Christian Oster

Christian Oster
Christian Oster est né en 1949. Il publie des romans aux éditions de Minuit (dont Mon grand appartement, prix Médicis 1999, Une femme de ménage, porté à l'écran avec Jean-Pierre Bacri, Sur la dune, Trois hommes seuls, Rouler). À l'école des loisirs, il publie avec une régularité à la fois confond... Voir plus
Christian Oster est né en 1949. Il publie des romans aux éditions de Minuit (dont Mon grand appartement, prix Médicis 1999, Une femme de ménage, porté à l'écran avec Jean-Pierre Bacri, Sur la dune, Trois hommes seuls, Rouler). À l'école des loisirs, il publie avec une régularité à la fois confondante et rassurante pour ses fans, quatre recueils de contes, peuplés de loups, d'ogres et de princesses, mais aussi de décorticages de langue d'une logique imparable, d'aliments variés et d'objets de la vie quotidienne du XXIe siècle...

Articles (2)

  • Autour d'un verre avec Christian Oster à propos de son roman "En ville"
    Autour d'un verre avec Christian Oster à propos de son roman "En ville"

    Connu pour être auteur de polars, Christian Oster est lauréat du Prix Medicis (1999) pour son roman "Mon grand appartement". Il a également publié "Une femme de ménage", adapté au cinéma par Claude Berri.A l'occasion de la publication de son livre, En ville, Christian Oster se prête à notre interview, Autour d'un verre, pour évoquer le travail d'écriture, le statut d'auteur et de lecteur. Rencontre.

  • Entretien avec Christian Oster

    Découvrez le nouveau roman de Christian Oster Rouler publié aux éditions de l'Olivier.

Voir tous les articles

Avis (40)

  • Couverture du livre « Mon grand appartement » de Christian Oster aux éditions Minuit

    Enidan sur Mon grand appartement de Christian Oster

    Luc, notre personnage est à la porte, il vient de se rendre compte qu'il a égaré les clés de son appartement, rangées, dans sa serviette qu'il a également perdue. S'en suivent des événements qui mettront Luc dans des situations totalement imprévues. Une histoire cocasse, totalement inattendue, ...
    Voir plus

    Luc, notre personnage est à la porte, il vient de se rendre compte qu'il a égaré les clés de son appartement, rangées, dans sa serviette qu'il a également perdue. S'en suivent des événements qui mettront Luc dans des situations totalement imprévues. Une histoire cocasse, totalement inattendue, pleine d'humour.

  • Couverture du livre « Dans le train » de Christian Oster aux éditions Minuit

    Elizabeth Neef-Pianon sur Dans le train de Christian Oster

    Un homme un peu désoeuvré se retrouve dans une gare.
    Il aide une femme à porter un sac plutôt lourd.
    Ils prennent le train ensemble et s’ensuivent deux jours qui changent leur vie.
    Le roman est une analyse méticuleuse et détaillée de cette rencontre.
    Certaine phrases sont très longues, mais...
    Voir plus

    Un homme un peu désoeuvré se retrouve dans une gare.
    Il aide une femme à porter un sac plutôt lourd.
    Ils prennent le train ensemble et s’ensuivent deux jours qui changent leur vie.
    Le roman est une analyse méticuleuse et détaillée de cette rencontre.
    Certaine phrases sont très longues, mais tous les gestes et les pensées sont passés au scalpel.
    Si ça peut sembler un peu lourd au départ, très vite on s’adapte au style et on entre dans la vie de ces deux là

  • Couverture du livre « Mon grand appartement » de Christian Oster aux éditions Minuit

    Dominique JOUANNE sur Mon grand appartement de Christian Oster

    Style d’écriture très particulier et original. Histoire romantique dans laquelle Luc Gavarine, va se faire transporter de situation en situation et les vivre de façon spontanée. Tout comme dans les films de Jacques Tati, on rit du burlesque de quelques absurdité ou raisonnement ou logique dans...
    Voir plus

    Style d’écriture très particulier et original. Histoire romantique dans laquelle Luc Gavarine, va se faire transporter de situation en situation et les vivre de façon spontanée. Tout comme dans les films de Jacques Tati, on rit du burlesque de quelques absurdité ou raisonnement ou logique dans lesquels le héros se trouve entraîné et parfois empêtré, voire avec le hasard, son destin satisfait. Christian Oster croque son personnage narrateur sans trop de consistance comme vide de vie, au point que j’ai pu penser qu’il mettait en scène une âme errante mais ce sont quelques ébauches qui nous rappellent que tout n’est pas qu’ombre et qu’il s’agit d’un être humain, certes flou mais qui ne demande qu’à prendre chair et remplir l’espace en ayant sa place dans la vie, avec sa sacoche à bout de bras, sacoche vide qu’il perd de façon assez abstraite et quand il en rachète une il la choisit en fonction de la longueur de son pain qu’il y met en oblique, croûton dépassant, chaque soir en rentrant chez lui. "Sans ma serviette, je n'étais rien. Je me sentais nu." Ce « chez lui » qu’on ne connaitra pas puisque dès le début, il a perdu la clé de son grand appartement. Comme le vent pousse une enveloppe vide, la vie va porter Luc Gavarine de femme en femme jusqu’au moment où il finit sans le chercher et hors toute volonté, à se retrouver intégré dans une famille et endosser l’identité d’un père inconnu.
    Je reconnais le talent et l’effort d’un créateur pour un genre de littérature nouvelle et ai satisfait ma curiosité en lisant Christian Oster dont je retiendrai avant tout, le style. «Mon grand appartement » a obtenu le prix Médicis 1999.

Voir tous les avis

Vidéos (2)

  • Autour d'un verre avec Christian Oster à propos de son roman "En ville"

Voir toutes les videos

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com