Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Ingrid Chabbert

Ingrid Chabbert
Ingrid Chabbert est autrice d'ouvrages pour la jeunesse et scénariste de BD. Elle publie son premier album jeunesse, « La fête des deux mamans » et a depuis écrit dans ce secteur plus de 100 livres. Depuis 2014, elle ajoute la Bande Dessinée à sa bibliographie : une vingtaine d'albums dont l'ad... Voir plus
Ingrid Chabbert est autrice d'ouvrages pour la jeunesse et scénariste de BD. Elle publie son premier album jeunesse, « La fête des deux mamans » et a depuis écrit dans ce secteur plus de 100 livres. Depuis 2014, elle ajoute la Bande Dessinée à sa bibliographie : une vingtaine d'albums dont l'adaptation aux éditions Steinkis de « En attendant Bojangles » d'après Olivier Bourdeaut, « Elma, une vie d'ours » sélectionné pour un Eisner Award en 2020 ou encore « Écumes », sélection pour le Prix Artémisia 2018, qui lui apporte d'outre-Atlantique un prestigieux Harvey Award dans la catégorie « Best European Book » en 2019.

Avis sur cet auteur (32)

  • add_box
    Couverture du livre « Soixante printemps en hiver » de Ingrid Chabbert et Aimee De Jongh aux éditions Dupuis

    Romain Ambrosini sur Soixante printemps en hiver de Ingrid Chabbert - Aimee De Jongh

    Probablement que l'histoire personnelle ne m'a pas permis d'apprécier ce récit à la hauteur de ce qui en est dit dans les autres commentaires.
    Mes parents se sont séparés il y a quelques années, c'est la vie, la vie qui s'érode, c'est leur droit, mais c'est difficile de vivre ça de l'intérieur...
    Voir plus

    Probablement que l'histoire personnelle ne m'a pas permis d'apprécier ce récit à la hauteur de ce qui en est dit dans les autres commentaires.
    Mes parents se sont séparés il y a quelques années, c'est la vie, la vie qui s'érode, c'est leur droit, mais c'est difficile de vivre ça de l'intérieur familial, comme on le voit dans l'album, d'autant plus quand les parents ne sont a priori pas alignés sur la situation.

    Je trouve vraiment déplorable le manque de communication et d'écoute entre les différents protagonistes. Tout peut se comprendre et s'accepter, certes il faut du temps, mais il faut peut-être aussi un peu des mots, pour guérir les maux.

    Josy est apparemment désemparée, elle agit à l'instinct, et après tout pouquoi pas si cela peut être salvateur pour elle, mais sa relation avec Christine me semble un peu parachutée, engagée trop vite (l'ellipse du temps me joue possiblement des tours) et la tragédie qui suit fait un peu too much à mon goût.

    Perso, dans le genre, j'avais préféré Lulu femme nue de Davodeau qui me semblait plus attaché dans le réel.

    Pas un coup de coeur pour moi.

  • add_box
    Couverture du livre « Soixante printemps en hiver » de Ingrid Chabbert et Aimee De Jongh aux éditions Dupuis

    Cathfd sur Soixante printemps en hiver de Ingrid Chabbert - Aimee De Jongh

    J'ai pris un très grand plaisir à découvrir cette BD et ses autrices: Ingrid Chabbert au scénario et Aimée de Jongh au dessin. Bien que j'en lise à nouveau de temps en temps, après avoir passé de longues années sans en lire, je me sens plutôt novice en matière de romans graphiques. Mais ce dont...
    Voir plus

    J'ai pris un très grand plaisir à découvrir cette BD et ses autrices: Ingrid Chabbert au scénario et Aimée de Jongh au dessin. Bien que j'en lise à nouveau de temps en temps, après avoir passé de longues années sans en lire, je me sens plutôt novice en matière de romans graphiques. Mais ce dont je suis sûre est l'importance du graphisme et des couleurs pour me faire apprécier ou pas ma lecture.
    J'ai particulièrement apprécié l'expressivité des personnages dessinés par Aimée de Jongh et la mise en couleurs pleine de douceur des pages qui suit les états d'âme de l'héroïne. Le texte, minimaliste, laisse la part belle au lecteur qui doit lire entre les lignes, sonder les silences et comprendre à demi-mot.

    Josy, le jour de ses soixante ans, sans tambours ni trompettes, au grand dam de son mari et de ses enfants, prend la porte et les clés de son vieux van VW, bien décidée à ne pas se laisser enfermer dans une relation moribonde, dont l'amour s'est éteint sclérosé par la routine. Qu'une femme prenne cette initiative est beaucoup plus dérangeant pour la société qui ne trouve rien à redire lorsque c'est l'homme qui part. La rencontre avec d'autres femmes qui ont fait la même chose et subi le même désaveu de leur famille et de la société va conforter Josy dans son choix et lui faire entrevoir la possibilité de changer radicalement de vie...

    C'est une histoire un peu douce amère, un peu triste, mais néanmoins pleine de vie, très émouvante avec de beaux personnages, qui aborde avec sensibilité une réflexion sur la vie et les choix que l'on fait. C'est aussi un très beau portrait de femme décidée à vivre la vie qu'elle aura choisie et pas celle que la société et ses conventions voudraient lui imposer.

  • add_box
    Couverture du livre « Rosamée t.1 : la traversé interdite » de Ingrid Chabbert et Berny aux éditions Dargaud

    L'ivresse des bulles sur Rosamée t.1 : la traversé interdite de Ingrid Chabbert - Berny

    Rosamée est une jeune pirate intrépide. Son seul véritable ami, c'est Gaspy un oiseau. Elle n'a qu'un seul rêve... Quitter son île. Mais elle sait qu'elle n'a pas le droit. Ses parents lui ont fermement interdit. Pourtant chaque jour, après la séance de devoirs obligatoires, elle observe...
    Voir plus

    Rosamée est une jeune pirate intrépide. Son seul véritable ami, c'est Gaspy un oiseau. Elle n'a qu'un seul rêve... Quitter son île. Mais elle sait qu'elle n'a pas le droit. Ses parents lui ont fermement interdit. Pourtant chaque jour, après la séance de devoirs obligatoires, elle observe l'horizon et les bateaux échoués. Pour éviter que Rosamée dépasse les limites autorisées, Gaspy lui propose d'aller voir l'île au loin et revenir lui raconter tout ce qu'il y a vu.... Mais Gaspy ne revient pas comme prévu... Rosamée n'a plus le choix, c'est à cause d'elle que son ami est parti... Elle se décide à construire un radeau pour partir à sa recherche... Mais que va-t-il se passer ? Pourquoi cette traversée est interdite ?

    Avec ce premier tome, Ingrid Chabbert nous entraîne dans une aventure qui s'annonce palpitante avec son rythme effréné. L'intrigue grandit, on a envie d'en savoir plus et la fin nous laisse bouche bée. Sans voix, on tourne la dernière page en se disant... Non, mais non ... Elle n'a pas pu nous faire ça ... Où est la suite ??? On veut savoir... On veut comprendre... Et bien si, elle l'a fait.. Elle nous laisse sans réponse et dans l'attente du prochain tome... Grrr Ingrid je t'en veux (pas trop, ne t'inquiète pas)... Le pire, c'est qu'a priori on ne sera pas au bout de nos surprises, car la fin du second tome promet d'être encore plus intrigante. Côté graphisme, c'est le premier album et comme vous pouvez le voir, le graphisme est en parfaite adéquation avec le scénario d'aventure jeunesse. C'est superbe et cela donne encore plus envie de vite découvrir la suite.

    Un premier tome intrigant à souhait.. Je dis un grand oui et Nilo (10 ans) valide également. Alors, prenez votre bateau et partez à la recherche de Gaspy vous aussi.

  • add_box
    Couverture du livre « Soixante printemps en hiver » de Ingrid Chabbert et Aimee De Jongh aux éditions Dupuis

    Nathalie Vanhauwaert sur Soixante printemps en hiver de Ingrid Chabbert - Aimee De Jongh

    Magnifique , de jolis dessins et une histoire tout en tendresse !

    Après 35 ans de mariage, le jour de ses 60 ans, Josy plante tout le monde devant son gâteau. Elle n'en peut plus de faire semblant. Elle étouffe. Il n'y a plus d'amour, juste de l'habitude. Son mari, ses enfants et...
    Voir plus

    Magnifique , de jolis dessins et une histoire tout en tendresse !

    Après 35 ans de mariage, le jour de ses 60 ans, Josy plante tout le monde devant son gâteau. Elle n'en peut plus de faire semblant. Elle étouffe. Il n'y a plus d'amour, juste de l'habitude. Son mari, ses enfants et petits-enfants la comprendront-elle? Elle prend la route dans un vieux van et reprend sa vie en main.

    Elle va rencontrer Camélia et son petit Tom de 8 mois, vivant faute de mieux dans une vieille caravane sur une aire d'autoroute. Elle rencontrera aussi des femmes qui comme elles se sont libérées. Elle n'osera pas se laisser porter par ses choix..... vivre pleinement.

    Je n'en dis pas plus. Cet album est touchant, émouvant, très juste aussi.

    "Quand les vieux maris quittent leur femme, on les comprend, on leur trouve des excuses. Mais quand ce sont les femmes... Nous sommes les sorcières qui broient les coeurs et brisent les familles."

    Le scénario d'Ingrid Chabbert est tout en douceur et finesse, dans la recherche de l'expression des sentiments. C'est en harmonie avec le dessin magnifique d'Aimée De Jongh, harmonieux tout en douceur et aux couleurs pastels. Les visages sont expressifs, représentatifs de sentiments et doutes vécus par les personnages. Les mots sont justes. C'est pudique, délicat.

    Un joli tandem qui se complète et s'exprime à merveille, j'espère pouvoir le retrouver dans d'autres collaborations.

    C'est beau, délicatesse et douceur également sur les corps veillissants ( je repense au magnifique "l'obsolescence des sentiments programmés" d'Aimée de Jongh en collaboration avec Zidrou) et aussi la rencontre de l'amour au féminin.

    Lisez-le il est juste ♥♥♥♥♥

    https://nathavh49.blogspot.com/2022/08/soixante-printemps-en-hiver-de-jongh.html