Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sylvie Tanette

Sylvie Tanette

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (20)

  • add_box
    Couverture du livre « Un jardin en Australie » de Sylvie Tanette aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Blandine sur Un jardin en Australie de Sylvie Tanette

    Tout d’abord merci à lecteurs.com puisque c’est grâce à la Fondation Orange que j’ai reçu ce livre.
    Un livre difficile à résumer… L’auteur, Sylvie Tanette, nous fait voyager entre le présente et le début des années 30. Nous suivons deux histoires familiales qui se déroulent au même endroit, une...
    Voir plus

    Tout d’abord merci à lecteurs.com puisque c’est grâce à la Fondation Orange que j’ai reçu ce livre.
    Un livre difficile à résumer… L’auteur, Sylvie Tanette, nous fait voyager entre le présente et le début des années 30. Nous suivons deux histoires familiales qui se déroulent au même endroit, une ferme perdue au milieu de rien dans le nord de l’Australie.
    Déserts, grands espaces, pauvreté, sécheresse sont le lot des habitants. Alors quand Ann s’installe dans la ferme isolée et s’essaie à la culture, les gens du coin la prenne pour une folle.
    Quand des dizaines d’années plus tard Valérie et son mari décident d’acheter la maison ils ne savent rien de son histoire. Mais parce qu’elle décide de défricher le jardin, Valérie va s’y intéresser. Guidée par l’âme d’Ann toujours présente elle y trouvera réconfort et apaisement mais aussi volonté farouche d’atteindre un but.
    Voilà deux belles histoires de femmes qui veulent gagner leur indépendance et s’affranchir du poids familial. Du rêve, de la ténacité, du courage mais aussi du découragement et des déceptions il y a tout ça dans ce livre.
    Sylvie Tanette nous fait rêver et nous décrit de manière envoutante les paysages australiens. Il se dégage du livre une magie poétique. Un bon moment de lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Maritimes » de Sylvie Tanette aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Dominique Sudre sur Maritimes de Sylvie Tanette

    Sur l’île, hommes et femmes vivent heureux et libres, même s’ils ont bien compris que sur la terre si proche les temps ont changé et la liberté est un mot galvaudé.

    Le jour où Benjamin accoste, les regards sont d’abord inquisiteurs, puis très vite solidaires et amicaux. Car tout le monde...
    Voir plus

    Sur l’île, hommes et femmes vivent heureux et libres, même s’ils ont bien compris que sur la terre si proche les temps ont changé et la liberté est un mot galvaudé.

    Le jour où Benjamin accoste, les regards sont d’abord inquisiteurs, puis très vite solidaires et amicaux. Car tout le monde l’aime ce jeune homme arrivé de nulle part, enfin, de cette terre inhospitalière si proche. Tout le monde comprend qu’il ne faut pas trop poser de question, qu’il faut accepter ou rejeter, mais qu’ensuite il n’y aura plus le choix. Alors on l’accepte avec ses secrets, avec son sourire, avec sa force, son sens du partage, son courage, sa volonté. Tout comme Michaëla d’ailleurs, qui très vite le rejoint en secret pour vivre avec lui sa plus belle histoire… enfin, si les hommes de là-bas ne le rattrapent pas, si la liberté existe, et si les hommes et les femmes libres ont le droit de s’aimer.

    chronique complète en ligne sur le blog Domi C Lire https://domiclire.wordpress.com/2021/07/04/maritimes-sylvie-tanette/

  • add_box
    Couverture du livre « Maritimes » de Sylvie Tanette aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Rédactrice sur Maritimes de Sylvie Tanette

    Une lecture poétique sur fond de dictature...
    J'avais déjà beaucoup aimé l'un des précédents livres de l'auteur, Un jardin en Australie.
    Décidément, on peut dire que Sylvie Tanette aime nous emmener en voyage…

    Cette fois nous sommes sur une île indéfinie de la Méditerranée, nous ne savons...
    Voir plus

    Une lecture poétique sur fond de dictature...
    J'avais déjà beaucoup aimé l'un des précédents livres de l'auteur, Un jardin en Australie.
    Décidément, on peut dire que Sylvie Tanette aime nous emmener en voyage…

    Cette fois nous sommes sur une île indéfinie de la Méditerranée, nous ne savons pas vraiment où elle se trouve mais ce que l'on sait c'est qu'elle est rattachée à un pays qui vit l'oppression de la dictature.

    C'est un vieux pêcheur qui va nous conter son histoire, faire refluer le flot des souvenirs comme ils viennent.

    Et dans ce récit, il y a de la magie, parce que ces îliens, qui semblent avoir les deux pieds malgré tout bien sur terre, ont des allures de gardiens du temple, que rien, ni les idées, ni les hommes ne viennent perturber.

    Les créatures marines tiennent une bonne place dans le folklore de l'île, voire même un peu plus… Ces idées, ils les respectent et les perpétuent depuis toujours.

    Car la dictature vient jusqu'ici ternir le paysage idyllique insulaire, elle va même avoir un impact sur la vie des îliens et notamment sur celles de deux personnages arrivés sur l'île : un immigré dont on ne sait rien mais qui sera accepté par tous et une orpheline qui va grandir protégée par toute la communauté de pêcheurs.

    C'est un livre court mais qui parle fort au coeur, il est très poétique et porte les thématiques de l'engagement, de l'exil, de l'immigration et de l'émigration, de l'oppression…

  • add_box
    Couverture du livre « Maritimes » de Sylvie Tanette aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Christel et cookie sur Maritimes de Sylvie Tanette

    Il y a des livres qui nous emportent dans leur sillage dès les premiers mots.
    Des mots qui s’échappent du texte et qui ont le pouvoir de prendre corps.
    Nous ne sommes plus de simples lecteurs mais acteurs, nous vibrons au cœur du récit.
    Maritimes de Sylvie Tanette nous embarque dès les...
    Voir plus

    Il y a des livres qui nous emportent dans leur sillage dès les premiers mots.
    Des mots qui s’échappent du texte et qui ont le pouvoir de prendre corps.
    Nous ne sommes plus de simples lecteurs mais acteurs, nous vibrons au cœur du récit.
    Maritimes de Sylvie Tanette nous embarque dès les premières pages.
    Nous sentons le vent qui claque sur notre visage, le soleil qui réchauffe notre corps. Une atmosphère solaire qui nous enveloppe au fils des pages.
    Sensation de bien être, nous sommes bien sur cette île perdue en Méditerranée. Loin des bruits du continent, les journées paisibles défilent.
    Un vieil homme assis sur un banc face à la mer se souvient.
    Un visage lui revient, celui de Benjamin, l’inconnu qui débarque sur leur île.
    Il est en fuite, tout le monde se doute du pourquoi et pourtant personne ne l’interroge.
    Bienveillance et quiétude règnent sur l’île contrairement au continent qui est frappé par la dictature.
    Aucun bout de terre n’est à l’abri de la haine de l’homme...
    Maritimes est un texte court mais d’une puissance rare.
    Chaque mot est une sensation, un son qui réveillent en nous ce que nous avons de plus précieux : l’amour, la liberté ou comment lutter contre la tyrannie.
    Ce texte est d’une grande beauté.
    Son atmosphère mystérieuse, proche de la mythologie nous insuffle délicatement que la nature est plus forte que tout.
    Maritimes fait parti de ces rares livres que je relirais.