Pierre Raufast

Pierre Raufast
Né en 1973 à Marseille, Pierre RAUFAST est un ingénieur diplômé de l'École des Mines de Nancy. Il vit et travaille à Clermont-Ferrand.

Articles (1)

Voir tous les articles

Avis (41)

  • Couverture du livre « La variante chilienne » de Pierre Raufast aux éditions Alma Editeur

    Caro Caro sur La variante chilienne de Pierre Raufast

    Pascal, professeur de littérature, est venu se perdre dans un hameau au fin de fond de la France, emmenant dans ses bagages Margaux, fille d’un ami éprise de poésie, qui vient de subir une agression et qu’il veut aider à passer ce cap douloureux, loin de son père avec qui elle est en conflit....
    Voir plus

    Pascal, professeur de littérature, est venu se perdre dans un hameau au fin de fond de la France, emmenant dans ses bagages Margaux, fille d’un ami éprise de poésie, qui vient de subir une agression et qu’il veut aider à passer ce cap douloureux, loin de son père avec qui elle est en conflit. Tous les deux, ils aspirent au plus grand calme.

    Bien qu’isolé dans la campagne, leur gîte est tout proche d’une autre bâtisse, habitée par un homme seul et distant. Tandis que Margaux se cache, voulant évite les ragots, Pascal fait la connaissance du voisin, Florin, avec qui il partage bientôt le goût du bon vin et de fumer la pipe.

    Florin lui raconte bientôt que suite à un accident quand il était jeune, il n’arrive plus à garder ses souvenirs. Il lui confie qu’il a imaginé un système pour garder mémoire néanmoins. Cette soirée et leur rencontre sera par exemple immortalisée par le choix d’un petit caillou, à tout jamais associé à ce moment. Petite pierre qui prendra place avec les autres, dans des centaines de bocaux classés par année, qui constituent désormais la mémoire de Florin.

    De nouvelles soirées sont très vite l’occasion d’égrainer de fabuleuses histoires, certaines anecdotiques, d’autres plus noires. Tandis que s’écoule l’été au rythme des verres partagés entre amis, au bruit des cigales et du vent dans les arbres, au gré des soirées étoilées.

    Chacun savoure l’instant, panse ses maux, prêt à avancer vers un nouveau départ…

    J’ai trouvé cette histoire très originale, je me suis laissée bercée par l’ambiance méditerranéenne du lieu, par les récits dans le récit, j’ai moi aussi passé un bon moment dans cette atmosphère particulière.

    https://mesmotsmeslivres.wordpress.com/2018/04/27/la-variante-chilienne-de-pierre-raufast/

  • Couverture du livre « La baleine Thébaïde » de Pierre Raufast aux éditions Alma Editeur

    Madame Aigre-Douce sur La baleine Thébaïde de Pierre Raufast

    Après une scène d’ouverture portant sur les ébats d’un couple dans une piscine, nous découvrons, à mille lieux de là, Richeville, un jeune homme romantique et idéaliste en recherche d’un sens à donner à sa vie après de brillantes études de commerce et une enfance solitaire. Dénué de l’ambition...
    Voir plus

    Après une scène d’ouverture portant sur les ébats d’un couple dans une piscine, nous découvrons, à mille lieux de là, Richeville, un jeune homme romantique et idéaliste en recherche d’un sens à donner à sa vie après de brillantes études de commerce et une enfance solitaire. Dénué de l’ambition dévorante de ses camarades de promotion s’engageant qui dans la finance, qui dans la politique, Richeville se porte candidat comme mousse pour une expédition scientifique ayant pour but la localisation et le sauvetage d’une baleine émettant sur une fréquence différente de ses consœurs et donc vouée, elle aussi, à la solitude. Plein d’empathie pour l’animal, auquel il ne peut que s’identifier, Richeville embarque donc avec un équipage décalé pour une expédition des plus burlesques, qui n’a en réalité rien de charitable. Lorsqu’ils trouvent la fameuse « B52 », la baleine thébaïde chantant à la fréquence de 52 Hz, les équipiers du naïf Richeville la dézinguent, après avoir servi au jeune mousse des histoires à dormir debout censées le préparer à leur méfait. S’ensuivent les efforts de Richeville pour remonter la pente, avec création d’une start-up de baleines artificielles programmables, libération de crabes, rencontre d’une libraire romantique. Efforts ruinés par un hacker russe, la maitresse japonaise d’un sénateur républicain, et une ancienne agent secrète tenancière d’auberge. Comprenne qui pourra.

    Le délire imaginatif de l’auteur mène l’histoire de la pointe de l’Alaska à une piscine californienne, de la vallée de Chantebrie à un laboratoire brésilien. Tour à tour roman d’aventures et roman d’éducation, le récit décalé adopte différents points de vue narratifs, qui permettent au lecteur de retourner pas à pas, ligne par ligne, jusqu’au battement d’aile du papillon ayant provoqué finalement la mort de la baleine et la fin de l’innocence de Richeville. L’auteur est un vrai scientifique, ingénieur informaticien, et s’y connait donc en arborescences programmables. C’est ce à quoi ce récit pourrait être comparé : un arbre des possibles, dans lequel l’auteur a choisi seulement quelques branches pour les laisser pousser. Le plaisir de la lecture est double. D’une part, la verve poétique et le talent de conteur de l’auteur bercent celui qui lit telle une histoire racontée le soir à un enfant. D’autre part, les digressions scientifiques disséminées dans le récit suscitent la réflexion sur des sujets aussi variés que la guerre technologique, le monde ultra-connecté ou les manipulations génétiques. Pour démêler la science de la fantaisie, le vrai du faux, on aurait tendance à tendre la main vers un dictionnaire, ou un ordinateur, mais tout se déroule si parfaitement que l’on se laisse endormir, paisiblement, un sourire aux lèvres et le chant de la baleine dans les oreilles.

  • Couverture du livre « La variante chilienne » de Pierre Raufast aux éditions Alma Editeur

    Yves Mabon sur La variante chilienne de Pierre Raufast

    Après le très bon, très justement complimenté partout, La fractale des raviolis, Pierre Raufast remet le couvert cette fois-ci avec La variante chilienne, bien connue des joueurs de capateros. Le principe est un peu le même, le romancier amène diverses histoires, qui se suivent, se rencontrent...
    Voir plus

    Après le très bon, très justement complimenté partout, La fractale des raviolis, Pierre Raufast remet le couvert cette fois-ci avec La variante chilienne, bien connue des joueurs de capateros. Le principe est un peu le même, le romancier amène diverses histoires, qui se suivent, se rencontrent ou pas, sont tour à tour drôles, tristes, émouvantes, historiques, un peu flippantes, enfin de tous les genres pour ne pas ennuyer le lecteur, mais de cela, aucun risque. Pierre Raufast associe fiction et réalité et sait raconter et lier ses histoires qui auraient pu paraître totalement décousues, sans rapport les unes avec les autres. Et non seulement ça marche, mais j'aurais bien aimé une rallonge de quelques pages pour en apprendre encore plus sur le trio, et croyez-moi c'est quasi inédit, je suis plus connu pour parler de longueurs dans les livres que de manques de pages. Ceci étant, je ne lui en veux pas, garder du mystère et laisser le lecteur se faire ses propres idées, le laisser imaginer la ou les suites est aussi très bien. Ainsi, les personnages restent plus longtemps en mémoire, car une partie d'eux est en nous.

    Très bon, très bien mené et maîtrisé, ce roman se lit avec un plaisir grandissant et jamais retombant. L'auteur brouille même les pistes au début de son livre en lui donnant un petit air de polar avec cet homme mûr qui cache une jeune femme dans sa voiture et qui a peur lorsqu'un policier l'arrête. Quelques pages pendant lesquelles je me suis demandé où il voulait en venir, et comme je ne lis que très rarement voire jamais les quatrièmes de couverture, je ne savais rien de leur rencontre...

    Me reste maintenant le dernier -pour le moment- de l'auteur, La baleine Thébaïde qui rejoindra à coup sûr ma bibliothèque sous peu.

Voir tous les avis

Les dédicaces

Service proposé en partenariat avec Les Dédicaces

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com