Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Valerie Mangin

Valerie Mangin
Valérie Mangin est née à Nancy en 1973. Après avoir obtenu thèses et diplômes d'Histoire à l'école des Chartes, elle réalise que ce qu'elle préfère, c'est raconter des histoires.Elle rencontre l'auteur Denis Bajram lors d'une dédicace, et c'est aussitôt le coup de foudre ! Suivi d'un mariage en 1... Voir plus
Valérie Mangin est née à Nancy en 1973. Après avoir obtenu thèses et diplômes d'Histoire à l'école des Chartes, elle réalise que ce qu'elle préfère, c'est raconter des histoires.Elle rencontre l'auteur Denis Bajram lors d'une dédicace, et c'est aussitôt le coup de foudre ! Suivi d'un mariage en 1999, et d'une collaboration en bande dessinée : Mémoires Mortes. Sa carrière dans la bande dessinée s'ouvre également sur une collaboration avec Aleksa Gajic sur Le Fléau des Dieux, la transposition des exploits d'Attila dans l'espace, qui remporte immédiatement un grand succès. Valérie Mangin continue alors l'adaptation d'évènements historiques en space opera, avec la collection Les Chroniques de l'Antiquité galactique chez Soleil. C'est notamment la publication du Dernier Troyen, très librement inspiré des poèmes de Virgile et d'Homère.L'Histoire revient toujours dans son ?uvre, où elle croise allègrement et habilement le fantastique : avec Griffo sur Petit Miracle, un conte noir à l'époque de la Révolution française, sur Luxley, une uchronie où le peuple précolombien envahit l'Europe du Moyen Age, sur KGB, où les agents soviétiques combattent des démons diaboliques.Parallèlement en 2006, Valérie Mangin choisit de développer son activité dans une autre direction : l'édition. Avec Denis Bajram, elle fonde un nouveau département éditorial au sein des éditions Soleil : Quadrant Solaire.Space-opera, conte fantastique, uchronie... les univers développés par Valérie Mangin sont aujourd'hui nombreux et variés. L'Histoire, comme le merveilleux et la science-fiction, y tient toujours une place majeure.C'est également le cas dans ses nouveaux projets : Les Trois Christs avec Denis Bajram, Christophe Bec et Thierry Démarez ou bien Mortemer avec Mario Alberti sans oublier ses deux nouvelles Chroniques de l'Antiquité galactique : La Guerre des Dieux avec Dean au dessin et Imperator avec Stéphane Servain.

Avis sur cet auteur (15)

  • add_box
    Couverture du livre « Inhumain » de Valerie Mangin et Denis Bajram et Thibaud De Rochebrune aux éditions Dupuis

    Imaginoire sur Inhumain de Valerie Mangin - Denis Bajram - Thibaud De Rochebrune

    L'exploration spatiale, la recherche de nouvelles planètes, la création d'arches de Noé futuristes pour préserver une partie de l'espèce humaine, tous ces sujets ont déjà été abordés de différentes manières. Néanmoins, le trio de créateurs -Thibaud de Rochebrune, Valérie Mangin et Denis Bajram-...
    Voir plus

    L'exploration spatiale, la recherche de nouvelles planètes, la création d'arches de Noé futuristes pour préserver une partie de l'espèce humaine, tous ces sujets ont déjà été abordés de différentes manières. Néanmoins, le trio de créateurs -Thibaud de Rochebrune, Valérie Mangin et Denis Bajram- de ce très bel album planet opera, réussissent à nous surprendre.
    Le récit, commence fort, un vaisseau d'exploration spatiale, se crash sur une planète inconnue. L'équipage n'a pour seul échappatoire que d'enfiler leurs scaphandres et de quitter l'engin au plus vite, ce dernier étant en train de sombrer dans les abysses. Les voilà donc dans une eau profonde, aux couleurs sanguines et envahie par des pieuvres marines pas du tout rassurantes…
    Sauvés par miracle, les voilà sur la terre ferme, celle sableuse d'une plage, coincée entre l'océan et un immense volcan. Une plage sur laquelle ils feront la rencontre d'habitants, qui n'ont rien d'aliens, bien au contraire puisqu'ils nous ressemblent et parlent notre langue…
    Notre équipage, aidé d'Ellis, l'humanoïde les accompagnant, partira dans le but de trouver un moyen de communiquer avec l'arche spatiale de laquelle en sont partis ses membres, en expédition, à la recherche de l'origine de ses humains aux coutumes primitives.
    Plus qu'un simple ouvrage illustré, de toute beauté et d'un récit de SF, c'est un album qui nous amène à nous poser de nombreuses questions philosophiques qui font écho à la période que nous traversons actuellement. Doit-on pour un confort relatif, sacrifier nos libertés individuelles, notre libre arbitre, devons-nous vivre uniquement pour le bien être d'une communauté, nos journées ne servant qu'à travailler à maintenir cette société debout ?
    Ces réflexions que nous amènent un ouvrage de SF, sont pour moi signe d'une grande oeuvre réussie, ce qu'est Inhumain.

  • add_box
    Couverture du livre « Inhumain » de Valerie Mangin et Denis Bajram et Thibaud De Rochebrune aux éditions Dupuis

    Pilly sur Inhumain de Valerie Mangin - Denis Bajram - Thibaud De Rochebrune

    Une mission d'exploration qui tourne mal. Le vaisseau se crashe sur une planète inconnue. Ils doivent sortir rapidement, car la navette est en train de couler. Malgré leurs doutes et leurs craintes, ils sont finalement aidés par des pieuvres qui les ramènent à la surface. L'équipe, part en...
    Voir plus

    Une mission d'exploration qui tourne mal. Le vaisseau se crashe sur une planète inconnue. Ils doivent sortir rapidement, car la navette est en train de couler. Malgré leurs doutes et leurs craintes, ils sont finalement aidés par des pieuvres qui les ramènent à la surface. L'équipe, part en exploration, et rencontre des êtres vivants. Des êtres humains, même ! Ils parlent la même langue ! Ils tentent de comprendre ce qui a bien pu se passer ici, et finiront par le savoir, après avoir surmonté divers obstacles.

    J'aime découvrir de nouveaux thèmes. La science-fiction pure et dure n'est pas vraiment ce que je préfère, mais je fus agréablement surprise par cette bande dessinée qui, sous-couvert de SF, parle finalement de thèmes sociétaux, voire philosophiques très actuels. Quelle est donc réellement la nature humaine ? Est-il important de garder une liberté individuelle et de s'accomplir individuellement ? Ou doit-on renoncer à tout pour le bien commun ? Pour que la société perdure telle qu'on la connue ? Ne devrait-on pas se battre pour que le changement arrive enfin, même si cela risque de se faire dans la douleur et au détriment d'un certain confort ? Mais confort peut-être illusoire ? Et confort pour qui ?

  • add_box
    Couverture du livre « Inhumain » de Valerie Mangin et Denis Bajram et Thibaud De Rochebrune aux éditions Dupuis

    Despagesetdeslettres sur Inhumain de Valerie Mangin - Denis Bajram - Thibaud De Rochebrune

    Qui dit jour férié, dit BD sous la couette. Je me suis plongée dans Inhumain publié chez @dupuis_bd. Sans trop vous en dévoiler, voici le pitch : des humains et un robot décident d’échouer leur vaisseau sur une planète inconnue. Là, ils entrent en contact avec un peuple vivant sur place....
    Voir plus

    Qui dit jour férié, dit BD sous la couette. Je me suis plongée dans Inhumain publié chez @dupuis_bd. Sans trop vous en dévoiler, voici le pitch : des humains et un robot décident d’échouer leur vaisseau sur une planète inconnue. Là, ils entrent en contact avec un peuple vivant sur place. Mais très vite, ils réalisent que leur comportement est anormal.
    Vous me connaissez, d’ordinaire je ne lis pas de SF, mais cette fois, je me suis laissée convaincre par la couverture du livre.
    J’ai bien aimé l’histoire, qui a un rythme parfait, on progresse pas à pas dans la compréhension de ce qu’il se passe sur cette île, c’est cohérent et logique. J’ai bien aimé le travail graphique, et la particularité d’intégrer des cases de BD dans une plus grande (ce qu’on me remarque pas forcément au premier coup d’œil, il faut y prêter attention). J’ai aussi bien aimé l’alternance de planches obscures et claires, selon les lieux où se trouvent les personnages. Les thèmes soulevés par l’histoire m’ont plu aussi ; l’identité, le prix de la liberté, le rapport à l’autre... Un beau cadeau à offrir aux fans de SF !

  • add_box
    Couverture du livre « Alix Senator T.9 ; les spectres de Rome » de Jacques Martin et Valerie Mangin et Thierry Demarez aux éditions Casterman

    Lionel Arnould sur Alix Senator T.9 ; les spectres de Rome de Jacques Martin - Valerie Mangin - Thierry Demarez

    Chronique précédemment parue sur le blog www.sambabd.net

    Cet album donne de nouveau l’impression d’être un album de transition avec, en plus, celle d’être également une fin de cycle. Transition parce que le sujet, les meurtres commis par des sortes de fantômes n’est pas des plus fascinants...
    Voir plus

    Chronique précédemment parue sur le blog www.sambabd.net

    Cet album donne de nouveau l’impression d’être un album de transition avec, en plus, celle d’être également une fin de cycle. Transition parce que le sujet, les meurtres commis par des sortes de fantômes n’est pas des plus fascinants (même si on a du plaisir à suivre cette intrigue, notamment sous terre…) et fin de cycle parce qu’on y perd un certain nombre de personnages et que certaines « portes » sont refermées (a priori) une bonne fois pour toutes.

    Cette fois-ci ce sont à nouveau les rapports entre Enak et feu (c’est le cas de le dire…) Kephren qui sont traités (toujours ces fameux rapports père/fils) même si Titus, par ses quelques apparitions ET interactions, continue de prendre de l’importance. J’attends d’ailleurs avec impatience le tome où ce dernier devra se rendre de nouveau en Orient…

    Et sinon, je trouve ça plutôt sympa de faire intervenir des matières inconnues pour l’époque mais qui ressemblent à s’y méprendre à des substances radioactives, sans que cela n’apparaisse hors de propos.

    Côté dessin, rien à rajouter, c’est toujours de très bonne qualité, avec, effectivement, un excellent et très subtil travail sur les couleurs.