Albert Uderzo

Albert Uderzo

Uderzo, de son nom complet Albert Uderzo, est né Alberto Aleandro Uderzo le 25 avril 1927 à Fismes (Marne) au sein d’une famille d'immigrés italiens. Il est dessinateur et scénariste de bande dessinée, devenu français par naturalisation en 1934.

Uderzo rencontre le scénariste René Goscinny au dé...

Voir plus

Uderzo, de son nom complet Albert Uderzo, est né Alberto Aleandro Uderzo le 25 avril 1927 à Fismes (Marne) au sein d’une famille d'immigrés italiens. Il est dessinateur et scénariste de bande dessinée, devenu français par naturalisation en 1934.

Uderzo rencontre le scénariste René Goscinny au début des années 1950. Ensemble, les deux hommes créent la série Oumpah-Pah en 1958 puis Astérix en 1959. D’abord publié dans le journal Pilote, "Astérix  le Gaulois" paraît sous forme d’album en 1961. Goscinny et Uderzo poursuivront leur collaboration jusqu’à la disparition de Goscinny en 1977.

Uderzo continue ensuite à travailler sur de nouveaux albums d’Astérix, parfois  également en tant que scénariste. En 2013, il annonce officiellement que c’est le dessinateur Didier Conrad et le scénariste Jean-Yves Ferry qui reprennent en main les aventures du héros gaulois.

Articles (2)

Voir tous les articles

Avis (71)

  • Couverture du livre « Astérix ; le secret de la potion magique » de Alexandre Astier et Fabrice Tarrin et Rene Goscinny et Albert Uderzo et Louis Clichy aux éditions Albert Rene

    Nono75020 sur Astérix ; le secret de la potion magique de Alexandre Astier - Fabrice Tarrin - Rene Goscinny - Albert Uderzo - Louis Clichy

    Quelle déception! Il s'agit d'un album illustré et non d'une bande dessinée! A l'intérieur donc, aucune bulle, sinon le récit de l'histoire (qui n'est guère intéressante) avec l'illustration d'une scène par page...Les fans de nos amis gaulois risquent fort d'être déçus, tout comme je l'ai été...

    Quelle déception! Il s'agit d'un album illustré et non d'une bande dessinée! A l'intérieur donc, aucune bulle, sinon le récit de l'histoire (qui n'est guère intéressante) avec l'illustration d'une scène par page...Les fans de nos amis gaulois risquent fort d'être déçus, tout comme je l'ai été...

  • Couverture du livre « Astérix t.36 ; le papyrus de César » de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad et Rene Goscinny et Albert Uderzo aux éditions Albert Rene

    Sandrine Fernandez sur Astérix t.36 ; le papyrus de César de Jean-Yves Ferri - Didier Conrad - Rene Goscinny - Albert Uderzo

    Quand Jules César se met en tête d'écrire ses ''Commentaires sur la guerre des Gaules'', c'est pour dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Or, Promoplus, son conseiller, voit d'un mauvais oeil le chapitre XXIV qui conte les revers subis par les armées de l'empereur en Armorique,...
    Voir plus

    Quand Jules César se met en tête d'écrire ses ''Commentaires sur la guerre des Gaules'', c'est pour dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Or, Promoplus, son conseiller, voit d'un mauvais oeil le chapitre XXIV qui conte les revers subis par les armées de l'empereur en Armorique, tenues en échec par un village d'irréductibles gaulois. Décision est prise de faire une légère entorse à la vérité historique. le passage déshonorant est supprimé, les copies originales sont saisies. Mais l'un des scribes de Promoplus vole un papyrus et le transmet à Doublepolémix, un colporteur de nouvelles gaulois. Pourchassé par les hommes du conseiller, celui-ci trouve refuge dans le village d'Astérix où il tente de persuader les habitants de l'importance du document en sa possession. de tradition orale, les gaulois n'ont cure des écrits De César mais, convaincus par le journaliste, Astérix, Obélix et Panoramix partent pour la forêt des Carnutes, vers Archéoptérix, doyen des druides et mémoire vivante de leur peuple.

    Que dire, par Toutatis ?! le scénario est mince, voire indigent. Les jeux de mots, parfois plaisants, sont alourdis par les explications de l'auteur qui croit s'adresser à des niais. Les références à internet ne parlent pas à tout le monde. Les scènes dans le village gaulois ont peu d'intérêt (l'horoscope, Bonnemine,...). Les dessins sont corrects dans l'ensemble mais si les colporteurs de nouvelles n'avaient pas fait état de la présence de Jacques Séguéla, il serait passé totalement inaperçu tant il est peu ressemblant (raté !). Reste la mise en garde contre L Histoire telle qu'elle est racontée par les hommes, tronquée, censurée, falsifiée...
    Au final, cet album très décevant, bien en dessous d'Astérix chez les Pictes. Il va falloir que CONRAD et FERRI se décarcassent pour relever le niveau...

  • Couverture du livre « Astérix t.36 ; le papyrus de César » de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad et Rene Goscinny et Albert Uderzo aux éditions Albert Rene

    catherine verduci Benotto sur Astérix t.36 ; le papyrus de César de Jean-Yves Ferri - Didier Conrad - Rene Goscinny - Albert Uderzo

    C'est toujours un bon moment, un retour en enfance, alors ne boudons pas notre plaisir, celui-ci est bien mieux réussi que les précédents, je le conseille vivement.

    C'est toujours un bon moment, un retour en enfance, alors ne boudons pas notre plaisir, celui-ci est bien mieux réussi que les précédents, je le conseille vivement.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com