Jean-Pierre Haga

Jean-Pierre Haga
Né à Paris, en 1961, Jean Pierre Haga passe son enfance à Toulouse. Il est âgé de sept ans lorsque ses parents décident de rentrer à Madagascar. Alors que le pays est en pleine crise de socialisme révolutionnaire, on le renvoie en France, à l'âge de dix-sept ans, continuer ses études à Chalons su... Voir plus
Né à Paris, en 1961, Jean Pierre Haga passe son enfance à Toulouse. Il est âgé de sept ans lorsque ses parents décident de rentrer à Madagascar. Alors que le pays est en pleine crise de socialisme révolutionnaire, on le renvoie en France, à l'âge de dix-sept ans, continuer ses études à Chalons sur Marne. Deux ans plus tard, il se marie et s'installe dans la région parisienne où il demeurera une dizaine d'années avant de repartir vivre à Madagascar, huit ans puis à la Réunion, huit autres années. Stressé et insatisfait de sa vie professionnelle qui fut des plus variées – trente métiers en vingt ans, de vendeur de bougies décoratives à responsable commercial d'une marque d'eau de source –, il se met à écrire. Nouvelles, romans et poèmes commencent à remplir ses tiroirs, ou plutôt son ordinateur. Il reçoit en 2004 sa première distinction littéraire, le Prix de l'Océan Indien et Prix du roman pour son manuscrit «L'oeil du cyclone» et son roman jeunesse «Vert de peur» est édité l'année suivante chez Magnard. Il fait une première apparition sur la scène du Bato Fou à St-Pierre lors de «la Clameur des bambous» sous le nom d'Hagamena pour chanter ses textes qu'il a mis en musique. En 2005, il revient à Madagascar et crée, avec son épouse une école privée dans la ville d'Antsirabe. Le concours international de poésie de l'Alliance Française de Lyon prime son poème «La famille» en 2006 et sa chanson «Amours Océanes» (mise en musique par Claude Meurisse) gagne le concours international «Bons baisers de Jules Vernes» organisé par Accords Production et la Région Basse Normandie en 2007. Son deuxième roman «Sitarane blues» est éditée par Orphie en 2008 et en 2009 le Centre Culturel Albert Camus d'Antananarivo produit sur scène son spectacle intitulé « Et si j'écrivais quelques mots ». Actuellement, Jean Pierre Haga cuisine les midis pour la cantine de son école et se consacre à sa famille et à son métier d'écrivain, poète et auteur-compositeur. .

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com