Arnaldur Indridason

Arnaldur Indridason

Arnaldur Indridason est un écrivain islandais né le 28 janvier 1961 à Reykjavik. Après des études d’histoire, ce fils d’écrivain devient scénariste puis critique de films. En 1997, Arnaldur Indridason publie son premier livre, Synir duftsins, inédit en français. Depuis, l’auteur s’est spécialisé ...

Voir plus

Arnaldur Indridason est un écrivain islandais né le 28 janvier 1961 à Reykjavik. Après des études d’histoire, ce fils d’écrivain devient scénariste puis critique de films. En 1997, Arnaldur Indridason publie son premier livre, Synir duftsins, inédit en français. Depuis, l’auteur s’est spécialisé dans l’écriture de romans policiers. Il fait aujourd’hui partie des écrivains les plus populaires en Islande et connait une renommée internationale : ses livres paraissent dans plus d’une vingtaine de pays.

Les plus importants romans d’Arnaldur Indridason s’articulent autour de personnages récurrents, notamment le commissaire Erlendur Sveinsson. L’auteur a été récompensé pour plusieurs de ses romans par des prix scandinaves et européens tels que le Prix du polar européen du Point en 2008 pour L’Homme du lac. Certains livres, comme La Cité des Jarres, ont été adaptés pour la radio ou le cinéma.

Articles en lien avec Arnaldur Indridason (1)

Avis sur cet auteur (217)

  • add_box
    Couverture du livre « La femme de l'ombre » de Arnaldur Indridason aux éditions Points

    Francine POITEVIN sur La femme de l'ombre de Arnaldur Indridason

    voici le deuxième roman de la trilogie : toujours la même période et les situations différentes entre l'Islande, le Danemark et la Norvège . On débute avec un crime odieux où sont mêlés les Islandais et les militaires américains occupants l'Islande. En parallèle on découvre un voyage de retours...
    Voir plus

    voici le deuxième roman de la trilogie : toujours la même période et les situations différentes entre l'Islande, le Danemark et la Norvège . On débute avec un crime odieux où sont mêlés les Islandais et les militaires américains occupants l'Islande. En parallèle on découvre un voyage de retours au pays d'Islandais fuyant le Danemark et son occupation allemande.
    Des affaires conduites en parallèle, trouveront un issue grâce à la paire Flovent (le policier Islandais) et Thorson ( le Canadien/Islandais) avec moult détails sur les équipements militaires en place, dans les ports, en particulier.
    il ne me reste qu'à découvrir le 3 eme roman de cette série. !....

  • add_box
    Couverture du livre « La trilogie des ombres T.1 ; dans l'ombre » de Arnaldur Indridason aux éditions Metailie

    Francine POITEVIN sur La trilogie des ombres T.1 ; dans l'ombre de Arnaldur Indridason

    Toujours très efficace A.Indridason avec des polars haletants et historiquement bien renseignés.
    Ici on est dans la période 40/45 ou se mêlent la criminalité "basique" et le nazisme. Comme toujours on commence avec plusieurs dossiers ouverts pour un rapprochement final logique. J'adore...
    Voir plus

    Toujours très efficace A.Indridason avec des polars haletants et historiquement bien renseignés.
    Ici on est dans la période 40/45 ou se mêlent la criminalité "basique" et le nazisme. Comme toujours on commence avec plusieurs dossiers ouverts pour un rapprochement final logique. J'adore !.......
    Ce roman est le premier d'une trilogie "de l'ombre" à découvrir

  • add_box
    Couverture du livre « La trilogie des ombres T.3 ; passage des ombres » de Arnaldur Indridason aux éditions Metailie

    Bill sur La trilogie des ombres T.3 ; passage des ombres de Arnaldur Indridason

    Un nonagénaire est découvert mort dans son lit. Le légiste découvre avec stupeur qu'il a été étouffé ... 

    Les policiers découvrent dans ses papiers des articles sur le meurtre d'une couturière, en 1944.

    Soixante ans plus tard, l'inspecteur Konrad reprend l'enquête qu'avaient du abandonner ...
    Voir plus

    Un nonagénaire est découvert mort dans son lit. Le légiste découvre avec stupeur qu'il a été étouffé ... 

    Les policiers découvrent dans ses papiers des articles sur le meurtre d'une couturière, en 1944.

    Soixante ans plus tard, l'inspecteur Konrad reprend l'enquête qu'avaient du abandonner  Flovent et Thorson, déjà rencontrés dans Dans l'ombre et dans La femme de l'ombre.

    Dans ce roman, légèrement moins sombre que les deux précédents, on découvre l'opposition entre l'Islande du nord, où les superstitions sont bien ancrées, et celle plus prospère du sud. 

    Un roman où les secrets de famille doivent être protégés de génération en génération et où des générations expient les turpitudes d'un aïeul ... 

    Un roman qui éclaire ces années sombres où l'Islande se cherchait entre les différentes occupations de son territoire .

    ... Mais qu'il me tarde de retrouver Erlendur !

  • add_box
    Couverture du livre « Ce que savait la nuit » de Arnaldur Indridason aux éditions Metailie

    Mathilde81 sur Ce que savait la nuit de Arnaldur Indridason

    Ce sont les glaciers qui reculent d'année en année en Islande et la couche glaciaire qui fond de plus en plus vite qui ont permis de retrouver le corps de Sigurvin disparu depuis trente ans.
    Le cadavre retrouvé dans un état intact a permis au médecin légiste de découvrir que celui-ci a été tué...
    Voir plus

    Ce sont les glaciers qui reculent d'année en année en Islande et la couche glaciaire qui fond de plus en plus vite qui ont permis de retrouver le corps de Sigurvin disparu depuis trente ans.
    Le cadavre retrouvé dans un état intact a permis au médecin légiste de découvrir que celui-ci a été tué par des coups porté à la nuque.
    Son associé avec lequel il était en désaccord est de nouveau interrogé et continue à crier son innocence.
    Konrad, policier à la retraite, a mené cette enquête qui n'a jamais abouti et cela est pour lui un échec qu'il n'accepte pas.
    Il en fait une affaire personnelle et va replonger dans les archives en espérant trouver l'indice qui lui a échappé.
    La découverte du corps fait grand bruit et tout le monde essaie de se rappeler le jour de la disparition de cet homme et contacte Konrad se rappelant quelque chose.
    C'est l'appel d'une femme qui va mettre Konrad sur la bonne voie en lui racontant que son jeune frère a été renversé il y quelques années en pleine tempête de neige devant son domicile par un automobiliste qui ne s'est pas arrêté.
    Et si cet accident était en relation avec le meurtre commis il y a trente ans .......
    Une enquête qui tient en haleine ......... et que l'on ne veut pas lâcher.
    Un bon roman à la hauteur d'Arnaldur Indridason.