Jon Kalman Stefansson

Jon Kalman Stefansson

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (36)

  • Couverture du livre « Ásta » de Jon Kalman Stefansson aux éditions Grasset Et Fasquelle

    isav sur Ásta de Jon Kalman Stefansson

    Cette saga islandaise d'une famille de Reykjavik nous entraîne dans une histoire passionnante qui mêle, avec beaucoup de talent, la vie du père Sigvaldi, à celle de sa fille Asta, plusieurs décennies après.
    Un roman sensible et sensuel qui parle de passion, de poésie, de « la beauté qui...
    Voir plus

    Cette saga islandaise d'une famille de Reykjavik nous entraîne dans une histoire passionnante qui mêle, avec beaucoup de talent, la vie du père Sigvaldi, à celle de sa fille Asta, plusieurs décennies après.
    Un roman sensible et sensuel qui parle de passion, de poésie, de « la beauté qui accompagne » et « du temps qui passe et efface tout ». Les superbes décors de l'Islande, habillent ce roman au fil des saisons, où le vent, la pluie, le froid et les aurores boréales font vibrer la nature.
    Des personnages ordinaires que leurs passions rendent extraordinaires. Exigeants et excessifs, ils sont en quête permanente du bonheur mais vivent dans la mélancolie et le regret de ne pas avoir atteint leurs rêves.
    Un style littéraire assez complexe qui passe d'une époque à l'autre, de la ville aux fjords de l'Ouest, du récit du père à la correspondance de la fille, et dans lequel, malgré tout, on se laisse peu à peu entraîner, au fil des pages.
    Jon Kalman Stefansson nous fait découvrir, avec ce récit romanesque, la culture poétique de ce magnifique pays du Nord et nous emporte dans un tourbillon de sentiments, pour notre plus grand plaisir.

  • Couverture du livre « Ásta » de Jon Kalman Stefansson aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Anne-Marie Lemoigne sur Ásta de Jon Kalman Stefansson

    Un nouveau roman de Stefansson : un nouveau bonheur de lecture !

    Je sais que chaque fois, je vais pénétrer dans un univers qui m'est à la fois géographiquement lointain mais humainement proche . Non que mes « malheurs » aient quelque chose à voir avec ceux des personnages qui peuplent ses...
    Voir plus

    Un nouveau roman de Stefansson : un nouveau bonheur de lecture !

    Je sais que chaque fois, je vais pénétrer dans un univers qui m'est à la fois géographiquement lointain mais humainement proche . Non que mes « malheurs » aient quelque chose à voir avec ceux des personnages qui peuplent ses romans, mais j'ai toujours pour eux une empathie qui transcende nos différences .

    Ici encore, une galerie de personnages forts, troublants, attachants.
    Autour d'Asta, l'héroïne présentée à différents stades de son parcours et de son père Sigvaldi  qui, au moment de mourir voit défiler des flashes sur des moments marquants de sa vie, s'entrecroisent des êtres aux destins bouleversés, marqués par l'abandon, la rupture ou la fuite .

    Certes, la lecture d'ASTA requiert de l'attention …...
    Des va-et-vient géographiques et chronologiques constants, la présence de lettres dont on se demande souvent qui en est le rédacteur ou quel en est le destinataire sont susceptibles de dérouter les lecteurs qui apprécient le confort de la linéarité dans un roman .
    Il arrive aussi à plusieurs reprises que le narrateur fasse une intrusion dans l'histoire pour commenter ou justifier cette façon qu'il a de fragmenter son récit « Il est impossible de raconter une histoire sans s'égarer, sans emprunter des chemins incertains, sans avancer et reculer, non seulement une fois, mais au moins trois - car nous vivons en même temps à toutes les époques. »
    Ce narrateur -qui a peut-être en lui quelque chose de Stefansson – devient même un personnage, secondaires, certes, mais qui permet à l'auteur de jeter un regard un peu désabusé sur le statut actuel de l'écrivain . S'il est le dépositaire des informations sur Asta dont il a décidé de faire son héroïne , il est appelé, dans cette histoire, à devenir un acteur indispensable au succès d'un nouveau programme touristique. Les rencontres avec l'initiateur de ce projet, facteurs d'un comique discret, révèlent le décalage entre l'image publique de l'écrivain et la réalité de sa vie .

    Parlons aussi de la bande-son du roman ponctué régulièrement de phrases des morceaux de blues interprétées par Nina Simone et autres célèbres chanteuses américaines, qui sonnent comme un écho aux tourments des personnages. Je n'oublie pas non plus l'équilibre harmonieux entre la narration de faits précis et la réflexion plus générale sur la condition humaine ou sur le sens de la vie , ainsi qu'entre la prose poétique et l'énoncé plus brut de certains agissements .

    Un roman polyphonique, riche, qui touche l'âme et fait vibrer le cœur .
    Il renferme tout ce qu'il faut pour me parler intimement !

  • Couverture du livre « Ásta » de Jon Kalman Stefansson aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Christine GAZO sur Ásta de Jon Kalman Stefansson

    En ouvrant ce roman, on se retrouve plongé au cœur d'une grande fresque familiale autour du personnage d'Asta – ses parents, ses amants, ses amours, sa fille, ses rencontres. On séjourne « en terre inconnue » dans les paysages de l'Islande, sa rudesse, sa flamboyance et son climat indocile.
    Des...
    Voir plus

    En ouvrant ce roman, on se retrouve plongé au cœur d'une grande fresque familiale autour du personnage d'Asta – ses parents, ses amants, ses amours, sa fille, ses rencontres. On séjourne « en terre inconnue » dans les paysages de l'Islande, sa rudesse, sa flamboyance et son climat indocile.
    Des destins torturés, une nature très présente, des coups du sort, les fjords, des questions existentielles, l'immensité et le silence, les mauvais choix, des personnalités hors-normes...
    La construction « en puzzle » de ce texte, même si elle en complexifie la lecture, y ajoute de l'intérêt et du charme. La qualité de l'écriture est indéniable, poétique et pragmatique, emportée.
    Un beau moment de littérature.


    « Elle a hâte. N'est-ce pas la plus agréable sensation au monde ? Avoir hâte. Surtout quand il s'agit de retrouver une personne qui vous est chère. Alors, on se sent vivant. »

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !