Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Anne Loyer

Anne Loyer
Après plus de 15 ans dans le journalisme, à me passionner pour les histoires des autres, j'ai eu envie de raconter les miennes. De donner vie à tous les personnages qui me trottent dans la tête. Alors, à 40 ans, magnifiquement installée dans le Cantal, entre un mari formidable et deux enfants mer... Voir plus
Après plus de 15 ans dans le journalisme, à me passionner pour les histoires des autres, j'ai eu envie de raconter les miennes. De donner vie à tous les personnages qui me trottent dans la tête. Alors, à 40 ans, magnifiquement installée dans le Cantal, entre un mari formidable et deux enfants merveilleux, entourée par les montagnes de livres que je dévore quotidiennement et les montagnes qui dessinent mon horizon, j'écris et je lis, je lis et j'écris, dans les deux sens et avec un plaisir toujours renouvelé...

Avis sur cet auteur (12)

  • add_box
    Couverture du livre « Vers le vrai » de Anne Loyer aux éditions Slalom

    BERGAMOTELOVEBOOK sur Vers le vrai de Anne Loyer

    Roman qui alterne deux voix : celle de Paul, jeune homme issu d'une famille catholique bourgeoise qui se voit forcé de suivre une thérapie de conversion lorsque ses parents apprennent son homosexualité. Il est en lutte perpétuelle contre ce qu'il considère comme une maladie, il ne veut pas être...
    Voir plus

    Roman qui alterne deux voix : celle de Paul, jeune homme issu d'une famille catholique bourgeoise qui se voit forcé de suivre une thérapie de conversion lorsque ses parents apprennent son homosexualité. Il est en lutte perpétuelle contre ce qu'il considère comme une maladie, il ne veut pas être homosexuel et c'est avec une grande espérance qu'au début, il va suivre les préceptes de cette association qui veut le convertir.
    L'autre voix, c'est celle de Thalia, jeune fille forte, pétillante, aînée de la famille où le père est absent et la mère complètement dépressive suite à son licenciement. Sa vie bascule lorsqu'un jour, une photo où elle embrasse sa petite amie (enfin celle qu'elle pensait être son amoureuse!) circule sur les réseaux sociaux. La haine de tous est affiché au grand jour. Ses parents, en découvrant l'homosexualité de leur fille, vont la jeter dehors.
    Ce sont deux destins parallèles, d'introspection, des récits de violence morales, psychologiques, physiques. On pleure dans ce roman, on est vraiment touché par Paul et Thalia, ces deux jeunes gens à peine majeur. On a envie de les épauler, de leur parler... Ce qui nous bouleverse, c'est que l'auteure transcrit admirablement ce que peuvent vivre dans la réalité, des ados, jeunes adultes qui font leur coming out. Un point d'honneur aussi de parler de ces ignobles thérapies de conversion qui sont depuis février 2022, passibles de poursuites pénales pour ceux qui les administre.
    Des outils utiles en fin de livre, pour les personnes qui seraient susceptibles de rencontrer les mêmes problématiques que les deux héros.

  • add_box
    Couverture du livre « Filles uniques » de Anne Loyer aux éditions Slalom

    Lunartic sur Filles uniques de Anne Loyer

    Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique de Filles Uniques par Anne Loyer. Je remercie infiniment les éditions Slalom pour ce très bel envoi !

    A mon sens, Filles Uniques est une excellente porte d'entrée pour un jeune lectorat sur la question épineuse de la...
    Voir plus

    Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique de Filles Uniques par Anne Loyer. Je remercie infiniment les éditions Slalom pour ce très bel envoi !

    A mon sens, Filles Uniques est une excellente porte d'entrée pour un jeune lectorat sur la question épineuse de la natalité en Chine. L'autrice parvient habilement à mêler roman adolescent et anecdotes historiques, de façon à nous donner envie de creuser le sujet de l'enfant unique plus loin sans pour autant nous noyer d'informations. Pour ma part, si je connaissais déjà certaines choses autour de cette thématique, je n'ai pas pu m'empêcher d'être horrifiée par les autres réalités que ce roman m'a apprise tout en souhaitant ardemment en savoir plus. A moi désormais de faire mes propres recherches !

    Une chose est sûre, c'est que l'autrice a pris cela très à cœur et qu'elle nous a ainsi restitué ses connaissances et les émotions de ses personnages de manière la plus sincère possible. Personnellement, sans avoir dû affronter la même situation familiale, je me suis beaucoup reconnue dans la rage bouillonnante de notre héroïne Xinxin, dans son besoin viscéral de connaître la vérité et de ne plus se laisser infantiliser. Je me suis instantanément attachée à cette jeune fille qui ressent un vide béant en elle et qui est prête à tout pour en chercher la source et le combler, quitte à bousculer les conventions. Son courage et sa détermination m'inspirent véritablement à aller de l'avant par rapport à mon passé et à ne plus me laisser enchaîner par les décisions et les appréciations d'autrui.

    Pour conclure, je ne peux que chaudement vous recommander Filles uniques. De mon côté, cette tranche-de-vie adolescente qui recèle un bien sombre secret m'aura indignée et malmené mon petit cœur d'occidentale plus que jamais consciente de ses privilèges et de sa liberté loin d'être acquise. Ce livre m'aura tout bonnement permis de porter un regard tout neuf sur le monde qui nous entoure et m'aura en quelque sorte fait grandir, ce qui représente en soi un excellent gage de sa qualité, vous ne pensez pas ?

  • add_box
    Couverture du livre « Celle que je suis » de Anne Loyer aux éditions Slalom

    Félicie Lit Aussi sur Celle que je suis de Anne Loyer

    Anoki est une jeune Indienne et élève studieuse aux rêves un peu fous – pour sa culture. Malgré l’interdiction de ses parents, cette brillante jeune fille souhaite devenir journaliste ! Seulement eux, ont d’autres projets : en Inde une femme n’a guère de liberté, elle est d’abord soumise à son...
    Voir plus

    Anoki est une jeune Indienne et élève studieuse aux rêves un peu fous – pour sa culture. Malgré l’interdiction de ses parents, cette brillante jeune fille souhaite devenir journaliste ! Seulement eux, ont d’autres projets : en Inde une femme n’a guère de liberté, elle est d’abord soumise à son père, puis à son mari et si celui-ci décède, à ses enfants… La culture Indienne n’a pas beaucoup évolué de nos jours et Anoki compte bien se rebeller.

    Avec ses mots d’ado, cette jeune fille nous parlera de ses difficultés à s’imposer. En effet, ses choix de vie, d’études et de relations sont déjà tracés. Mais elle est bien décidé à faire accepter sa vision des choses et ne pas se contraindre comme l’a fait sa mère ou dernièrement Chatura sa belle sœur, venue les rejoindre dans le foyer après son mariage avec le plus grand des frères d’Anoki. Chatura a abandonné ses souhaits de travailler dans la médecine pour satisfaire les besoins de son jeune mari, être une bonne épouse et future mère, comme le veut la tradition Indienne…

    Anoki pourra compter sur le soutien de sa petite sœur Lila qui habite encore avec elle (et qui suit son chemin) et de Kiran, le deuxième frère parti étudier en France. Lui qui a déjà quitté la maison, a une autre vision de la culture, de l’éducation, de la religion. C’est un garçon, il a d’office plus de liberté et on ressent qu’il a même davantage le droit à la parole au sein de la famille.

    Pourtant, cette jeune ado est déterminée et devra s’armer de beaucoup de courage pour faire face à ces traditions ancestrales : elle devra aussi faire des choix parfois complexes et douloureux, quitte à se priver. J’ai beaucoup aimé le fait que l’épilogue n’arrive pas parfait sur un plateau d’argent. « Les parents disent oui et hop tout le monde s’aime ». J’ai aimé le fait de montrer que parfois, il faut du temps, des sacrifices, des pertes pour arriver à ce que l’on veut. Tout cela armé d’une bonne détermination. Car la vie est faite de choix et on a celle que l’on veut se donner…

    C’est un roman « coup de poing » qui met en lumière les différences entre notre culture et celle qui existe encore en Inde aujourd’hui. Le but ici n’est pas de pointer du doigt et de crier au féminisme – non désolée – mais d’essayer de permettre à la nouvelle génération d’ouvrir, d’amener et de proposer de nouvelles choses, tout en respectant aussi les valeurs transmises. Valeurs qui selon moi, se perdent beaucoup de nos jours en Occident…

    Un grand bravo à Anne Loyer pour nous avoir présenter une héroïne déterminée, pleine de courage et volontaire, qui ouvre la voix et les voies vers un futur prometteur.

  • add_box
    Couverture du livre « Celle que je suis » de Anne Loyer aux éditions Slalom

    Frederique Letilleul sur Celle que je suis de Anne Loyer

    Ce nouveau roman d’apprentissage pour ados d’Anne Loyer parle de manière juste de l’emancipation d.anouk en tant que femme face au poids et carcan de sa culture et de ses traditions. Amouk a 16 ans; elle est Indienne et vit dans les beaux quartiers de New Delhi, entourée de ses parents, sa...
    Voir plus

    Ce nouveau roman d’apprentissage pour ados d’Anne Loyer parle de manière juste de l’emancipation d.anouk en tant que femme face au poids et carcan de sa culture et de ses traditions. Amouk a 16 ans; elle est Indienne et vit dans les beaux quartiers de New Delhi, entourée de ses parents, sa petite soeur, son grand frère et son épouse qui vient de s'installer chez eux. Son autre frère est parti étudier en France. Elle prépare le bac. Un jour, elle rencontre un journaliste et découvre le métier de ses rêves:. Mais dans l'Inde traditionnelle, où les femmes ne travaillent pas, et ne sont destinées qu'à épouser un homme qu'elle ne connaissent pas, cela n'est pas si simple. Anouk développe alors le sens de la rébellion et de la détermination pour arriver coûte que coûte à atteindre son rêve. Un vrai roman déterminant à glisser auprès des ados pour qu’il chemine à son tour.
    #cellequejesuis’#netgalleyfrance

Récemment sur lecteurs.com