Jean Vigne

Jean Vigne
Né dans l'Allier, j'ai passé mon enfance dans le terroir provençal, à quelques kilomètres de la patrie de Jean Giono. Cette époque va me promener sur les routes entre Marseille et Paris pour mes études et mon travail. Durant cette période, ma femme et moi aurons l'opportunité de découvrir une ter... Voir plus
Né dans l'Allier, j'ai passé mon enfance dans le terroir provençal, à quelques kilomètres de la patrie de Jean Giono. Cette époque va me promener sur les routes entre Marseille et Paris pour mes études et mon travail. Durant cette période, ma femme et moi aurons l'opportunité de découvrir une terre de légendes, baignée d'une magie perpétuelle, la Bretagne. Une première rencontre qui me marquera forcément. Poussé par mon travail, nous choisissons naturellement de nous expatrier vers un autre lieu d'exception, l'Isère. C'est là que va naître une véritable passion pour l'écriture, entre montagne et voyages, que je ne cesse de cultiver depuis. Mon premier livre (Pensées Noires, aux éditions Chloé des Lys) sera le début d'une longue série de romans, partagée entre suspense et anticipation. Trois autres romans suivront (L'éternité pour moi, L'ombre du secret, Révélation aux éditions Chloé des Lys), puis Opération Menhirs signe mon entrée chez Liv'éditions. Un livre inspiré d'un récent voyage dans les terres bretonnes à la découverte des menhirs, ces gardiens oubliés de tous et qui, pourtant, ont tant à raconter. Mon dernier roman Le Fantôme de Belle-île, présenté au Salon de Paris 2011, vient tout juste de sortir.

Avis (7)

  • Couverture du livre « Néachronical » de Jean Vigne aux éditions Lynks

    Fantasybooksaddict sur Néachronical de Jean Vigne

    https://fantasybooksaddict.blogspot.com/2019/01/neachronical-jean-vigne.html

    En premier lieu, je tiens à signaler que cet intégral fait environ 750 pages car il regroupe 3 tomes. J'avoue que lorsque j'ai ouvert le livre, j'ai failli tomber raide en découvrant la taille de la police d'écriture...
    Voir plus

    https://fantasybooksaddict.blogspot.com/2019/01/neachronical-jean-vigne.html

    En premier lieu, je tiens à signaler que cet intégral fait environ 750 pages car il regroupe 3 tomes. J'avoue que lorsque j'ai ouvert le livre, j'ai failli tomber raide en découvrant la taille de la police d'écriture ! C'est tellement écrit petit que j'ai dû faire des pauses régulièrement car j'avais les yeux d'une junkie (propos tenus par ma sœur ! Mdrr) et finalement c'est le gros point négatif de ce roman car cela risque d'en repousser plus d'un alors que l'histoire est passionnante !

    On rencontre donc Néa, une jeune fille de 15 ans qui après avoir fait le mur une nuit, se réveille dans un marécage, sauf qu'en rentrant chez elle, elle va s'apercevoir que 5 ans ont passé. Que s'est-il passé durant toutes ses années ?
    Au début, j'ai détesté Néa à cause de son comportement car même si habituellement, j'aime les personnages qui n'ont pas leur langue dans leur poche, ici, elle est agaçante principalement à cause de son comportement de princesse rentre dedans... Puis, au fur et à mesure, j'ai appris à l'apprécier dans sa reconstruction qui la rend touchante et surtout grâce à son évolution au fil des tomes ! Son point de vue est d'ailleurs entrecoupé d'autres points de vue. Dans le premier tome, on a celui de Juliette, 13 ans, kidnappée par Bezan et sa bande, qui font du trafic de filles. Dans le second, ceux du capitaine Alonzo, qui enquête sur Néa, et du chevalier Guinard en 1112, tandis que dans le dernier tome, nous suivons divers personnages comme Merlin, Guenièvre, Viviane et Morgane à Camelot en 541. On passe donc du passé au présent en un tour de main et cela pourrait nous déstabiliser, nous mélanger. Pourtant, il n'en est rien ! Malgré quelques longueurs dans les descriptions, Jean Vigne effectue avec brio des bonds dans le temps, en distinguant bien les divers univers abordés ! Parfois, on se demande ce que vont nous apporter ces différents points de vu mais la patience est le maître-mot dans ce roman car ils nous permettent de comprendre comment nous en sommes arriver à une telle situation !
    De plus, amateurs de vampires, nécromanciens, fées, zombies ou encore des légendes de Camelot, ce livre est pour vous ! En effet, l'univers fantastique créé par l'auteur est parfaitement maîtrisé et je peux vous certifier qu'il y en a pour tous les goûts, malgré quelques scènes pénibles mais qui heureusement ne sont la plupart du temps que sous-entendues.

    D'autre part, ce récit nous offre également une critique de la société dans laquelle nous vivons. Il aborde des thèmes phares comme le non-respect de la nature, des animaux ou encore à quelle extrémité peut nous emmener la vengeance ou la soif de pouvoir...

    Pour conclure, je tiens à saluer l'imagination débordante de l'auteur, qui m'a complètement surprise et convaincue avec ce livre ! Je n'ai rien lu de tel jusqu'ici et j'ai adoré ! Cependant, quelques longueurs et surtout la taille de la police d'écriture m'ont parfois gâché la lecture !

  • Couverture du livre « Néachronical » de Jean Vigne aux éditions Lynks

    Les Lectures de Sophie sur Néachronical de Jean Vigne

    Cet ouvrage est une intégrale. Il fait 750 pages. Il se lit cependant assez vite, à moins que, comme moi, vous fassiez une pause entre les tomes pour lire autre chose. J’aime alterner les styles d’une lecture à l’autre, et je n’avais pas envie de précipiter cette lecture.

    J’ai donc lu les...
    Voir plus

    Cet ouvrage est une intégrale. Il fait 750 pages. Il se lit cependant assez vite, à moins que, comme moi, vous fassiez une pause entre les tomes pour lire autre chose. J’aime alterner les styles d’une lecture à l’autre, et je n’avais pas envie de précipiter cette lecture.

    J’ai donc lu les trois romans un par un, et ça n’a pas été facile de ne pas lire au moins un ou deux chapitres du tome suivant à chaque fois, car il faut admettre que Jean Vigne est très doué pour les cliffhangers. Je compatis avec les lecteurs qui ont découvert Néa à la sortie des titres aux éditions du Chat Noir, et qui ont dû attendre un certain temps pour découvrir la suite. A chaque fin de tome intermédiaire, un retournement et une découverte improbable.

    Néa est une ado de quinze dans un corps de vingt. Ça donne un mélange détonnant ! Une sale gosse avec un vocabulaire qui correspond parfaitement, un décalage original lorsqu’elle reprend les cours au lycée. Elle a un sens de la répartie incroyable, et prend avec humour plutôt que désespoir (en général du moins) sa situation. Elle est détestable ! Mais j’ai adoré la détester. C’est une ado pur jus, avec des réactions d’ado. Et tout parent passé par là pourra y retrouver quelques traits (ou plus si affinité

  • Couverture du livre « Néachronical t.3 ; Manus Dei » de Jean Vigne aux éditions Chat Noir

    Marie Kacher sur Néachronical t.3 ; Manus Dei de Jean Vigne

    J’ai bien cru que je ne finirai jamais ce livre ! Non pas qu’il était mauvais, bien au contraire, mais le monde entier semblait s’acharner contre moi pour m’empêcher de le lire : rendez-vous médicaux à gogo, crises de migraine à répétition et autres joyeusetés du même acabit … pas moyen de me...
    Voir plus

    J’ai bien cru que je ne finirai jamais ce livre ! Non pas qu’il était mauvais, bien au contraire, mais le monde entier semblait s’acharner contre moi pour m’empêcher de le lire : rendez-vous médicaux à gogo, crises de migraine à répétition et autres joyeusetés du même acabit … pas moyen de me poser cinq minutes pour me plonger tranquillement dans ma lecture ! Et plus l’histoire progressait, plus j’étais frustrée de ne trouver que si peu de temps pour lire … Lasse de grappiller laborieusement une demi-page par-ci par-là, j’ai fini par envoyer joyeusement valser mon cours d’histoire et me suis accordée une « pause lecture » à rallonge afin de savoir comment tout cela allait se terminer ! Tantôt affalée sous ma couette, tantôt assise en tailleur en pleine forêt, selon les aléas de la météo, j’ai dévoré le dernier quart de cette imposante intégrale en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, totalement happée par cette histoire de plus en plus surprenante au fil des tomes !

    Enfermée vivante – si l’on peut dire – dans un majestueux caveau en compagnie du cadavre de son cher tigre blanc Grognon et du squelette d’un illustre inconnu victime de sa naïveté, Néa est plus déterminée que jamais : elle va sortir de cette prison de pierre, sauver son amie Juliette d’une mort certaine – façon de parler –, et se venger des deux zigotos qui se sont ainsi joué d’elle … Plus question d’être l’agneau une seconde de plus : la voici devenue loup aux crocs acérés, prête à rendre la monnaie de leur pièce à ceux qui l’ont trahie, attirée dans ce piège et laissée pour morte. Grâce aux incroyables pouvoirs hérités de ses ancêtres, la jeune femme parvint à les ramener à l’air libre … mais une surprise de taille les attend. Afin d’occire définitivement son vieil ennemi, Néa va devoir s’adapter à cette situation plus qu’inattendue …

    Quand on aime, on ne compte pas : il n’y a plus une, ni même deux, mais bien trois intrigues qui se jouent en parallèle dans ce tome final ! Le lecteur est tout d’abord propulsé en 541 après J.-C., à Camelot … Tiraillé entre son amour pour la fée Viviane et sa passion grandissante pour la belle Morgane, Merlin est également préoccupé par l’avenir du royaume. Mais la jalousie d’une Dame du Lac est bien plus dangereuse qu’une invasion Picte, et sa traitrise sonne le début d’une longue et sombre histoire de haine et de vengeance … Histoire qui se poursuit de nos jours, alors qu’un Merlin au cœur envahi par la désillusion s’apprête à mettre à exécution son terrible plan, sous le regard avide d’une reine égyptienne ramenée à la vie et le regard dévasté d’une Morgane qui ne reconnait plus l’homme qu’elle avait tant aimé … Histoire qui va s’achever, d’une façon ou d’une autre, « bien plus tard », tandis qu’approche l’ultime confrontation entre Néa et le vieux magicien. Je suis tombée amoureuse de cette triple intrigue, de ces allers-retours continuels entre ces différentes époques, de ces histoires qui s’entremêlent pour n’en former qu’une, qui se nourrissent et s’éclairent mutuellement ! J’avais l’impression de lire trois livres en un, et c’est trop la classe !

    Je m’attendais à quelque chose de dingue … mais je ne m’attendais pas à cela : Jean Vigne est décidemment très doué pour surprendre ses lecteurs ! Il a l’art et la manière de transformer les situations les plus improbables, celles qui feraient hurler tous les lecteurs au « grand n’importe quoi », en quelque chose de parfaitement cohérent si l’on considère l’ensemble … Il ose aller plus loin que le surprenant, plus loin que l’invraisemblable, pour nous proposer quelque chose de vraiment innovant, un patchwork détonnant et ahurissant mais captivant et épatant. Jamais je n’aurai pensé lire un jour un récit de science-fiction mettant en scène les protagonistes de la légende arthurienne ainsi qu’une momie égyptienne ramenée à la vie ! Ne fuyez pas, cela n’est pas aussi loufoque que ça n’en a l’air, bien au contraire ! C’est du génie, tout simplement ! Ce livre ne ressemble à aucun de ceux que j’ai pu lire jusqu’à présent, et c’est justement pour cela que je l’ai tant aimé. Quelle joie de voir un auteur prendre de tels risques et mélanger allégrement les genres afin de surprendre et de captiver son lecteur du début à la fin. C’est typiquement le genre de gros pavés dont on ne se détache qu’avec peine et déchirement, tant on a envie et besoin de connaitre le fin mot de l’histoire. C’est bien mené, c’est bien raconté, que demander de plus ?

    En bref, vous l’aurez bien compris, ce troisième tome est encore plus incroyable que les deux premiers, et il valide mon coup de cœur monumental pour cette trilogie ! J’ai été conquise par les choix audacieux de l’auteur, conquise par sa réinterprétation étonnante du mythe arthurien, conquise par ses personnages complexes et attachants (pour la plupart), conquise par sa plume et son humour … Ce fut un réel plaisir que de lire cette imposante intégrale – même si mon ophtalmologiste a regardé d’un très mauvais œil les tous petits caractères que je m’échinais à lire dans la salle d’attente ! Bien sûr, c’est une trilogie où règnent la violence et la cruauté, où se trament de terribles complots et où la vengeance prend des proportions effrayantes … mais cela ne m’a pas empêché de passer un très agréable moment de lecture, sans prise de tête. Je me suis juste laissée portée par cette histoire riche en surprises, rebondissements et révélations …. Et ça en valait la peine : quelle jolie fin, vraiment, c’est magnifique ! Ça donne envie de ronronner, les fins de cette sorte … Un grand merci à l’auteur pour ces sept-cent pages d’évasion et d’aventure !

    https://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2018/10/neachronical-tome-3-manus-dei-jean-vigne.html

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com