Clementine Beauvais

Clementine Beauvais
Clémentine Beauvais est née en 1989 et a publié depuis 2010 des livres jeunesse pour tous les âges, chez Talents Hauts, Alice Jeunesse et Sarbacane ; deux d'entre eux ont reçu le soutien d'Amnesty International. Elle est aussi l'auteure d'une série de romans jeunesse en anglais chez Hodder. Cléme... Voir plus
Clémentine Beauvais est née en 1989 et a publié depuis 2010 des livres jeunesse pour tous les âges, chez Talents Hauts, Alice Jeunesse et Sarbacane ; deux d'entre eux ont reçu le soutien d'Amnesty International. Elle est aussi l'auteure d'une série de romans jeunesse en anglais chez Hodder. Clémentine vit à Cambridge, au Royaume-Uni, où elle travaille comme universitaire. Chez Alice, elle a participé au roman à 7 voix « On n'a rien vu venir ».

Articles (2)

Voir tous les articles

Avis (36)

  • Couverture du livre « Songe à la douceur » de Clementine Beauvais aux éditions Sarbacane

    Ellemlire sur Songe à la douceur de Clementine Beauvais

    De Clémentine Beauvais, j'avais lu l'été Les petites reines que j'avais trouvé très frais, très divertissant. J'ai aussi lu Inséparables de Sarah Crossan, dont Clémentine Beauvais est la traductrice et que j'avais trouvé très touchant. Aussi quand j'ai vu Songe à la douceur sur l'étagère de la...
    Voir plus

    De Clémentine Beauvais, j'avais lu l'été Les petites reines que j'avais trouvé très frais, très divertissant. J'ai aussi lu Inséparables de Sarah Crossan, dont Clémentine Beauvais est la traductrice et que j'avais trouvé très touchant. Aussi quand j'ai vu Songe à la douceur sur l'étagère de la médiathèque, roman en vers, je n'ai pas tellement hésité avant de me lancer.

    J'ai retrouvé dans ce livre l'humour de Clémentine Beauvais, celui que j'avais apprécié dans les petites reines. Et il vrai que la forme du roman, contribue avec les rimes à rendre les touches d'humour encore plus présentes et plaisantes.

    Mais cela n'a pas suffi à me convaincre ! En effet, si j'ai aimé la forme et le style, j'ai beaucoup moins accroché avec le fond et surtout avec les personnages. Je ne leur ai trouvés aucune consistance, je n'ai pas réussi à éprouver de l'empathie à leur égard, à aucun moment. L'intrigue est assez plate… Tatiana et Eugène jouent au chat et à la souris tout au long du roman et finalement il ne se passe rien puisqu'il y a peu d'interaction entre eux. J'avoue que j'ai même éprouvé de l'ennui à certains moments de ma lecture. de nombreux silences, certains questionnements, mais toujours les mêmes. Je n'ai rien contre les romans qui relatent des amours ratées, mais je veux au moins vibrer ! Et là c'est vrai qu'avec ce titre, Songe à la douceur, je m'attendais à vibrer, à rêver, en tendresse et cela n'a pas été le cas, malheureusement. le titre promettait beaucoup et j'imaginais un roman triste, mais moelleux et doux : parce que les histoires qui finissent mal sont souvent très belles. Il s'avère que dans ce livre je n'ai pas trouvé d'histoire d'amour…

    En résumé, j'ai apprécié la forme originale de ce roman, car il faut dire que Clémentine Beauvais manie les mots avec brio, mais sur le fond il n'a pas su me toucher… Une petite déception pour moi, mais je suis certaine qu'il peut plaire à nombres de lecteurs, jeunes ou moins jeunes.

    https://ellemlireblog.wordpress.com/2018/03/05/songe-a-la-douceur-clementine-beauvais/

  • Couverture du livre « Songe à la douceur » de Clementine Beauvais aux éditions Sarbacane

    Enpochezmoi sur Songe à la douceur de Clementine Beauvais

    Tous ceux qui connaissent pourraient vous le dire je ne suis pas une grande romantique…Moi ce qui me plaît c’est la terre, ce qui se touche du bout des doigts, ce qui se prouve, ce qui se voit…Les grandes effusions, les mots susurrées, les regards silencieux, les soupirs énamourés tout cela ne...
    Voir plus

    Tous ceux qui connaissent pourraient vous le dire je ne suis pas une grande romantique…Moi ce qui me plaît c’est la terre, ce qui se touche du bout des doigts, ce qui se prouve, ce qui se voit…Les grandes effusions, les mots susurrées, les regards silencieux, les soupirs énamourés tout cela ne m’inspire que bien peu.

    C’est ainsi que je fuis littéralement toute littérature un tant soit peu romantique, que je m’épargne tous les films ou séries imbibés de grands sentiments, que je snobe la musique sentimentale. Et pourtant, pourtant me voilà prise à mon propre jeu ou plutôt à mon refus de jouer à ce jeu-là avec ce roman.

    Ce livre je ne l’ai pas choisi puisqu’il fait partie de la sélection du Prix du Meilleur Roman des lecteurs de Points 2019. Pour une fois je n’avais pas trop regardé les critiques ou le résumé ce qui est bien contraire à mes habitudes. Et comme souvent je n’ai pas eu la patience d’attendre que le colis arrive chez moi et je me suis rendue dans une librairie pour en faire l’acquisition.

    Dès les premières pages j’ai été bluffée par ce court roman que j’ai avalé en moins d’une journée allongée au soleil sur ma chaise longue au fin fond du Perche. Ce n’est pas tant l’histoire d’un amour contrarié qui m’a plue mais plutôt la créativité incroyable de l’auteur qui s’exprime autant sur le fond que sur la forme.

    L’auteur doit avoir mon âge ou faire partie de ma génération car elle maîtrise avec énormément de finesse les codes des rencontres amoureuses actuellement en vogue : on se textote, on se sms, on s’email avant de se toucher, de sentir, et de se mêler. Un des passages du livre m’a particulièrement parlé (tout comme j’imagine qu’il a parlé à de nombreuses autres femmes) c’est celui de l’attente anxieuse devant ces trois petits points signifiant que l’autre est en train de taper à l’autre bout de son mobile ou de son ordinateur. Cette attente la est souvent insupportable elle pourrait être si facilement remplacée par deux voix qui se parlent et pourtant chacun se retranche derrière la virtualité d’un clavier.

    Un autre aspect qui a également soulevé mon enthousiasme à la lecture de ce livre, c’est sa poésie absolue. Cela faisait longtemps que je n’avais lu de si beaux vers, de si sensibles alexandrins, une si harmonieuse musique couchée sur le papier. Moi qui habituellement aime à sentir mes deux pieds fermement ancrés au sol dans des certitudes mettant mon petit cœur à l’abri des turpitudes d’émotions que je ne maîtrise pas, j’avoue m’être laissée totalement emporter par les envolées lyriques de ce court roman.

    Si l’auteure est ou a été amoureuse dans sa vie alors quel magnifique cadeau elle a à offrir à l’homme (ou la femme, je ne suis pas une talibane de l’esprit

  • Couverture du livre « Brexit romance » de Clementine Beauvais aux éditions Editions Sarbacane

    stephanie tranchant sur Brexit romance de Clementine Beauvais

    Véritable comédie sociale à l’image des vaudevilles à l’ancienne (d’ailleurs présenter sous forme de roman en quatre actes), Brexit Romance est un divertissement délicieux. Les personnages sont nombreux tout comme les rebondissements et les références. C’est un régal d’intelligence, de drôlerie...
    Voir plus

    Véritable comédie sociale à l’image des vaudevilles à l’ancienne (d’ailleurs présenter sous forme de roman en quatre actes), Brexit Romance est un divertissement délicieux. Les personnages sont nombreux tout comme les rebondissements et les références. C’est un régal d’intelligence, de drôlerie et d’espièglerie. Clémentine Beauvais m’enchante par son style parfois impertinent, toujours très travaillé et rempli de références culturelles et petites piques sur notre société (les réseaux sociaux en ligne de mire tout comme les vidéos à la noix qui pullulent sur le net). J’aime sa manière de se renouveler, de ne jamais écrire la même chose, tout en conservant une si belle maîtrise des mots et des formes qui fait sa force.

    Brexit Romance c’est un roman qui parle amour, politique, jeunesse londonienne un peu déboussolée, mais surtout de rencontres dans le pur esprit du théâtre entraînant une super histoire d’amours (arrangés coups de foudre, contrariés, naturels, platoniques, fous, maniés et remaniés) avec des tas de coups de théâtre (forcément…).

    J’ai adoré ce tas de (Brexit) romances mises en scène façon comédie romantique, un poil tragi-comédie et beaucoup comédie d’intrigue avec des batailles entre hommes (qui ne savent pas de battre), des déclaration (pas franchement enflammée et encore moins évidentes), d’imbroglios, de quiproquos. Bref, on ne s’ennuie pas du tout et on déguste par la même occasion le florilège d’expressions anglaises, le vocabulaire français étoffé, diversifié et recherché, tout en restant parfaitement naturel............................................

    https://libre-r-et-associes-stephanieplaisirdelire.blog4ever.com/clementine-beauvais-brexit-romance

Voir tous les avis

Vidéos (1)

  • Parole de libraires spécial jeunesse avec Julie Rossini de la librairie Actes Sud en Arles

Voir toutes les videos

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !