Les fils de la poussière

Couverture du livre « Les fils de la poussière » de Arnaldur Indridason aux éditions Metailie
  • Date de parution :
  • Editeur : Metailie
  • EAN : 9791022608251
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Paru en 1997, Les Fils de la poussière , premier roman d'Arnaldur Indridason, a ouvert la voie au polar islandais en permettant à ce genre littéraire d'accéder enfin à la reconnaissance et d'acquérir ses lettres de noblesse en Islande.
Le récit s'ouvre sur le suicide de Daniel,... Voir plus

Paru en 1997, Les Fils de la poussière , premier roman d'Arnaldur Indridason, a ouvert la voie au polar islandais en permettant à ce genre littéraire d'accéder enfin à la reconnaissance et d'acquérir ses lettres de noblesse en Islande.
Le récit s'ouvre sur le suicide de Daniel, quadragénaire interné dans un hôpital psychiatrique de Reykjavík. Au mêm e moment, un vieil enseignant, qui a eu Daniel comme élève dans les années 60, meurt dans un incendie. Le frère de Daniel essaie de découvrir ce qui liait ces deux hommes et comprend graduellement que, dans les années 60, certains enfants ont servi de coba yes dans le cadre d'essais pharmaceutiques et génétiques qui ont déraillé...
L'enquête est menée parallèlement par le frère de Daniel et par une équipe de policiers parmi lesquels apparaît un certain Erlendur, accompagné du jeune Sigurdur Oli et d'Elinborg.
Dès ce premier roman, on trouve tous les éléments qui vont faire le succès international qu'on connaît.
Au moment où il écrit ce roman, après des études d'histoire, Arnaldur Indridason est journaliste chargé de la rubrique cinéma dans le principal journal de Reykjavík.
Il est le fils d'un écrivain reconnu, ce qui est aussi un défi.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Voici le premier tome mettant en scène le commissaire Erlendur Sveinsson. C'est pour ainsi dire mon troisième livre de cet auteur et le deuxième de la saga Erlendur. Dans Les fils de la poussière, Arnaldur Indridason nous mène dans une intrigue sordide, malsaine mais ô combien prenante. Un polar...
    Voir plus

    Voici le premier tome mettant en scène le commissaire Erlendur Sveinsson. C'est pour ainsi dire mon troisième livre de cet auteur et le deuxième de la saga Erlendur. Dans Les fils de la poussière, Arnaldur Indridason nous mène dans une intrigue sordide, malsaine mais ô combien prenante. Un polar islandais qui m'a définitevement conquise.

    Le livre commence d'ailleurs sur les chapeaux de roue. En effet, d'entrée de jeu on assiste à un meurtre et un suicide. De quoi m'intriguer dès les premières pages. Pourquoi ? Comment ? Autant de questions qui m'auront suivi jusqu'à la fin.

    C'est un polar court, ainsi je dirais que les évènements s'enchaînent de manière assez rapide sans laisser réellement le temps de respirer. Et si l'auteur nous laisse parfois tranquille durant quelques pages c'est pour nous raconter la vie à Reykjavik dans les années 60 et notamment la vie de Palmi et de Daniel, son frère suicidé, de leurs copains du quartier et du système scolaire alors en place. Il faut avouer que c'est assez choquant d'ailleurs.

    C'est d'ailleurs ce que j'apprécie chez cet auteur. C'est que pour ce que j'ai lu pour le moment, cela touche une période de l'Histoire, un sujet d'actualité qu'il soit récent ou non. Ici ça n'échappe pas à la règle. Et quand tout ceci est mélangé avec une bonne dose de suspens je ne peux qu'adhérer.

    Il faut dire que les personnages y sont pour beaucoup aussi. Ils apportent tous un p'tit quelque chose à l'intrigue, donnant envie de s'y jeter à corps perdu pour dénouer tous ces liens. Et le personnage d'Erlendur est juste charismatique! C'est le genre de personnage que j'ai plaisir à lire sans jamais me lasser tant il envoie niveau prestance. Il a ses blessures, ses failles et pourtant il sait faire preuve d'empathie lors de ses interrogatoires. Chose d'autant plus flagrante, qu'il réalise ses interrogatoires avec son coéquipier qui lui ne fait clairement pas dans la dentelle. C'est même le genre de personnage que l'on aime détester, sans le haïr non plus, pour le côté Monsieur je-sais-tout qu'il dégage. Dans tous les cas, l'impression que moi j'en ai eu.

    Ainsi l'intrigue nous mène vers des horizons que je n'aurais pu imaginer et qui sont assez terrifiants. Jusqu'où est-on prêt à aller au nom de la science ? Où se situe les limites ? Ce sont ces questions qui me sont venus à l'esprit et dont l'auteur tente de répondre à travers son enquête.

    Un livre qui sans aller à cent à l'heure, tient un bon rythme, avec quelques petits retournements de situation redonnant un souffle à l'enquête. Il nous entraîne, nous, lecteurs, dans une affaire menant à des rebondissements et énormément de révélations.

    En bref,

    Les fils de la poussière m'a emmené dans les rues de Reykjavik mais aussi mené à la rencontre de Erlendur, un commissaire si charismatique. Une intrigue qui vous prend dès les premières pages pour ne vous lâchez qu'à la dernière. Des thèmes qui poussent à réfléchir sur certaines questions éthiques mais surtout un polar islandais avec lequel vous passerez un excellent moment.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Quel plaisir de lire le premier livre de la série enfin traduit en français avec comme personnage récurrent l’inspecteur Erlendur. En à peine quelques pages, on est au cœur du sujet et immédiatement plongé dans une intrigue captivante et touchante puisqu’elle met en lumière le sort d’une classe...
    Voir plus

    Quel plaisir de lire le premier livre de la série enfin traduit en français avec comme personnage récurrent l’inspecteur Erlendur. En à peine quelques pages, on est au cœur du sujet et immédiatement plongé dans une intrigue captivante et touchante puisqu’elle met en lumière le sort d’une classe de jeunes garçons. L'histoire commence avec le suicide de Daniel, patient psychiatrique et la mort violente de son ancien professeur. Pas mal de mystères autour de la classe de Daniel et bien entendu le lecteur navigue de fausse piste en rebondissements intelligents. J'aurais volontiers voulu en apprendre davantage sur l'inspecteur Erlendur, car son côté ours taiseux en fait un personnage qui attise la curiosité. Pourtant dans cet épisode c’est Palmi le frère de Daniel qui va mener l’enquête en marge et son personnage de libraire au cœur tendre reste très attachant. Le couple Erlendur et son second Sigurdur Oli fonctionne car ils semblent opposés en tout point et à la fois forment un duo efficace. Plus on avance dans le livre plus l’histoire prend la forme d’un véritable thriller et la quête de la vérité devient intense et addictive. On rencontre la violence psychologique au même titre que la violence physique, la notion de culpabilité est aussi présente chez différents personnages.
    Le style d’Indridasson est reconnaissable, incisif et quasi chirurgical pas le moindre débordement, c’est peut-être cela qui donne cette ambiance froide à ce polar Islandais. J’ai beaucoup aimé lire les descriptions des personnages lorsqu’ils étaient encore enfants, leur condition de vie, leur amitié et ce qu’ils sont devenus une fois adulte pour ceux qui ont eu la chance de pouvoir grandir. Ce qui reste captivant c’est surtout la façon dont l’auteur dresse la liste des choses qui clochent dans la société islandaise. Erlendur s’étonne de la violence des crimes rencontrés alors que cette société est réputée pour son taux de criminalité extrêmement bas. Même si j’ai passé un excellent moment de lecture, ce n’est à mon humble avis pas le meilleur de la série des Erlendur. C’était pourtant une belle référence au manque de moral et d’éthique de l’industrie pharmaceutique. Le final arrive un peu brutalement et est trop éloigné de la réalité, du coup cela m’a laissé une impression peu crédible.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions