Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Rouquine

Couverture du livre « Rouquine » de Stephane Poirier aux éditions Presses De La Cite
Résumé:

Lui, ne compte plus ses étés solitaires, dans sa maison au fond des bois. Une vraie gentillesse, un charme évident, le geste plus sûr que les mots.
Elle, la vagabonde, qu'il croise une première fois de dos, le pouce en l'air sur la route, trimballant son sac à dos et sa vie cabossée. Jolie... Voir plus

Lui, ne compte plus ses étés solitaires, dans sa maison au fond des bois. Une vraie gentillesse, un charme évident, le geste plus sûr que les mots.
Elle, la vagabonde, qu'il croise une première fois de dos, le pouce en l'air sur la route, trimballant son sac à dos et sa vie cabossée. Jolie brindille rouquine qui se fondrait presque dans ce paysage d'automne.
Le hasard ? ou le destin ? ? fait se rencontrer une seconde fois ces deux oubliés du bonheur.
Ils vont vivre ensemble la plus belle, la plus imprévisible aventure qui soit : la rencontre de l'autre, pure, sans filtre, sans jeu social.
Pas à pas, tels deux chats un peu farouches ? comme ceux qui tournoient autour de la maison de Monty ?, Monty et Lilou vont se découvrir, s'appréhender, éprouver des sentiments l'un pour l'autre.
Mais rien n'est facile, les sautes d'humeur de Lilou, son passé secret, son enfance qui resurgit, aussi violente que ses accès de jalousie... Et l'inattendu, toujours...
Autour de ce duo, deux beaux personnages, Paul, veuf d'Angela à qui il parle dans l'au-delà, et Gladys, au crépuscule de sa vie, qui décide de prendre en main son existence.
Dans Rouquine, il n'est question que d'humain et d'humanité, dans la chaleur et la mouvance de sentiments qui touchent en plein coeur. Et d'une ode à la liberté, celle de vivre, tout simplement.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Il y a des livres qui viennent à vous sans les voir venir. Et ô bonheur, ils sont parfois bons, très bons même... C'est le cas de Rouquine, Prix Jean Anglade du premier roman 2021. Après un passage par ce blog Stéphane Poirier, l'auteur, me contacte pour me proposer le service de presse de son...
    Voir plus

    Il y a des livres qui viennent à vous sans les voir venir. Et ô bonheur, ils sont parfois bons, très bons même... C'est le cas de Rouquine, Prix Jean Anglade du premier roman 2021. Après un passage par ce blog Stéphane Poirier, l'auteur, me contacte pour me proposer le service de presse de son premier roman. Flattée, je ne me laisse pas non plus compter fleurette. Quel est donc ce roman dont je ne connais rien ? 

    "Rouquine", c'est une rencontre. Des rencontres ! Des êtres silencieux, discrets, paumés, que la solitude à façonnée. Il y a Lilou d'un côté, Monty de l'autre. Lilou qui erre sur les routes pour panser ses blessures. Monty qui s'attache à une routine sans saveur. Et puis un jour, leur route se croise. Un répit pour Lilou, un apprentissage pour Monty. Une amitié est-elle possible ? Au fil des saisons qui illuminent la campagne, lieu d'apaisement et de lenteur, une petite poignée de personnages entrechoque leur solitude pour créer du mouvement.

    Alors oui, l'auteur avait raison lors de sa prise de contact, il semble en effet que nous ayons des goûts littéraires communs. Et Rouquine en fait désormais parti ! Les raisons, mise à part celle évoquée plus haut ? Eléments de réponses...

    Pour tout vous avouer, Rouquine est le genre de bouquin que j'affectionne particulièrement. Une belle littérature, accessible et sincère. Des personnages fuyants, paumés, solitaires. Un environnement de campagne, des voisins bienveillants et une quête de soi, des autres. Sans oublier les animaux, en l'occurrence des chats. J'aime bien les chats. 

    Lilou et Monty, c'est la pudeur des sentiments, des blessures et des déceptions vives dont les plaies ne se sont jamais totalement refermées. De leur rencontre inopinée, née l'espoir d'être à nouveau regardé. Et pour ce qu'on est vraiment tant qu'à faire. 

    Lilou et Monty c'est la patience. Patience d'apprendre, de s'apprendre surtout. Comment faire confiance lorsqu'on a été trahi ? Comment construire une relation quand on n'en a jamais eu l'occasion ou presque ? 

    Sauvages et indépendants tels deux félins, Lilou et Monty s'apprivoisent avec retenue sous les regards âgés de Paul et Gladys. L'humain au centre, sa chaleur se diffuse pour en toucher les autres et tisser les ramifications d'une humanité qui s'était perdue. Pour Paul aussi, le vieux ferrailleur et ami de Monty la vie va être bousculer. Celui qui ne vit que pour se souvenir de sa défunte épouse Angela s'attache également à cette jeune-femme à la chevelure de feu. Et que dire de Gladys, vieille dame dont la solitude actuelle n'est que le reflet d'une vie sans entrain. Une vie qui retrouve des couleurs grâce à Lilou, élément déclencheur dont elle avait besoin ? 

    Dans ce roman il n'y a pas de sauveur, de gentils ou de méchants. Il y a de la douceur, des sourires, de la simplicité et les contrariétés de la vie. Rouquine c'est la caresse qu'on cherche quand la vie devient trop cruelle. 

    Merci infiniment à Stéphane Poirier de m'avoir proposer la lecture de son roman. Merci à Pocket pour ce service de presse grandement apprécié !

    Book'n'cook, c'est aussi une pâtisserie associée au livre ! Quelle est donc cette gourmandise ? Réponse sur le blog : book'n'cook .
    =>https://bookncook.over-blog.com/2022/12/rouquine-stephane-poirier.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.