Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sylvain Tesson

Sylvain Tesson

Né le 26 avril 1972 à Paris, Sylvain Tesson est avant tout un voyageur chevronné. Fils du journaliste Philippe Tesson, ce géographe de formation effectue e tour du monde à vélo entre 1993 et 1994 et publie, suite à ce voyage, un premier ouvrage intitulé On a roulé sur la terre. En plus de ses voy...

Voir plus

Né le 26 avril 1972 à Paris, Sylvain Tesson est avant tout un voyageur chevronné. Fils du journaliste Philippe Tesson, ce géographe de formation effectue e tour du monde à vélo entre 1993 et 1994 et publie, suite à ce voyage, un premier ouvrage intitulé On a roulé sur la terre. En plus de ses voyages, Sylvain Tesson est également célèbre pour monter sur les toitures d’églises et de cathédrales. Le voyageur écrivain a par ailleurs exprimé à plusieurs reprises son soutien au peuple tibétain.

Sylvain Tesson a publié différents ouvrages, dont de nombreux récits de voyage et des albums photographiques. Parmi ses publications les plus marquantes, Dans les forêts de Sibérie est un récit autobiographique pour lequel l’auteur a reçu le prix Médicis et qui raconte son retrait pendant 6 mois dans une cabane de Sibérie. Le récit Une vie à coucher dehors a par ailleurs été récompensé par le prix Goncourt de la nouvelle.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Sylvain Tesson (3)

Avis sur cet auteur (179)

  • add_box
    Couverture du livre « Un été avec Rimbaud » de Sylvain Tesson aux éditions Des Equateurs

    plume parisienne sur Un été avec Rimbaud de Sylvain Tesson

    "Parfois on rate sa mère. On l'a craint, elle est loin. Mais elle est là. C'est peut-être cela, la définition d'une mère. La mère est votre centre même quand on vit au bord."

    Quoi de mieux que cet extrait pour vous parler aujourd'hui d'Un été avec Rimbaud de Sylvain Tesson.
    De Rimbaud je...
    Voir plus

    "Parfois on rate sa mère. On l'a craint, elle est loin. Mais elle est là. C'est peut-être cela, la définition d'une mère. La mère est votre centre même quand on vit au bord."

    Quoi de mieux que cet extrait pour vous parler aujourd'hui d'Un été avec Rimbaud de Sylvain Tesson.
    De Rimbaud je ne connaissais que les poncifs : l'homme aux semelles de vent, sa relation sulfureuse avec Verlaine, son Je est un autre... sans jamais l'avoir lu. Encore une fois me voilà confrontée à la vie d'un auteur que je n'ai jamais lu. Il faut dire qu'il a peu publié et de la poésie, ce que je goûte peu.
    J'avais beaucoup aimé Un été avec Homère du même auteur. C'était donc l'occasion d'en savoir plus sur ce poète qui a écrit entre 15 et 19 ans avant de mourir d'un cancer des os à 37 ans. Une météorite qui s'est consumée, qui a explosé, au contact de la vie.
    Je retiendrai deux choses : la poésie et la route. Leitmotiv tout au long de ces chroniques radio.
    "Après les serments d'enfance, il expose ses deux antidotes à l'ennui : la poésie et le voyage. La route et l'écriture."
    Comment ce jeune homme lancé comme un boulet dans la vie a-t-il pu passer les dix dernières années de sa vie dans l'ennui et l'immobilisme comme négociant en import export entre Harar et Aden ?
    "La poésie est le mouvement des choses."
    "La poésie, c'est le réel quand il devient surréel."
    "Et si la poésie consistait à chasser les mouches ?"
    "... la marche est la thermodynamique de la pensée. Un kilomètre égale un vers."
    "La route est le papier de verre de l'être."

    Comme souvent l'auteur parle un peu de lui, mais pourquoi pas quand la vie vous rapproche. Et la répétition de certains thèmes est à mon sens directement lié à l'origine radiophonique de ces chroniques.

  • add_box
    Couverture du livre « Un été avec Rimbaud » de Sylvain Tesson aux éditions Des Equateurs

    Marie Jouvin sur Un été avec Rimbaud de Sylvain Tesson

    A l’été 2020, France Inter diffuse une série d’émissions revisitant l’œuvre d’Arthur Rimbaud sous l’œil aiguisé de Sylvain Tesson. D’extraits de poésies en correspondances, l’âme du grand poète réapparait. Alors que le monde entier est pourtant sclérosé par la Covid-19, Tesson prend la route du...
    Voir plus

    A l’été 2020, France Inter diffuse une série d’émissions revisitant l’œuvre d’Arthur Rimbaud sous l’œil aiguisé de Sylvain Tesson. D’extraits de poésies en correspondances, l’âme du grand poète réapparait. Alors que le monde entier est pourtant sclérosé par la Covid-19, Tesson prend la route du périple rimbaldien en partant de la Meuse, reconstituant ainsi par fragments le portrait du jeune homme à travers Un été avec Rimbaud en miroir avec les émissions.

    Cela n’a rien de surprenant de voir Sylvain Tesson se lancer dans une analyse biographique et non exhaustive d’Arthur Rimbaud. Ce chemin que décide de prendre l’auteur en partance du territoire meusien creuse cet effet miroir entre l’écrivain contemporain et le poète classique séparés de plus d’un siècle. Ils ont en commun ce désir de parcourir les routes. Ainsi, Tesson raconte le poète, le wänderer, le voyou, le passionné, l’ivrogne et le génie.

    Cette écriture aux notes cyniques ne manquera pas de faire sourire les adeptes du genre qui, comme moi, trouvent que cela donne à une vie racontée bien plus de cachet qu’une autre. Un été avec Rimbaud, c’est redécouvrir l’incroyable profondeur des textes sélectionnés avec beaucoup de justesse tout en illustrant le poète maudit et son parcours à travers la France, la Belgique et l’Afrique. Je dois cependant bien avouer que cette tendance à ranimer les morts est avant tout une caractéristique de cette collection des Equateurs (lisez Un été avec Montaigne d’Antoine Compagnon !).

    Finalement, l’été avec Rimbaud est passé bien vite sous la plume de Tesson, me laissant avec l’amertume des derniers jours de vacances… Si l’auteur des Illuminations ou d’Une saison en enfer n’a pas terminé de nous livrer les secrets de ses textes, c’est un bonheur, cent-cinquante ans ans plus tard, de le retrouver dans sa plus grande simplicité schizophrénique car ne l’oublions pas, Je est un autre.

  • add_box
    Couverture du livre « L'éloge de l'énergie vagabonde » de Sylvain Tesson aux éditions Pocket

    gisele regazzoni sur L'éloge de l'énergie vagabonde de Sylvain Tesson

    comme dans tous ses livres Sylvain Tesson nous embarque avec lui dans ses aventures. Cette fois c'est la traversee de l asie centrale .en velo en suivant les pipelines qui relient Bakou en Azerbaidjian à ceyha enTurquie.
    Les anecdotes sur les régions traversées, les reveries et les commentaires...
    Voir plus

    comme dans tous ses livres Sylvain Tesson nous embarque avec lui dans ses aventures. Cette fois c'est la traversee de l asie centrale .en velo en suivant les pipelines qui relient Bakou en Azerbaidjian à ceyha enTurquie.
    Les anecdotes sur les régions traversées, les reveries et les commentaires économiques écologiques et politiques sont passionnantes. c'est un merveilleux conteur.

  • add_box
    Couverture du livre « Dans les forêts de Sibérie » de Sylvain Tesson aux éditions Gallimard

    Labelo Johnson sur Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

    Une lecture tombée à point nommé durant le premier confinement... Merci Sylvain Tesson !

    Une lecture tombée à point nommé durant le premier confinement... Merci Sylvain Tesson !