Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les chairs impatientes

Couverture du livre « Les chairs impatientes » de Roucheux Marion aux éditions Belfond
  • Date de parution :
  • Editeur : Belfond
  • EAN : 9782714497918
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

« Ce qu'il a réveillé en moi est mille fois plus puissant que lui. ».
Six mois après la naissance de son deuxième enfant, une jeune femme est admise en maison de repos au bord d'un lac de montagne. En retournant skier seule pour la première fois depuis longtemps, elle rencontre un homme qui va... Voir plus

« Ce qu'il a réveillé en moi est mille fois plus puissant que lui. ».
Six mois après la naissance de son deuxième enfant, une jeune femme est admise en maison de repos au bord d'un lac de montagne. En retournant skier seule pour la première fois depuis longtemps, elle rencontre un homme qui va réveiller son corps.
Dans une langue poétique et crue, Les chairs impatientes raconte un désir féminin dévorant qui ne veut plus renoncer à rien et peut tout renverser sur son passage.

Donner votre avis

Avis (2)

  • A travers la vie d’une jeune mère qui fait une dépression à la naissance de son deuxième enfant, Marion Roucheux explore les nombreuses interrogations que se pose une femme sur sa place dans la famille et plus généralement, dans la société.
    Après la maternité, le regard sur le corps de la femme...
    Voir plus

    A travers la vie d’une jeune mère qui fait une dépression à la naissance de son deuxième enfant, Marion Roucheux explore les nombreuses interrogations que se pose une femme sur sa place dans la famille et plus généralement, dans la société.
    Après la maternité, le regard sur le corps de la femme est bouleversé et le chemin n’est pas simple vers la reconstruction d’une image de soi épanouissante.
    Et c’est le désir sexuel qui va réconcilier cette mère avec elle-même, lui redonner l’envie d’être belle et lui apporter une nouvelle confiance en elle.
    Un roman très charnel qui explore toutes les facettes du désir avec beaucoup de sensibilité et nous interpelle sur le parcours complexe d’une mère qui aspire à rester femme avant tout.
    La fin est assez déroutante et peut-être pas si positive qu’elle en a l’air mais il est sûr qu’après s’être sentie sombrer, cette femme retrouve l’équilibre qu’elle avait perdu.
    L’écriture de Marion Roucheux est extrêmement sensuelle et le désir comme le mal-être sont palpables à chaque page. Une lecture très particulière qui ne peut laisser indifférent et un questionnement essentiel sur l’image que les femmes ont d’elles-mêmes.
    Quand les mots touchent directement les sens, l’expérience littéraire est tout à fait captivante et certainement constructive.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Emportée par la puissance du désir

    Dans un premier roman incandescent Marion Roucheux confronte une femme qui, au sortir d'une dépression, va être prise dans le tourbillon de la passion. Une expérience qui va remettre en cause une vie bien rangée jusque-là.

    Lorsque s'ouvre ce roman d'une...
    Voir plus

    Emportée par la puissance du désir

    Dans un premier roman incandescent Marion Roucheux confronte une femme qui, au sortir d'une dépression, va être prise dans le tourbillon de la passion. Une expérience qui va remettre en cause une vie bien rangée jusque-là.

    Lorsque s'ouvre ce roman d'une sensibilité rare, la narratrice est dans un centre de soins des Alpes où elle se laisse porter, «comme une enfant indolente, ne décidant de rien, à l'abri dans ce cocon de neige, la montagne pour seul horizon.» Si elle a choisi de se débarrasser de ses «vêtements trop encombrants de femme, d’épouse, de mère et de médecin (...) pour redevenir une plus petite version d'elle-même», c'est qu'à la suite d'une seconde grossesse, elle a été victime d'une profonde dépression, loin d'un simple baby-blues. «La machine s’est déréglée, la petite mécanique de mon quotidien a vacillé, sans douceur, une déflagration soudaine et le grand basculement» quand Antoine son mari la trouve le regard perdu, son enfant dans les bras sur le rebord la fenêtre, quatre étages au-dessus du vide.
    Ouvrons ici une parenthèse pour dire que Marion Roucheux a créé Les louves, un ensemble de prestations pour accompagner la maternité et notamment des cercles de parole et d’écriture.
    La cure va lui être bénéfique. Elle va lui permettre de se reconstruire tant physiquement que moralement. Elle va même jusqu'à rechausser des skis, ce qui ne lui était plus arrivé depuis l'enfance. Après une chute, elle va être secourue par un homme très prévenant. Plus qu'une rencontre, ce sera pour elle comme une déflagration. Dans ses bras, elle découvre qu'il existe d’autres possibles. «Un espace où je ne m'occuperais que de moi, où je n'aurais à prendre soin ni de ma famille ni de mes patients, où mon corps et ses impulsions régneraient en maîtres absolus.»
    Alors, elle s'abandonne, se donne. Jouit. Elle se soumet à la puissance du désir et ne vit plus que pour et par cette envie jamais inassouvie. Quand elle rentre à Paris, elle a construit une double vie, noté un prénom factice sur son téléphone. Elle va chercher par tous les moyens à entretenir son histoire. Un mot de son amant, un souvenir pour accompagner la masturbation. Une heure dégagée dans son agenda puis un jour durant lequel elle ne sortira pas de leur chambre d'hôtel.
    «Mon secret souterrain grandit, creuse ses galeries, fragilise ma carcasse, dévore tout et m'éloigne jour après jour de qui je suis, de celle que j'étais, il fait de moi une autre, tout a changé et je suis la seule à le savoir.»
    Avec une économie de mots, Marion Roucheux dit alors la difficulté de mener de front cette double vie, l’impossibilité de faire durer la passion dans le temps, quand les contingences du quotidien rattrapent la belle aventure. Quand la peur commence à gagner du terrain, quand on va jusqu’à se méfier de son ombre. Quand le coup de foudre vire au coup de folie. Restent ces moments forts, cette approche que l’on dira durassienne de l’amant.
    https://urlz.fr/jLhI

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.