décrit très bien ses personnages comme ses décors sans jamais alourdir le texte. Elle arrive à plonger le lecteur dans son univers, j'ai été totalement dépaysée pendant ma lecture, avec les couleurs chaudes et le soleil du Brésil, avec les années folles à Paris, l’atmosphère de Montparnasse avec les artistes de tout genre. L’autrice n'a rien oublié et j'ai adoré ce changement d'ambiance entre le Brésil moderne et le Paris des années 1920. Un régal !

    En plus, l'autrice a choisi une narration à la première personne, à laquelle je suis toujours plus sensible. Ce « je » me permet d’encore mieux rentrer dans la tête du personnage, de rentrer dans sa peau, et de me sentir quelqu’un d'autre le temps d'une lecture. Et j'ai adoré être à la place de Maia. Les parties concernant Izabela sont racontées à la troisième personne, et j’ai beaucoup aimé cette alternance de narration, j’ai tout de même réussi très bien à me mettre dans la tête de cet autre personnage féminin.

     

    Lucinda Riley m'a fait vivre un moment de lecture très intense. J’appréhende parfois les sagas, parfois longues, mais alors j'ai l'impression que celle-ci va être très attrayante et je comprends tout à fait l'engouement des autres lecteurs sur les réseaux. C’est amplement justifié, ce premier tome est très prometteur, et en refermant  je n'avais qu'une envie, c’est de me plonger dans la suite. Le second tome est consacré à la deuxième sœur, Ally. J’espère qu'on aura des nouvelles de Maia aussi. Et puis, l'autrice a créé aussi un gros suspense autour du père, dont on ne sait pas grand-chose, dont la mort est mystérieuse, et je suis très curieuse d'en apprendre plus.

     

    Je pense que vous l’aurez compris, j'ai adoré cette lecture et ce début de saga. C’est un livre que j'ai emprunté à ma médiathèque, j'ai voulu le tester avant de l’acquérir, mais je vais très sûrement acheter ces romans, car j'aimerais beaucoup les avoir dans ma bibliothèque. Je suis très contente d'avoir fait cette double découverte, celle de cette saga et celle de Lucinda Riley, dont on vient malheureusement d’apprendre le décès. La coïncidence a fait que j'ai commencé à la découvrir au même moment, il me reste encore pleine de livres à lire d'elle, mais c’est tellement triste de voir partir une femme jeune, avec autant de talent.

    Si vous n'avez pas encore découvert cette autrice ou cette saga, je ne peux que vous inviter à le faire. C’est une histoire tout de même profonde, ce n'est pas juste une romance, il y a d'autres valeurs, d'autres aspects qui en font un roman très intéressant. De mon côté, je vais vite lire la suite, j'ai très envie de retrouver ces personnages et cette ambiance, et quand on se sent bien dans un livre, on a envie de faire durer le plaisir et c’est possible ici avec ces nombreux tomes.